Comptabilité

Le métier de la comptabilité nécessite une formation en la matière : préparation des diplomes du DCG ou DCG. Pour devenir comptable ou en tant que chef d'entreprise la tenue de comptabilité est une obligation. Toutes les sociétés commerciales sont obligées de tenir une comptabilité dans le but de réaliser un bilan, un compte de résultat et une liasse fiscale. Tout l’intérêt de la comptabilité est d’avoir en permanence des données chiffrées sur l’activité de la société et la valeur de son patrimoine. Les concepts comme le chiffre d'affaires, le résultat net comptable, ou encore le besoin en fonds de roulement (BFR) sont des outils de pilotages pour le dirigeant, que seule la comptabilité peut fournir.

La comptabilité : définition et rôle

Le métier de la comptabilité regroupe un ensemble de méthodes visant à écrire et à analyser toutes les entrées et les sorties d’argent d’une entreprise. La comptabilité d'entreprise permet à une société d’être gérée en toute transparence. Une fraude étant toujours possible, l’administration reste intransigeante en matière de transparence des données de l’entreprise.

 

L’entreprise a tout intérêt à tenir correctement sa comptabilité dans la mesure où la bonne gestion de celle-ci informe sincèrement les actionnaires, et les investisseurs potentiels. C’est dans ce souci de qualité d’information vis-à-vis des tiers que la comptabilité est obligatoire pour la plupart des entreprises, et que toute forme de manipulation destinée à cacher une fraude est répréhensible par le droit pénal des affaires.

 

De plus l’entreprise doit payer des impôts et des cotisations sociales vis-à-vis du fisc, et des organismes de recouvrement charges sociales. Il est donc crucial d’établir une comptabilité pour savoir exactement quoi payer, à qui, et combien. Cette notion de transparence, proche de celle de traçabilité, est devenue encore plus importante suite aux grands scandales financiers des années 1990, où de célèbres multinationales américaines ont fait faillite (Enron, Arthur Andersen, Worldcom, Executive Life…).

La tenue d’une comptabilité est-elle obligatoire pour toutes les entreprises ?

Toutes les sociétés commerciales sont obligatoirement tenues de mettre en place une comptabilité. La comptabilité doit permettre à la société de réaliser au moins une fois par an un bilan et un compte de résultat. Ces deux derniers documents, ajoutés à de multiples annexes forment ce que l’on appelle la liasse fiscale. La liasse fiscale doit être déposée chaque année à l’administration fiscale afin de permettre le calcul de l’impôt sur les sociétés (IS). Néanmoins, il existe des entreprises qui ne sont pas obligées de tenir une comptabilité, c’est les statuts juridiques suivants :

Le patrimoine personnel de l’entrepreneur étant confondu avec le patrimoine de l’entreprise, le concept d’abus de biens sociaux ne peut pas se fonder. L’imposition se fait dans ce cas au titre de l’impôt sur le revenu (IR). Néanmoins, en cas de dettes, la responsabilité de l’entrepreneur est illimitée. La question se pose souvent : dois-je créer une entreprise individuelle ou être auto entrepreneur ?

 

Voir notre article concernant le calcul de l'impôt sur le revenu.

Quels sont les outils de la comptabilité ?

Pour mettre en place une comptabilité, une société doit remettre à son expert comptable tous les documents relatifs à sa gestion, à savoir principalement mettre en place un suivi  des factures clients et celles des fournisseurs, les relevés de compte bancaires, les déclarations fiscales (TVA…), les déclarations sociales (DUE, URSSAF…), etc. Une fois tous ces documents entre les mains de l’expert comptable, ce dernier va effectuer un enregistrement des opérations au journal, en se basant sur le principe de la comptabilité à partie double. Le b.a.-ba de la comptabilité est le principe selon le quel les ressources sont totalement utilisées pour des emplois : emploi = ressource. D’où l’égalité du bilan : actif = passif.

 

En comptabilité chaque opération dite écriture comptable est répertoriée dans un document officiel que l’on appelle « le plan comptable général ». Il s’agit d’un petit livret d’une quinzaine de page regroupant en sept grandes familles les opérations liées à la vie d’une entreprise. Chaque opération est référencée selon un numéro unique. Une fois l’enregistrement au journal terminé, l’expert-comptable retranscrit ces informations sous formes de petits tableaux ayant une forme de T : ce sont « les comptes en T ». On appelle aussi cette opération : l’enregistrement au grand livre. Par la suite, l’expert comptable établi un tableau que l’on appelle « balance comptable », basé sur les comptes en T. La balance comptable comprend : le numéro de l’opération, son libéllé, le montant du débit et du crédit, et enfin le solde du compte (créditeur ou débiteur).

 

Ces trois opérations sont les opérations de base pour réaliser deux des plus importants documents comptables : le compte de résultat, dont l’objectif est de montrer si la société réalise un bénéfice ou un déficit ; et le bilan, dont l’objectif est de rendre compte fidèlement de la situation patrimoniale de l’entreprise à une date donnée.

La notion de bilan comptable

Le bilan comptable est un document qui affichant le patrimoine de l’entreprise à une date donnée. Un bilan comptable est un tableau composé de deux colonnes : l’actif et le passif. Le passif correspond aux ressources dont dispose l’entreprise. L’actif correspond à l’utilisation de ces ressources. Le principe de base en comptabilité appelé « principe de la partie double » énonce que toutes les ressources sont utilisées par l’entreprise pour assurer son activité, et ses investissements. C’est ainsi que l’on obtient l’égalité toujours vraie : Actif = Passif.

 

Exemple : Si l’actif de l’entreprise vaut 10 000 €, le passif vaut systématiquement 10 000€. A défaut d’égalité, cela signifie qu’il y a eut une erreur d’écriture comptable.

 

L’actif est composé de deux postes eux même divisés en plusieurs sous postes. Il y a d’une part l’actif immobilisé, c'est-à-dire les éléments du patrimoine de l’entreprise peu liquides, et d’autre part l’actif circulant représentant des éléments plus liquides. La liquidité représentant la facilité avec laquelle on peut utiliser un actif pour effectuer un payement.  

 

Le passif est composé de deux postes. D’une part, il y a les capitaux propres, qui correspondent  au capital social, aux réserves et au résultat net comptable. D’autre part, on retrouve les dettes de l’entreprise, à savoir : les emprunts bancaires, les dettes fournisseurs, les dettes fiscales et sociales, et les autres dettes.

Comment un expert-comptable peut-il m’aider ?

La mission de l'expert-comptable intervient au moment même où vous avez une idée de création d’entreprise. En effet, ses connaissances très élaborées en gestion d’entreprise conférées par son diplôme d’expert comptable (DEC) seront à votre service pour vous conseiller au moment de la création. Lorsque vous créez une entreprise, vous devez d’abord choisir  un statut juridique.

 

Ensuite, vous devrez effectuer des formalités plus ou moins longues auprès du centre de formalités des entreprises dans le cadre de l’immatriculation de votre société. Enfin, l’expert comptable ayant suivi des dossiers de diverses sociétés dans divers domaines d’activité, il pourra aisément vous conseiller sur les moyens les plus efficaces en terme de gestion (comptabilité, finance, droit des sociétés, droit du travail, fiscalité…) pour assurer le succès de votre entreprise.

 

Beaucoup de risques existent lorsqu’on lance sa propre activité, et sont souvent inconnus des entrepreneurs, c’est le cas de la gestion de la trésorerie. Vous devrez veillez à ce que celle-ci soit en permanence positive, pour assurer des salaires à vos employer et éviter les foudres de la banque. Une fois de plus, en cas de soucis de trésorerie, votre premier interlocuteur sera votre expert comptable. De plus, si vous souhaitez créer une société commerciale (SARL, SAS, SNC, SCA…) ou une EURL, la tenue d’une comptabilité sera obligatoire. Or, en tant que gérant, vous n’aurez pas forcément le temps, les compétences et surtout l’habilitation nécessaires pour vous occupez quotidiennement des aspects comptables, administratifs, fiscaux et sociaux de votre société. 

 

Votre principale activité en tant qu’entrepreneur sera de développer votre entreprise en trouvant de nouveaux clients, en fidélisant les clients acquis, en trouvant des partenariats commerciaux…etc.

Besoin d'un expert comptable ?
Nous le trouvons pour vous ! C'est rapide et gratuit !
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test

En partenariat avec trouver-mon-comptable.com