Créez votre SASU gratuitement sans prendre de risques

L-Expert-Comptable.com vous offre la création de votre SASU

Pour créer votre SASU sans stresser

  • Conseils personnalisés pour créer votre SASU en toute sécurité

(régime fiscal, rémunération, domiciliation, retraite, prévoyance, aides à la création…)

  • Prise en charge de la rédaction et du dépôt de vos statuts
  • Une immatriculation + Kbis en quelques jours seulement
  • La meilleure offre en ligne du marché

Logo

Ne prenez pas de risques, faites-vous accompagner !

Accompagnement

Vous accompagner à chaque étape de la création de votre SASU, c’est notre mission ! On répond à toutes vos questions

Disponibilité

Disponibilité et réactivité sont nos maîtres-mots ! Par téléphone, mail ou en vision on prend le temps de discuter

Sécurité

Créez votre entreprise sans prendre de risques grâce à notre super équipe d’experts qui se charge de tout

A 3 étapes de créer votre SASU

Equipe

Image
Visuel team

Tout savoir de la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle,
aka la SASU

La SASU

Elle est très appréciée des entrepreneurs qui se lancent seuls de par la flexibilité de ses statuts.


Vous vous demandez si la SASU est faites pour vous ? Ou au contraire vous êtes décidé ? Prenez directement rendez-vous avec nos équipes 

Je prends RDV

Image
Visuel team

Une SASU est une forme de SAS (Société à Responsabilité Limitée) dont le seul et l’unique actionnaire est le fondateur / entrepreneur. C’est donc à lui que reviennent la détermination du capital et les règles d’organisation de la société.

Une SASU c’est aussi :

  • Un associé unique qui prend unilatéralement toutes les décisions importantes qu’il estime bénéfiques pour la société. Les règles de fonctionnement de la SASU s’adaptent donc plus facilement et sont plus souples que la SAS, car elles relèvent d’une seule volonté.
  • Une seule personne investit dans le capital social de la SASU, il n’y a donc pas de capital social minimum imposé. 1 € symbolique peut suffire pour la création de son entreprise en SASU.
  • Le président de la SASU est le représentant légal de la société. Il doit donc prendre en charge toutes les décisions du quotidien qui concernent la vie de son entreprise.
  • La responsabilité de l’entrepreneur est limitée au montant de ses apports.
  • Avec la SASU, le créateur d’entreprise bénéficie du statut d’assimilé-salarié. Les dirigeants sont dans tous les cas affiliés au régime général de la sécurité sociale, qu’ils soient associés ou non. Mais s’il n’y a pas de rémunération, il n’y a pas d’affiliation.
  • Cette forme juridique s’adapte à des profils entrepreneuriaux diversifiés, pour l’exercice de nombreuses activités : commerciales, artisanales, civiles ou agricoles, professions libérales, etc. De nombreuses activités sont donc possibles, mais pas toutes. Les assurances, les métiers du spectacle, les débits de tabac entre autres, ne peuvent pas opter pour ce statut.

 

L-Expert-comptable.com vous aide à créer votre SASU gratuitement. Nous nous occupons de toutes les démarches administratives et sans frais, et assurons dans le même temps de la légitimité de votre dossier de création d’entreprise :

  1. Rédaction des statuts
  2. Rédaction de l’annonce légale et publication
  3. Immatriculation de votre entreprise
  4. L’inscription au registre des bénéficiaires

Recevez ainsi rapidement votre Kbis et démarrez votre activité en SASU

Avantages de la SASU

  • Si vous êtes mandataire et que vous ne vous versez pas de salaire, vous n’aurez aucune cotisation.
  • Une fiscalité avantageuse (avec la possible distribution de dividendes et le Flat Tax au taux de 30%)
  • L’impôt sur le revenu possible, avec une imposition très faible pour les mandataires : seulement 8 % et le revenu est disponible
  • Une grande liberté de gestion
  • Une couverture sociale identique à celle des salariés, hormis l’assurance chômage
  • Le statut juridique de SASU est favorable aux projets à fort potentiel de développement (conditions de passage de SASU à SAS très flexibles et faciles, sans changement de statut nécessaire)
  • Vous pouvez créer votre société sans un capital minimum à respecter
  • Si la SASU ne dépasse pas deux tiers des seuils imposés pour un projet social donné, elle n’est pas dans l’obligation d’établir un bilan annuel de gestion
  • Si elle fait un bilan annuel, elle n’est pas obligée de le communiquer au tribunal du commerce

Inconvénients de la SASU

  • Des taux de charges sociales élevés si vous percevez un salaire en tant que président (70%). Mais les dividendes, qui sont l’autre mode de rémunération d’une SASU, en tant qu’associé, sont exonérés
  • Si les mandataires ne versent pas de rémunération à l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés, il n’y a pas de couverture sociale
  • Une protection sociale peu onéreuse
  • Un coût de gestion plus élevé que les formes individuelles : l’actionnaire unique est contraint de tenir un registre de décisions et de déposer tous les procès-verbaux auprès du centre de formalités des entreprises
  • Il est impossible d’accéder aux marchés financiers

 

Une SASU créée de manière traditionnelle suppose de faire rédiger ses statuts par un avocat ou un expert-comptable. Cela coûte généralement entre 500 et 1500 €, et seulement pour la rédaction des statuts ! Les frais administratifs (annonce légale, immatriculation, inscription au registre des bénéficiaires, etc.) ne sont pas compris

Oui ! Chez L-Expert-comptable.com on s’occupe de toutes les démarches administratives pour vous aider à créer votre entreprise gratuitement. Nous pensons que le coût de la création d’une entreperise ne devrait pas être un frein pour les entrepreneurs, alors nous avons décidé de les offrir !  Seuls les frais tiers restent à votre charge.

Les frais tiers de la création d’une SASU sont liés à l'annonce légale, l’immatriculation et à l’inscription au registre des bénéficiaires. Ces sommes à payer sont, dans tous les cas, obligatoires. Chez L-Expert-Comptable.com nous vous avançons ces frais ! De la sorte vous n’avez à les débourser que lorsque votre société est créée avec votre compte professionnel. Pratique non ?

L’annonce légale

Une annonce légale sert à informer sur les événements importants de votre société, à commencer par sa création. Ces annonces comportent des mentions obligatoires et sont publiées dans les journaux ad hoc, soit les journaux d’annonces légales.

Votre annonce légale doit avoir comme mentions obligatoires :

  • La dénomination sociale
  • La forme sociale
  • Le capital social
  • Le siège social
  • Le numéro RCS

Le prix d’une annonce légale est d’environ 200 € HT

L’Immatriculation

Le dossier d’immatriculation est à envoyer au Centre de formalité des Entreprises (CFE) et doit comporter :

  • L’attestation de parution de l’annonce légale
  • L’exemplaire original des statuts
  • Le formulaire M0 de SASU
  • Le pouvoir du président de la SASU
  • La liste des souscripteurs de SASU
  • L’attestation du dépôt des fonds
  • La copie d’un titre d’occupation des locaux
  • La déclaration des bénéficiaires effectifs
  • L’avis de nomination d’un commissaire aux comptes
  • L’autorisation d’exercice d’une activité réglementée si tel est le cas

Les frais d’immatriculation :

  • Frais de greffe : autour de 70 €
  • Coût de déclaration des bénéficiaires effectifs : 23,71 €

L’inscription au registre des bénéficiaires effectifs (RBE)

Cette étape obligatoire consiste à inscrire, dans un registre, toutes les personnes exerçant un contrôle effectif sur la société, qui sont par conséquent définies comme des bénéficiaires effectifs. Ces personnes détiennent, directement ou indirectement, plus de 25% du capital ou des droits de vote de la personne exerçant un contrôle sur la direction ou la gestion de la société. Les frais pour les sociétés en création sont de 24,80 €, puis 48,49 € pour toute modification

En règle générale, le principe pour cette forme juridique est bien établi puisque les bénéfices réalisés par la SASU sont imposables à l’impôt sur les sociétés (IS). A titre d’exception, vous pouvez opter pour le choix d’être personnellement imposé à l’impôt sur le revenu (IR) mais pour une durée de 5 ans au maximum.

 

Le choix de cette forme juridique peut être stratégique et répondre à un besoin de sécurité et de stabilité. En effet, le président de la SASU ne sera responsable en son nom personnel qu’à hauteur des apports réalisés pour le capital social.

Attention : une exception existe néanmoins à ce régime de responsabilité limitée car en cas de faute dans la gestion de votre structure au cours de votre mandat de président, il est possible de voir sa responsabilité étendue.

Un régime social avantageux, assimilé à celui des salariés

Le dirigeant de SASU sera en affilié au régime général de la sécurité sociale. A titre indicatif, il s’agit là du principal point de différence avec d’autres formes juridiques telles que l’EURL ou la SARL. Conséquence à cet avantage important de cette affiliation au régime général : même dirigeant, vous bénéficiez de la même protection sociale avantageuse qui s’applique aux salariés.

Sous un autre aspect, le dirigeant inscrit à Pôle Emploi et qui ne souhaite pas se verser de rémunération pourra tout à fait demander le maintien de ses aides telles l’ARE et ce, de manière intégrale. Il suffira pour cela à l’entrepreneur ou à son expert-comptable de produire un procès-verbal de non-rémunération

 

Si un petit aparté est nécessaire sur la question, c’est parce qu’il s’agit de la raison pour laquelle nombre d’entrepreneurs possédant une auto-entreprise choisissent de créer une structure telle que la SASU. En effet, il n’existe pas de montant maximum de chiffre d’affaires à respecter, ni même de montant minimum d’ailleurs ! Pour cette raison, le créateur d’une SASU peut mener une gestion raisonnable de sa société sans craindre de dépasser un plafond.

Quelles sont les étapes de la création d’une SASU ?

 

Equipe

Vous êtes entre de bonnes mains

Lors de votre création d’entreprise, nos conseils englobent :

  • Conseil sur la SASU
  • Régime fiscal adapté
  • Aides à la création
  • Imposition
  • Frais déductibles
  • Retraite, prévoyance
  • Domiciliation
  • Dépôt de marque

+ toutes vos questions !
 

Une fois toutes les questions répondues, on se charge de :

  • Définir de l’objet social de votre SASU
  • Déposer le capital auprès d’un notaire
  • Rédiger de vos statuts en SASU et du formulaire M0
  • Envoyer votre dossier au Greffe
  • Publier au journal d’annonces légales

+ Gestion d’éventuels aller/retours avec l’administration