BFR négatif (Besoin en Fonds de Roulement)

L'article en bref

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) représente le montant dont l’entreprise a besoin pour financer son cycle d’exploitation, c’est-à-dire le besoin de trésorerie né du décalage entre les décaissements pour les achats et les encaissements lors des ventes.

Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
Le calcul du BFR (Besoin en Fonds de Roulement)

Calcul du BFR (Besoin en fonds de roulement) négatif 

Lorsque le calcul du Besoin en fonds de roulement (BFR) est négatif, on parle de dégagement en Fonds de Roulement ou Ressource en Fonds de Roulement. Cela signifie que le cycle d’exploitation dégage naturellement de la trésorerie. En pratique, cela se traduit par des encaissements des paiements clients avant même le décaissement des paiements fournisseurs. De plus, cette avance permanente est supérieure à la valeur du stock. C’est le cas de figure que l’on retrouve dans les entreprises de la grande distribution.
 

Calcul du BFR (Besoin en fonds de roulement) positif

En revanche, si le calcul du Besoin en fonds de roulement (BFR) est positif, il faudra prévoir des capitaux propres pour financer ce besoin via un apport en capital par exemple. Il faut être conscient du fait que le BFR augmente mécaniquement avec le CA. En effet, lorsque l’activité augmente, cela nécessite des stocks supplémentaires. Le BFR peut également augmenter dans un premier temps de façon temporaire lors de difficultés car la baisse de l’activité provoque l’augmentation des stocks. On peut également imaginer une diversification de l’activité qui allonge le cycle d’exploitation. Ainsi il est nécessaire de financer l’augmentation du BFR par de nouvelles ressources à long terme (apports, emprunts).

Calcul du BFR (Besoin en fonds de roulement) : impact des conditions de paiement

L’objectif du calcul du BFR (Besoin en fonds de roulement) est de diminuer le délai de paiement des clients et augmenter celui des fournisseurs de façon à avoir à financer le BFR le moins possible. Lors de la création d’une entreprise, il est difficile d’obtenir des conditions de paiement favorables de la part des fournisseurs puisqu’une entreprise en création n’a – a priori – qu’une faible importance dans le carnet de commande des fournisseurs. Du coup, l’idéal est d’obtenir des avances de la part des clients. Ces encaissements avant d’avoir réaliser une prestation constitue une diminution du BFR.
 
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.