Expert comptable obligatoire ou pas pour les SARL et SAS ?

L'article en brefGérer la comptabilité d'une entreprise, qu'il s'agisse d'une SARL ou d'une SAS, représente un véritable défi, riche en obligations et en subtilités fiscales. L'article souligne l'importance de l'expert-comptable dans l'accompagnement des entreprises, non seulement pour garantir la conformité des comptes mais aussi pour optimiser la gestion fiscale et financière. Bien que la loi n'impose pas la présence d'un expert-comptable, recourir à ses services est vivement conseillé pour naviguer avec assurance dans le complexe univers des déclarations et des obligations comptables.

D'autre part, l'article aborde également la situation des auto-entrepreneurs, pour qui la comptabilité se veut plus simplifiée, tout en n'excluant pas l'intérêt d'un accompagnement comptable en cas de développement ou de changement de statut. Il met en lumière le rôle crucial de l'expert-comptable dans l'évolution sereine de tout type d'entreprise, en soulignant les risques de pénalités en cas d'erreurs. La démarche de tenir une comptabilité précise et conforme est présentée non seulement comme une obligation légale mais aussi comme une stratégie prudente pour le succès à long terme.
Temps de lecture : 3minDate de publication : 18/03/2015Dernière mise à jour : 12/03/2024
Vous êtes à la recherche d'un expert-comptable pour votre SARL ou SAS ?Optez pour un expert-comptable en ligne
Ecrit par Emilie NAUDINAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
expert-comptable-obligatoire-sarl-sas

Pour un expert-comptable en SARL ou en SAS notamment nous faisons l'état de ce qui est obligatoire ou pas ... Les obligations comptables auxquelles sont soumises les entreprises varient selon leur régime d’imposition. Pourquoi recourir à expert-comptable lorsque l'on crée ou gère une entreprise ?

La réponse est simple : tenir sa comptabilité soi-même c'est possible mais technique et chronophage. La mission de l'expert-comptable sera au quotidien de suivre les entrées sorties de son client à tout moment de l'année, de veiller aux déclarations qui s'appliquent selon les spécificités de son client.

Pour établir et certifier une liasse fiscale (bilan d'entreprise, compte de résultat, etc), le comptable doit garantir la conformité des comptes. Il n'est pas obligatoire de recourir à un expert-comptable, mais il est néanmoins rudement conseillé d'en avoir un.

L’expert-comptable en société, SARL et SAS

La loi n’impose pas aux sociétés à responsabilité limitée (SARL) ni aux sociétés par actions simplifiées (SAS) soumises au régime de l'impôt sur les sociétés de se faire accompagner par un expert-comptable.  Il n'y a pas d'obligation à recrourir à un expert-comptable. Néanmoins, si elles décident de confier leur comptabilité à un professionnel, elles doivent obligatoirement faire appel à un cabinet d’expertise comptable inscrit à l’Ordre des experts-comptables.

Sachez que lorsque vous optez pour le régime de SARL ou de SAS, vous aurez alors à gérer la relation avec différents organismes, dont :

  • L'URSSAF ou le RSI
  • Le centre des impôts de votre commune
  • Potentiellement un centre de gestion

Et être à jour et effectuer des déclarations mensuelles ou trimestrielles et annuelles. La tenue de la comptabilité peut s'avérer très difficile et coûteuse en temps. Vous trouverez des articles sur notre site qui vous aideront à tenir votre comptabilité vous-même, ceci dit, nous recommandons grandement le recours à un expert-comptable pour votre SARL ou SAS.

Par ailleurs, pour choisir votre statut juridique entre SARL ou SAS est une question fréquente des entrepreneurs, l'expert-comptable vous aider à effectuer ce choix.

Un expert-comptable pour les auto-entrepreneurs ?

Un expert-comptable pour un auto-entrepreneur n'est pas une nécessité, l'essence même de ce statut vise la simplification des formalités comptables. La comptabilité pour l'autoentrepreneur se résume dans ce cas à tenir un livre de recette et un cahier de dépenses. Il faudra penser à bien surveiller son chiffre d’affaires.

L’intervention d’un expert-comptable n’est donc pas obligatoire. De plus, le régime bénéficie d’une comptabilité simplifiée.

L’auto-entrepreneur organisé pourra peut-être évoluer sans soutien dans les premiers temps de son activité, mais en cas de dépassement des plafonds de chiffre d’affaires ou de volonté de changer de statut juridique, il réalisera la nécessité de consulter un expert-comptable pour valider son choix.

L’expert-comptable en entreprise individuelle

Les entreprises soumises au régime du réel à l’impôt sur le revenu qui n’adhèrent pas à un centre ou à une association de gestion agréé(e) (CGA ou AGA) voient leur revenu imposable majoré de 25 %.

L’incitation à se faire accompagner dans sa comptabilité est très forte, mais l’expert-comptable est ici facultatif. Pour rappel, les centres ou associations de gestion agréé(e)s ne réalisent pas les mêmes prestations que l’expert-comptable.

Leur mission consiste à former et à vérifier la bonne tenue de la comptabilité. Les CGA ou AGA peuvent par contre obliger le chef d’entreprise à déléguer l’ensemble de sa comptabilité à un expert-comptable s’ils l’estiment indispensable.

Vous le constatez, la loi n’impose pas aux entreprises de se faire accompagner par un expert-comptable, mais le suivi et la réalisation des comptes annuels, les déclarations fiscales et de TVA, nécessitent des compétences telles que la plupart délèguent ces missions. L’expert-comptable n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé ! Sans parler du risque de pénalités encourues en cas d’anomalie détectée par l’administration fiscale lors d’un contrôle !

Comptabilité des SARL : quelles obligations légales ?

Créer une SARL implique la tenue d'une comptabilité : déclarations de TVA, dépot des comptes en fin d'année et tenue des registres sont les grandes obligations de la comptabilité de la SARL, mais pas que... Lorsque l'on crée une SARL le formulaire d'immatriculation M0 à déposer au greffe du tribunal de commerce contient les choix suivants :

  • Régime de TVA
  • Régime d'imposition des bénéfices
  • La déclaration du ou des gérants , gérants salariés vs non salariés (impacts très importants)

La comptabilité de la SARL se décompose donc en deux grands volets : tout ce qui concerne les flux d'argents (valeur ajoutée, bénéfices, frais, etc) et tout ce qui concerne les individus dans l'entreprise (cas du gérant, cas des salariés, associés).

Les experts-comptables peuvent parler de comptabilité d'engagement et de comptabilité de trésorerie selon le mode de suivi choisi. Nos articles vous détailleront les spécificités de chaque mode de calcul.

Quelle que soit l'activité il faudra tenir une comptabilité afin de justifier les transactions qu'a pu effectuer l'entreprise.

La tenue de comptabilité consiste en le suivi des dépenses et des recettes ainsi que le rapprochement de celles-ci à travers les factures et les encaissements / décaissements.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.