Enregistrement comptable

La comptabilité enregistre un grand nombre de documents en tenant compte de normes et de principes comptables. Les normes IAS et IFRS en sont les principales. Leur objectif est d’instaurer un modèle comptable harmonisé afin d’améliorer les échanges internationaux. Les principes comptables dirigent la comptabilité (principe de régularité, d’indépendance des exercices). La comptabilité d’exercice enregistre les recettes et les dépenses. La comptabilité d’engagement étudie les recettes, les dépenses, les créances et les dettes.

Apprenez à tenir votre comptabilité et à maîtriser toutes les notions majeures en matière de comptabilité grâce aux articles de nos experts. Que vous soyez étudiant, comptable, créateur d'entreprise ou même dirigeant de TPE/PME, apprenez en plus sur la tenue de la comptabilité de votre entreprise et approfondissez vos connaissances.

Derniers articles
  • La circularisation ou « procédure de confirmation directe » est une demande faite à un tiers, ayant des relations d'affaires avec votre entreprise, afin de confirmer directement au réviseur de vos comptes (Expert-comptable ou Commissaire aux comptes) toutes opérations, soldes ou autres renseignements. Elle peut être faite auprès des clients, fournisseurs, banques, assurances, avocats, administrateurs et mandataires judiciaires ainsi qu'auprès du greffe du tribunal de commerce. Ainsi, l'objectif d'une circularisation pour votre Expert-comptable ou votre Commissaire aux comptes est double : elle permet de contrôler l'existence d'un solde ou d'une information et de vérifier la qualité du fonctionnement des procédures.

  • Le calculateur de remboursement d’emprunt permet d’anticiper le budget mensuel dédié au remboursement de son crédit (capital et intérêts) et d’évaluer le coût total de son prêt. Un crédit bancaire peut être intéressant pour un projet nécessitant des investissements financiers élevés (création d’entreprise, projet immobilier), car il permet de conserver son épargne intacte et de bénéficier d’un effet de levier moyennant un taux d’intérêt souvent intéressant au vu des sommes

  • La tenue d’une comptabilité ne laisse pas de place à l’improvisation. Un certain nombre d’obligations doivent être tenues pour être en conformité avec la loi. Ces obligations sont comptables, fiscales et juridiques. Ce livre blanc fait le point sur toutes les obligations légales à connaître.
  • La conservation des pièces et documents comptables est un aspect essentiel de la gestion de l’entreprise. Certes, le côté administratif paraît lourd, mais le classement et la conservation de ces documents (factures, contrats, journaux, relevés bancaires, etc.…) est indispensable, dans les grandes entreprises comme dans les très petites.

  • Toutes les entreprises ont la nécessité de tenir une comptabilité. La tenue de comptabilité, trop souvent banalisée, suppose néanmoins un système de gestion performant. En effet, les petites et moyennes entreprises, de même d’ailleurs que les grandes, ne disposent pas en temps réel d’informations valables et sûres. L’analyse de gestion est le plus souvent sacrifiée à des considérations d’ordre fiscal. Dans le même temps, une part trop grande est donnée à l’établissement du bilan. Celui-ci n’est qu’un constat à un moment donné, jamais exact au sens arithmétique du terme car un bilan n’est qu’une somme d’évaluations. Pour émettre des informations comptables valables, il faut que ces informations comptables soient émises dans des délais convenables. Pour tenir sa comptabilité dans un souci de gestion, voire de pilotage de son entreprise, l-Expert- Comptable.com propose de décoder dans ce dossier les 10 points clés à maîtriser.

  • Quelles sont les obligations comptables des entreprises ? Comment respecter les obligations comptables ? Quels sont les acteurs de la tenue de ces obligations comptables ? Vitrine de la vie d’une entreprise, la comptabilité se doit d’être parfaitement fiable pour tenir ce rôle si important. Penchons-nous sur les implications des obligations comptables.

  • Classer ses documents comptables ? ‘Quelques boîtes à chaussures et le tour est joué, de toute façon qui ça intéresse !' Toute la question est là ! Le classement des documents comptables, sans être une obligation, est indispensable pour la bonne gestion d'une entreprise, d'autant que personne n'est à l'abris d'un contrôle fiscal.

  • Le contrôle de gestion est un poste clé pour l’entreprise, car il sert à analyser son modèle économique, à anticiper sa rentabilité et à mener les bonnes actions pour optimiser ses performances globales. Vous n’avez pas la capacité d’embaucher un contrôleur de gestion pour votre petite entreprise ? Et si vous commenciez par adopter la mentalité du contrôleur de gestion dans votre organisation ? Gestion commerciale, classement de vos missions par ordre de priorité, bonne connaissance de la productivité de vos salariés, le contrôle de gestion consiste avant tout à organiser son entreprise en différents services, à créer des tableaux de bord pour suivre leur fonctionnement puis à anticiper et optimiser leur rentabilité. 

     

  • À partir du 1er janvier 2018, tous les commerçants, restaurateurs et professionnels assujettis à la TVA qui utilisent une caisse enregistreuse, terminal de paiement ou logiciel de caisse, devront s’équiper obligatoirement d’un système certifié NF 525 ou LNE (Laboratoire national de métrologie et d’essais), sous peine de verser une amende de 7 500 euros et de subir un contrôle fiscal. Pour certifier votre logiciel de caisse NF 525, vous devrez demander une mise aux normes auprès de votre éditeur ou acquérir un logiciel de caisse certifié NF 525 pour un coût allant de 500 à 1 500 euros selon les fonctionnalités du logiciel : caisse enregistreuse certifiée NF 525 ou système complet de suivi des stocks et de la comptabilité. L'autre possibilité est de faire certifier son logiciel par le LNE, accrédité par le COFRAC. Cette mesure, instaurée dans la loi de finances pour 2016 vise à lutter contre la fraude à la TVA par les caisses enregistreuses et logiciels de caisses frauduleux.

  • Il est important de comprendre les notions fondamentales en comptabilité parce qu'il s'agit une matière complexe dont l’apprentissage dure plusieurs années (en particulier parce qu’elle est liée à d’autres disciplines, comme la finance ou le droit fiscal).  Si l’on ne peut en assimiler toutes les subtilités rapidement, un certain nombre de principes permettent d’acquérir quelques bases afin de ne pas être totalement en terrain inconnu. Voici quelques-uns de ces principes.

  • Le compte courant d’associé constitue l’un des éléments les plus importants de la vie des entreprises et du financement de celles-ci.  Ainsi, les associés peuvent financer l’activité d’une société en mettant à la disposition de celle-ci des fonds qui feront naître une créance qui pourra être remboursée. Cette opération n’a aucun effet sur le capital social, ce qui permet de ne pas modifier les équilibres entre associés. Nous verrons comment utiliser au mieux un compte courant.

  • Faire un cadeau client est une action courante dans une entreprise. Ce cadeau peut servir à fidéliser un client, à le remercier d’une collaboration, etc.
    Les cadeaux que vous faites à vos clients peuvent être déduits de vos impôts à une double condition : le montant ne doit pas être excessif, et l'opération doit être faite dans l'intérêt de l'entreprise.

  • Un entrepreneur individuel, même s'il délègue généralement ses problématiques comptables à un cabinet d'expertise comptable, se doit de connaître certains fondamentaux de la comptabilité ainsi que le cadre légal : déclarations et responsabilités, afin de pouvoir piloter correctement son activité. Nous évoquerons notamment les régimes réel normal et réel simplifié pour l'entreprise individuelle.

  • Ce livre blanc reprend les 100 questions les plus pertinentes que se posent les chefs d'entreprise sur la comptabilité et la gestion de leur entreprise. La réponse à votre question est probablement dans ce livre blanc.

  • Le grand livre (10/07/2014)
    Au travers de notre dossier « Grand Livre » , familiarisez vous avec le document comptable qu’est le grand livre. Ce document est indispensable à tenue des comptes. Il est obligatoire et regroupe toutes les écritures, contient tous les comptes. Pour faire plus simple, le grand livre est nécessaire au suivi de la comptabilité d’une entreprise.Il est donc indispensable de bien le connaître pour mieux l'utiliser.
  • La comptabilité impose non seulement une précision en termes de chiffres, mais elle se doit également d’être établie dans des délais encadrés par la loi. Tenue sur une année, continuellement en mouvement avec la passation d’écritures journalières, elle demande donc une rigueur et une organisation sans faille. Ce livre blanc vous rappelle les 10 points clés essentiels pour tenir une comptabilité claire du début d’exercice jusqu’à sa clôture.

  • Ce simulateur calcule le montant de vos frais kilométriques selon le barème fiscal en vigueur. Il vous suffit de remplir le nombre de kilomètre parcourus, et la puissance fiscale du véhicule.
  • Le plan comptable général de 1982 a distingué trois types de subventions : les subventions d’équipement ou d’investissement, les subventions d’exploitation et les subventions d’équilibre. Le traitement comptable des subventions dépend très généralement de leur objet ou finalité.

  • Nous entendons souvent parler de crédit-bail comme source de financement. Mais quelles sont les modalités de ce contrat ? Comment traite-t-on cette opération d’un point de vue comptable ?

  • La gestion d’une entreprise se doit d’être rigoureuse et respectueuses des obligations comptables  juridiques et financières. Il est ainsi conseillé de passer par un expert-comptable compétent qui sera à même d’appréhender ces obligations. Parmi celles-ci, la bonne tenue de sa caisse a une importance et permet d’anticiper des problèmes importants (contrôle fiscal, problématiques liées à la trésorerie…). Le présent article donne quelques conseils afin de tenir correctement sa caisse.

  • Le rapprochement bancaire permet de suivre l’exhaustivité des factures, des règlements, la trésorerie. Il permet aussi de contrôler les opérations et d’enregistrer les écritures comptables y afférents.

  • Un exercice comptable représente une période durant laquelle une entité doit enregistrer chaque fait économique, afin d’établir les comptes annuels à la fin de la période. Voyons tout ça plus en détails.

  • Au cours de la vie d’une société, notamment au moment de faire face à des problèmes de trésorerie, elle peut faire appel à ses associés pour couvrir ses besoins. On appelle cela « apports en compte courant d’associé »

  • Le grand livre en comptabilité est un document comptable obligatoire en comptabilité. Qu’est ce qu’un grand livre ? Quelles sont les informations qui figurent au grand livre ? Présentation ? Délai de conservation ?

  • Pourquoi attendre des heures au guichet de la gare quand il est possible d'imprimer son billet de train depuis chez soi ? Aujourd'hui une grande partie des échanges sont dématérialisés : échange de mails, course en ligne, on peut même remplir sa grille de loto sur internet ! Alors face à l'arrivée massive des factures électroniques, plusieurs questions se posent à l'entrepreneur, comment gérer cette dématérialisation des documents comptables ? Cette dématérialisation des documents comptables est-elle bénéfique à l'entreprise ?

  • Tenir sa comptabilité (25/02/2014)

    Le code du commerce oblige les entreprises à tenir une comptabilité de leur activité. Cette contrainte se révèle être, en fait, une opportunité, à condition de savoir comment utiliser les informations ainsi enregistrées.

  • Développement de l' « entreprise individuelle » oblige, les fournisseurs de logiciels de comptabilité ont le vent en poupe et multiplient les offres à destination d'un public de plus en plus large d'entrepreneurs qui veulent maîtriser l'ensemble de la gestion de leur entreprise. Pourtant, au moment de l'achat de votre logiciel de comptabilité, de nombreuses questions se posent.

  • Selon la loi, chaque opération financière doit être enregistrée dans la comptabilité de l’entreprise et assortie d’une pièce comptable justificative, à savoir un document qui prouve l’opération en question (facture d’achat, de vente, note de frais, bulletin de salaire, déclaration sociale...). Ces pièces comptables justificatives sont à transmettre à l’expert-comptable à un rythme prédéfini avec lui afin qu’il puisse effectuer sa mission de suivi de la comptabilité puis les comptes annuels. Vous devez également conserver ces documents justificatifs pendant 10 ans, selon un système de classement et de format (originaux, électronique) que vous choisissez librement ; l’objectif étant de pouvoir transmettre rapidement n’importe quelle pièce comptable justificative en cas de demande de la part de l’expert-comptable, mais aussi de l’URSSAF ou de l’administration fiscale lors d’un contrôle. Les pièces comptables justificatives sont obligatoires et doivent mentionner au minimum la date de l’opération, l’identification des parties concernées, les caractéristiques et le montant de l’opération et une codification pour le traitement.

  • Les logiciels de comptabilité ont tous vocation à enregistrer votre comptabilité et, généralement, à émettre vos devis et vos factures. Certains logiciels de comptabilité disposent de fonctionnalités supplémentaires, comme l’émission des fiches de paie, le suivi des stocks, l’enregistrement automatique des flux via les paiements par carte bleue... Vous devrez choisir un logiciel de comptabilité qui correspond à vos besoins. Privilégiez un logiciel comptable conçu pour votre secteur d’activité, mais aussi pour votre régime d’imposition. Validez aussi la compatibilité de votre logiciel comptable avec votre système d’exploitation et avec les outils utilisés par votre expert-comptable. La plupart des éditeurs proposent d’utiliser leur logiciel de comptabilité gratuitement pendant une durée limitée, profitez-en pour en tester plusieurs avant d’opérer votre choix !

  • La comptabilité impose l’enregistrement comptable de l’ensemble des transactions financières d’une entité. Cet enregistrement doit être réalisé de façon stricte et précise, afin de garantir au compte annuel une information exacte.

  • La comptabilité générale permet le suivi comptable de l’activité (entrées et sorties d’argent, par poste et par date). Elle englobe également la réalisation des comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe légale) pour une analyse fine du modèle économique de l’entreprise et de sa rentabilité. Le suivi de sa comptabilité est une obligation légale pour les entreprises et elle suit des règles strictes (qui varient selon le régime fiscal) ainsi qu’une nomenclature inscrite dans le Plan Comptable Général (PCG). La comptabilité analytique permet d'analyser la structure des coûts pour l’entreprise. Elle s'appuie sur la comptabilité générale.

  • Aide financière accordée par l'Etat ou par des collectivités publiques à certaines entreprises sous certaines conditions, la subvention d'investissement répond à un fonctionnement singulier d'un point de vue comptable. Ce qu'il faut savoir sur le sujet.

  • Comme vous le savez sûrement, toute entreprise a l’obligation de tenir une comptabilité.
    Nous avons résumé pour vous dix règles importantes, et nous vous proposons aujourd’hui de voir quelles sont les cinq premières.

  • Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler des logiciels de gestion et notamment des logiciels de comptabilité. Beaucoup d’entrepreneurs hésitent à acheter un logiciel de gestion ou ne savent pas lequel choisir. Si tel est votre cas, je vous propose que l’on regarde ensemble les critères à vérifier avant de prendre votre décision.

Besoin d'un expert comptable ?
Nous le trouvons pour vous ! C'est rapide et gratuit !
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test

En partenariat avec trouver-mon-comptable.com