Extourne comptable : Définition et fonctionnement

L'article en brefL'extourne, ou contre-passation, est une technique comptable essentielle permettant d'annuler une écriture précédente en inversant son sens, sans altérer les montants ni les comptes impliqués. Cette opération garantit que chaque compte initialement débité soit crédité et vice-versa, assurant ainsi une gestion précise des mouvements financiers. L'utilisation de l'extourne s'avère cruciale lors de la clôture des comptes et au démarrage d'un nouvel exercice comptable, nécessitant un suivi rigoureux pour éviter les oublis, avec des outils comme les journaux comptables dédiés ou des fonctionnalités automatisées dans les logiciels spécialisés.

Les extournes jouent un rôle primordial dans le respect du principe d'indépendance des exercices comptables, permettant d'attribuer correctement les charges et les produits à l'exercice concerné. Cette pratique, universelle dans le domaine de la comptabilité, s'applique à toutes formes d'entreprises et concerne principalement les écritures d'inventaire et de fin d'année. Elle assure une répartition adéquate des charges et produits, illustrée par l'exemple d'un abonnement logiciel, où l'extourne réaffecte une part de la charge à l'exercice suivant, démontrant l'importance de cette opération pour une comptabilité précise et conforme.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 01/03/2024
Besoin d'aide dans la gestion comptable de votre entreprise ?Contactez-nous
Ecrit par Corentin GERARDComptable et consultant en création de société chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
extourne-comptable

Qu'est-ce qu'une extourne en comptabilité ? Définition

Une extourne, ou contre-passation, est un procédé comptable qui vise à passer une écriture comptable pour l'inverse de l'écriture initiale. Le jargon commun utilise souvent les expressions "passer l'écriture à l'envers" ou "constater l'envers de l'opération".

Les montants sont conservés à l'identique, les comptes mouvementés sont conservés à l'identique, mais le sens de l'écriture est inversé. Ainsi, un compte initialement débité se retrouve crédité dans l'écriture d'extourne.

À l’inverse, un compte initialement crédité se retrouve débité dans l'écriture d'extourne.

L'écriture initiale ne sera pas supprimée.

Quand doit-on extourner ?

Une extourne est très souvent constatée au jour d'ouverture du nouvel exercice comptable. Par exemple, si l'entreprise clôture ses comptes au 31/12, l'extourne sera passée au 01/01 de l'exercice suivant.

Les écritures d'extourne ne doivent pas être oubliées. Pour cela, il faut réaliser un suivi des écritures devant être extournées. Une technique souvent utilisée consiste à constater les écritures devant faire l'objet d'une extourne dans un journal comptable dédié.

Ce journal pourra, au début de l'exercice suivant, être édité puis intégralement extourné.

Certains logiciels comptables disposent d'une fonction permettant de constater l'écriture d'extourne de manière automatique, sans avoir à passer par la saisie manuelle des mouvements comptables.

Les avantages d'une extourne

L'objet d'une extourne est généralement d'annuler une écriture précédente. Aussi, les extournes permettent d'affecter à chaque exercice ses propres charges et produits, et d'ainsi respecter le principe comptable d'indépendance des exercices : une entreprise doit produire des comptes annuels chaque 12 mois, sauf exception, et il faut s'assurer que chaque opération soit rattachée à la clôture de l'exercice qui supportera réellement la charge ou le produit.

Les extournes sont un procédé fréquent en comptabilité, elles concernent toutes les sociétés et toutes les comptabilités. Elles peuvent être utilisées sans considération de la forme juridique.

Elles pourront donc se retrouver aussi bien dans les comptes d'une société commerciale que dans ceux d'une entreprise individuelle.

Quelles sont les écritures à extourner en comptabilité ?

Les écritures d'extourne concernent essentiellement les écritures d'inventaire, les écritures de fin d'année, qui traitent de charges ou produits à répartir sur différents exercices comptables dans le cadre d'une comptabilité d'engagement.

Parmi les opérations les plus fréquentes et qui font l'objet d'extournes systématiques il faut noter : les produits constatés d'avance, les charges constatées d'avance, les factures à établir, les factures non parvenues, etc.

Comment comptabiliser une extourne ?

Pour comptabiliser une extourne il faut partir de l'écriture initiale, conserver les montants et les comptes, mais inverser le sens. Voici un exemple :

Une société relevant des bénéfices industriels et commerciaux, soumise à l'impôt sur les sociétés, a contracté un abonnement de un an pour un logiciel. D'après la facture l'abonnement s'étend du 01/09/2021 au 31/08/2022, pour 1 200€ HT. L'entreprise clôture ses comptes au 31/12/2021.

L'écriture suivante est donc passée dans les opérations d'inventaire, et vise à annuler la quotte part de la charge qui doit être imputée à l'année 2022 :

Compte 48600000, 800€, au débit
Compte 62810000, 800€, au crédit

L'écriture d'extourne va permettre de constater un mouvement comptable qui va réaffecter 8/12eme de la charge sur l'année 2022.

Alors l'écriture d'extourne sera :

Compte 62810000, 800€, au débit
Compte 48600000, 800€, au crédit

Bien que l'exemple traite d'une charge, les écritures d'extourne s'appliquent également aux produits.