Réussir sa création d'entreprise

Derniers articles

  • Être son propre patron donne de la motivation ! Attention, il ne faut pas se lancer trop rapidement sans connaître les obligations que cela implique. Lors de la création, l’aspect juridique, fiscal et social est souvent difficile à comprendre et à prendre en compte. Paroles d'indépendant, voici les conseils pour que le lancement soit une réussite.
  • Le choix du statut juridique en création d'entreprise est une étape fondamentale. Parmi eux, la SASU, Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle, connaît un important succès. Ce statut d’entreprise s’inscrit en effet parmi les solutions les plus optimales pour devenir entrepreneur, surtout si vous n’avez pas une équipe solide et fiable pour vous lancer. L’avantage de la SASU se trouve aussi dans son évolution possible. Pour autant, est-il possible de créer une SASU gratuitement et rapidement ?  
  • Depuis quelque temps, le dropshipping séduit les e-commerçants. Il convient notamment aux auto-entreprises car il n’y a pas besoin de beaucoup d’investissement au départ. Mais qu’est ce que c’est exactement? En quoi ça consiste ? On vous explique tout.
  • Comment bien réussir sa transition de salarié à indépendant ? Vous êtes en quête de sens, en effet vous faites partie des personnes qui sentent l’envie grandissante de quitter un CDI pour devenir indépendant. Bravo, vous avez déjà un pied dans l’engrenage. Votre expertise repose sur votre métier et/ou sur ce qui vous anime tous les jours : votre passion.
  • Avant de changer de statut et de créer sa société, un business plan s’impose : Votre offre est-elle adéquate ? Vos charges seront-elles supportables ? Vos revenus seront-ils suffisants ? Combien de temps faudra-t-il pour que l’entreprise soit rentable, malgré les charges et les frais ? Les questions liées à votre futur statut juridique seront tout aussi importantes : Quelle structure juridique adopter ? Pourquoi ? Quels sont les avantages pour votre entreprise ? En résumé, il faut se poser les bonnes questions avant de faire évoluer sa micro-entreprise en société.
  • Que signifie devenir entrepreneur ? Bien souvent il s’agit de monter et de concrétiser un projet de création d’entreprise qui tient à cœur. Devenir un entrepreneur à succès est un véritable défi pour celui ou celle qui s’y lance. Il est sans doute plus difficile d’avoir les qualités et l’état d’esprit d’un entrepreneur que d’exercer le métier en lui-même. Bien que l’entreprise ait beaucoup changé ces dernières années (apparition d’internet, de l’informatique, arrivée de l’intelligence artificielle et de la Big Data...), les qualités pour réussir sa création d’entreprise restent les mêmes. En revanche, nul besoin de sortir d’une école de commerce pour devenir chef d’entreprise.
  • Se lancer en freelance sur le marché du Data Scientist répond à des critères très encadrés, à commencer par des compétences métier indispensables. Dans ce guide, découvrez quelles sont les démarches de l'entrepreneuriat dans la data, ainsi que les opportunités de rémunération en tant qu'indépendant. Apprenez aussi comment trouver des missions en tant que Freelance dans la Data.
  • Vous êtes lyonnais ou souhaitez rejoindre le département du Rhône pour devenir entrepreneur à Lyon ? La création d'entreprise dans ce secteur bénéficie d'une excellente exposition et de tout l'accompagnement nécessaire pour réussir. Quels sont précisément les aides et les organismes pour entreprendre à Lyon ? Quelles sont les étapes et les formalités administratives pour créer son entreprise ? Et enfin, quels sont les avantages et les inconvénients à être créateur d'entreprise en région lyonnaise ?
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est un organisme permettant aux entrepreneurs de centraliser l’ensemble de leurs démarches. C’est donc une sorte de guichet unique permettant de déposer en un seul lieu l’ensemble de leurs documents. Le rôle du CFE est de centraliser ces demandes afin de les redistribuer aux différents organismes compétents pour que ceux-ci traitent les dossiers qui dépendent de leur compétence. Il permet de centraliser l’ensemble des démarches juridiques ou administratives relatives aux société.   Le CFE est en principe un service gratuit mais certains centres peuvent décider de facturer certaines prestations. Il existe plusieurs CFE : l’activité exercée et le lieu d’implantation de la société vous permettront de connaître le CFE compétent. Voici dans cet articles tous les éléments que vous devez savoir sur le CFE :  
  • Vous souhaitez créer une entreprise à Paris ou en région parisienne ? La création d'entreprise en Île-de-France représente un large potentiel pour devenir entrepreneur et réussir. Regardons de plus près quelles sont les particularités de la capitale pour monter son entreprise, quel statut adopter et quelles sont les aides auxquelles vous avez droit là-bas en particulier.  
  • Être chef.fe d'entreprise, vous en rêvez et vous avez déjà une petite idée de ce que vous voulez faire ? N’attendez plus pour vous lancer ! Pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous devrez suivre ces 7 étapes de création d’entreprise.
  • Vous souhaitez ouvrir votre société et vous ne savez pas à quel endroit établir son siège social ? A côté des types de domiciliation classiques, de plus en plus de sociétés font appel à des services mettant à disposition un espace de coworking. Cela permet de mettre en commun des moyens et des idées, ce qui ne peut être que bénéfique pour votre société et vos salariés. Il vous faut signer un contrat contenant des éléments obligatoires : identité, prestations fournies, prix, etc.
  • Le premier avantage en tant qu'indépendant est de pouvoir choisir où il veut travailler, en location traditionnelle, en colocation voire sous location ou encore en coworking. Voici les différents espaces de travail avec leurs avantages et leurs inconvénients.
  • Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souhaitent lancer leur activité à leur compte tout en s’émancipant du salariat et de la forme actuelle de contrat de travail à savoir les CDD ou les CDI. La volonté d’être son propre patron se développe de plus en plus, et on compte aujourd'hui 2,8 millions de travailleurs indépendants en France. Toutefois, trouver du travail en tant que freelance demande beaucoup de travail en amont pour définir de manière efficace sa stratégie commerciale à l’aide de différents outils marketing. Le recours à des consultants et des sites spécialisés est également conseillé afin notamment de développer son réseau de contacts.
  • Passer de l’auto-entrepreneur à la société concerne les activités en croissance, par exemple, le dépassement du plafond légal de chiffre d’affaires, un changement de modèle économique nécessitant des investissements,... Passer de la micro-entreprise à la société nécessite de radier l’auto-entreprise et de créer la société en parallèle : EURL, SARL, SASU ou SAS. Pensez aux formalités complémentaires : transfert de propriété des contrats (assurance, téléphone...), changement de mentions légales sur les documents commerciaux (SIREN/SIRET...). Entre 7 et 10 % des auto-entrepreneurs seraient concernés par la bascule de l’auto-entreprise à la société.
  • De plus en plus de personnes éprouvent la nécessité d’entreprendre, et pour cause : le nombre d’entreprises créées ne cesse de croître. On observe une hausse de 161% pour le mois d’avril 2021 par rapport à la même période l’année précédente. Après avoir élaboré les prémices du projet (produit ou service répondant à un besoin spécifique), il est essentiel d’élaborer sa stratégie commerciale en prenant soin d’analyser le marché qu’on veut intégrer et les différents facteurs tels que la concurrence ou le comportement des consommateurs. De nombreuses aides sont également disponibles pour aider au financement et à la création de l’entreprise, à sa gestion et à son développement en vue d’assurer sa pérennité.
  • Les conditions pour devenir transporteur varient selon la spécialisation : transport de marchandises ou de personnes, chauffeur VTC, transport de ramassage scolaire, ambulancier... De manière générale, créer une entreprise de transport nécessite l’obtention de la capacité professionnelle en plus du permis B. Le professionnel doit aussi justifier d’une capacité financière minimum par véhicule acquis pour créer son entreprise de transport (validée par un expert-comptable). Un agrément doit être demandé à la DREAL. Les formalités d’immatriculation sont à accomplir à la Chambre des métiers (transport de personnes) ou à la chambre de Commerce (transport de marchandises).
  • Créer une entreprise attire de plus en plus d’actifs. Demandeurs d’emplois, jeunes entrepreneurs ou alors salariés désirant plus de liberté. Toutefois, il y a de nombreux éléments et facteurs à prendre en compte dans la conception de son projet : compétences, choix du secteur d’activité, étude du marché et de la demande potentielle, renseignements sur les différentes aides et les accompagnements possibles… Il y a un important travail en amont avant de créer son entreprise pour espérer intégrer le marché et rendre son entreprise pérenne.
  • Créer son entreprise est une aventure humaine passant par de multiples péripéties. Thomas Edison a vécu plus de 1000 échecs pour créer l’ampoule, Walt Disney a été licencié pour manque de créativité et Steve Job a imaginé la tablette après 15 ans d’errance. Beaucoup de réussites d’entrepreneurs sont arrivées après un échec. Avoir peur de l’échec est normal m ais ça ne doit pas empêcher d’avancer. Quelle que soit l’issue de l’entreprise, l’entrepreneur en tirera une expérience positive en développement personnel et professionnel. Sans oublier que les aides d’état et les professionnels du conseil vous aideront à faire décoller votre succès ou à rebondir après un échec
  • Créer son entreprise avec peu d’investissement au démarrage est possible lorsque l’on choisit d’exercer un métier qui ne nécessite pas du matériel coûteux ou d’acheter un fonds de commerce. Les professions libérales sont des entrepreneurs qui investissent peu à la création de l’activité, ils n’ont pas de besoins matériels spécifiques. Idem pour les services à la personne et certains métiers créatifs lorsqu’ils peuvent être exercés à domicile. Certaines entreprises pourraient investir beaucoup au démarrage, mais elles choisissent de démarrer petit pour minimiser le risque financier, quitte à réinvestir au fur et à mesure en cas de succès. Certains investissements obligatoires à la création constituent des dépenses incompressibles, comme les frais d’immatriculation, de souscription d’une assurance civile professionnelle, ….
  • Les salariés qui souhaitent monter leur boîte pensent généralement à démissionner malgré les conséquences (aucune indemnité chômage et aucune possibilité de retrouver son poste chez l’employeur) en cas d’échec entrepreneurial. D’autres dispositifs plus sécurisés sont proposés aux salariés qui veulent créer leur entreprise, comme le congé ou le temps partiel pour création d’entreprise, à condition de justifier de 24 mois d’ancienneté. Le congé pour création d’entreprise comme le temps partiel, lorsqu’il est accordé par l’employeur, dure une année renouvelable et il permet au salarié de se dégager du temps pour monter sa boîte. En cas d’échec entrepreneurial, le salarié retrouve son poste ou un poste équivalent dans les mêmes conditions qu’avant.
  • Pour créer ou reprendre une entreprise , il faut identifier sa cible, qui se compose des client, mais aussi de prospects (clients potentiels). Pour y parvenir, vous vous appuierez sur la segmentation et les personae, qui vous permettront ensuite d’orienter le positionnement de votre stratégie marketing.
  • Le choix de votre nom commercial, de votre raison sociale et de votre enseigne constitue une étape essentielle pour la création de votre entreprise . L-Expert-comptable.com vous explique les spécificités de ces trois éléments et la procédure à respecter si vous souhaitez les modifier ultérieurement.
  • La franchise est un modèle de développement d’une entreprise. Celle-ci rejoint un réseau de franchises pour développer un concept et une image de marque prédéfinie. Le franchiseur est l’entreprise à l’initiative du concept d’origine et de la mise en place de son réseau. L’entreprise franchisée est celle qui adhère au concept du franchiseur et s’engage à le développer dans des conditions rédigées via un contrat de franchise. Créer son entreprise en franchise est une formule rassurante pour les entrepreneurs, car ils sont encadrés par le franchiseur et ils bénéficient d’une notoriété d’ores et déjà déployée. En général, le créateur d’entreprise en franchise accède aux moyens du franchiseur : catalogue des fournisseurs à tarif préférentiel, formations au savoir-faire, conseils pour implanter l’entreprise, outils de communication... En contrepartie, l’entreprise en franchise s’engage à respecter l’image de marque et le mode de travail du franchiseur, mais aussi à lui reverser une part de ses revenus. La franchise attire donc les créateurs d’entreprise pour son aspect rassurant, notamment dans les secteurs de services, du commerce et de la restauration.
  • Gagner des millions en créant son entreprise : est-ce possible ? À en croire les nouvelles startups en vogue et hyper médiatisées comme Uber ou BlaBlaCar, le rêve pourrait devenir réalité, même dans ce contexte économique morose ! Au-delà de la bonne idée,  le secret de la réussite réside sûrement dans le modèle économique de l’entreprise. Il nous fallait traiter cet article entre humour et réalité. Bonne lecture !
  • Créer son entreprise nécessite d’être encadré. Le métier de chef d’entreprise ne se s’improvise pas. De plus, de l’idée à la gestion de votre projet, il y a un monde. Pour cela, il existe différentes techniques d’accompagnement des porteurs de projets comme des structures publiques ou privées… Vous pouvez également faire appel à un coach, mais cela inclut un certain budget. De plus en plus de personnes vont à la rencontre d’un mentor pour lancer leur société, mais faut-il avoir un mentor pour réussir sa création d’entreprise ? Nous vous expliquons tout !
  • Les conseils pour ouvrir une entreprise qui marche : une entreprise qui fonctionne est une entreprise qui réalise des profits et rembourse son investissement de départ. Avant cela, le projet en amont doit valider qu'il répond bien à un besoin, cibler un segment qui rencontre ce besoin et le résoudre de façon profitable. L-Expert-comptable vous explique les démarches à accomplir pour ouvrir une entreprise qui marche : le choix du secteur d’activité, la validation de son marché, mais aussi la réalisation des prévisions financières, le choix du statut juridique et la recherche des bons partenaires pour développer son entreprise.
  • Véritable vertu aux Etats-Unis où des cabinets d'analyse sont spécialement créés, l'échec est perçu comme une honte pour la plupart des entrepreneurs français. Pourtant, échouer est bénéfique en création d'entreprise. Les arguments qui le prouvent.
  • L’échec, considéré outre-Atlantique, dénoncé en France, pour monter son entreprise
  • Entreprendre n’est pas simple et peut être une réelle source de stress pour certain(e)s. Il est facile de commettre des erreurs : mauvaise organisation, sous-estimer l’importance des aides, ne pas se faire accompagner… Heureusement aujourd’hui il existe des solutions afin d'éviter ces différentes erreurs et pour vous accompagner gratuitement dans la création de votre entreprise ! Voici une liste des 10 principales erreurs à éviter en créant son entreprise.
  • Plus d’un quart des français souhaitent créer leur entreprise. Leur principale motivation : l’indépendance. Et pourquoi pas devenir riche tout simplement. Encore faut-il avoir la bonne recette ! Devenir riche en créant son entreprise cela peut paraître fou, mais c’est possible à en croire, d’une part l’évolution du nombre de personnes devenues riches en créant leur entreprise sur la planète et de l’autre, les récits des « success stories » d’entrepreneurs français partis de zéro et qui se sont bâtis des « empires ». Quelles sont donc les clés pour faire partie du club ?