Simulateur de revenus en profession libérale

Mis Ă  jour le 12/12/22
Comment faire pour calculer ses revenus nets en profession libérale ? Utilisez notre simulateur de revenus en ligne qui calcule votre rémunération nette, en détaillant précisément vos cotisations sociales et votre taux d'imposition.

Simulateur de revenus en profession libérale

Les valeurs calculées ne sont que des estimations, elles peuvent varier des valeurs réelles.


Vos informations

Utiliser un simulateur de revenus en profession libérale

Le simulateur de revenus en profession libĂ©rale offre au professionnel libĂ©ral une estimation du montant de ses revenus, avec le dĂ©tail de ses cotisations sociales et de son niveau d'imposition. Il suffit pour cela de renseigner sur le simulateur le montant de son revenu annuel ou mensuel brut et d’appuyer sur “Valider” pour obtenir le rĂ©sultat de la simulation. 

Qu’est-ce qu’une profession libĂ©rale ?

Les professions libĂ©rales regroupent les activitĂ©s rĂ©alisĂ©es en libĂ©ral (de la vente de biens ou de services) de maniĂšre indĂ©pendante. Ces professions sont diverses et s’étendent sur plusieurs secteurs d’activitĂ© tels que : 

Le secteur médical : 

  • MĂ©decin
  • Dentiste
  • KinĂ©sithĂ©rapeute
  • Infirmier libĂ©ral
  • Sage-femme

Le secteur juridique : 

  • Avocat 
  • Mandataire judiciaire
  • Notaire

Le service à la personne : 

  • Garde d'enfants
  • Aide Ă  domicile
  • Auxiliaire de vie sociale
  • Agent d’entretien
  • Enseignant Ă  domicile (dont coach sportif)

Comment calculer son salaire en profession libérale ?

Le calcul Ă  effectuer pour connaĂźtre le salaire en profession libĂ©rale Ă©quivaut au total des bĂ©nĂ©fices auquel est soustrait le montant des dĂ©penses professionnelles. Les revenus d’un indĂ©pendant libĂ©ral peuvent varier d’un mois Ă  l’autre. Les professionnels libĂ©raux peuvent calculer leurs revenus aisĂ©ment Ă  l’aide d’un simulateur de revenus en ligne.

Profession libérale : la réduction forfaitaire des charges professionnelles

L’indĂ©pendant en profession libĂ©rale qui choisit un rĂ©gime d’imposition rĂ©el en entreprise individuelle peut dĂ©duire ses frais de fonctionnement. Il peut dĂ©duire forfaitairement ses frais de fonctionnement de leur imposition, sous prĂ©sentation de piĂšces justificatives, telles que des factures.

Pour avoir accĂšs Ă  la rĂ©duction forfaitaire des charges professionnelles, il faut avoir un statut juridique d’entreprise individuelle, Ă  l’exception de la micro-entreprise. En effet, les microentrepreneurs n’ont pas la possibilitĂ© de dĂ©clarer leurs frais professionnels.

Quels sont les frais de fonctionnement des professions libérales ?

Les frais de fonctionnement, ou frais gĂ©nĂ©raux, correspondent aux dĂ©penses effectuĂ©es pour le fonctionnement de l’entreprise. Ils peuvent ĂȘtre dĂ©duits des impĂŽts sur prĂ©sentation de justificatifs. Voici quelques exemples de frais de gĂ©nĂ©raux des professionnels libĂ©raux : 

  • Les frais de dĂ©placement Ă  l’aide d’un barĂšme kilomĂ©trique 
  • Les frais rĂ©els liĂ©s au dĂ©placement avec une voiture de fonction (carburant, entretien, parking, pĂ©ages)
  • Les frais liĂ©s au local professionnel : le loyer, les factures d’énergies, l’entretien, l’assurance du local

  • L’achat du matĂ©riel professionnel, Ă  hauteur de 500 € hors taxes par objet : matĂ©riel informatique, meubles, papeterie

  • Les frais liĂ©s au site internet et aux rĂ©seaux sociaux de l’entreprise : achat de l’hĂ©bergement du site, crĂ©ation et maintenance du site, community management

  • Les charges sociales obligatoires liĂ©es Ă  l'activitĂ© exercĂ©e

Quelles sont les charges (ou cotisations) sociales en profession libérale ?

Le calcul des charges sociales d’un travailleur indĂ©pendant en profession libĂ©rale dĂ©pend des modalitĂ©s d'exercice de l’activitĂ© libĂ©rale (impĂŽt sur le revenu, sur les sociĂ©tĂ©s, exercice en nom propre...).

En effet, si le professionnel libĂ©ral travaille pour une sociĂ©tĂ© soumise Ă  l’impĂŽt sur le revenu, ses charges sociales sont calculĂ©es en fonction de la part de ses bĂ©nĂ©fices. La rĂ©munĂ©ration qu'il perçoit est non dĂ©ductible et doit ĂȘtre rĂ©incorporĂ©e aux bĂ©nĂ©fices soumis aux cotisations sociales.

Toutefois, si l’activitĂ© libĂ©rale est exercĂ©e par le biais d’une sociĂ©tĂ© soumise Ă  l’IS (impĂŽt sur les sociĂ©tĂ©s), alors l'assiette de calcul de ses charges sociales comprend l'ensemble de ses rĂ©munĂ©rations ainsi que sa quote-part de dividendes excĂ©dant 10 % du capital social.

Enfin, si le professionnel exerce son activité libérale avec une entreprise en nom propre (généralement soumise à l'impÎt sur le revenu), alors l'assiette de calcul de ses charges sociales se constitue de la totalité de ses revenus non salariés.