Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Créer une boite de production

Mis à jour le 19/02/2018

Créer sa propre boîte de production demande un travail de renseignement en amont. D'abord, il s'agit de déterminer quelle forme juridique correspondra le mieux et de réaliser un Business Plan . Il aide à cerner quelles seront les dépenses à venir, quels seront vos frais et quelles aides vous seront accordées. Ensuite, il vous faudra vous intéresser au capital d'investissement à injecter dans votre société. Finalement, des recommandations vous seront données quant aux diplômes nécessaires ou non, lors de la création d'un boite de production.


L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance

Démarches administratives

Le choix du statut juridique

Lors de la création d'une société de production, il faut choisir le type de société voulu. Les plus courantes sont celles qui distinguent le patrimoine de l'entreprise de votre patrimoine personnel, l'EURL, la SARL et l'association à but non lucratif.

EURL : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée, si vous désirez être le seul fondateur.

SARL : Société à Responsabilité Limitée, si vous comptez être au moins deux à la tête de la boîte de production.

Association à but non lucratif : Les membres fondateurs ne peuvent pas partager les bénéfices générés par une activité économique réalisée par l'association.

L’EURL et la SARL sont identiques du point de vue juridique, excepté le nombre d'associés initiaux. Elles donnent naissance à une personne morale avec un patrimoine distinct et permet à votre boite de production d'être cédée.

La société à responsabilité limitée (SARL) est la forme juridique la plus répandue dans le monde de la production. Elle requiert la présence d'un capital de départ et de deux associés au minimum. Elle obtient la carte de producteur délivrée par le CNC (centre national du cinéma et de l'image).

Dans ces deux cas, vous devrez réunir un capital social de départ d'un minimum de 7.500€ pour produire des courts métrages et de 45.000€ pour produire des longs métrages. Une partie de ce capital peut être constituée grâce à des apports en « nature » ou en « industrie » par exemple ; un scénario, du matériel de tournage, du matériel de post-production.

Une association à but non lucratif ne nécessite pas de capital de départ et il est impossible d'obtenir la carte de producteur. Il faudra s’associer à une société de production déjà titulaire de cette carte. Les dirigeants et les membres de l'association ne peuvent pas toucher de salaire, ils sont bénévoles. L'association peut embaucher des salariés non adhérents de l'association en respectant les lois sociales et payer les charges sociales.

Réaliser un Business Plan

Votre Business Plan, ou « Plan d’affaires » est le document indispensable, il permet à l’ensemble des partenaires (associés, banque, ou investisseurs) de mieux comprendre le projet, d’apprécier l'articulation financière et commerciale et d'en évaluer sa viabilité.

Voici un modèle type de Business Plan applicable pour votre boite de production :

  • Présentation du projet (idée de départ du projet, statut juridique, régime fiscal)

  • Etude de marché de la production

  • Les produits et services (clientèle potentielle, coût direct de production)

  • Votre stratégie (équipe, canaux de distribution)

  • Les données financières (résultat prévisionnel, capacité d'apport et d'autofinancement)

Quels coûts lors de l'ouverture d'une boite de production ?

Les coûts relatifs à la création de votre entreprise sont :

  • L'achat de matériel de tournage, de production et de post-production

  • Le loyer pour la location des bureaux

  • La rémunération des professionnels du journalisme, de l'image et du son

Tenez compte que le budget nécessaire lors de la création de votre boite de production dépendra principalement de sa taille, de son statut et des films ou documentaires que vous comptez produire.

Quelles aides pour ouvrir sa boite de production ?

Voici une liste des aides et subventions qui peuvent être fournis :

  1. Exonération de charges sociales

Une aide peut-être apportée aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise. Sont notamment éligibles les demandeurs d'emploi indemnisés, les bénéficiaires du RSA ou les personnes de moins de 26 ans qui se lancent dans la création d'une société . Il est important de noter que depuis 2017, l'aide est réservée aux personnes dont les revenus d'activité sont inférieurs au plafond annuel de la sécurité sociale qui est de 39.228 €.

  1. Prêts bancaires

Il vous est possible de solliciter des prêts bancaires. Natixis, Neuflize OBC sont des banques spécialisées dans le domaine de la production audiovisuelle . Bien qu'elles sont plus réceptives aux demandes émanant de sociétés avec un projet à un stade avancé.

L’IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles) facilite l'accès au financement bancaire pour les boites de production.

Les spécificités de l'activité ?

Avant de créer votre boite de production, il faut prendre connaissance de toutes les spécificités que présente cette activité.

  • La comptabilité du film dissociable de la comptabilité de l'entreprise

  • La gestion du statut des intermittents du spectacle

  • La maîtrise des droits d'auteurs et des artistes soumis au régime social de l'Agessa

  • Les demandes de crédit d’impôts liés au cinéma qui doivent être attestés par un Commissaire aux comptes

  • Les diverses demandes de subvention

  1. Le CNC

Il faut prendre en compte que le CNC (centre national du cinéma et de l'image) propose des aides par projet, notamment des aides à l’écriture. En revanche le CNC ne propose pas d’aide dans le cadre de la création et du développement des sociétés de production.

Ouvrir une boite de production sans apports ?

Créer une boite de production avec ou sans apport implique de choisir la structure juridique la plus adaptée.

  • La SARL et l'EURL permettent de fixer librement le montant du capital social.

  • Seul le statut de société anonyme (SA) impose un capital minimum de 37 000 €.

Cependant, les entreprises au statut classique dont le capital est faible, peut inspirer la méfiance. Le montant du capital représente souvent la somme que vous êtes prêt à risquer pour ce projet. C'est un indicateur fort, qui peut devenir rédhibitoire, pour certains collaborateurs. Plusieurs études ont révélé que le taux de survie des jeunes entreprises est directement lié au montant de l'apport initial. En d'autres termes plus la mise de départ est faible, moins l'entreprise vit longtemps.

Peut-on ouvrir une boite de production sans diplôme ?

Pour créer sa boite de production, il n'existe pas vraiment de formation bien définie. Après l'obtention d'un baccalauréat, vous pouvez suivre un BTS dans les métiers de l'audiovisuel, avec une option en gestion de production. Mais il existe aussi écoles privées telles que l'ESRA ou l'ESEC, à Paris, qui dispensent des formations dans le domaine de l'audiovisuel.
Sachez également que l'université peut vous permettre d'obtenir des licences professionnelles ou un master pro dans le management ou les finances. Ces diplômes vous aideront à bien gérer les parties administrative et financière de votre boite de production.

La checklist pour créer votre entreprise  Avant de vous lancer, faites le point sur ce que vous devez préparer grâce à  notre checklist.   TÉLÉCHARGER Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.