Services à la personne

Derniers articles

  • Avec une augmentation constante du chiffre d’affaires moyen et une demande croissante, l’essor du secteur des services à la personne se confirme année après année. Si vous hésitez à vous lancer, sachez que le potentiel reste énorme malgré la crise sanitaire. L-Expert-comptable.com vous éclaire sur le marché du service à la personne.
  • La création d’une agence d’intérim ou entreprise de travail temporaire (ETT) nécessite de choisir le statut juridique approprié, faire les déclarations spécifiques à l’activité et l’immatriculation de l’entreprise. Réaliser un business plan vérifie la viabilité de votre projet et permet de demander des aides financières ou un prêt bancaire. Toute personne peut ouvrir une agence d’intérim, quelle que soit sa formation ou son parcours. Des registres obligatoires sont à renseigner (sur le personnel, hygiène et la sécurité).
  • Pour créer un escape game, vous devez choisir son statut juridique (EIRL, SARL, SAS, ...) et l’immatriculer auprès soit du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent, soit directement au greffe du tribunal de commerce. Vous devrez prendre une assurance multirisques et réaliser un business plan solide qui montrera la viabilité de votre projet. Vous pouvez bénéficier d’aides à la création (ex: l'ACCRE pour les demandeurs d'emploi). Pour ouvrir un escape game aucun diplôme n'est nécessaire.
  • Ouvrir un salon de tatouage est une activité de création d'entreprise comme une autre à la différence près d'une réglementation santé spécifique. Il n’existe pas de diplôme reconnu par l’État pour devenir tatoueur. Vos références et votre réputation seront donc vos seules alliées pour gagner en clientèle et vivre de votre activité. Vous pouvez ouvrir un salon de tatouage chez vous, à condition de respecter la réglementation en matière d’exercice d’une activité professionnelle chez soi (différente pour les villes de plus de 200 000 habitants) et de respecter la réglementation en vigueur pour les tatoueurs (produits utilisés, dédier une pièce à la réalisation des tatouages, stérilisation des aiguilles, autorisation écrite des parents pour tatouer un enfant mineur…). Pour ouvrir un salon de tatouage, vous devez vous immatriculer au CFE  de l’URSSAF pour une entreprise individuelle ou au CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour une société. Vous devez aussi vous déclarer à L’ARS et suivre une formation obligatoire d’hygiène et de sécurité.
  • Créer une auto-école nécessite de respecter une réglementation stricte qui varie selon que l’on soit uniquement gérant de l’entreprise ou également moniteur d’auto-école en parallèle. L-Expert-comptable vous explique en détail les conditions d’installation liées à l’ouverture d’une auto-école, le lieu d’immatriculation et le coût lié à la création d’une auto-école.
  • Tout savoir sur les démarches spécifiques pour créer une crèche : l’étude de l'environnement, le choix du local, la réglementation en vigueur, les ressources et partenaires institutionnels à mobiliser, les formes juridiques et régimes d’imposition possibles et les formalités d’immatriculation. La création d’une crèche nécessite des démarches spécifiques, car la réglementation en matière de gardiennage d’enfants est très lourde. L-Expert-comptable vous donne ses pistes de réflexion.
  • Vous souhaitez intégrer le secteur de la formation ? Il vous faut prendre en compte un ensemble d'informations nécessaires pour réussir sa création. Est-il plus intéressant de se lancer comme formateur indépendant ou d’opter pour une société ? Quelles sont les démarches à effectuer auprès de la Préfecture ? Combien coûte la création de ce genre d’entreprise ? Si vous décidez de mettre à profit votre expertise en devenant consultant, il peut être intéressant de créer une entreprise de formation. En effet, cela vous permettra d'élargir votre clientèle, du particulier à la sous-traitance auprès d’organismes de formation.   
  • Le secteur du soin et du bien-être en France ne connaît pas la crise. Aussi, ouvrir un spa, un salon de massage ou de beauté est une excellent idée. Quelques dispositions doivent néanmoins être prises pour s'assurer de la viabilité et du succès du projet. Penser à la localisation, le financement, le statut juridique à choisir, les salariés sont autant de critères que vous, futur entrepreneur devez prendre en compte.
  • Alors que la crise laissait entendre que les entreprises allaient se précipiter dans la brèche de la consommation massive et impulsive, il semble qu’une nouvelle ère de la fidélisation des clients se soit ouverte. Une véritable surprise, qui trouverait sa source dans une refonte profonde des modes de consommation.
  • Vous souhaitez créer votre société de cours à domicile ? Voici quelques précieux conseils avant de vous lancer…
  • Ouvrir un spa ne nécessite pas de diplôme spécifique. Une étude de marché, ainsi qu'un business plan seront toutefois nécessaires. Ce dernier vous indiquera le budget à prévoir, mais aussi les recettes futures. Les formes juridiques sont variées : société, entreprise individuelle ou auto-entreprise, désormais, micro entreprise. Des formalités administratives liées à la rédaction des statuts juridiques et à l'immatriculation sont indispensables. Sachez par ailleurs qu'il est possible d'ouvrir un spa chez soi. Si vous avez suffisamment d'espace, et si vous optez pour le statut d'e micro entrepreneur, cela peut être intéressant car vous pouvez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation (sous conditions).
  • Vous souhaitez vous lancer dans le secteur touristique mais l'hôtellerie n'est pas votre priorité et vous souhaitez être davantage au contact de vos clients? Pourquoi n'opteriez-vous pas pour la solution du gîte?
  • Ouvrir un salon de beauté revient à créer une entreprise individuelle ou créer une société. Selon votre situation la procédure de création et le statut juridique va différer. Sans CAP et sans BEP, il est possible d'ouvrir un institut de beauté à condition d'avoir 3 ans d’expérience. Une étude de marché ainsi qu'un business plan seront nécessaires, notamment pour emprunter de l'argent à votre banque. De plus, il est possible d'ouvrir un institut de beauté sans apport personnel. Un statut juridique devra être choisi, et les formalités liées à la rédaction des statuts et à l'immatriculation seront indispensables. Sachez enfin qu'il est possible d'ouvrir un salon de beauté chez soi, ce qui est une option intéressante si vous optez pour le statut d'auto-entrepreneur car vous pourrez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation (sous conditions).
  • Afin d’ouvrir un salon de coiffure vous devez déposer lors de la création un brevet professionnel à la chambre des métiers. Si le gérant de la société n’a pas le brevet professionnel de coiffure, il a alors l’obligation d’embaucher au moins un salarié possédant ce diplôme. Ce salarié aura la fonction de gérant technique.
  • Vous adorez le sport et rêvez d’en faire votre métier ? Rien de plus simple… Devenez coach sportif.
  • Pour créer une salle de sport, vous devez choisir son statut juridique (EIRL, SARL, SAS) et l’immatriculer auprès soit du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent soit directement au greffe du tribunal de commerce. Vous devrez prendre une assurance responsabilité civile. Vous pouvez bénéficier d’aides à la création (ACCRE). Une fois l’entreprise créée, il faudra fidéliser votre clientèle afin de pérenniser votre activité.
  • Vous souhaitez devenir guide-interprète indépendant, il vous faudra monter une société (SARL ou SAS). Il s'agit de rédiger ses statuts juridiques, immatriculer la société auprès du centre de formalités de votre localité et publier une annonce légale. Vous recevrez le Kbis de votre entreprise. Vous pouvez aussi tester votre activité en devenant micro-entrepreneur. 
  • L’agrément qualité est obligatoire pour certaines entreprises prestataires de services à la personne, en l’occurrence les structures qui accueillent ou assistent (à domicile) des enfants de moins de 3 ans, des personnes de plus de 60 ans, et des personnes handicapées. Voici les activités concernées par l’agrément qualité, la procédure d’obtention et de conservation de l’agrément qualité, les avantages qui découlent de l’obtention de l’agrément qualité…
  • Le brevet professionnel de coiffure pour ouvrir son salon : Le brevet professionnel de coiffure est l’élément indispensable si vous souhaitez créer votre salon de coiffure. Il vous permet de manager et de gérer seule votre propre salon.
  • Créer son centre de bronzage : L'investissement de départ, l'étude de marché, les étapes de la création,...
  • Ca y est, vous avez trouvé le local parfait. Bien situé, spacieux. Les négociations n’ont pas été évidentes, mais il est à vous. Une question s’impose alors. Comment l’exploiter ? Sous quelle structure juridique ? Est-il préférable de créer une nouvelle société ou bien de procéder à l’ouverture d’un établissement secondaire ?
  • L'agrément est un arrêté préfectoral délivré par la préfecture. C'est un avantage fiscal et social concédé aux entreprises de services à la personne. Il y a deux types d'agréments : l'agrément simple et l'agrément qualité. La demande de l'un ou de l'autre de ces agréments dépend du métier effectué, comme nous le verrons ci-dessous, avant d'étudier les conditions d'obtention et les avantages qu'ils offrent à leurs bénéficiaires.
  • Avant de se lancer dans la création de son entreprise de services à la personne, quels sont les chiffres importants à retenir ?
  • Le marché du nettoyage est aujourd'hui en plein essor. Il est donc très tentant d'entreprendre dans cette activité en créant une entreprise. Mais la création de ce genre d'entreprise nécessite au préalable de détenir certaines informations. En effet, il est important de savoir quelle cible de clientèle viser, quelle formation suivre, et de connaitre la réglementation en vigueur. Le choix de la forme juridique à adopter et les formalités administratives de création sont des éléments tout aussi majeurs.
  • Créer une entreprise de services à la personne va entraîner différentes formalités selon qu’il s’agisse d’une activité destinée à un public fragile et nécessitant un agrément préalable (notamment auprès des enfants en bas-âges ou des personnes âgées), ou qu’elle soit réalisable sans condition (travaux de jardinage, ménage,…).
  • Créer un salon de coiffure pour homme ou femme nécessite qu’au moins un employé détienne un brevet professionnel (BP) ou un brevet de maîtrise (BM) de coiffure. Le choix d'une forme juridique sera crucial. Vous avez le choix entre le statut d'auto-entrepreneur désormais micro entrepreneur, l'EIRL et la société commerciale. Un budget sera nécessaire pour la création du salon de coiffure, et surtout pour les investissements en matériel. En tant que coiffeur, ou coiffeuse, il est possible d'ouvrir un salon de coiffure chez soi. Il existe toutefois des exceptions pour ouvrir un salon de coiffure sans diplôme.
  • Au contraire de l’agrément qualité pour les services à la personne, l’agrément simple est facultatif. Mais il permet d’avoir une réelle légitimité aux yeux des clients, car il est garant de qualité et de sécurité. De plus, il débouche sur certains avantages fiscaux et sociaux. 
  • Les mesures gouvernementales en faveur de la création d'entreprises de services à la personne ont incité bon nombre d'entrepreneurs à se lancer. Il y a des étapes et des points importants à connaître pour mener à bien son projet.
  • Exercer une activté d’entretien – réparation de véhicules ne suggère pas uniquement d’avoir la compétence nécessaire dans le métier. En effet, cette profession est très réglementée et il est important d’être bien renseigné avant de créer sa société dans le domaine.