Ouvrir un escape game : démarches, coûts et aides

Mis à jour le 04/01/2018

Pour créer un escape game, vous devez choisir son statut juridique (EIRL, SARL, SAS, ...) et l’immatriculer auprès soit du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent, soit directement au greffe du tribunal de commerce. Vous devrez prendre une assurance multirisques et réaliser un business plan solide qui montrera la viabilité de votre projet. Vous pouvez bénéficier d’aides à la création (ex: l'ACCRE pour les demandeurs d'emploi). Pour ouvrir un escape game aucun diplôme n'est nécessaire.


Notes: 4 (6 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.333335
Moyenne: 4.3 (6 votes)

Démarches administratives

Choisir le bon statut juridique

Pour créer un escape game, vous devez choisir son statut juridique (EIRL, SARL). La plupart des Escape Game en France sont déclarées sous la forme de SARL mais il est possible de choisir un statut autre :

  • La SARL propose une fiscalité avantageuse en termes de rémunération du dirigeant grâce au statut de TNS (Travailleur Non Salarié) et un coût moindre à la création.

  • L’EURL, qui est une SARL avec un associé, est également un bon choix. Ce statut qui limite la responsabilité personnelle peut être rassurant pour un créateur.

  • La société par actions simplifiée permet à ses fondateurs de déterminer librement dans les statuts le capital social et la réglementation de la société. Ce statut oblige la nomination d’un président, figure représentative vis-à-vis des tiers.

Une fois, le statut choisi, il faut déposer l’Attestation de dépôt des fonds et la liste des souscripteurs soit au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent soit directement au greffe du tribunal de commerce.

Il est possible d’ouvrir son escape game sous franchise. Le statut juridique peut alors être décidé avec la maison mère.

Choisir le bon régime fiscal

Selon le statut choisi par l’entrepreneur deux régimes d’imposition se présentent : l’IR ou l’IS.

Dans le cadre de l’IR (pour les sociétés de personnes), l’entreprise ne supporte aucune imposition sur les bénéfices, ce sont l’entrepreneur et les associés qui sont directement imposés.

Dans le cadre de l’IS, c’est l’entreprise qui supporte l’impôt. Le créateur est à part, il est imposé sur son salaire et les dividendes qu’il perçoit.

Choisir la bonne assurance

A l’instar des lasers game, les salles d’escape game rassemblent un public nombreux et de tout âge (l’activité est proposée aux personnes de 7 à 77 ans). Bien s’assurer doit donc être l’une des priorités :

  • L’Assurance multirisques constitue sans nul doute la formule de couverture la plus complète pour les professionnels. Les entreprises peuvent souscrire ce type de protection pour se couvrir de différents risques :

    • des protections matérielles et immatérielles

    • une assurance responsabilité civile,

    • une couverture des locaux professionnels (protections financières),

    • protection du matériel et des données informatiques,

    • une protection juridique professionnelle en cas de litige.

Réaliser un business plan

Le business plan est une étape déterminante pour ouvrir son escape game.

Le business plan est un document utile auquel les tiers (expert-comptable, business angel, banques...) pourront se référer à toutes les étapes de création. Il est composé de données prévisionnelles décrivant l’activité future de l’entreprise.

Il doit inclure :

Il est la preuve de la viabilité de votre projet. Aucun banquier ne vous accordera un crédit sans un business plan solide. Ces derniers sont de nature à être retissant pour financer ses projets. Nombres d’entre eux craignent un effet de mode. Il faut donc présenter de solides arguments.

Quels coûts lors de l’ouverture d’un escape game?

Les coûts relatifs à la création de votre escape game sont essentiellement les suivants :

  • location ou achat du local,

  • création des décors, graphismes et ambiances sonores,

  • achat du titre de la franchise (pas obligatoire)

Que vous décidiez d’ouvrir votre escape game seul ou en franchise, le coût de l’ouverture oscillera entre 120 et 15 000 euros. Les achats de franchise varient entre 15 et 25 000 euros avec une demande d’apport personnel qui avoisine les 40 000 euros.

Les aides pour ouvrir son entreprise

L’État propose différentes aides pour les entrepreneurs : des aides sociales, fiscales, financières et de l’accompagnement.

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de l’ACCRE et des différentes aides de Pôle-Emploi pour ouvrir leur cabinet de coaching. Les demandeurs d’emploi peuvent tout à fait ouvrir leur entreprise, leurs expériences passées peuvent s’avérer très utiles.

En lisant notre article “quelles aides financières pour créer mon entreprise ?“ vous retrouverez toutes les aides financières qui existent.

Des réductions d’impôt peuvent également être effectuées pour vous aider dans votre création.

Outre ses aides, l’ouverture de votre escape game en franchise peut vous permettre d’accéder plus facilement à des équipements, des structures ou encore des décors.

Ouvrir un escape game sans apport

La création d’un escape game sans apport n’est pas interdite. Elle sera cependant très compliquée.

Elle retiendra fortement les banquiers au moment de vous accorder un prêt, dans un domaine où beaucoup doutent encore de sa rentabilité (voir ci-dessus).

Si vous décidez d’ouvrir votre escape game sous franchise, un apport personnel, entre 15 et 25 000 euros, est systématiquement demandé.

De plus, il ne faut jamais oublier, que l’ouverture sans apport vous contraint à l’endettement par l’emprunt dès le lancement de votre projet. A la location de matériels, l’achat de décor, de locaux et l’emploi du personnel vient s’ajouter un coût supplémentaire.

Créer une entreprise sans argent ne signifie pas créer une entreprise gratuitement, mais plutôt créer une entreprise avec l'argent d'un tiers.

Retrouvez notre article : Peut-on créer une entreprise sans apport ?

Peut-on ouvrir un escape game sans diplôme ?

Aucune formation n’apprend le métier de gestionnaire d’escape game. Il est donc tout à fait possible d’ouvrir sa salle d’arcade sans diplôme. Les expériences professionnelles ou les formations dans la gestion d’entreprises peuvent cependant être utiles.

Pour les petites structures, vous pouvez être amené à rencontrer le public et organiser des animations. Des formations de type BAFA peuvent alors vous aider.