Comment ouvrir une ferme pédagogique ?

L'article en brefLa ferme pédagogique est une exploitation agricole qui pratique l’élevage d’animaux et/ou la culture vivrière. Elle accueille des visiteurs dans un cadre scolaire ou extrascolaire pour leur transmettre des savoirs sur le milieu agricole. Comment ouvrir une ferme pédagogique ? Quel statut juridique choisir ? Notre article vous aide à y voir plus clair pour créer votre propre ferme pédagogique.
Temps de lecture : 7minDernière mise à jour : 19/12/2023
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Anthony UNTEREINERTitulaire du DCG au Conservatoire National des Arts et Métiers
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.

Quels sont les différents types de fermes pédagogiques ?

L’exploitation agricole ouverte au public

C’est une ferme dont la principale mission est d’exploiter des terres agricoles et d’élever le bétail, mais les fermiers reçoivent régulièrement des visiteurs. Les enfants comme les adultes partagent des moments privilégiés avec les agriculteurs et partent à la découverte du milieu rural et du quotidien d’une exploitation agricole.

Les fermiers profitent de ces visites pour partager leurs savoirs, se faire connaître et avoir un complément de revenus. Ils organisent des ateliers pédagogiques sur la biodiversité et les méthodes de production de la nourriture, ainsi que des jeux éducatifs pour les enfants. Les visiteurs peuvent aussi découvrir comment vivent les animaux de la ferme.

La ferme d’animation

C’est une ferme qui a pour activité principale l’accueil du public dans un but éducatif. Elle se situe dans les milieux urbains pour sensibiliser les citadins au monde agricole et à l’écologie : permaculture, écopâturage, alimentation durable, etc. À côté des animaux de la ferme, les visiteurs peuvent trouver des potagers, des vergers et des espaces dédiés aux plantes aromatiques. Cette ferme contient peu de cultures agricoles commercialisées.

La ferme pédagogique mixte

Lorsque les bénéfices rattachés à la production agricole et à l'accueil du public sont équivalents, il s’agit d’une ferme pédagogique mixte. Ce cas de figure se rencontre surtout dans les exploitations agricoles qui ont fortement développé les animations à but éducatif.

La ferme pédagogique ambulante

Dans des véhicules adaptés, les animaux de la ferme s'exportent. Les éleveurs partent à la rencontre des écoles, des centres de loisirs ou des maisons de retraite. Les fermiers organisent sur place des ateliers participatifs et des sessions de découverte de l’agriculture.

La ferme pédagogique avec hébergement

Cette ferme est un centre de vacances proposant à ses visiteurs des séjours d'observation de l'environnement ou des séjours à thème. L'exploitation peut recevoir des groupes d'enfants en colonie de vacances, des retraités ou des vacanciers venus en famille.

 

Comment préparer son projet de ferme pédagogique ?

Trouver l’emplacement de la ferme pédagogique

Il faut implanter votre ferme pédagogique au bon endroit pour faciliter la venue des clients. Ainsi, il est conseillé d'être situé à proximité d’un centre urbain et bien desservi par les transports en commun. Il est possible de trouver un terrain de quelques hectares et d'y construire une mini ferme pédagogique au plus proche des habitants.

Réaliser une étude de marché

Après avoir trouvé le lieu d'implantation de votre exploitation, vous devez évaluer la faisabilité de votre projet de ferme pédagogique grâce à une étude de marché.

Lors de cette enquête, vous collectez des informations relatives aux éléments suivants :

  • La situation de la concurrence : le type et le nombre de fermes existantes, les techniques de communication utilisées, les prix, les éventuels obstacles rencontrés…
  • Les besoins de la clientèle : les tarifs attendus, leurs habitudes…
  • Les tendances du marché : les atouts et les contraintes, l’évolution du marché…

Les données de l'étude de marché enrichissent votre business plan dont la fonction est de vous aider à préparer minutieusement la création de votre entreprise. N'oubliez pas d'élaborer un plan de financement pour déterminer le chiffre d'affaires qui assurera la rentabilité de votre ferme pédagogique.

Pour vous aider à réaliser un business plan et une étude de marché, vous pouvez vous renseigner auprès d'organismes spécialisés : la FNSEA (fédération nationale des syndicats des exploitants agricoles), l’APCA (assemblée permanente des chambres d’agriculture), le CIVAM (centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural) ou encore le GIFAE (groupement international des fermes d’animation éducative).

Trouver des financements

La création d’une exploitation agricole nécessite des investissements conséquents pour couvrir les dépenses nécessaires : achat du terrain, construction de la ferme, acquisition d'équipements agricoles, achat d’animaux, etc. Le business plan vous aidera à présenter votre projet de ferme pédagogique auprès des banques et à les convaincre de vous faire un prêt.

Selon votre situation, vous pouvez notamment bénéficier de plusieurs aides. En voici quelques exemples :

  • L’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise) : elle s’adresse aux créateurs ou repreneurs dont les revenus sont inférieurs au plafond annuel de la sécurité sociale (41 136 € en 2022). Pendant un an, vous êtes exonéré des cotisations sociales.
  • L’ARCE (aide à la reprise ou à la création d’entreprise) : cette aide est réservée aux chômeurs inscrits à Pôle emploi qui créent ou reprennent une entreprise. Elle correspond à 45 % des droits au chômage restant à verser à la date de création ou de reprise.
  • Le prêt d’honneur solidaire : c’est un prêt à taux zéro accordé aux entrepreneurs qui ont créé ou repris une entreprise depuis moins de trois ans. Proposé par les réseaux France Active, Initiative France ou Adie (association pour le droit à l’initiative économique), il complète un prêt bancaire.
  • Les garanties bancaires du réseau France Active : en cas de difficultés financières, ces garanties couvrent une partie du montant de votre prêt bancaire.

 

Quelle est la réglementation d’une ferme pédagogique ?

Les règles générales au sein d’une ferme pédagogique

Quel que soit le type de ferme pédagogique, l’établissement doit respecter plusieurs réglementations telles que les normes de sécurité lors de l'accueil du public (issues de secours, alarmes incendie…), les règles d’hygiène et les normes de conservation et de production des produits alimentaires.

Comment faire pour obtenir l'appellation de ferme pédagogique ?

Une ferme est dite pédagogique lorsqu’elle poursuit les objectifs suivants :

  • Favoriser le rapprochement entre les milieux citadins et ruraux ;
  • Sensibiliser les visiteurs aux enjeux du secteur agricole et aux contraintes entourant les cultures vivrières et la qualité des aliments produits ;
  • Varier les ateliers pédagogiques avec des approches scientifiques, ludiques ou sensorielles ;
  • Apporter sa contribution au développement du territoire rural et de ses acteurs locaux ;
  • Apprendre au jeune public à respecter leur environnement.

Selon les réseaux et les ateliers proposés, la ferme pédagogique peut être aussi appelée ferme éducative, ferme école ou ferme de découverte.

Quels types d'animaux pour une ferme pédagogique ?

Une ferme pédagogique peut accueillir tout type d’animaux d’élevage. Vous pouvez choisir des animaux victimes d’abandons ou de maltraitance. Certains animaux de spectacle devenus trop âgés sont parfois donnés par leurs propriétaires aux fermes pédagogiques.

Les animaux miniatures plairont particulièrement aux enfants grâce à leur petite taille. Ce sont par exemple des chèvres naines ou des ânes miniatures. Vous pouvez choisir des animaux calmes qui ne représentent aucun danger pour les personnes fragilisées ou en fauteuil roulant.

Enfin, certains animaux augmentent l’aspect ludique des ateliers pédagogiques par leur apparence. Celle-ci stimule les sens des visiteurs :

  • Le toucher avec des animaux connus pour leur pelage particulier (lapin, hamster, alpaga…) ;
  • L’odorat afin d’éveiller les très jeunes enfants ;
  • La vue avec des animaux à rayures, tachetés ou de différentes couleurs ;
  • L’ouïe avec la création de jeux invitant les visiteurs à rechercher à quel animal appartient tel bruit.
  • Le goût grâce aux produits issus d’animaux ou d’insectes comme le lait ou le miel.

Quelles sont les règles de détention des animaux ?

La personne (vous ou un employé) chargée du transport des animaux doit obligatoirement être titulaire du CAPTAV (certificat d’aptitude pratique au transport d’animaux vivants). Il existe une distinction entre les animaux domestiques (cheval, porc…) et les animaux non domestiques.

Les animaux domestiques

L’annexe de l’arrêté du 11 août 2006 établit une liste des animaux et espèces domestiques parmi lesquels on retrouve plusieurs animaux d’élevage : les équidés (cheval, âne), les camélidés (lama, alpaga), les bovidés (bœuf, buffle, chèvre, mouton, hamster), le porc, le lapin, les oiseaux (coq, paon), etc.

Les animaux non domestiques

L’arrêté du 8 octobre 2018 fixe les règles relatives à la détention d’animaux non domestiques (animaux exotiques par exemple). Trois types de détention se distinguent :

  • La détention soumise à déclaration : il faut déclarer les animaux à la préfecture du département du lieu de leur détention.
  • La détention soumise à autorisation et certificat de capacité : l’accueil de certains animaux non domestiques requiert l’autorisation de la préfecture compétente. Il faut être titulaire d’un certificat de capacité pour l’entretien de ses animaux.
  • La détention libre : aucune déclaration ni autorisation ne sont nécessaires. Cependant, le propriétaire des animaux non domestiques doit respecter certaines règles comme identifier son animal et prévoir des équipements assurant son confort et son bien-être.

 

Quels sont les diplômes et formations nécessaires pour ouvrir une ferme pédagogique ?

Il n’est pas obligatoire d’être titulaire d’un diplôme pour créer une ferme pédagogique. Néanmoins, il est important d’acquérir les connaissances et qualifications nécessaires pour être un gérant compétent.

Un diplôme de la filière agricole

Pour bien gérer une exploitation agricole ouverte au public, il est impératif d’obtenir au minimum un diplôme de niveau 4 (par exemple le baccalauréat ou le brevet professionnel). Cela permet d’ailleurs de demander une aide à l’installation.

Les diplômes pour ouvrir une ferme d’animation

Créer une ferme d’animation nécessite de connaître les techniques socio-éducatives et les savoirs sur l’environnement et le développement durable. Plusieurs formations permettent d’obtenir les diplômes suivants :

  • BTSA GPN (brevet de technicien supérieur agricole, gestion et protection de la nature) ;
  • BUT (bachelor universitaire de technologie) carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle ;
  • Licence professionnelle, option médiation scientifique et éducation à l’environnement ;
  • Diplôme d’État JEPS (jeunesse, éducation populaire et sport), option animation socio-éducative ou culturelle, mention développement de projets, territoires et réseaux ;
  • BP (brevet professionnel) JEPS, option ferme pédagogique ou éducation à l’environnement vers un développement durable.

Les formations pour l’accueil dans une exploitation agricole

Si vous possédez un diplôme de la filière agricole et souhaitez transformer une exploitation en ferme pédagogique, vous pouvez compléter votre parcours d’études par les formations suivantes :

  • La formation UCT (unité capitalisable) tourisme, accueil et animation sur une exploitation agricole ;
  • La formation UCARE (unité capitalisable d’adaptation régionale) créer une ferme pédagogique.

 

Comment créer une ferme pédagogique ?

Immatriculer son entreprise : quel statut juridique choisir ?

Le régime de la micro-entreprise exclut les exploitants agricoles. Vous avez donc le choix entre deux grands statuts juridiques :

Il est possible d’ouvrir une ferme pédagogique avec le statut d’association. Votre exploitation doit être à but non lucratif. Dès lors, vous ne pourrez pas vous verser une rémunération. Ce statut juridique vous permet de faire appel à des bénévoles et de demander des subventions aux collectivités locales.

Embaucher du personnel

Assurez-vous d’embaucher des professionnels qualifiés pour votre ferme pédagogique. Pour créer et animer vos ateliers pédagogiques, vous aurez besoin d’animateurs spécialisés dans les projets éducatifs à la campagne. Exigez alors le BAFA (brevet d’aptitudes aux fonctions d’animateurs) et une expérience en milieu rural. Les titulaires du BP JEPS sont des atouts pour mener à bien des sessions pédagogiques complètes et centrées sur l’environnement.

Selon la taille de votre exploitation agricole, vous aurez aussi besoin d’un ou plusieurs professionnels pour vous seconder. Si vous avez des animaux, il est préférable de recruter des employés polyvalents détenant au minimum un CAPA (certificat d’aptitudes professionnelles agricole).

Aménager la ferme pédagogique

Pour les animaux, vous devrez investir par exemple dans des enclos, des abris sécurisés et des lieux de stockage pour leur nourriture. Optez pour un aménagement sobre et une signalétique suffisamment lisible et attrayante pour guider efficacement les visiteurs. De manière générale, ces derniers doivent se sentir bien dans votre ferme pédagogique.

Promouvoir la ferme pédagogique

Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux et créer un site internet pour communiquer sur votre ferme pédagogique. Il peut être intéressant de parler de votre projet avant l'ouverture de votre ferme pédagogique. Cette présence en ligne, qui peut débuter dès la création de votre entreprise, vous permet d'attirer vos futurs clients.