Ouvrir un salon de beauté, coiffure, esthétique : diplomes, démarches ?

L'article en brefOuvrir un salon de beauté est une aventure entrepreneuriale passionnante mais exigeante, nécessitant un choix judicieux de statut juridique et une solide préparation financière. Que vous envisagiez une entreprise individuelle ou une société, les exigences diffèrent, notamment en matière de qualifications professionnelles où trois ans d'expérience peuvent compenser l'absence de diplômes spécifiques comme le CAP ou le BEP. Un business plan détaillé est essentiel pour sécuriser un financement, tandis que l'option d'un démarrage sans apport personnel reste ouverte, bien que plus complexe en termes d'obtention de prêts.

L'étape de l'étude de marché est cruciale pour comprendre la demande et la concurrence locale, offrant un aperçu précieux pour positionner votre offre de services de beauté, allant des soins esthétiques à la coiffure. Par ailleurs, les décisions concernant le statut juridique influencent directement les formalités administratives, les obligations fiscales et votre protection sociale en tant que propriétaire. Le choix entre travailler seul ou en association, ainsi que le degré de séparation entre patrimoine personnel et professionnel, sont des considérations clés qui bénéficieraient de l'accompagnement d'un expert-comptable spécialisé dans le secteur de la beauté.
Temps de lecture : 5minDate de publication : 07/10/2011Dernière mise à jour : 30/04/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Florent GAUDELExpert-Comptable mémorialiste
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Ouvrir un salon de beauté

Ouvrir un salon de beauté revient à créer une entreprise individuelle ou créer une société. Selon votre situation <a la procédure de création et le statut juridique va différer. Sans CAP et sans BEP, il est possible d'ouvrir un institut de beauté à condition d'avoir 3 ans d’expérience. Une étude de marché ainsi qu'un business plan seront nécessaires, notamment pour emprunter de l'argent à votre banque. De plus, il est possible d'ouvrir un institut de beauté sans apport personnel. Un statut juridique devra être choisi, et les formalités liées à la rédaction des statuts et à l'immatriculation seront indispensables. Sachez enfin qu'il est possible d'ouvrir un salon de beauté chez soi, ce qui est une option intéressante si vous optez pour le statut d'auto-entrepreneur car vous pourrez bénéficier d'une exonération de taxe d'habitation (sous conditions).
 

Podcast : Les étapes d'ouverture d'un salon de beauté

 

Ouvrir un salon de beauté est une création d'entreprise

Comme tout création d'entreprise, ouvrir un salon de beauté, revient à ouvrir une SARL, ouvrir une EURL, etc ... 

Il faut donc avant tout se poser les questions concernant : 

  • la rentabilité : quel chiffre d’affaires réalisé ? Avec quels clients ?

  • comment financer mon lancement : investissements mobiliers, aménagement, etc.

  • quel statut juridique et régime d'imposition choisir ?

En tant que gérant de société ou en entreprise individuelle, vous devrez vous soucier de votre protection sociale (vous aurez sans doute un statut de TNS pour Travailleur Non Salarié), quelle retraite, comment se rémunérer en tant que gérant

Quels diplômes faut-il avoir pour ouvrir un institut de beauté ?

Pour ouvrir un institut de beauté, il faudra s'assurer que l'activité sera placée sous le contrôle d'une personne ayant une certification pour le métier exercé. Les principales prestations proposées dans un salon de beauté sont : les soins esthétiques, la pose des ongles, la coiffure. Un salon peut très bien se spécialiser dans une seule activité.  Il est toutefois possible de lancer un salon de beauté sans diplôme, mais une condition relative à l'expérience professionnelle est exigée.  

Diplômes exigés pour ouvrir un salon de beauté : CAP et BEP

Les diplômes exigés pour ouvrir un salon de beauté sont :

  • le certificat d'aptitude professionnelle ou CAP,
  • le brevet d'études professionnelles ou BEP.

Ouvrir un institut de beauté sans diplôme c'est possible, mais avec de l'expérience

Il est tout à fait possible d'ouvrir un institut de beauté sans aucun diplôme à condition d'avoir 3 années d'expérience en qualité de :

  • gérant d'un institut de beauté, 
  • travailleur indépendant,
  • salarié d'un institut de beauté.

Pour justifier de ces années d'expériences, un contrat de travail et des fiches de paie pourront vous être demandés. 

L'étude de marché pour un institut de beauté 

L'étude de marché pour un institut de beauté est fondamentale, comme pour toute activité artisanale et commerciale. Elle consiste en une analyse de l'offre et de la demande, autrement dit elle vous permet de répondre aux principales questions :

  • qui sont les consommateurs ? 

  • quels sont leurs besoins ? 

  • quels sont les instituts de beauté déjà présents ? 

  • quel est le niveau de concurrence entre ces instituts ? 

  • quels sont les prestations et tarifs pratiqués ? 

Vous pouvez faire une étude de marché vous-même en faisant des enquêtes quantitatives (questionnaires...etc) et qualitatives (interviwer votre entourage, les femmes dans la rue...etc). 

Vous pouvez aussi demander à une agence spécialisée de vous faire une étude, mais cela risque de vous coûter très cher.

La réalisation du business plan pour un salon de beauté

Le business plan (plan d'affaire en français) est un ensemble de documents que vous présenterez aux tiers en vue de trouver un financement. Toutes les banques exigent un business plan dans le cadre d'une demande de crédit. Son objectif est de convaincre, preuve à l'appui, que votre entreprise sera rentable, c'est à dire qu'elle va réaliser des bénéfices ce qui permettra à vos financeurs de retrouver leur argent. Les principaux éléments sont :

  • le bilan prévisionnel,

  • le compte de résultat prévisonnel,

  • le tableau des ventes prévisionnelles ainsi que les charges prévisionnelles,

  • un état sur la situation du marché,

  • une description de l'entreprise des points de vue juridique, fiscal et social. 

Ouvrir un institut de beauté sans apport personnel

Il est possible d'ouvrir un institut de beauté sans apport personnel. En effet, certaines formes sociales comme la SARL, l'EURL, la SNC, et la SAS, la SASU n'exigent pas de capital social minimum. C'est pourquoi vous pouvez créer votre salon de beauté avec 1€ ! Cette disposition de la loi est prévue pour permettre aux personnes ayant un faible patrimoine (voir pas du tout) de lancer l'activité de leur rêve. 

Cependant, il faut savoir que les banques ne vous accorderont jamais un pret avec une participation d'1€. Lorsqu'une banque accorde un prêt, elle le gage sur l'apport (tout ou partie) du souscripteur. C’est-à-dire que si vous apportez 1000 € dans la constitution d'une SARL, et que la banque vous accorde un prêt, elle pourra exiger tout ou partie de ces 1000€ si un jour vous ne rembourser pas votre crédit. Par conséquent, en créant une société avec 1€, les possibilités de trouver un financement seront plus faibles et ne passeront pas par la voie bancaire.  

Choisir son statut juridique pour ouvrir un salon de beauté

Le choix du statut juridique est une étape incontournable si vous souhaitez créer un salon de beauté. Mais avant d'aborder le statut juridique, il est nécessaire de distinguer la nature de l'activité d'un institut de beauté. En effet, l'activité peut être artisanale, ou artisanale et commerciale à la fois. 

Salon de beauté exerçant une activité artisanale

Un salon de beauté exerce une activité artisanale dans la mesure les prestations de services proposées résultent d'un travail manuel. De plus, l'entreprise doit avoir au plus 10 salariés pour parler d'activité artisanale. A défaut l'activité est commerciale. 

Salon de beauté exerçant une activité artisanale et commerciale 

En plus de proposer des prestations de soins, le salon de beauté peut acheter et revendre des produits à ses clients (shampoings, lotions...etc). Si une entreprise prodigue des soins, et achète pour revendre, alors l'activité est artisanale et commerciale. 

Le choix du statut juridique pour ouvrir son salon de beauté 

En ce qui concerne le statut juridique, vous êtes entièrement libre de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins. Vous avez le choix entre :

Mais comment faire pour choisir le statut le plus adapté ? La bonne démarche consiste à se poser les questions suivantes :

Sachez que tout statut social possède des avantages et des inconvénients. Choisir un statut est une étape cruciale, c'est pourquoi nous vous recommandons fortement de vous faire conseiller par un expert-comptable

Simulateur : choix statut juridique

 

 

Les formalités administratives pour la création d'un salon de beauté

Les formalités administratives pour la création d'un salon de beauté sont les formalités classiques, à savoir :

Selon le statut juridique choisi, les formalités peuvent être plus ou moins longues. Mais sachez que l'auto-entrepreneur bénéficie de formalités très simplifiées.  

Expert-comptable salon de beauté

Le métier de l'expert-comptable est d'aider les créateurs de salon de beauté, spa et massage à réaliser leur projet de création d'entreprise. Tout au long des questionnements suggérés ci-dessus, un expert comptable pourra vous aider à faire le bon choix de statut juridique et la meilleure formule fiscale pour votre salon de beauté. 

Si vous souhaitez vous faire discuter avec un expert comptable n'hésitez pas à remplir notre formulaire ci-dessous, notre partenaire vous aidera gratuitement dans la recherche d'un expert-comptable qui vous ira.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.