Ouvrir un SPA ou un salon de massage et bien-être

L'article en brefL'essor du secteur du bien-être en France ouvre des perspectives intéressantes pour les entrepreneurs envisageant de lancer leur spa ou salon de beauté. Avant de plonger dans cette aventure, il est crucial de définir clairement la proposition de valeur à vos futurs clients, d'identifier les moyens efficaces pour attirer une clientèle ciblée et de prévoir un financement adéquat pour l'ouverture et la gestion de votre établissement. La clé du succès réside dans une offre de services bien adaptée aux besoins de vos clients, assortie des compétences nécessaires pour garantir leur satisfaction et fidélisation, tout en respectant les obligations légales, notamment en matière de formation.

La mise en place d'un spa nécessite une préparation financière et stratégique rigoureuse. Un investissement initial conséquent pour l'aménagement du local, l'achat du matériel et la communication est indispensable. L'élaboration d'un business plan détaillé, incluant le coût estimatif de l'investissement, les prévisions de chiffre d'affaires et un plan de trésorerie, est cruciale pour sécuriser le financement de votre projet. En outre, le choix du statut juridique adapté à votre activité est une étape importante, offrant différentes options allant de l'entreprise individuelle à la société. Cet aspect est fondamental pour une gestion sereine et conforme aux normes en vigueur.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Damien PHILBERTConsultant spécialisé freelance, création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
ouvrir-spa-salon-massage

Le secteur du soin et du bien-être en France ne connaît pas la crise. Aussi, ouvrir un spa, un salon de massage ou de beauté est une excellent idée.

Quelques dispositions doivent néanmoins être prises pour s'assurer de la viabilité et du succès du projet. Penser à la localisation, le financement, le statut juridique à choisir, les salariés sont autant de critères que vous, futur entrepreneur devez prendre en compte.

À quoi penser avant d'ouvrir un SPA ?

Ouvrir un SPA implique de penser aux 3 composantes de votre business model :

  • Quelle valeur que vous apportez ?
  • De quelle façon allez-vous faire connaître votre centre et amener des clients ?
  • Quel financement prévoyez-vous pour ouvrir et maintenir votre SPA ?

Comprendre la valeur que l'on apporte à ses clients revient à se poser la question : quels sont mes profils (typologies) de clients et associer à chacun de ces types de clients un service que l'on propose. Par ailleurs, dans le cadre de massages, il faudra veiller à bien détenir les bonnes compétences qui permettront de rassurer et fidéliser votre clientèle.

Il faudra par ailleurs être en conformité avec la loi, à moins d'être kinésithérapeute, une formation s'impose. Vous pouvez vous rapprocher de la FFMTR afin d'avoir plus de renseignements : la Fédération Française du Massage Traditionnel de Relaxation propose des formations.   

La création d'un SPA  nécessite un investissement de départ conséquent notamment en termes de materiel et des travaux au niveau du local que vous avez choisis. Un plan de financement ou un business plan sont donc nécessaires si vous souhaitez emprunter de l'argent.

Le business plan nécessitera entre autres l'établissement des éléments suivants : 

  • coût estimatif de l'investissement initial : mensualités du bail, prix d'achat en cas de cession de fonds de commerce, coût des travaux d'aménagement et de décoration, coût en approvisionnement divers (tables de massage, serviettes,  produits de soins, consommables...), coût de communication.
  • recettes estimées à 1 an, 2 et 3 ans : chiffre d'affaires prévisionnel, rentabilité escomptée. 
  • plan de trésorerie nécessaire pour absorber les différentes charges : factures diverses et salaires des collaborateurs. 

Quel statut juridique choisir pour ouvrir un SPA ?

De nombreux statuts permettent d'ouvrir un centre de soin ou un salon de massage : profession libérale, artisan, entreprise individuelle... Aussi, créer une SARL, une SA, un SAS ou une EURL permet de s'inscrire au centre de formalités des entreprises (CFE) et d'enregistrer la société.

Nous vous invitons à consulter notre article traitant du choix du statut juridique adapté

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.