Qu'est-ce qu'un business angel?

Mis à jour le 10/05/21

Pour vous, créateurs d’entreprises, la question du financement s’apparente bien souvent à un véritable « casse-tête ». Or le financement correct d’un projet est un gage de pérennité de votre future entreprise. C’est dans ce cadre qu’interviennent notamment les business angels, afin de prendre sous leurs ailes de nouveaux entrepreneurs. Vous ne trouverez peut-être pas des millions d'euros mais après un tour de table, vous y verrez beaucoup d’avantages pour financer des jeunes pousses comme vous. Ouvrir son capital à des fonds pour financer ou à des groupes d’investisseurs est souvent un passage obligatoire pour faire croître sa société. Si vous avez peur de perdre le contrôle et de devenir minoritaire, la solution du Business angel peut être une excellente solution pour vous.

Que signifie cette appellation ?

Un « business angel » est une personne physique qui va décider d'investir une partie de son patrimoine financier dans des sociétés innovantes à fort potentiel. En outre, le « business angel » s'attache généralement à mettre ses investissements de capitaux, ses compétences ainsi que son expérience à disposition de l'entrepreneur.

En effet, le profil du « business angel » est celui d'un ancien chef d'entreprise, d'un entrepreneur ayant revendu son entreprise, ou encore le membre d'une famille souhaitant investir de façon conjointe sur un même projet.

 

Caractéristiques plus précises du business angel :

 

Voici quelques traits plus précis que l'on retrouve chez la majorité des business angels :

  • Ils investissent leurs propres fonds pour financer le projet, contrairement aux sociétés de capital-risque dont le cœur d'activité est l'investissement dans des entreprises non cotées en bourse.

  • Le choix d’apporter leurs investissements à l’entreprise afin de financer son développement ou non ne dépend que d'eux.

  • Ils soutiennent des entrepreneurs avec lesquels ils n'ont pas de lien de parenté ou d'amitié (d'où le caractère angélique !).

  • Les investissements portent en principe sur des projets solides et viables, puisque les business angels en attendent souvent une contrepartie future.

  • L'objectif principal est la rentabilité de l'investissement.

Quoi qu'il en soit, il est primordial de contacter des business angels, pour pouvoir trouver des capitaux et mettre en œuvre l'économie d'un business plan solide et bien ficelé !

 

 

Le réseau des « business angels »

 

 

Les réseaux ou encore « clubs » de « business angels » s'attachent à mettre en relation les différents interlocuteurs intéressés par un projet de création d'entreprise. Ainsi, pour trouver des investisseurs potentiels avec de nouveaux capitaux, les entreprises en recherche de financement vont pouvoir échanger dans un cadre formel. Les business angels apportent des fonds qui sont nécessaires à l’entreprise.

Il existe de nos jours une cinquantaine de réseaux permettant aux « business angels » d'avoir accès à des dossiers très prometteurs, des projets innovants, mais également de pouvoir analyser, étudier des dossiers à plusieurs afin de réduire les risques d'erreurs de jugement et d’être moteur du bon développement des entreprises.

 

Comment faire appel à un business angel ?

 

Pour faire appel à un business angel dans le cadre de vos projets, vous devez déposer un dossier auprès d’une plateforme numérique spécialisée :

  • Le dossier doit comporter un résumé du projet de création et un résumé du business plan sur dix-huit mois contenant les données mois par mois.

  • Une fois le dépôt de dossier effectué, le projet est examiné sur 3 critères principaux : le montant recherché, le domaine et le degré de maturité du projet.

  • Si le projet est présélectionné alors l’entreprise doit effectuer une présentation orale face à un jury constitué du réseau de business angels.

  • Si la présentation orale a convaincu un ou plusieurs business angels, ils vont examiner encore davantage le projet afin de négocier les conditions de leur entrée au capital.

  • Prenez en compte que faire appel à un business angel prend du temps, par exemple, il peut s'écouler plusieurs mois entre le dépôt de votre dossier et la réception des fonds.

Les plateformes/réseaux de business angels

Les plateformes et les réseaux de business angels sont nombreux, nous vous présentons ici une liste non exhaustive :

  • Euroquity qui met en relation des PME avec des investisseurs.

  • Femmes business angels qui souhaite pousser les femmes à davantage se lancer dans l’investissement.

  • Angels santé qui investit dans des sociétés en phase de création et qui sont liées au domaine de la santé.

Dès lors, au premier contact avec un business angel ou un groupement de business angels, il vous faudra préparer deux documents :

  • Un business plan

  • Un executive summary

 

Le business plan est un document d’une cinquantaine de pages présentant, au minimum, l’équipe, l’entreprise, le marché et le projet de développement prévu. Quant à l’executive summary, il correspond à un résumé de 2 à 3 pages concernant votre projet.

 

Lorsque ces documents sont préparés, vous pouvez contacter des associations de business angels en leur transmettant votre executive summary par courrier ou par mail. Les différentes associations de business angels sont, pour la plupart, référencées sur le site de France Angels.

 

Comment bien choisir son Business Angel ?

 

 

C’est très important de bien choisir son business angel car cela peut déterminer tout l’avenir de votre projet, ainsi les meilleures façons de choisir sont les suivantes :

 

  1. Élargir son réseau et le développer : pour réaliser une levée de fonds, il faut commencer par consulter son environnement en commençant par le réseau le plus proche (famille, amis, collègues, connaissances…) et par la suite continuer de tisser des relations à travers ce réseau en s’entourant de bonnes personnes qui peuvent vous accompagner dans votre projet.

  2. Avoir un conseiller : en développant une relation professionnelle avec un mentor vous permet de s’approprier son expérience et ses compétences en vous guidant tout au long de votre projet de création ou développement de votre entreprise.

  3. Prendre du temps avant de s’associer : entrer en contact avec les différents investisseurs et disposer d’une équipe fiable qui aidera l’entreprise nouvellement créée à atteindre ses objectifs fixés. Avant de s’investir il faut préparer un Business Plan positif et une feuille de route traçant les objectifs de l’entreprise, cela apporte une meilleure organisation et plus de clarté.

  4. Être le plus clair possible dans la présentation de votre activité : il est nécessaire de bien la détailler, mettre en avant vos perspectives et votre stratégie de développement ainsi que vos objectifs pour attirer un business angel et le convaincre à investir son capital dans votre projet.

 

Modalités d'intervention des « business angels »

 

Les « business angels » peuvent intervenir à tous les stades de la vie de l'entreprise, qu'il s'agisse de la création, du développement ou encore de la reprise de l’activité pour l’entreprise… Notons toutefois, que la phase d'amorçage demeure le cœur d'action des business angels.

Concernant les secteurs d'activités cibles des business angels, ils sont le plus souvent en cohérence avec leur expérience professionnelle. On retrouve notamment l'informatique et les télécommunications, l'Industrie ou encore la Santé, car ce sont des domaines qui ont les faveurs de ces investisseurs à la recherche d'importantes plus-values en capital.

 

Les incitations fiscales à l'intervention des « business angels »

 

 

Dans l'optique de renforcer l'activité des « business angels », le gouvernement français a mis en place quelques mécanismes d'incitations fiscales :

 

  • Avantage Madelin : Avec ce dispositif, il est prévu pour toute souscription au capital d'une PME, un crédit d'impôt à hauteur de 25 % des sommes investies (avec un maximum de 20 K€ pour un célibataire et de 40 K€ pour un couple). Toutefois, les titres reçus en contrepartie de l'investissement réalisé doivent être conservés durant 5 ans ;

  • La Loi TEPA : Au cœur de la loi TEPA, une mesure visant à procurer des réductions d'ISF a été votée. Ainsi, cette mesure permet aux redevables de l'ISF de réduire leur impôt en souscrivant au capital de PME notamment. Dès lors, les redevables de l'ISF peuvent imputer, sur le montant d'ISF mis à leur charge, 75% des versements au capital de PME qu'ils auront effectués, dans la limite de 50 K€.

 

 

 

Avantages et inconvénients du financement par un business Angel

 

 

 

 

L’image angélique qu’on trouve dans ce fameux business angel, nous fait penser à quelqu’un qui arrive par un heureux hasard pour nous aider. En effet, le business angel possède de nombreux avantages :

 

  • En premier lieu, l’investisseur apporte son expérience : l’argent ne fait pas toute la réussite de ce contrat. Au contraire, bien des personnes ont échoué car elles n’avaient pas à leurs côtés une personne expérimentée capable de les conseiller. Cette caractéristique d’aider les investisseurs notamment par le côté humain est l’un des traits particuliers de ce mode de financement mais l’un de ses avantages les plus importants.

 

  • Aussi, l’investisseur déploie son réseau relationnel afin de réussir dans un tissu économique fortement concurrentiel. Il est porteur de projets et en l'occurrence de votre projet !

  • De plus, le business angel fait en quelque sorte offre de garantie personnelle : il faut pouvoir se faire confiance en affaires. Cependant, rien ne garantit à un jeune entrepreneur qu’il puisse trouver la confiance de la part des différents agents économiques avec qui il va se trouver en contact. Le business angel intervient alors pour se substituer en tant que caution personnelle du jeune investisseur.

  • Enfin, l’investisseur apporte son aide financière. C’est-à-dire que là où une forte structure telle une banque peut se montrer réticente à vous aider, le business angel le fait avec plaisir et volonté.

 

 

Cependant, malgré ses nombreux avantages, ce financement comporte tout de mêmes quelques inconvénients :

 

  • Le risque que l’entrepreneur perde son pouvoir. En effet, il s’avère que le business angel devient un actionnaire majoritaire car il prend des parts dans la société au point de devenir décideur et cela est notamment dû à son fort investissement. Plus l’investissement est important, plus son pouvoir de décision croît.

  • Aussi, il y a la forte pression des résultats sur l’entrepreneur. Bien que l’investissement du business angel peut faire naître un sentiment de gratitude chez l’entrepreneur à son arrivée, ce dernier se retrouve par la suite couvert de pression car il faut un retour sur investissement bénéfique au business angel.

 

Tel est ce qui peut être dit sur les avantages et les inconvénients du business Angel. Cependant, si vous choisissez bien votre business angel avec les techniques précédentes conseillées et que vous êtes une entreprise innovante qui a besoin de fonds pour démarrer, n'hésitez pas à foncer pour le développement de votre projet! Surtout que les business angels investissent dans différents types d'entreprise, et principalement les startups (jeunes entreprises innovantes) et les petites et moyennes entreprises. N'oubliez pas les Investisseurs régionaux qui peuvent être une bonne alternative ou un complément des business angel. Vous pouvez vous renseignez au niveau de la Silicon Française la BPI qui propose des Business angel et des incubateurs adaptés pour investir dans l'innovation.

 

A propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir plus