Couveuse d'entreprise : Définition, avantages et inconvénients

L'article en brefLa couveuse d'entreprise se révèle être un dispositif d'accompagnement essentiel pour les entrepreneurs souhaitant lancer leur projet avec un filet de sécurité. En offrant un cadre structuré pour développer une activité en conditions réelles, elle propose un soutien personnalisé couvrant les besoins logistiques, financiers et administratifs. Outre l'accès à des ressources matérielles et une existence juridique temporaire, les entrepreneurs bénéficient d'un accompagnement par des professionnels aguerris et d'une immersion dans un réseau professionnel dynamique. La couveuse se distingue ainsi par sa capacité à réduire les risques inhérents à la création d'entreprise, tout en préservant les droits sociaux du porteur de projet.

Néanmoins, la couveuse d'entreprise n'est pas dénuée de limites, telles que des restrictions sur certaines activités, des frais de gestion basés sur le chiffre d'affaires, et une certaine limitation dans l'accès aux bénéfices et aux emprunts bancaires durant la période d'accompagnement. L'admission dans une couveuse nécessite la sélection d'un dossier de candidature et peut s'avérer être un puissant tremplin pour les entrepreneurs désireux de tester leur projet dans un environnement sécurisé. Malgré quelques contraintes, ce dispositif offre une opportunité précieuse de se lancer dans l'entrepreneuriat avec un soutien conséquent et adapté aux besoins spécifiques de chaque projet.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 6minDernière mise à jour : 19/04/2024
Image
couveuse-entreprise-avantages-inconvénients

Les couveuses d'entreprises sont des organisations dédiées à soutenir les entrepreneurs dans le démarrage et le développement de leur société. 

Elles fournissent un soutien complet, de l'élaboration du concept initial à l'introduction de l'entreprise sur le marché. Ces structures utilisent une approche bien rodée pour maximiser les chances de succès des entreprises accompagnées.

Si vous débutez en tant qu'entrepreneur ou si vous avez une idée de projet, une couveuse d'entreprise pourrait vous offrir les ressources et les outils nécessaires pour démarrer et développer votre activité.

Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur les couveuses d'entreprises et notre perspective sur leur efficacité !

Qu'est-ce que le dispositif couveuse d'entreprise ? Définition

Une couveuse d'entreprise est un mécanisme qui permet de tester la viabilité d'une activité entrepreneuriale dans un environnement réel sans que l'entreprise ne soit formellement établie. 

Elle offre un cadre où les entrepreneurs peuvent apprendre et exercer le métier tout en bénéficiant d'un soutien juridique temporaire.

Cette structure offre une période d'essai durant laquelle les entrepreneurs peuvent évaluer l'intérêt des clients pour leurs produits ou services, et étudier le potentiel de développement dans une région spécifique.

Les couveuses d’entreprises sont particulièrement adaptées aux projets encore en phase de conception. 

Pour intégrer une telle structure, il faut généralement avoir un statut de travailleur à temps partiel, retraité, demandeur d'emploi, étudiant, ou intérimaire.

Le site web jetestemonentreprise.com est une ressource dédiée à ces structures, offrant la possibilité de trouver une couveuse appropriée ou de recevoir un accompagnement de leur équipe.

L'objectif principal des couveuses d'entreprises est de soutenir les entrepreneurs dans le développement de leur activité en leur offrant un cadre où les aspects juridiques et fiscaux sont gérés par la couveuse, leur permettant de se concentrer pleinement sur le développement de leur entreprise.

Pour ce faire, les couveuses proposent divers services, incluant :

  • Un réseau d'interlocuteurs spécialisés
  • Un hébergement juridique utilisant un numéro de SIRET de la couveuse pour toutes les formalités,
  • Un suivi régulier de l’avancement du projet,
  • Des conseils et formations pour aider à l'élaboration et à la croissance du projet entrepreneurial.

Quel est le prix pour intégrer une couveuse d'entreprise ?

Les couveuses d'entreprises offrent généralement deux modèles de tarification pour soutenir les entrepreneurs :

  • Un abonnement mensuel, ajusté selon des paliers de chiffre d'affaires. Cette structure tarifaire est conçue pour s'aligner avec le développement de l'entreprise de l'entrepreneur, sans prélever de pourcentage sur le chiffre d'affaires.
  • Une formule combinant un pourcentage du chiffre d'affaires avec un montant fixe mensuel. Les couveuses perçoivent ainsi 10% du chiffre d'affaires généré, en plus d'un abonnement mensuel qui se situe entre 50 et 70 euros.

Les avantages des couveuses d'entreprise

Une couveuse d'entreprises offre de multiples avantages aux entrepreneurs en herbe. 

Voici ce qu'elle permet :

  • Tester et confirmer la viabilité de son projet entrepreneurial : Les couveuses d’entreprises offrent une opportunité unique de lancer son activité dans un cadre réel et de la mettre à l’épreuve du marché.
  • Profiter d’un accompagnement sur mesure : Vous bénéficierez de l’expertise d’un conseiller dédié qui suivra votre progression et vous aidera à ajuster votre offre en fonction des besoins du marché.
  • Développer son réseau professionnel : En démarrant dans une couveuse, vous aurez l'occasion de rencontrer d'autres entrepreneurs, ce qui est essentiel pour élargir votre réseau de contacts et ouvrir de nouvelles opportunités.
  • Maintien des droits sociaux et chômage : Le porteur de projet intégré dans une couveuse d’entreprise bénéficie d’une protection sociale similaire aux salariés (indemnités maladie, retraite, accident du travail, maladie professionnelle). Il peut également percevoir le chômage tout en étant en couveuse.

Quelle est la différence entre un incubateur et une couveuse ?

La couveuse et l’incubateur sont des dispositifs qui proposent des programmes de développement d’une entreprise avec divers services de support (matériel, locaux, conseils…). En revanche, la couveuse est plus sécurisante que l’incubateur.

Leurs principales différences s’expriment sur les points suivants :

  • La nature du projet : pour être sélectionné dans un incubateur, le projet doit être innovant et avoir un fort potentiel de développement économique (intelligence artificielle, écologie, numérique…). En revanche, une couveuse ne vise pas uniquement les start-ups. Ainsi elle aide au développement de tout type de projet à l’exception de certains secteurs spécifiques.

  • L’état du projet : la couveuse vise uniquement les projets au stade de l’idée. L’incubateur accepte les porteurs de projets ayant une idée, achevant leur business plan ou étant sur le point d’immatriculer leur entreprise.

  • La durée de l’accompagnement : de six mois à un an et demi pour l’incubateur, et d’un an à trois ans pour la couveuse d’entreprise.

  • La sécurisation : la couveuse exige la signature d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE), prête temporairement un numéro SIREN et offre une protection sociale. Or, ce n’est pas le cas de l'incubateur.

Comment fonctionne une couveuse d'entreprise ?

Une couveuse d’entreprise fonctionne comme un mentorat pour les créateurs et repreneurs d’entreprise. Ces derniers sont autorisés à s’immatriculer via le guichet des formalités des entreprises pendant l’accompagnement. Ils peuvent aussi bénéficier d’une exonération temporaire de cotisations sociales avec l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ACRE).

En outre, ils s’engagent à travers le CAPE à suivre un programme de création, de reprise ou de gestion d’entreprise. Celui-ci comprend des périodes de formations collectives (mise en situation par exemple) et un suivi individuel assuré par un conseiller expert.

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE)

Le CAPE est un contrat conclu entre le porteur de projet et la structure accompagnatrice. Celle-ci s’engage à proposer un accompagnement continu afin d’aider le porteur de projet à créer ou reprendre une entreprise. En échange, le bénéficiaire du CAPE s’engage à suivre le programme d’aide.

À noter : le CAPE n’est pas considéré comme un contrat de travail.

Sa durée est d’un an renouvelable. Cependant, elle ne peut pas excéder trois ans.

Pour être éligible au CAPE, il faut avoir l’un des statuts suivants :

  • Salarié à temps partiel ;

  • Demandeur d’emploi ;

  • Bénéficiaire de minimas sociaux (revenu de solidarité active, allocation de solidarité spécifique) ;

  • Dirigeant associé unique d’une société par action simplifiée unipersonnelle (SASU) ou d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).

Pour être valide, le CAPE doit détailler les mentions suivantes :

  • Le programme de préparation ;

  • Les engagements des deux parties au contrat relatifs à la période qui précède le début d’activité et celle qui la suit ;

  • Les moyens dont dispose le porteur de projet, ainsi que leur coût ;

  • Le montant et la nature des engagements pris à l’égard des tiers ;

  • Le calcul et le montant de la rétribution de la structure accompagnatrice ;

  • Les conditions de calcul et de versement de la rémunération du porteur de projet ;

  • Les modalités et la périodicité de la transmission des données comptables à la structure après le début d’activité ;

  • Le mode de rupture anticipée du contrat ;

  • Les conditions de remboursement pour le versement des cotisations sociales réalisées pour le compte du porteur de projet après le début d’activité.

Les inconvénients d'une couveuse d'entreprise

Malgré plusieurs avantages, la couveuse d’entreprise présente quelques contraintes à considérer :

  • Certaines activités ne sont pas acceptées : certaines professions du BTP en raison de l’obligation d’assurance décennale que ne permettent pas la couveuse et les professions libérales réglementées.

  • Les frais de gestion représentent en moyenne 10 % du chiffre d’affaires généré pendant la couvaison.

  • Le porteur de projet ne récupère le bénéfice de son activité qu’à la fin du CAPE puisqu’il se trouve sur le compte bancaire de la couveuse pendant l’accompagnement.

  • La couveuse restreint l’entrepreneur pour la souscription d’emprunts bancaires.

Comment intégrer une couveuse d'entreprise ?

L’intégration d’une couveuse d’entreprise suppose de passer par un processus d’admission à l’issue duquel seules quelques candidatures sont sélectionnées.

Les critères de sélection

La couveuse d’entreprise s’adresse aux demandeurs d’emploi indemnisés, aux salariés à temps partiel et aux bénéficiaires de minimas sociaux (RSA, ASS), portant un projet à l’état d’idée.

La préparation et soumission du dossier de candidature

Pour espérer être sélectionné, le porteur de projet doit préparer un dossier de candidature. Les pièces à fournir sont indiquées par la structure d’accompagnement. Celle-ci examine ensuite le dossier.

La présentation du projet à un jury et la sélection

Le porteur de projet est invité à défendre son projet pendant un entretien face à un jury. À l’issue de cette présentation, la couveuse décide de le sélectionner ou non. En cas de réussite, le candidat admis signe le CAPE et intègre la couveuse.

Notre avis sur les couveuses d'entreprise

L’environnement rassurant offert par une couveuse est propice au développement d’un projet d’entreprise grâce à un accompagnement sur mesure, la présence d’experts, l’enrichissement du réseau professionnel, la sécurisation juridique et la conservation des droits sociaux.

Cependant, il ne faut pas négliger quelques limites susceptibles de freiner le porteur de projet : la durée de l’aide limitée à trois ans, les frais de gestion, la confiscation des bénéfices par la couveuse et l’interdiction de certaines activités.

Malgré tout, la couveuse d’entreprise représente un excellent tremplin pour les entrepreneurs désireux de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat tout en bénéficiant d’une protection financière et juridique et d’un programme d’aide.

Est-ce que la couveuse d'entreprise est faite pour vous ?

Selon votre situation et vos besoins, rejoindre une couveuse peut être bénéfique pour vous ou, au contraire, présenter trop de contraintes.

La couveuse d’entreprise est faite pour vous si vous :

  • avez besoin d’un accompagnement personnalisé et des conseils adaptés à votre projet ;

  • souhaitez tester votre projet en conditions réelles sans prendre de risques financiers importants ;

  • voulez développer votre réseau professionnel et multiplier les opportunités ;

  • désirez entreprendre tout en maintenant vos droits sociaux et le chômage.

Toutefois, la couveuse d’entreprise n’est peut-être pas la solution si vous recherchez une totale autonomie. En effet, le CAPE vous oblige à respecter le programme de création, de reprise ou de gestion d’entreprise. 

De plus, l’incubateur est plus approprié si vous avez un projet centré sur les nouvelles technologies à l’instar d’une start-up.

Les différents types de couveuses d'entreprises

Les couveuses d'entreprises visent à répondre aux besoins spécifiques de divers profils d'entrepreneurs. Voici les principaux types de couveuses :

  • Couveuses commerciales
  • Couveuses culturelles
  • Couveuses pour étudiants
  • Couveuses agricoles

Les couveuses commerciales

Les couveuses commerciales sont des espaces en centre-ville conçus spécifiquement pour booster le dynamisme commercial de la région. 

Elles offrent aux entrepreneurs l'opportunité de tester leurs concepts de commerce directement dans des zones stratégiques, favorisant ainsi la revitalisation de ces quartiers et stimulant l'innovation locale. 

Après la période de test, les entrepreneurs peuvent choisir de s'établir définitivement dans la zone.

Les couveuses culturelles

Dans le cadre des couveuses culturelles, des marchés expérimentaux sont mis en place pour permettre aux artistes et créateurs de tester leur activité pendant au moins six mois. 

Cette phase expérimentale offre plusieurs voies à suivre post-test : s'établir dans la région, démarrer une entreprise, ou continuer à se former au sein de la couveuse. 

Ce système aide les entrepreneurs à perfectionner leurs compétences artistiques, gérer la clientèle, et établir des connexions vitales avec d'autres artistes et acteurs culturels.

Les couveuses étudiantes numériques

Les couveuses étudiantes se présentent sous forme de plateformes numériques qui visent principalement à développer un réseau professionnel pour les étudiants. Ces derniers ont l'opportunité de rencontrer des entreprises, des partenaires, des mentors ou des clients potentiels. 

Toutes les informations relatives à l'étudiant sont sauvegardées numériquement, et l'accompagnement inclut des formations en ligne et l'élaboration de documents essentiels comme un business plan. 

La gestion de projet collaborative est également encouragée, facilitant le partage de connaissances et la création de liens entre jeunes entrepreneurs.

Les couveuses agricoles

Les couveuses agricoles offrent un cadre pour tester des projets agricoles sans engagement juridique, avec une durée maximale de trois ans sur un terrain déterminé par la couveuse. 

Elles fournissent aussi le matériel nécessaire, permettant à l'agriculteur de cultiver la terre, d'interagir avec la clientèle et d'essayer diverses méthodes de production de façon autonome.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.