Couveuse d'entreprise : Comment ça marche ?

L'article en brefLa couveuse d'entreprise se révèle être un dispositif d'accompagnement essentiel pour les entrepreneurs souhaitant lancer leur projet avec un filet de sécurité. En offrant un cadre structuré pour développer une activité en conditions réelles, elle propose un soutien personnalisé couvrant les besoins logistiques, financiers et administratifs. Outre l'accès à des ressources matérielles et une existence juridique temporaire, les entrepreneurs bénéficient d'un accompagnement par des professionnels aguerris et d'une immersion dans un réseau professionnel dynamique. La couveuse se distingue ainsi par sa capacité à réduire les risques inhérents à la création d'entreprise, tout en préservant les droits sociaux du porteur de projet.

Néanmoins, la couveuse d'entreprise n'est pas dénuée de limites, telles que des restrictions sur certaines activités, des frais de gestion basés sur le chiffre d'affaires, et une certaine limitation dans l'accès aux bénéfices et aux emprunts bancaires durant la période d'accompagnement. L'admission dans une couveuse nécessite la sélection d'un dossier de candidature et peut s'avérer être un puissant tremplin pour les entrepreneurs désireux de tester leur projet dans un environnement sécurisé. Malgré quelques contraintes, ce dispositif offre une opportunité précieuse de se lancer dans l'entrepreneuriat avec un soutien conséquent et adapté aux besoins spécifiques de chaque projet.
Temps de lecture : 5minDernière mise à jour : 02/04/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Jules DAMOISEAUAccompagnateur des Freelances chez L'Expert Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

La couveuse d’entreprise fait partie des dispositifs d’accompagnement qui permettent à de nombreux porteurs de projet de lancer leurs activités. Elle se distingue par son programme sécurisant et ses moyens humains et matériels mis à disposition. Comment bénéficier de la couveuse d’entreprise ? Convient-elle à tous ? Quels sont ses avantages et ses limites ? Découvrez comment marche une couveuse d’entreprise dans notre article.

 

Qu'est-ce que le dispositif couveuse d'entreprise ?

Le dispositif couveuse d’entreprise est un programme destiné à accompagner les entrepreneurs de manière personnalisée. Le but est de leur offrir un cadre sécurisé dans lequel ils développent leur projet d’entreprise dans des conditions réelles.

Grâce à ce dispositif, les entrepreneurs profitent d’un soutien logistique, financier et administratif tout au long du processus de création ou de reprise d’entreprise.

 

Pourquoi intégrer une couveuse d'entreprise ? Les avantages

Intégrer une couveuse d’entreprise représente une opportunité pour les entrepreneurs souhaitant se lancer en minimisant les risques de l’entrepreneuriat. Les bénéfices de ce dispositif sont nombreux.

Accompagnement personnalisé et apprentissage de l’entrepreneuriat

Des professionnels expérimentés (expert-comptable par exemple) transmettent leurs connaissances aux porteurs de projets en s’adaptant à leurs besoins et leurs objectifs. Cet accompagnement sur mesure renforce la réussite dans le monde de l’entreprise.

Sécurisation et test du projet en conditions réelles

La couveuse d’entreprise met à disposition des entrepreneurs des bureaux, du matériel informatique (ordinateur, imprimante…) et des espaces de travail partagé (aussi appelés coworking). Les services peuvent varier selon le lieu de la couveuse. L’intérêt pour l’entrepreneur est d’avoir accès à toutes les ressources matérielles nécessaires pour tester son projet à moindre coût.

De plus, les porteurs de projet disposent d’une existence juridique leur permettant d’avoir un compte bancaire professionnel et une assurance responsabilité civile professionnelle. Ils peuvent aussi facturer leurs ventes de marchandises ou leurs prestations de services. Ce cadre protège les entrepreneurs le temps de l’expérimentation. Celle-ci a d’ailleurs une durée assez longue (jusqu’à trois ans) pour sécuriser l’entreprise avant son véritable lancement hors couveuse.

Développement du réseau professionnel

Développer son réseau professionnel est indispensable pour faire connaître son entreprise et obtenir de nouveaux clients. C’est également un atout pour monter en compétence et faire les bons choix grâce aux conseils des entrepreneurs plus expérimentés.

Maintien des droits sociaux et chômage

Le porteur de projet intégré dans une couveuse d’entreprise bénéficie d’une protection sociale similaire aux salariés (indemnités maladie, retraite, accident du travail, maladie professionnelle). Il peut également percevoir le chômage tout en étant en couveuse.

 

Quelle est la différence entre un incubateur et une couveuse ?

La couveuse et l’incubateur sont des dispositifs qui proposent des programmes de développement d’une entreprise avec divers services de support (matériel, locaux, conseils…). En revanche, la couveuse est plus sécurisante que l’incubateur.

Leurs principales différences s’expriment sur les points suivants :

  • La nature du projet : pour être sélectionné dans un incubateur, le projet doit être innovant et avoir un fort potentiel de développement économique (intelligence artificielle, écologie, numérique…). En revanche, une couveuse ne vise pas uniquement les start-ups. Ainsi elle aide au développement de tout type de projet à l’exception de certains secteurs spécifiques.

  • L’état du projet : la couveuse vise uniquement les projets au stade de l’idée. L’incubateur accepte les porteurs de projets ayant une idée, achevant leur business plan ou étant sur le point d’immatriculer leur entreprise.

  • La durée de l’accompagnement : de six mois à un an et demi pour l’incubateur, et d’un an à trois ans pour la couveuse d’entreprise.

  • La sécurisation : la couveuse exige la signature d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE), prête temporairement un numéro SIREN et offre une protection sociale. Or, ce n’est pas le cas de l'incubateur.

 

Comment fonctionne une couveuse d'entreprise ?

Une couveuse d’entreprise fonctionne comme un mentorat pour les créateurs et repreneurs d’entreprise. Ces derniers sont autorisés à s’immatriculer via le guichet des formalités des entreprises pendant l’accompagnement. Ils peuvent aussi bénéficier d’une exonération temporaire de cotisations sociales avec l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (ACRE).

En outre, ils s’engagent à travers le CAPE à suivre un programme de création, de reprise ou de gestion d’entreprise. Celui-ci comprend des périodes de formations collectives (mise en situation par exemple) et un suivi individuel assuré par un conseiller expert.

 

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE)

Le CAPE est un contrat conclu entre le porteur de projet et la structure accompagnatrice. Celle-ci s’engage à proposer un accompagnement continu afin d’aider le porteur de projet à créer ou reprendre une entreprise. En échange, le bénéficiaire du CAPE s’engage à suivre le programme d’aide.

À noter : le CAPE n’est pas considéré comme un contrat de travail.

Sa durée est d’un an renouvelable. Cependant, elle ne peut pas excéder trois ans.

Pour être éligible au CAPE, il faut avoir l’un des statuts suivants :

  • Salarié à temps partiel ;

  • Demandeur d’emploi ;

  • Bénéficiaire de minimas sociaux (revenu de solidarité active, allocation de solidarité spécifique) ;

  • Dirigeant associé unique d’une société par action simplifiée unipersonnelle (SASU) ou d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).

Pour être valide, le CAPE doit détailler les mentions suivantes :

  • Le programme de préparation ;

  • Les engagements des deux parties au contrat relatifs à la période qui précède le début d’activité et celle qui la suit ;

  • Les moyens dont dispose le porteur de projet, ainsi que leur coût ;

  • Le montant et la nature des engagements pris à l’égard des tiers ;

  • Le calcul et le montant de la rétribution de la structure accompagnatrice ;

  • Les conditions de calcul et de versement de la rémunération du porteur de projet ;

  • Les modalités et la périodicité de la transmission des données comptables à la structure après le début d’activité ;

  • Le mode de rupture anticipée du contrat ;

  • Les conditions de remboursement pour le versement des cotisations sociales réalisées pour le compte du porteur de projet après le début d’activité.

 

Quels sont les inconvénients d'une couveuse d'entreprise ?

Malgré plusieurs avantages, la couveuse d’entreprise présente quelques contraintes à considérer :

  • Certaines activités ne sont pas acceptées : certaines professions du BTP en raison de l’obligation d’assurance décennale que ne permettent pas la couveuse et les professions libérales réglementées.

  • Les frais de gestion représentent en moyenne 10 % du chiffre d’affaires généré pendant la couvaison.

  • Le porteur de projet ne récupère le bénéfice de son activité qu’à la fin du CAPE puisqu’il se trouve sur le compte bancaire de la couveuse pendant l’accompagnement.

  • La couveuse restreint l’entrepreneur pour la souscription d’emprunts bancaires.

 

Comment intégrer une couveuse d'entreprise ?

L’intégration d’une couveuse d’entreprise suppose de passer par un processus d’admission à l’issue duquel seules quelques candidatures sont sélectionnées.

Les critères de sélection

La couveuse d’entreprise s’adresse aux demandeurs d’emploi indemnisés, aux salariés à temps partiel et aux bénéficiaires de minimas sociaux (RSA, ASS), portant un projet à l’état d’idée.

La préparation et soumission du dossier de candidature

Pour espérer être sélectionné, le porteur de projet doit préparer un dossier de candidature. Les pièces à fournir sont indiquées par la structure d’accompagnement. Celle-ci examine ensuite le dossier.

La présentation du projet à un jury et la sélection

Le porteur de projet est invité à défendre son projet pendant un entretien face à un jury. À l’issue de cette présentation, la couveuse décide de le sélectionner ou non. En cas de réussite, le candidat admis signe le CAPE et intègre la couveuse.

 

Notre avis de spécialiste en création d'entreprise sur couveuse

L’environnement rassurant offert par une couveuse est propice au développement d’un projet d’entreprise grâce à un accompagnement sur mesure, la présence d’experts, l’enrichissement du réseau professionnel, la sécurisation juridique et la conservation des droits sociaux.

Cependant, il ne faut pas négliger quelques limites susceptibles de freiner le porteur de projet : la durée de l’aide limitée à trois ans, les frais de gestion, la confiscation des bénéfices par la couveuse et l’interdiction de certaines activités.

Malgré tout, la couveuse d’entreprise représente un excellent tremplin pour les entrepreneurs désireux de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat tout en bénéficiant d’une protection financière et juridique et d’un programme d’aide.

 

Est-ce que la couveuse d'entreprise est faite pour vous ?

Selon votre situation et vos besoins, rejoindre une couveuse peut être bénéfique pour vous ou, au contraire, présenter trop de contraintes.

La couveuse d’entreprise est faite pour vous si vous :

  • avez besoin d’un accompagnement personnalisé et des conseils adaptés à votre projet ;

  • souhaitez tester votre projet en conditions réelles sans prendre de risques financiers importants ;

  • voulez développer votre réseau professionnel et multiplier les opportunités ;

  • désirez entreprendre tout en maintenant vos droits sociaux et le chômage.

Toutefois, la couveuse d’entreprise n’est peut-être pas la solution si vous recherchez une totale autonomie. En effet, le CAPE vous oblige à respecter le programme de création, de reprise ou de gestion d’entreprise. De plus, l’incubateur est plus approprié si vous avez un projet centré sur les nouvelles technologies à l’instar d’une start-up.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.