Ouvrir un cabinet de coaching

Mis à jour le 07/12/2017

Pour créer un cabinet de coaching, vous devez choisir son statut juridique (EIRL, SARL, SAS, SASU…). Vous bénéficiez des aides à la création d’entreprise (ACCRE). Il vous faudra quand même réaliser un business plan solide afin de convaincre les banquiers et être crédible sur le marché dans un secteur non réglementé. Pour crédibiliser votre activité, un diplôme de psychologue peut être un atout. Sans diplôme, vous pouvez participer à des formations payantes qui vous permettront de valoriser votre cabinet.

Démarches administratives

Choisir le bon statut juridique

Le métier de coach est une activité libérale qui vous demandera de choisir un statut juridique. Qu’importe votre choix, il vous sera demandé de vous enregistrer auprès de l’URSSAF.

Les statuts possibles :

  • La micro-entreprise : facile et rapide à créer, ce statut vous limitera cependant dans votre chiffre d’affaire (jusqu'à 33 200 € par an).

  • L’entreprise individuelle : sans reconnaissance d’une personnalité morale , une seule personne gère la société. Si vous choisissez ce statut, il faudra alors déclarer votre activité au registre du commerce et des sociétés . Ce statut permet d’embaucher un employé si votre activité tend à se développer. Les cotisations sociales sont calculées en fonction des bénéfices, elles peuvent donc fortement varier d’une année à une autre.

  • L'entrepreneur individuel à responsabilité limitée : Proche de l’EI, elle se distingue de cette dernière en n’engageant pas le patrimoine personnel du chef d’entreprise.

  • La société par actions simplifiées unipersonnelle : longtemps réservé aux grands projets, ce statut est maintenant ouvert aux personnes qui souhaitent créer leur entreprise seule. La SASU oblige à rédiger des statuts , de publier une annonce dans un journal d’annonces légales, de remplir un formulaire m0 et d’obtenir un certificat de dépôt de fonds pour les apports en numéraire . Ce statut peut donc se révéler onéreux.

  • L'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée : il s’agit d’une SARL avec un seul associé. Elle permet de fixer librement ses apports et impose de répondre à la réglementation des SARL. Toutefois des aménagements existent à cause de la présence d’un seul associé. Il s’agit du statut le plus souvent choisi par les personnes qui créent leur cabinet de coaching.

  • Statut alternatif : Pour les personnes qui souhaitent avoir le statut de salarié Les coopératives d’activité et d’emploi proposent de rejoindre un regroupement économique solidaire de plusieurs entrepreneurs. Ce qui peut sécuriser le lancement de votre activité.

Bien souvent, le choix de statut se résume à une analyse du type de fonctionnement du cabinet, de ses priorités, ses capacités et des contraintes financières.

Choisir le bon statut social

Selon le statut choisi par l’entrepreneur, deux régimes de sécurité sociale s’imposent :

- le statut de Travailleur Non Salarié (régime TNS). Il permet d’avoir une taxe de 45% sur les vos revenus de dirigeant, au lieu de 65%. Néanmoins, la couverture sociale est réduite et le régime de retraite est aligné sur le plafond de la sécurité sociale. Ce régime s’applique aux EI, EIRL, EURL ou SARL avec gérance majoritaire.

- le régime général de la sécurité sociale s’il ouvre son cabinet sous la forme d’une SASU, SAS ou SARL.

Le coaching étant une profession libérale, il vous sera demandé d’être affilié à la CIPAV qui gère les régimes obligatoires de retraites de base et complémentaire sur le principe de la répartition.

Choisir le bon régime fiscal

Selon le statut choisi par l’entrepreneur deux régimes d’imposition se présentent : l’IR ou l’IS.

Dans le cadre de l’IR / BNC (pour les sociétés de personnes), l’entreprise ne supporte aucune imposition sur les bénéfices, ce sont l’entrepreneur et les associés qui sont directement imposés.

Dans le cadre de l’IS, c’est l’entreprise qui supporte l’impôt. Le créateur est à part, il est imposé sur son salaire et les dividendes qu’il perçoit.

Réaliser un business plan

Le business plan est une étape importante pour ouvrir son cabinet de coaching.

Il présente le projet et vérifie sa rentabilité.

C’est un document utile auquel les tiers (expert-comptable, business angel, banques...) peuvent se référer à toutes les étapes de création. Il est composé de données prévisionnelles décrivant l’activité future de l’entreprise.

Il doit inclure :

De plus, les business plans pour un cabinet de coaching peuvent faire mention de :

  • Les services et produits proposés

  • Le marché ciblé (enfants, adultes, séniors, personnes à mobilité réduite, entreprises…)

  • La stratégie marketing

  • Votre biographie (expériences dans des / pour entreprises…)

Il est la preuve de la viabilité de votre projet. Aucun banquier ne vous accordera un crédit sans un business plan solide, preuve que votre entreprise fera des bénéfices à l'avenir, et qu'il pourra rembourser l’argent prêté.

Lors de votre business plan, il est possible d’étudier la rentabilité de prestations à domicile qui peuvent être proposées en complément de votre activité en cabinet.

Quel budget pour l’ouverture d’un cabinet de coaching ?

Les coûts relatifs à la création de votre cabinet dépendent de votre statut juridique. Les coûts sont essentiellement les suivants :

  • La rédaction et la publication des statuts,

  • la caution pour le local et une réserve pour assurer les loyers des périodes suivantes,

  • développement de la publicité et de la stratégie marketing (site web, campagnes téléphonique…)

Le coût global de la création dépendra de votre choix de créer vous-même votre entreprise ou de passer statuts par un avocat ou un expert-comptable pour rédiger vos statuts.

Les aides pour ouvrir son entreprise

L’État propose différentes aides pour les entrepreneurs : des aides sociales, fiscales, financières et de l’accompagnement.

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de l’ACCRE et des différentes aides de Pôle-Emploi pour ouvrir leur cabinet de coaching. Les demandeurs d’emploi peuvent tout à fait ouvrir leur entreprise, leurs expériences passées peuvent s’avérer très utiles.

En lisant notre article “ quelles aides financières pour créer mon entreprise ? “ vous retrouverez toutes les aides financières qui existent.

Des réductions d’impôt peuvent également être effectuées pour vous aider dans votre création.

A consulter également : L'aide à la création : les pépinières d'entreprise

Ouvrir un cabinet de coaching sans apport

Ouvrir un cabinet de coaching sans apport est, en théorie, possible. Néanmoins, il vous faudra emprunter de l'argent ou faire appel à des investisseurs externes.

Elle pose donc un handicap avant même le démarrage de votre activité. En effet, elle vous contraint à l’endettement par l’emprunt dès le lancement de votre projet. Pour minimiser les coûts dans cette configuration, le mieux est de commencer votre activité à domicile. L’activité sera donc essentiellement réalisée chez vos clients.

Par ailleurs, en faisant appel à des investisseurs externes, non seulement vous perdez du pouvoir de décision dans votre propre cabinet (ces derniers entrent dans le capital social ) mais vous devrez aussi avoir un chiffre d’affaires élevé pour leur garantir un retour sur investissement.

Créer une entreprise sans argent ne signifie pas créer une entreprise gratuitement, mais plutôt créer une entreprise avec l'argent d'un tiers.

Retrouvez notre article : Peut-on créer une entreprise sans apport ?

Peut-on ouvrir un cabinet de coaching sans diplôme ?

L’activité de coach n’est pas réglementée. Il est possible de l’exercer sans diplôme. Toutefois L’exepert-comptable.com vous recommande de posséder au minimum un diplôme de psychologue. Une multitude de formations (payantes) sont aussi proposées afin de valoriser et crédibiliser votre activité.

Les spécificités de l’activité

Il est conseillé, lorsque l’on souhaite ouvrir son cabinet, de se spécialiser en fonction du marché visé.

De manière moins formelle, il est aussi intéressant de s’assurer que l’on répond aux demandes du métier de coach :

  • capacité d’écoute et sens de la communication

  • réussir à développer une image professionnelle afin de gagner en crédibilité

  • réussir à fidéliser ses clients

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Livres blancs

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici