La création d'entreprise d'aide à domicile

L'article en brefSe lancer dans une entreprise de services à la personne requiert de distinguer les activités nécessitant un agrément préalable, essentiel pour travailler avec des publics fragiles comme les enfants ou les personnes âgées, des services courants tels que le jardinage ou le ménage, qui ne demandent pas de conditions spécifiques. Opter pour un agrément, en plus de permettre de toucher ces publics, ouvre droit à des avantages fiscaux significatifs, rendant les tarifs plus attractifs pour les clients. La procédure d’agrément, via une simple déclaration ou une demande plus formelle, est une étape cruciale pour démarrer correctement son activité.

Choisir la structure juridique adéquate, entre entreprise individuelle ou société, est une autre étape déterminante, dépendant des ambitions commerciales et du type de service offert. Que ce soit en agissant comme mandataire, qui facilite l'accès aux services à domicile sans employer directement les travailleurs, en tant que prestataire, réalisant lui-même les services, ou par la mise à disposition de personnel salarié, chaque modèle a ses spécificités et ses exigences. Ces choix stratégiques, associés à la conformité réglementaire et fiscale, sont essentiels pour bâtir une entreprise de services à la personne prospère et conforme aux attentes du marché.
Temps de lecture : 2minDate de publication : 23/02/2015Dernière mise à jour : 12/04/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDécouvrir
Ecrit par Aurélia HEYAccompagnement des freelances chez L'Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
création d'entreprise aide à domicile

Créer une entreprise de services à la personne va entraîner différentes formalités selon qu’il s’agisse d’une activité destinée à un public fragile et nécessitant un agrément préalable (notamment auprès des enfants en bas-âges ou des personnes âgées), ou qu’elle soit réalisable sans condition (travaux de jardinage, ménage,…).

Si l’entrepreneur désire bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux, et ainsi rendre ses tarifs accessibles aux particuliers, l’agrément lui est indispensable. Lorsque l’agrément préalable n’est pas exigé, un agrément simple peut être obtenu par le biais d’une déclaration.

Comment créer une entreprise de services à la personne

La création d’une entreprise de services à la personne peut se faire sous les multiples statuts de l’entreprise individuelle (auto-entrepreneur, EIRL,..) ou de la société (SA, SARL, EURL…). La forme juridique de la structure est à définir selon la nature exacte de l’activité et selon les objectifs commerciaux. Dans le monde des services à la personne, l’on retrouve trois fonctions principales :

  • le mandataire, dont la mission est de recruter des travailleurs à domicile afin de proposer leurs services aux particuliers, et de gérer l’ensemble des formalités administratives contre paiement de frais de gestion. Les travailleurs demeurent alors indépendants.
  • le prestataire, qui exécute lui-même la prestation auprès du particulier
  • la mise à disposition, qui implique que le travailleur qui intervient chez les particuliers est salarié de l’entreprise de services à la personne

L’agrément est obligatoire pour exercer certaines activités

L’agrément préalable n’est pas toujours nécessaire pour les activités de services à la personne. Ce sont principalement celles qui sont sensibles dans leur réalisation, ou qui se destinent à un public fragile (personnes agées de plus de 60 ans ou enfants). Bien souvent ces deux points sont concomitants. Il est nécessaire de déclarer précisément chaque type d'activité que l'on souhaite exercer.

L’agrément s’obtient au travers d’une déclaration SAP (Services A la Personne) qui doit être transmise par courrier postal ou électronique à la Direccte (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi).

Les prestataires agréés s’engagent à adresser à l’administration fiscale, chaque trimestre, un état de son activité, ainsi qu’un bilan qualitatif et quantitatif annuel. En cas de défaut de respect des conditions l'agrément peut être retiré. Il faudra donc veiller à respecter obligations.

Déclarer son activité : les avantages fiscaux et sociaux pour les clients

Déclarer son activité de services à la personne n'est pas obligation, cependant, afin que vos clients puissent bénéficier d’une série d’avantages fiscaux et sociaux particulièrement attractifs, vous devez effectuer une déclaration ou demande d'agrément SAP.

Premier poste concerné, l’impôt sur le revenu. Sur sa déclaration commune de revenus, le particulier qui emploie un prestataire de services à la personne agréé peut bénéficier d’un crédit ou d’une réduction d’impôt à hauteur de 50 % des sommes réglées à l’entreprise. Et ce, dans un plafond de 12 000 € (majoré selon la nature du foyer fiscal).

L’entrepreneur bénéficie aussi d’un allègement d’impôt sur son revenu au titre de ses investissements matériels pour effectuer l’activité. Ainsi, il peut bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à :

  • 500 € pour les prestations de bricolage
  • 3 000 € pour l’assistance informatique
  • 5 000 € pour les petits travaux de jardinage

Les activités de services à la personne à destination des personnes handicapées bénéficient d’une exonération des charges patronales de sécurité sociale, ainsi que de l’application du taux de TVA réduit. Les autres activités peuvent tout de même prétendre à l’avantageuse réduction Fillon sur les cotisations patronales.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.