Quelles démarches pour ouvrir un salon de tatouage ?

Mis à jour le 04/10/2017

Ouvrir un salon de tatouage est une activité de création d'entreprise comme une autre à la différence près d'une réglementation santé spécifique. Il n’existe pas de diplôme reconnu par l’État pour devenir tatoueur. Vos références et votre réputation seront donc vos seules alliées pour gagner en clientèle et vivre de votre activité. Vous pouvez ouvrir un salon de tatouage chez vous, à condition de respecter la réglementation en matière d’exercice d’une activité professionnelle chez soi (différente pour les villes de plus de 200 000 habitants) et de respecter la réglementation en vigueur pour les tatoueurs (produits utilisés, dédier une pièce à la réalisation des tatouages, stérilisation des aiguilles, autorisation écrite des parents pour tatouer un enfant mineur…). Pour ouvrir un salon de tatouage, vous devez vous immatriculer au CFE  de l’URSSAF pour une entreprise individuelle ou au CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour une société. Vous devez aussi vous déclarer à L’ARS et suivre une formation obligatoire d’hygiène et de sécurité.


Notes: 5 (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (3 votes)

Devenir tatoueur (sans savoir dessiner ?)

Le tatouage se définit par un dessin décoratif réalisé sur différentes parties du corps à l’aide d’aiguilles et d’encre. Le tatoueur peut travailler en décalcomanie ou par pochoir, ce qui lui permet d’exercer le métier sans être un dessinateur né, mais il devra tout de même être minutieux et disposer d’une sensibilité artistique pour comprendre les attentes de ses clients, éventuellement personnaliser le dessin, le colorier… et ne pas rater son coup !

Faut-il une formation pour devenir tatoueur ?

De plus, il n’existe aucun diplôme de tatoueur reconnu par l’État. L’apprentissage se fait en autodidacte, généralement en suivant un tatoueur expérimenté ou en réalisant un stage dans un salon de tatouage. Certains fournisseurs d’équipement proposent des formations à l’utilisation de leur matériel (mais pas de stage quant au dessin). Si vous décidez d’ouvrir votre propre salon de tatouage, vos références et votre réputation seront donc vos seules alliées pour gagner une clientèle et vivre de votre activité.

Ouvrir un salon de tatouage à domicile ou dans un local commercial

Vous pouvez exercer l’activité de tatoueur chez vous, à condition de respecter :

  • les conditions d’exercice d’une activité professionnelle chez soi

(Pour une ville de moins de 200 000 habitants, l’exercice d’une activité professionnelle chez soi est possible à condition qu’aucune disposition du bail ou du règlement de copropriété ne s’y oppose. Pour une ville de plus de 200 000 habitants, vous n’avez pas le droit de recevoir de la clientèle chez vous, à moins d’habiter au rez-de-chaussée. Dans tous les cas, les nuisances et bruits sont interdits !)

  • La réglementation en vigueur en matière d’exercice de l’activité de tatoueur

La réglementation en vigueur pour les tatoueurs

Certaines exigences sanitaires sont spécifiques à l’activité de tatoueur, plus particulièrement utiliser du matériel à usage unique ou stérilisé et disposer d’une pièce exclusivement dédiée à la réalisation des tatouages. Les produits utilisés doivent respecter certaines normes. En outre, vous devez confier l’élimination des aiguilles à une société spécialisée. Ces obligations rendent illicite l’activité de tatouage au domicile du client. Si vous exercez chez vous, vous devrez suivre cette réglementation chez vous (notamment avoir une pièce dédiée uniquement à la réalisation des tatouages). Vous êtes également dans l’obligation d’informer vos clients des risques encourus et d’obtenir l’autorisation écrite des parents pour tatouer une personne mineure. Nous vous recommandons de vous rapprocher du Syndicat National des Artistes Tatoueurs (SNAT) pour valider la réglementation en vigueur dans les détails.

Comment ouvrir un salon de tatouage ? vos démarches

Une formation en hygiène et sécurité obligatoire pour ouvrir un salon de tatouage

Pour pouvoir ouvrir votre salon de tatouage, vous devez justifier d’une formation en hygiène et sécurité (minimum 21 heures réparties sur 3 jours) dispensée par un organisme conventionné. Les organismes de formation en hygiène et sécurité les plus connus sont l’organisme CorpsTech et l’ARS (Agence Régionale de la Santé)… Vous trouverez la liste des organismes conventionnés sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Une déclaration d’activité auprès de l’ARS

Vous devez déclarer votre activité de tatouage à titre professionnel auprès de l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Vous devez par ailleurs refaire cette déclaration à chaque changement de lieu d’exercice.

L’immatriculation de l’entreprise au CFE

Les formalités d’immatriculation donnent une existence légale et professionnelle à l’activité de tatoueur. Vous devez pour ce faire déclarer votre activité auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) :

En cas de création d’une société, vous devez accomplir des formalités supplémentaires :

  • rédiger et signer vos statuts constitutifs de société
  • publier un avis de constitution de société dans un Journal d’Annonces légales (JAL)

Le coût des formalités d’immatriculations va de 0 euro (auto-entreprise) à environ 250 euros pour une société.

Le business plan pour un salon de tatouage ?

Ouvrir un salon de tatouage chez soi ou en salon, est une création d'entreprise qui nécessite de prendre en compte de nombreux aspects financiers (quel capital pour l'entreprise ? quels associés ?), juridiques, fiscaux et sociaux. Il est nécessaire de localiser un lieu stratégique pour attirer la clientèle cible, mais aussi d’anticiper vos besoins au démarrage (matériel, frais de communication…), d’identifier les charges qui pèseront sur votre activité (loyer, charges sociales, électricité, assurance, abonnement téléphonique…) et de connaître le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour être rentable et vivre de votre activité. Vous devrez aussi fixer vos prix et identifier le statut juridique et le régime fiscal et social optimal, connaître le montant de vos impôts et de vos charges sociales… Nous vous recommandons de rédiger un business plan et de vous faire accompagner par un expert-comptable pour réaliser des prévisions financières et des simulations fiscales et sociales.

Passez par L-Expert-comptable.com pour votre comptabilité  Gagnez du temps et dépensez moins grâce à nos offres de gestion de votre  comptabilité.   TÉLÉCHARGER