Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Devenir entrepreneur

L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance
Derniers articles
  • Devenir développeur freelance (24/06/2019)

    Le développement informatique est un secteur en plein essor, qui se retrouve pris d’assaut par de nombreux candidats au métier. Les débouchés sont donc bien réels, mais il faut savoir tirer son épingle du jeu pour se distinguer de la concurrence. Choisir de devenir développeur freelance est donc une idée porteuse, mais qui demande un solide intérêt pour l’informatique, et une capacité certaine à vendre ses services sans les brader. Il faut être performant en technique et en commercial, ce qui n’est pas des plus évidents. Pour cette raison, le développeur freelance est assez friand des missions en sous-traitance qui lui permettent de se concentrer sur son cœur de métier.

     

  • Créer une entreprise de télécommunication (08/06/2019)

    Créer une entreprise de télécommunications peut s’appréhender de deux façons : par la création de l’infrastructure totale d’un réseau, ou par l’acquisition d’une licence permettant de s’installer en tant que franchisé de l’un des opérateurs présents sur le marché. Ces derniers se trouvant aujourd’hui en quasi monopole sur les offres qu’ils proposent. Cette deuxième solution est la plus suivie par nombre d’entrepreneurs souhaitant se lancer dans le monde des télécommunications. Mais l’ouverture d’une boutique franchisée reste une création d’entreprise à part entière qui demande à être mûrement réfléchie en amont.

     

  • Créer une société de gestion de patrimoine (07/06/2019)

    Le conseil en gestion de patrimoine est une activité porteuse qui s’inscrit comme une véritable réponse aux demandes du marché. La création d’une société de gestion de patrimoine, si elle est bien réfléchie, peut devenir une activité lucrative et pérenne. Bien évidemment, ce métier très spécifique demande d’excellentes compétences en matière de gestion et une veille permanente sur les actualités et la législation du monde fiscal. La délicate étape de la création de la structure en elle-même doit être bien réfléchie pour pouvoir répondre à toutes les attentes de l’entrepreneur. Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner dans toutes ces démarches afin d’être sûr de faire le bon choix.

     

  • Créer une entreprise de conseil en image (06/06/2019)

    Le conseil en image est une méthode d’accompagnement qui a pour but de permettre à une personne de se présenter sous son meilleur jour. Ce coaching personnel ne se destine pas à faire du client une gravure de mode, mais à faire ressortir la meilleure version de lui-même entre ce qui fait son naturel profond et ce qu’il montre actuellement au monde extérieur. Le conseil en image couvre de nombreux domaines liés au bien être de la personne et à son comportement : tenue vestimentaire et coiffure (relooking), communication verbale, communication gestuelle… Bien qu’axé sur des critères principalement physiques, le conseil en image a pour but de faire naître une nouvelle profondeur de conscience quant à son être fondamental.

     

  • Créer une entreprise de bureau d'étude (05/06/2019)

    Créer une entreprise de bureau d’étude est un projet ambitieux. Ces missions d’ingénierie sont complexes mais représentent de beaux défis à relever, et des contrats souvent bien monnayés. Pour ouvrir son bureau d’étude, il faut savoir définir son positionnement sur le marché et choisir les bonnes solutions administratives.

     

  • Créer une société d'édition de logiciels (04/06/2019)

    L’édition de logiciels est un domaine porteur qui fait rêver bon nombre d’entrepreneurs. Pour créer une société d’édition de logiciels, il faut être soi-même programmeur ou codeur, ou bien alors épaulé par une équipe de spécialistes salariés ou freelances. En effet, si les sociétés d’édition de logiciels s’occupent de la conception, du développement et de la commercialisation du logiciel ou du progiciel, elles confient parfois le design, le codage, la programmation et l’intégration à des prestataires.

     

  • Créer une entreprise de sondage (03/06/2019)

    Le sondage est un milieu professionnel particulier où de grands groupes reconnus trustent les premières places sur le marché. Ces instituts de sondage format XXL réalisent tout ce qui concerne les demandes à grandes échelles et comptent dans leur portefeuille clients de grands noms de l’industrie, mais aussi des gouvernements et des partis politiques. Pour autant, il reste de la place pour créer une entreprise de sondage à dimension plus modeste. Le marché se concentrera alors en grande partie sur des études de marché et des sondages plus locaux pour des TPE et PME. Toute la problématique de cette activité reste la gestion d’une équipe importante de travailleurs.

     

  • Créer une entreprise de programmation informatique (02/06/2019)

    Créer une entreprise de programmation informatique est un objectif complètement dans l’air du temps. Le recours à la programmation informatique est plébiscité par le monde de l’entreprise pour la création d’applications sur mesure, pour la cyber sécurité, ou encore pour l’édition de logiciels. Aussi appelé développeur informatique, le programmeur informatique qui souhaite se lancer dans la création d’une entreprise devra auparavant être sûr de posséder un réseau de contacts professionnels suffisant.

     

  • Création d'entreprise d'étude technique (01/06/2019)

    La création d’une entreprise d’étude technique implique que l’on possède des compétences, ou que l’on emploie des personnes possédant ces compétences, dans un domaine bien précis. Ce milieu parfois un peu fermé exige aussi de compter sur un solide réseau de contacts professionnels. Le profil type est celui d’un ingénieur sénior, comptant une belle expérience, qui souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat pour booster sa carrière.

     

  • Créer une entreprise de graphisme (31/05/2019)

    Le graphisme est un art créatif qui est aujourd’hui incontournable dans tous les projets marketing et communication des entreprises ou autres organisations. Le visuel est une donnée extrêmement forte du message que l’on souhaite véhiculer, et à ce titre le graphiste se doit d’être aussi performant dans ses choix d’axe de création que dans l’exécution technique du résultat final. Mais bien que le milieu connaisse de nombreux débouchés sur le marché, les graphistes installés à leur compte sont légion, ce qui génère une concurrence féroce. Dès lors, créer une entreprise de graphisme est un projet qui demande un certain temps de réflexion, et qui exige de se poser les bonnes questions, avant de se lancer.

     

  • Créer une entreprise de maître d'oeuvre (30/05/2019)

    Le maître d’œuvre est le chef d’orchestre de tout projet de construction de bâtiment, qu’il s’agisse d’un immeuble pour un promoteur ou encore d’une maison pour un particulier. A ce titre, il maîtrise sur le bout des doigts chaque pan des activités du BTP. Le maître d’œuvre est le garant du bon déroulement du chantier. Créer une entreprise de maître d’œuvre, ou se lancer en indépendant, est un rêve pour beaucoup de professionnels du secteur. Et du rêve à la réalité, il y a une préparation de projet qui, bien qu’essentielle, est accessible à tous.

     

  • Créer une entreprise de traduction (30/05/2019)

    La traduction est un domaine porteur. Les missions de traduction se multiplient avec les échanges mondiaux, et l’enjeu de présenter une interprétation exacte aux pays visés est de toute première importance. Pour créer une entreprise de traduction, il faut bien préparer son projet en amont en choisissant le bon statut et les bonnes options fiscales. Mais il faut aussi se positionner sur une activité locale ou dématérialisée.

     

  • Créer une entreprise de design (29/05/2019)

    Le design est un monde passionnant où les créatifs penchés sur l’innovation peuvent exprimer tout leur talent et poser leur empreinte sur un projet totalement neuf. De l’agroalimentaire au marketing en passant par l’environnement, de nombreux secteurs font appel à des designers pour donner vie à un concept ou un produit. Créer une entreprise de design n’est toutefois pas sans risque. La concurrence est féroce dans ce métier et seuls les plus compétents peuvent tirer leur épingle du jeu. Les TPE-PME font rarement appel aux services des designers, et c’est donc avec des grands groupes, ou en sous-traitance pour un cabinet conseil, qu’il faudra œuvrer.

     

  • Devenir consultant Salesforce (28/05/2019)

    « Salesforce » est une solution informatique qui s’attaque aux problématiques liées aux relations clients, ou encore ce que l’on appelle le CRM : Customer Relationship Management. La plateforme Salesforce permet donc à l’entreprise de gérer efficacement les interactions avec ses clients au travers d’une ribambelle d’outils disponibles via une plateforme dédiée. Les solutions Salesforce s’étant imposées comme des applications leaders sur le marché, des consultants spécialistes de ce mécanisme ont vu le jour. Pour devenir consultant Salesforce aujourd’hui, il faut bien évidemment maîtriser les outils informatiques que propose cette plateforme, mais il faut également posséder des compétences en marketing, ingénierie commerciale ou gestion financière.

     

  • Créer une entreprise de conseil en informatique (27/05/2019)

    Le conseil en informatique est un domaine qui ne connaît pas la crise. Il englobe l’acquisition d’un parc de matériel, la mise en place, l’installation de logiciels, la création d’un réseau, la maintenance, la sécurité… Toute une ribambelle de prestations pour lesquelles les entreprises ont besoin d’un véritable expert. La création d’une entreprise de conseil en informatique ne doit pour autant pas se faire à la légère. Il est essentiel de bien choisir son statut, d’identifier le marché ainsi que la concurrence, et de disposer des compétences nécessaires à ses ambitions.

     

  • Comment devenir consultant international ? (24/05/2019)

    Le consultant international rêve d’horizons lointains, de cultures à découvrir et de nouveaux défis à relever. Pour être consultant, il faut être compétent dans son domaine. Pour le devenir à l’international, il faut être capable d’adaptabilité et d’ouverture d’esprit. En tous les cas, de nombreuses grandes métropoles font les yeux doux aux frenchies qui sont considérés comme d’excellents consultants internationaux.

     

  • Devenir consultant financier (23/05/2019)

    Le consultant financier, aussi appelé conseiller financier, est un homme clé du développement d’une entreprise. C’est à lui que revient la lourde charge d’assurer la rentabilité d’une entreprise, d’un produit en particulier ou d’un fond d’investissement. Lorsqu’il est missionné en freelance, le client attend un regard neuf qui permette de mettre en évidence tous les points de gestion à optimiser. Salarié pour un grand groupe, il est amené à mener des audits dans les filiales de façon préventive.

     

  • Devenir consultant freelance (22/05/2019)

    Les débouchés dans le milieu du consulting explosent, et ce dans de nombreux domaines commerciaux et industriels. Le consultant freelance est avant tout quelqu’un qui vend une prestation intellectuelle. Il se sert de ses compétences et de son savoir-faire acquis pour aider les entreprises, les administrations et tous types de structures à optimiser un pan de leur domaine d’activité (production, commercial, qualitatif, ingénierie,…). Métier de conseil par excellence, le consulting freelance demande de posséder une belle aisance relationnelle, un excellent sens de l’analyse, et de faire preuve d’une grande rigueur dans l’exécution des missions. Le consultant freelance peut exercer en toute indépendance, ou rejoindre l’équipe d’un cabinet conseil tout en gardant son statut libéral.

     

  • Devenir consultant Sage (21/05/2019)

    Le consultant Sage est chargé de mettre en place la solution Sage la plus adaptée à la gestion quotidienne des entreprises clientes. A l’heure ou presque une entreprise sur deux en France fait appel à cet ERP, les besoins en consultants qualifiés ne font que croître. Le consultant Sage assure la prise en charge du projet d’intégration depuis l’analyse des besoins, la mise en place sur le réseau de l’entreprise, et jusqu’à la formation éventuelle des utilisateurs. Il assure le plus souvent un rôle de support technique, au moins durant la première année.

     

  • Devenir consultant automobile (20/05/2019)

    Le consultant automobile, aussi appelé expert automobile, est chargé de procéder à l’estimation de la valeur d’un véhicule, ou au chiffrage d’éventuels dégâts qu’un véhicule a pu subir. Son rôle est essentiel pour définir les remboursements qui peuvent être mis en place à l’attention du conducteur sinistré, mais aussi pour détecter de potentielles fraudes à l’assurance. Le métier de consultant automobile est strictement réglementé. Le candidat au métier doit être titulaire d’un diplôme d’expert automobile et être officiellement agréé par le ministère de l’Intérieur. Une formation annuelle de mise à niveau est également obligatoire.

     

  • Devenir consultant hôtellerie (17/05/2019)

    L’hôtellerie est un secteur où de petites négligences peuvent rapidement ternir la réputation d’un établissement et le conduire à sa perte. Pour mettre le doigt sur les dysfonctionnements d’un hôtel, ou tout simplement pour les prévenir, l’on fait appel à un consultant hôtellerie. Cet homme de métier aux conseils souvent avisés doit alors analyser le fonctionnement de l’établissement hôtelier afin de définir les points noirs dans sa gestion quotidienne. Les missions peuvent être longues et exigent des déplacements fréquents.

     

  • Créer une agence marketing (16/05/2019)

    Le marketing est omniprésent dans notre société de consommation. Et avec l’émergence des nouveaux médias, les possibilités de communication et de publicité se sont multipliées, se rendant par la même plus accessibles aux clients comme aux professionnels qui se lancent. Pour créer une agence marketing, il faut avant tout trouver son positionnement sur le marché. Tout sera question des compétences qui peuvent être amenées à la structure, mais également de la taille de cette dernière. Entre créativité et sens du commerce, le marketing fait parfois un grand écart périlleux mais offre de fabuleux défis à relever.

     

  • Créer une entreprise de location (15/05/2019)

    Dans un précédent article, nous avons abordé la façon de créer une entreprise de location meublée non professionnelle (LMNP) . Ici, nous allons nous atteler au sujet de la création d’une entreprise de location de matériel. En effet, le domaine de la location de matériel est en plein essor et propose de nombreuses opportunités, notamment dans les secteurs du bâtiment et de la propreté. Secteurs que, désormais, beaucoup de particuliers abordent à titre personnel afin de réaliser des travaux chez eux. Bref, les entreprises de location de matériel ne désemplissent pas de clients, et cela n’est pas prêt de s’arrêter.

     

  • Créer une entreprise de courtage (14/05/2019)

    Créer une entreprise de courtage est un projet ambitieux qui nécessite d'être bien préparé en amont. Le porteur d'un tel projet doit pouvoir justifier d'une expérience significative dans le monde de l'assurance ainsi que détenir un diplôme supérieur dans l'un des domaines connexes (finance et banque). Avant de se lancer, le créateur doit se poser certaines questions sur son projet, et notamment sur la faisabilité de ce dernier, ainsi que sur le choix des statuts ou encore les aides dont il peut bénéficier pour créer son entreprise. Tour d'horizon sur la création d'une entreprise de courtage ! 

     

  • Créer une entreprise d'import export (13/05/2019)

    La création d’une entreprise d’import export découle le plus souvent de la constitution d’un carnet d’adresses professionnel à l’international. Difficile de s’improviser compétent en matière d’échanges internationaux sans compter une solide expérience dans le domaine. Dans tous les cas, la création d’une entreprise d’import export doit être bien réfléchie et minutieusement préparée. Une préparation qui doit prendre en compte tous les aspects financiers, mais aussi administratifs, et les faire coïncider. On vous fait un topo sur les questions à se poser ainsi que les démarches à réaliser !

     

  • Créer son entreprise de photographie (29/01/2019)

    La photographie fait partie de ces métiers créatifs qui attirent bon nombre de passionnés désireux d’en faire enfin leur métier. Mais avant de créer son entreprise de photographie, il est impératif de savoir se positionner sur le marché et d’analyser la concurrence.

     

  • Créer un cabinet de recrutement (29/01/2019)

    Lorsqu’une entreprise souhaite pourvoir l’un de ses postes à responsabilité, elle n’a pas le droit à l’erreur. La mauvaise personne à un poste clé et c’est toute l’activité qui peut être mise en péril. Alors, pour les aider lors du processus de recrutement, les responsables des services des ressources humaines font régulièrement appel à des freelances en recrutement ou à des cabinets conseil. Chargé de sélectionner les candidats et de les soumettre aux tests et questions qui révèleront leur vraie nature, le conseil de recrutement doit faire valoir des compétences en orientations économiques comme en psychologie.

     

  • Créer une agence de publicité (29/01/2019)

    Agence de publicité, agence de communication, agence digitale, toutes ces structures assurent la promotion d’une entreprise, d’un service ou d’un produit au travers de messages écrits, visuels ou oraux. Autant dire que le marché est large, mais finalement assez segmenté. Et la concurrence y est féroce. Le créateur d’une agence de publicité doit savoir couvrir deux domaines aussi distincts qu’antinomiques : le commercial et la créativité. Des domaines qui sont généralement assumés par des personnes différentes.

     

  • Créer une entreprise de livraison (29/01/2019)

    La livraison est une activité qui connaît un essor considérable, notamment depuis l’explosion des achats à distance via Internet. Les commerçants et enseignes sont en recherche constante de prestataires capables de répondre à leurs besoins en termes de volumes et de rapidité d’exécution.

     

  • Créer une entreprise de sécurité (29/01/2019)

    La sécurité est un secteur qui ne connaît pas la crise. Qu’il s’agisse d’assurer la sécurité permanente des commerces ou de prendre en charge la surveillance d’un site lors d’un évènement, grandes enseignes et organisateurs ne peuvent en aucun cas lésiner sur ce poste de dépense. Cependant, de par son caractère particulier, le milieu de la sécurité est rigoureusement encadré par la loi. C’est une profession réglementée qui exige, de la part du fondateur de l’entreprise de sécurité, d’avoir une expérience minimum dans ce domaine et de passer un agrément spécifique.

     

  • Créer une entreprise de service (29/01/2019)

    En matière d’entreprise de service, l’on retrouve deux grandes familles d’activités : les services aux entreprises et les services à la personne . Il s’agit de deux mondes bien distincts qui ne répondent pas aux mêmes codes commerciaux, ni aux même règles imposées par le monde du travail. Nous traitons ici des services aux entreprises qui connaissent un essor considérable dans un contexte économique parfois vacillant, mais qui leur reste le plus souvent favorable. Avec son idée, son positionnement, ses compétences et un investissement cohérent, le porteur de projet d’une entreprise de service a toutes les cartes en mains pour se lancer.

     

  • Créer une société d’assurance (29/01/2019)

    Créer une société d’assurance n’est pas à la portée de tous. Il faut détenir des compétences en la matière et justifier d’un diplôme supérieur dans ce domaine. Le porteur de projet doit également avoir fait preuve d’une éthique sans faille dans sa vie personnelle et fiscale pour espérer obtenir l’agrément d’assureur. Enfin, l’apport et les recherches de financements sont particulièrement conséquents dans ce milieu. Mais une fois passées toutes ces étapes, la société d’assurance est une structure qui peut s’avérer particulièrement rentable même si le marché est très concurrentiel. A côté des grands noms, les petites sociétés d’assurance arrivent à trouver leur clientèle.

     

  • Non, l’entrepreneur n’est plus seul (28/01/2019)

    Créer son entreprise c’est aussi savoir s’entourer, même si tu es seul dans cet aventure et que c’est la toute première fois, disposer d’un réseau ou se rapprocher d’un professionnel qui connaît les subtilités de la création te permettra d’éviter certaines erreurs et de démarrer l’exploitation de ton activité dans les meilleures conditions

     

  • 10 avantages de la création d’entreprise en ligne (28/01/2019)

    Vous avez un projet, vous voulez vous lancez ? L’idée est là, elle a germé, elle va marcher, vous le savez, nous le savons. Mais... paperasses, lenteur administrative… Que faire ? Pourquoi ne pas créer votre entreprise en ligne ? C’est rapide, peu coûteux et tellement simple ! Voici dix bonnes raisons de créer en ligne.

     

  • Femmes entrepreneuses : quels obstacles ? (04/07/2018)

    Oui, les femmes entreprennent, mais elles ne représentent que 30 % des créations d’entreprises. Une donnée qui stagne depuis plus de 5 ans. Mais alors, pourquoi tant de frilosité ?

     

  • Mompreneur : qu'est ce que c'est? (04/07/2018)

    L'expression mélange l'anglais « mom » et le français « entrepreneur ». Une mompreneur est une femme enceinte, ou une femme avec des enfants en bas âge, qui décide de devenir une entrepreneuse.

     

  • Jeune chef d'entreprise de retour à Paris : Je viens de tester Autolib' (04/07/2018)

    Autolib' comment ça marche? Tout d'abord Pourquoi choisir le choix d'Autolib'? Jeune chef d'entreprise, j'ai créé Ma propre boîte en 2012. Avant cela j'ai eu une expérience de salariés et d'associés dans d'autres entreprises. En 2012, je fais le Grand saut et décide de me lancer tout seul. Lors de ce lancement, j'ai dès le début estimer que j'aurai besoin d'un véhicule. A juste titre, puisque dans les 9 mois qui suivent l'ouverture de cette jeune entreprise, je ferai 60000 kilomètres. Entre, les démarches administratives à faire et se déplacer entre la chambre de commerce (CCI) du Val de Marne et les fournisseurs (Office dépôt, IKEA, etc..), je dois me déplacer et vite pour ne pas perdre de temps dans l'ouverture de mon bureau.

     

  • La crise, période rêvée pour créer son entreprise ? (04/07/2018)

    Réjouissons-nous, la crise n'est pas finie ! Marasme économique, chômage...voilà deux ans que la période est idéale pour créer votre entreprise ! Expliquons pourquoi cette crise est une véritable opportunité.

     

  • La Création d'entreprise est-elle souhaitable en temps de crise ? (04/07/2018)

    Depuis la crise, les avis sont mitigés sur la création d'entreprise. Si certains ont réussi à tirer largement leur épingle du jeu, d'autres au contraire ont vu leur activité décroître au même rythme que l'économie. Quelle analyse peut - on faire des créations d'entreprise en temps de crise ? L-expert-comptable.com fait le point pour vous.

     

  • Chef d'entreprise à 16ans, mythe ou réalité ? (04/07/2018)

    Qui aurait imaginé qu’un jour en France, les jeunes puissent être indépendants ? Les jeunes de 16 ans peuvent véritablement être chef d’entreprise depuis 2011. Il ne reste plus qu'à trouver une idée de business pour se lancer. L’expert-comptable.com fait donc un tour d’horizon sur cette nouvelle opportunité pour les jeunes et leur propose des idées de business pour être opérationnels.

     

  • Le principe de relance de l’économie par la consommation (04/07/2018)

    Une politique de relance, ou plan de relance est un ensemble de mesures budgétaires prises par un gouvernement pour relancer une économie en berne. On parle de plan de relance keynésienne (selon les théories de l’économiste John Maynard Keynes) lorsque les mesures consistent à augmenter les investissements et travaux publics pour relancer l’économie (augmentation des embauches, des investissements des entreprises publiques et cercle vertueux vers les entreprises privées et la population). On parle de plan de relance par la consommation lorsque les mesures concernent des baisses d’impôts pour les particuliers, engendrant une hausse du pouvoir d’achat et l’envie de consommer. Un plan de relance par la consommation est insuffisant, car la population méfiante sera tentée d’épargner plutôt que de consommer.

     

  • Relancer l’économie par la dépense publique (la relance keynésienne) (04/07/2018)

    Un plan de relance de l’économie consiste à injecter de l’argent dans l’économie pour lui permettre de redémarrer, notamment dans les situations de crise et de récession. Le plan de relance par la dépense publique ou plan de relance keynésienne - est la théorie selon laquelle une économie peut redémarrer si l’État prend des mesures de travaux publics. Ces commandes baissent le solde de l’État dans un premier temps, mais elles entraînent une augmentation des besoins (main d’œuvre, matériaux), relaçant les investissements des fournisseurs (outils de production, embauches...), diminuant le chômage, augmentant le pouvoir d’achat et, in fine, engendrant un effet multiplicateur dans tous les secteurs d’activité. Le plan de relance keynésienne a été formalisé par l’économiste John Maynard Keynes après la crise de 1929. Elle a été pratiquée avec succès après la Seconde Guerre mondiale. Les théories postkeynésiennes sont plus rigoureuses et préconisent une intervention accrue de l’État dans l’économie (comme en Chine dans un cas extrême), risquant alors la paralysie de l’économie.

     

  • Comment devenir un indépendant spécialiste de Drupal ? (04/07/2018)

    Un indépendant spécialiste de Drupal est un développeur web expert de ce CMS et travaillant à son compte. En général, il a suivi des formations web et IT ou une école d’ingénieur et a perfectionné son métier en travaillant sur des sites Drupal. Le travailleur indépendant peut opter pour une entreprise individuelle ou créer une société (EURL, SASU, etc). Il peut domicilier son entreprise chez lui, dans un coworking ou avec une entreprise de domiciliation. Une fois lancé, le plus important sera de constituer une clientèle via un site vitrine, des sites spécialisés freelance ou le bouche à oreilles.

     

  • Comment devenir développeur indépendant ? (04/07/2018)

    Devenir développeur informatique à son compte nécessite de connaître le secteur et ses perspectives pour trouver une spécialisation opportune. Un positionnement clair et spécialisé vous aidera à vous différencier de la concurrence et à trouver des clients facilement. Le métier de développeur informatique exercé en indépendant constitue une profession libérale imposée au régime de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC). Vous pouvez opter pour la fiscalité micro, celle de l’auto-entreprise ou celle des frais réels. Vous pouvez aussi choisir la forme juridique de société pour ouvrir une agence de développement informatique.

     

  • Devenir consultant formateur (04/07/2018)

    Le métier de consultant formateur exercé en indépendant est une profession libérale non réglementée, aucun diplôme n’est obligatoire pour revendiquer le titre de formateur ou de consultant. L’activité de consultant formateur relève de la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) lorsqu’elle est exercée à titre indépendant, mais vous pouvez aussi créer une société pour véhiculer une image de cabinet de conseil. Une réflexion est à mener quant à l’organisation du travail (location de bureaux, salles de formation), aux partenariats à signer pour proposer votre catalogue de formations (partenaires de l’emploi, FONGECIF...) et au modèle économique pour rentabiliser l’activité de formateur et de consultant.

     

  • Devenir UX designer indépendant (28/06/2018)

    En tant qu’UX designer à son compte, votre rôle est d’analyser les problèmes liés à l’utilisation d’interfaces utilisateurs sur Internet et d’améliorer cette utilisation. Exerçant en indépendant, vous êtes amené à travailler pour des entreprises diverses qui font appel à vos services. Votre activité n’est pas réglementée, vous n’avez pas de formalité spécifique à réaliser à part l’immatriculation de votre société. Vous avez le choix dans le statut juridique et il vous appartient de choisir le statut le plus adapté à votre situation (EURL, SASU, etc).

     

  • Devenir traducteur indépendant (28/06/2018)

    Se lancer dans l’aventure de la traduction freelance, c’est vivre de sa passion des langues et organiser son emploi du temps sans contrainte. Il est important d’analyser tous les paramètres afin de s’installer dans les meilleures conditions : compétences acquises, marché potentiel, forme juridique (micro-entreprise, EURL, SASU), etc. Pour se créer une clientèle, le travailleur indépendant doit avoir un CV à jour, s’inscrire sur des sites internet d’emplois, contacter des agences de traductions, etc.

     

  • Entreprendre en tant que travailleur indépendant (28/06/2018)

    Le travailleur indépendant travaille à son compte pour des clients. Une étude de marché et un business plan sont nécessaires pour analyser la rentabilité d’exercer dans le secteur souhaité. Après cela, le travailleur indépendant trouve des fonds pour financer son activité : prêt bancaire, aides à la création d’entreprise, etc. Il choisit ensuite son statut juridique : EI, EIRL, portage salarial (contrat avec une société de portage) et une adresse de domiciliation pour son entreprise. Pour livrer sa prestation, un contrat de freelance peut être établi entre l’entrepreneur et le client, celui-ci formalise les conditions de travail et il est un appui en cas de litige. Exercer en freelance requiert une bonne gestion de son quotidien : organisation, réputation, motivation, etc. Je crée mon entreprise gratuitement >

     

  • La vie d'indépendant : profil, métiers, habitudes, pensées (28/06/2018)

    La plateforme Malt de recherche d’emplois pour les indépendants a établi une étude complète du métier. Nous vous partageons les infos les plus importantes sur ces indépendants : profil, habitudes, domaines, etc. Cette étude vous donnera peut être l’envie de vous lancer en tant que freelance ! Si vous êtes déjà indépendant, vous découvrirez quelques chiffres sur votre métier.

     

  • Créer son entreprise quand on est salarié : temps partiel, congé pour création d’entreprise (27/06/2018)

    Le temps partiel et le congé pour création d’entreprise permettent au salarié de développer un projet entrepreneurial pendant son contrat de travail. Ces deux dispositifs durent une année renouvelable ; le temps de monter le projet et de prendre la décision de démissionner pour créer l’entreprise, sous condition de prévenir l’employeur 3 mois avant la fin du dispositif. Le principal avantage est qu’à l’issue du temps partiel ou du congé pour création d’entreprise, le salarié qui décide de ne pas entreprendre retrouve son poste dans les conditions habituelles. L’inconvénient est la perte de revenu. Le salarié à temps partiel est rémunéré au prorata de son temps de travail. Le salarié en congé pour création d’entreprise ne perçoit aucune rémunération et aucun congé payé. 

     

  • Devenir apporteur d’affaires indépendant (27/06/2018)

    L’apporteur d’affaires met en relation deux parties afin que celles-ci établissent entre elles des relations commerciales. Il est chargé par une entreprise bénéficiaire de lui trouver d’éventuels clients. Dans le cas où la mise en relation aboutit de manière positive, l’apporteur d’affaires touche une commission. Dans le cas contraire, il ne peut pas être tenu pour responsable de l’échec et ne touchera simplement pas la commission. L’apporteur d’affaires peut exercer dans de nombreux domaines, aussi bien en tant que micro-entrepreneur qu’en tant que société. Il lui est conseillé d’établir avec l’entreprise bénéficiaire un contrat d’apport d’affaires.

     

  • Créer son entreprise quand on est senior : une bonne idée ! (26/06/2018)

    Créer son entreprise quand on est senior est judicieux, car le réseau professionnel est tissé ; l’expérience et les compétences sont acquises et valorisées. Si vous voulez créer votre entreprise alors que vous êtes senior, quelques paramètres sont à prendre en compte. Sachez que les demandeurs d’emploi indemnisés à Pôle Emploi âgés de plus de 50 ans peuvent bénéficier d’une indemnisation allant jusqu’à 36 mois (contre 24 mois pour les moins de 50 ans). Dans certains cas, les personnes de plus de 50 ans peuvent conserver leur allocation chômage jusqu’au départ à la retraite, leur donnant ainsi le temps de monter leur projet de création d’entreprise avant de liquider leur retraite pour immatriculer ensuite leur activité. En effet, il est possible de cumuler intégralement sa pension retraite avec les nouveaux revenus issus d’une activité entrepreneuriale, à condition d’avoir auparavant liquidé tous ses droits à la retraite (de base et complémentaire) et de bénéficier de la retraite à taux plein (départ à l’âge légal). De plus, sachez que la convention AERAS permet d’assurer un prêt bancaire à la création d’entreprise pour les seniors qui verraient l’assurance bancaire rejeter leur dossier.

     

  • Une qualification ou un diplôme est-il obligatoire pour créer une entreprise ? (26/06/2018)

    Pour créer une entreprise, il n’est pas obligatoire de justifier d’une qualification ou d’un diplôme reconnu par l’État, sauf s’il s’agit d’une activité réglementée par une fédération ou un Ordre. Ce sont certaines activités artisanales (électricien, plombier, boucher) et libérales (avocat, expert-comptable, médecin...). Si l’entrepreneuriat est une affaire de terrain et ne nécessite pas de diplôme, le dirigeant devra respecter la réglementation en vigueur dans son secteur (respect des normes, obligations spécifiques...), disposer de compétences de base en gestion, comptabilité, prospection et marketing pour pouvoir prendre des décisions quotidiennes, mais aussi disposer de compétences et de connaissances dans son cœur de métier pour offrir des produits/services de qualité et comprendre les réels enjeux.

     

  • Entrepreneur : ne vous perdez pas dans votre compta (14/06/2018)

    Chers entrepreneurs, vous êtes très occupé dans vos journées par l’exercice de votre activité et son développement…. Vous avez mieux à faire que de gérer votre comptabilité. Oubliez la compta sur excel… C’est une perte de temps. Faites appel à un cabinet d’expertise comptable !

     

  • Devenir travailleur indépendant (06/06/2018)

    Un travailleur indépendant ou freelance est un professionnel qui travaille à son compte, en son nom et sous sa propre responsabilité. À l’inverse du salarié, le travailleur indépendant n’a aucun lien de subordination ni de contrat de travail. Il crée son entreprise et développe son activité en prospectant des clients. Les formalités d’immatriculation de l’activité sont à effectuer au Centre de Formalité des Entreprises de l’organisme consulaire dont relève l’activité (Chambre de Commerce, Chambre des Métiers, URSSAF, CCI). Les cotisations sociales obligatoires du travailleur indépendant n’incluent pas de droits au chômage.

     

  • Qu’est-ce qu’une profession libérale ? (31/05/2018)

    Un professionnel qui exerce en libéral est un indépendant dont le métier relève d’une prestation intellectuelle ou conceptuelle. Il existe des professions libérales réglementées, c’est-à-dire régies par un Ordre et nécessitant un diplôme pour avoir le droit d’exercer (avocat, médecin, architecte...). Il y a aussi les professions libérales non réglementées (métiers du conseil, coaching, graphisme, développement informatique...). Toutes relèvent de la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) pour le calcul de l’impôt sur le revenu. Au régime de la micro-entreprise, les BNC bénéficient d’un abattement fiscal de 34 % appliqué sur le chiffre d’affaires. Au prélèvement libératoire, le taux de l’impôt sur le revenu des BNC est de 2.2 %.

     

  • Création d’entreprise : quels métiers nécessitent un diplôme ou une qualification ? (23/05/2018)

    La création d’entreprise est accessible à toute personne désireuse de développer son propre business, mais certains métiers obligent à détenir un diplôme reconnu par l’État pour pouvoir les exercer. Certaines activités artisanales sont conditionnées à l’obtention d’un titre, d’un diplôme ou d’une qualification professionnelle reconnus par l’État ou de 3 ans d’expériences dans le domaine concerné. Certaines professions libérales sont régies par un Ordre professionnel. Les activités commerciales sont plus rarement réglementées. Vous devrez vous renseigner auprès de votre fédération de professionnels pour connaître la réglementation relative à votre secteur d’activité.

     

  • Créer une entreprise avec sa femme (ou son mari) (17/05/2018)

    Vous souhaitez créer votre entreprise avec votre conjoint(e) ? Vous êtes complémentaires dans la vie de tous les jours ? Attention, mélanger la vie professionnelle et personnelle peut être difficile. Il faut donc bien prendre en considération l’ensemble des facteurs avant de se lancer.

     

  • Qu'attendez-vous pour créer votre entreprise en ligne ? (17/05/2018)

    Une idée, un projet… Allez-y, foncez ! En quelques clics, vous lancez la création de votre entreprise et ouvrez un compte bancaire en ligne. Finis les papiers et autres démarches administratives, ouvrir son entreprise n’a jamais été aussi simple et ça évite bien des tâches administratives.

     

  • Entrepreneurs, quand faire appel à un coach? (30/04/2018)

    Vous vous êtes décidé, vous allez débuter votre projet de création d'entreprise ? Dans vos démarches, vous vous êtes entouré de banquiers, comptables et professionnels du droit pour sécuriser au maximum la création de votre entreprise. Cependant, malgré tous les conseils avisés de ces experts, vous sentez qu'il vous manque quelque chose. Serait-ce les conseils d'un coach d'entrepreneurs ?

     

  • Créer une entreprise entre amis : quels sont les risques ? (04/04/2018)

    La création d’entreprise entre amis apporte un sentiment de confiance et de motivation mais l’affaire peut virer au cauchemar. Désaccord sur l’affectation du résultat, sur la stratégie, remises clients, achats sans que l’autre le sache, accrocs sur les embauches, achats persos sur le dos de la boîte… les conflits et désaccords personnels peuvent freiner la bonne marche de l’entreprise. 1- Questions à se poser avant la création 2- Quels sont les risques 3- Comment les prévenir

     

  • 10 trucs pour annoncer que tu quittes ton boulot pour créer ta boîte (26/03/2018)

    Tu en as marre de ton N+1, +2, +3 (je me demande jusqu’où ça peut monter d’ailleurs ?) et des réunions du lundi à la noix. Tous les matins c’est la même rengaine, tu repousses ton réveil jusqu’à être en retard. C’est décidé ! Tu vas réaliser ton rêve ! Tu crées ta boite ! Yeaaah !

     

  • Pourquoi il ne faut pas avoir peur de l'échec en création d'entreprise (19/03/2018)

    Créer son entreprise est une aventure humaine passant par de multiples péripéties. Thomas Edison a vécu plus de 1000 échecs pour créer l’ampoule, Walt Disney a été licencié pour manque de créativité et Steve Job a imaginé la tablette après 15 ans d’errance. Beaucoup de réussites d’entrepreneurs sont arrivées après un échec. Avoir peur de l’échec est normal m ais ça ne doit pas empêcher d’avancer. Quelle que soit l’issue de l’entreprise, l’entrepreneur en tirera une expérience positive en développement personnel et professionnel. Sans oublier que les aides d’état et les professionnels du conseil vous aideront à faire décoller votre succès ou à rebondir après un échec

     

  • Quelles études pour devenir entrepreneur ? (19/02/2018)

    Bonne nouvelle ! Vous n’êtes pas obligé de valider un diplôme ou de suivre une formation en gestion pour entreprendre. Il y aurait même 15 % des dirigeants français qui n’auraient actuellement aucun diplôme à revendiquer. Par contre, créer une entreprise et la gérer nécessitent un certain nombre de compétences ; des bases en comptabilité, gestion, fiscalité, mais aussi des qualités de chef d’entreprise, comme le pragmatisme, l’organisation... Sans oublier la nécessité de travailler votre aspect commercial ! Vous pouvez vous sensibiliser au métier d’entrepreneur en suivant des formations rapides à la création d’entreprise et à la gestion auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Attention, certains métiers réglementés nécessitent de valider un diplôme dans le cœur de métier visé pour pouvoir l’exercer (avocat, expert-comptable ou certains métiers de l’artisanat comme électricien, coiffeur...).

     

  • Qu’est-ce qu’un serial entrepreneur ? (19/12/2017)

    Un serial entrepreneur a créé plusieurs entreprises. Certaines ont échoué, d'autres ont été vendues. Il aime les nouvelles opportunités et l’excitation de la création bien plus qu’assurer la gestion quotidienne d’une entreprise. Ce n’est pas le nombre d’entreprises créées qui définit le serial entrepreneur, mais bien sa mentalité et ses valeurs. L'innovation est sa priorité première, le gain d'argent est accessoire. Quand une entreprise atteint son rythme de croisière, il la vend pour en démarrer une nouvelle. 

     

  • Je veux créer une entreprise et devenir entrepreneur (07/09/2017)

    Ouvrir sa propre entreprise est un rêve que partagent plus de 2.4 millions de Français. Si l’aventure entrepreneuriale est séduisante, les étapes pour créer son entreprise avec succès sont nombreuses. De l’étude de marché à la formalisation du modèle économique, de la validation de la rentabilité du projet au choix du statut juridique ; lancer une société ou une entreprise individuelle ? De nombreuses questions vous attendent ! Quelles sont les étapes pour monter une affaire et réussir à la faire fructifier ?

     

  • Je suis entrepreneur, je crée mon propre emploi (07/09/2017)

    Jobs d’appoint, entrepreneurs du web, création d’emploi à domicile, « petits projets », auto-entreprise… Le nombre de créateurs d’entreprise a augmenté, notamment parmi les demandeurs d’emploi qui y ont vu une solution anti-chômage. Créer son propre emploi en créant une entreprise ? Et pourquoi pas ? Quels sont les prérequis ?

     

  • Peut-on être Entrepreneur et Salarié en même temps ? (23/11/2015)

    Vous souhaitez créer votre entreprise tout en conservant votre emploi en parallèle. C’est possible, en auto-entreprise ou sous forme de société, à condition de respecter l’obligation de loyauté qui vous lie à votre employeur et de ne pas avoir une clause de non-concurrence dans votre contrat de travail. Par ailleurs, vous pouvez vous salarier de votre propre entreprise, sous certaines conditions très strictes.

     

  • Les motivations qui amènent à créer sa boîte (20/11/2015)

    Selon l’INSEE, les motivations à créer son entreprise sont principalement : la volonté d’être indépendant, le goût du challenge ou la nécessité de créer son propre emploi. Savoir pourquoi on veut créer sa boîte permet d’identifier ses faiblesses, ses ambitions et révèle ainsi notre personnalité profonde. Comment faire le point ?

     

  • La création d’entreprise par un mineur émancipé (18/09/2015)

    Un mineur émancipé peut créer son entreprise, devenir associé et même la diriger. Cette démarche peut être conditionnée par la réglementation en vigueur dans le secteur d’activité visé ou nécessiter l’autorisation du juge des tutelles, dans le cas où il souhaite devenir commerçant, notamment. L-Expert-comptable définit la notion juridique de mineur émancipé puis détaille la création d’entreprise par un mineur émancipé, selon le secteur d’activité, son statut au sein de l’entreprise et la forme juridique qu’il vise.

     

  • 6 bonnes raisons de devenir entrepreneur (11/07/2014)

    Devenir entrepreneur est le rêve de beaucoup de Français. Tout le monde ne saute pas le pas, et pourtant ! Entreprendre implique certes un investissement important en temps, en argent et en énergie. Mais créer son entreprise demeure une aventure extraordinaire. Voici 6 bonnes raisons de devenir entrepreneur.

     

  • Devenir chef d'entreprise quand on est étranger (11/03/2014)

    Entreprendre dans son propre pays peut parfois s'avérer être un véritable parcours du combattant. Entre les pièces justificatives à fournir ou les formulaires à remplir, les créateurs d'entreprises peuvent s'y perdre assez vite. Et lorsque l'on est un étranger désireux d'entreprendre dans un pays qui n'est pas le sien, ce parcours de la création d'entreprise peut se transformer en un véritable calvaire. A une époque où en France l'entrepreneuriat est encouragé par des mesures tel que le statut d'auto-entrepreneur, peut-on se prévaloir d'une attention similaire à l'égard des entrepreneurs étrangers ?

     

  • Le Salon des Entrepreneurs 2011 (20/02/2014)

    Le Salon des Entrepreneurs pour l'année 2011 s'est déroulé le 2 et 3 Février 2011 au Palais des Congrès à Paris. Il peut être pour vous entrepreneurs un excellent tremplin dans votre projet de création ou de reprise d'activité. Que vous soyez en phase de réflexion, de création ou que vous ayez déjà créé, vous pourrez rencontrer des partenaires qui seront là pour vous aider.

     

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance 30 pièges à éviter lors de sa création d'entreprise   Découvrez notre checklist de pièges à éviter pour créer son entreprise dans  les meilleures conditions.   TÉLÉCHARGER
JE ME LANCE !

Créez votre entreprise facilement

On s'occupe de toutes les formalités administratives pour vous

GRATUIT Nous sommes un cabinet en ligne, au service des entrepreneurs depuis 10 ans ! Notre cabinet est membre de l'Ordre des Experts-Comptables