La réforme des retraites, ce qu'elle va changer

Mis à jour le 12/04/2018

Que vous soyez en début ou fin de carrière, vous compter déjà les jours où vous pourrez siroter un mojito au bord d'une plage paradisiaque, jouer au golf avec vue sur l'Atlas à Marrakech, ou tout simplement ne plus entendre la voix de votre patron... Ce n'est pas pour maintenant ! En attendant, vous pourrez toujours vous arrêter sur le documentaire révolu « les endroits à la mode pour votre retraite », tout de suite un peu moins excitant... Le 15 septembre 2010 (vous vous souviendrez de cette date quand vous irez au travail le jour après votre 60ème anniversaire), l'assemblée nationale a validé le projet de loi sur la réforme des retraites lors d'une séance houleuse. Il convient de souligner que cette réforme est quand même acceptée par plus de 60% des français. Une occasion pour nous d'en analyser les tenants et les aboutissants.


Notes: 5 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)

La réforme des retraites : pas avant vos 62 ans !

Le montant de votre pension de retraite dépend de trois paramètres : le nombre d'années de cotisations, le salaire annuel moyen et l'âge de départ à la retraite.

  • Premier levier du financement, l'âge légal de départ à la retraite passera de 60 à 62 ans en 2018 avec une progression de 4 mois chaque année. Et pour prétendre une retraite à taux plein, il faudra travailler jusqu'à 67 ans. On a le temps de voir venir...
  • Deuxième levier du projet de réforme de retraite, le nombre de trimestres validés passera de 162 à 166 en 2012, puis 168 en 2020. En effet, pour prétendre à une pension de retraite complète (sans décote) il faudra bien « travailler plus pour gagner plus » !

La modulation de ces deux paramètres devrait financer près de la moitié du besoin en financement des retraites à horizon 2018. Les salariés sont bien les premiers acteurs de cette importante réforme des retraites !

La réforme des retraites : par ici la monnaie !

Outre les salariés, l'effort pour les retraites devra être collectif ; la mise en place de multiples prélèvements nous le rappelle :

  • La suppression du plafonnement de la quote-part pour frais et charges lors du versement de dividendes des filiales à leur société-mère. Suppression du crédit d'impôt pour le versement de dividendes aux personnes physiques.
  • L'augmentation des prélèvements sur les retraites-chapeaux, sur les stock-options, sur les plus-values immobilières
  • La mise en place d'un prélèvement de 1% « contribution solidarité vieillesse » sur les personnes les plus imposées. Le taux marginal d'imposition maximal passera donc de 40 à 41%.
  • Taxation au premier euro (et non plus à partir de 25830€) des plus-values de cessions mobilières.
Votre compta  pour 80€ / mois EN SAVOIR PLUS