Age de la retraite à taux plein : 65/67 ans, retraite anticipée : 62 ans

Mis à jour le 11/04/2018

En contrepartie des cotisations salariales et patronales prélevées sur leurs salaires, les employés du secteur privé ont droit à une pension de vieillesse du régime général de la Sécurité sociale. La loi du 9 novembre 2010, reculant de deux ans l’âge de départ en retraite, est entrée en vigueur le 1er juillet 2011. Cette réforme repousse l’âge minimal de départ en retraite anticipée de 60 à 62 ans, pour les personnes nées à partir de juillet 1951 et de 65 à 67 ans pour la retraite à taux plein automatique. 

 


Notes: 5 (4 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.75
Moyenne: 4.8 (4 votes)

On appelle le « taux plein », le taux maximum du calcul d’une retraite dont un assuré peut bénéficier. Cela concerne non seulement les salariés du secteur privé, mais aussi les artisans, les commerçants, les professions libérales (y compris les avocats), les salariés et non-salariés relevant des régimes agricoles et les fonctionnaires d’État, territoriaux et hospitaliers.
Vous pouvez obtenir une retraite à taux plein :

  • au plus tard à l’âge du taux plein automatique (entre 65 et 67 ans selon votre date de naissance), quel que soit le nombre de trimestres validés.
  • à 65 ans si vous répondez à certaines conditions
  • à l’âge légal de la retraite, si vous réunissez le nombre de trimestres requis (de 160 à 166 selon votre date de naissance). 
  • sans le nombre de trimestres requis, le taux plein subira une décote.
  • avant l'âge légal si vous réunissez les conditions d'une retraite anticipée

L’âge de la retraite : taux plein automatique entre 65 et 67 ans

Si vous avez la chance d’être né avant le 1er juillet 1951, vous faites alors partie d’heureuses personnes épargnées par la réforme des retraites de 2010. Vous pouvez donc continuer à bénéficier d’un taux plein automatique dès que vous avez atteint l’âge de 65 ans, quel que soit le nombre de trimestres validés par votre caisse de retraite.
En revanche, si vous êtes né à partir du 1er juillet 1951, l’âge de la retraite à taux plein est augmenté de 4 mois par génération à compter du 1er juillet 2016 jusqu'à atteindre les 67 ans en 2022. 
Conformément à la loi de financement de la sécurité sociale pour 2012, ce palier de 4 mois est désormais porté à 5 mois pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1952.
Le tableau ci-après donne précisément l’âge de départ en retraite à taux plein des assurés en fonction de leur année de naissance :

Date de naissance

 Age de retraite à taux plein 

Avant le 01/07/1951 65 ans
Du 01/07/1951 au 31/12/1951 65 ans et 4 mois
Du 01/01/1952 au 31/12/1952 65 ans et 9 mois
Du 01/01/1953 au 31/12/1953 66 ans et 2 mois
Du 01/01/1954 au 31/12/1954 66 ans et 7 mois
A compter du 01/01/1955 67 ans

L’âge de la retraite : maintien du taux plein automatique à 65 ans

Si vous êtes né après le 30 juin 1951 et que vous ne disposez pas encore du nombre de trimestre requis, vous pouvez demander à bénéficier, à titre dérogatoire, du maintien du départ en retraite à taux plein automatique à 65 ans, dès lors que vous vous trouvez dans l'une des situations suivantes :
Vous êtes né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 et avez eu ou élevé au moins 3 enfants. Afin de vous consacrer à l'éducation d'au moins l'un d'entre eux, vous avez interrompu ou réduit votre activité professionnelle et validé à ce titre au moins 8 trimestres d’assurance retraite ;

  • Vous avez interrompu votre activité professionnelle, pendant au moins 30 mois consécutifs, en qualité d'aidant familial ou de tierce personne auprès d'une personne handicapée percevant l'allocation compensatrice pour tierce personne au taux de 80 % ;
  • Vous avez été, pendant au moins 30 mois, salarié ou aidant familial de votre enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH) ;
  • Vous bénéficiez du statut d’assuré handicapé ayant un taux d'incapacité permanente supérieur à 50% ;
  • Vous êtes parent d’un enfant handicapé donnant droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou la personne ayant assumé sa charge et vous avez bénéficié, à ce titre, d’au moins un trimestre d’assurance vieillesse gratuit.

L’âge de la retraite : taux plein dès l’âge légal de la retraite (60 - 62 ans) avec le nombre de trimestres requis

Si vous n’avez pas encore l’âge du taux plein automatique mais que vous avez atteint l’âge légal de départ en retraite (c’est-à-dire entre 60 et 62 ans selon votre année de naissance), vous pouvez également partir à la retraite avec un taux plein, à condition que vous ayez accumulé un nombre de trimestre suffisant.
Le nombre de trimestres suffisant pour bénéficier de la retraite à taux plein varie en fonction de votre année de naissance, tel qu'il résulte du tableau ci-après :

   Année de naissance      Nombre de trimestres requis pour la retraite à taux plein   
1948 et avant 160
1949 161
1950 162
1951 163
1952 164
1953 165
1954 165
1955 166
1956 et après Non encore déterminé *

* Le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein est fixé, chaque année, à l'occasion du 56ème anniversaire des assurés intéressés. Par conséquent,  le nombre de trimestres exigé pour les personnes nées en 1956 sera connu au cours l’année 2012. Et ainsi de suite pour celles nées à compter de 1957.

L’âge de la retraite : taux plein dès l’âge légal de la retraite (60 - 62 ans) sans le nombre de trimestres requis

Si vous avez atteint l’âge légal de la retraite (entre 60 et 62 ans selon votre date de naissance) et que vous n’avez pas encore accumulé le nombre de trimestres requis, vous pouvez également prétendre à une retraite à taux plein, à condition que vous vous trouviez dans l'une des situations suivantes :

  • vous êtes reconnu inapte au travail avec un taux d'incapacité égal ou supérieur à 50%;
  • vous êtes bénéficiaire d’une pension de retraite après avoir été bénéficiaire d’une pension d’invalidité ;
  • vous êtes mère de famille ayant élevé au moins 3 enfants de moins de 16 ans et vous avez été salariée pendant au moins 30 ans et exercé un métier manuel ouvrier pendant au moins 5 ans au cours des 15 dernières années ;
  • vous êtes ancien combattant ou prisonnier de guerre, ancien déporté ou interné et vous remplissez les conditions de durée de services ou de captivité.

L’âge de la retraite anticipée : taux plein avant l’âge légal (60 - 62 ans)

Dans certaines situations particulières, vous pouvez même partir en retraite avec un taux plein avant l’âge légal de la retraite. On parle alors de la retraite anticipée à taux plein. 
Celle-ci, bien que modifiée à la marge par la loi du 9 novembre 2010, continue à s’appliquer aux assurés concernés après l’entrée en vigueur de cette dernière. 
Vous pouvez ainsi prétendre à une retraite anticipée à taux plein lorsque vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes (liste non exhaustive) :

  • Vous avez commencé à travailler avant l’âge de 18 ans et vous justifiez d’une durée d’assurance supérieure d’au moins 8 trimestres à celle exigée pour une retraite à taux plein automatique ;
  • Vous avez le statut d’assuré handicapé avec un taux d’incapacité permanente égal ou supérieur à 80 % ou celui de travailleur handicapé et vous pouvez justifier, dans les deux cas, d’une durée minimale d’assurance vieillesse ;
  • Vous êtes atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 20 %, consécutive à une maladie professionnelle ou à un accident du travail ayant entraîné des lésions identiques à celles indemnisées pour maladie professionnelle ;
  • Vous êtes atteint d’une incapacité permanente comprise entre 10 et 20 % et vous pouvez prouver que votre incapacité est due à votre exposition à certains facteurs de risques professionnels pendant au moins 17 ans, sachant que ce lien de cause à effet doit avoir été validé par une commission pluridisciplinaire.

Comment est calculé le montant de la retraite de base ?

Le montant de la pension de retraite est déterminé à partir de trois paramètres :     

  • le salaire annuel moyen (SAM) calculé sur ses 25 meilleures années (pour les assurés nés à partir de 1948)
  • le taux, avec un maximum de 50 %, déterminé à partir de la durée totale de sa carrière et sa durée d’assurance dans le régime général
  • la durée d’assurance au régime général (RG), exprimée en trimestres validés. Pour savoir combien de trimestres valider, consultez notre article

Des avantages complémentaires (par exemple, majoration pour 3 enfants et plus) peuvent venir augmenter le montant de la pension. Par ailleurs, la pension versée ne peut pas être inférieure, ni supérieure à un certain montant.

La formule de calcul du montant de la pension est donc la suivante : 
Salaire annuel moyen [multiplié par] Taux [multiplié par] Durée d’assurance RG limitée à la durée maximum [sur] Durée d’assurance maximum retenue.