Ouvrir un magasin de vêtements : étapes et formalités

Mis à jour le 26/05/2015

Créer un magasin de vêtements est un projet qui comprend plusieurs étapes : les démarches en amont (faire son étude de marché, choisir son emplacement, réaliser son business plan, ...), le choix du statut juridique, définir le budget nécessaire pour le lancement du projet et procéder aux démarches administratives (immatriculation, déposer les statuts, ...). Enfin, sachez qu'il est possible d'ouvrir un magasin de vêtements sans diplôme puisque l'activité n'est pas règlementée.


Notes: 4 (15 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.4
Moyenne: 4.4 (15 votes)

Les démarches en amont

L'étude de marché

Une étude de marché s’impose avant de se lancer. Elle répond aux questions stratégiques comme la zone d’implantation idéale pour votre magasin, le choix de vendre ou non par internet en parallèle, le type de produits que vous allez proposer et l’image de marque que vous souhaitez véhiculer.

Il faut commencer par découvrir le monde particulier de la mode. Le chiffre d’affaires global et les habitudes de consommation fluctuent très nettement dans ce secteur, au gré des bouleversements économiques. Le niveau des ventes est aussi fonction des saisons. La mode touche toute la population, mais les budgets investis dans cette catégorie de produits diffèrent selon l’emplacement géographique et la catégorie socioprofessionnelle visée.

Le business plan

Le business plan est l’outil de dialogue principal avec les financeurs. Il met en exergue les atouts de votre projet et calcule sa rentabilité prévisionnelle.

Vous devrez inclure les éléments suivants dans votre business plan :

Aucun banquier n'accorde un crédit sans un business plan solide. Il est donc préférable de se faire accompagner par un expert-comptable dans la réalisation de votre business plan car il saura optimiser au mieux vos prévisions financières et vous mettre en relation avec les financeurs adéquats.

Retrouvez ici notre modèle de business plan.

Le choix de l'emplacement

Il y a deux modes de réflexion quant au choix de l’emplacement de votre magasin de vêtements :

  • Prendre un local proche de la clientèle visée, par exemple s'implanter dans un quartier huppé pour vendre des produits de luxe.
  • Choisir une zone géographique (proche de chez vous, par exemple) et vous positionner en fonction de la population alentour. 

Dans tous les cas, le choix du local est la clé de la réussite dans l’ouverture d’un magasin de vêtements. 

Plusieurs opportunités peuvent se présenter à vous :

  • Racheter un fonds de commerce, soit un ensemble de biens corporels et incorporels constituant l’activité de vente de vêtements. Faites-vous accompagner par un expert-comptable dans cette étape, car l’évaluation du fonds de commerce est soumise à des calculs stricts, basés sur les comptes sociaux du cédant.
  • Louer un emplacement vide pour y constituer votre propre fonds de commerce.
  • Vendre via des boutiques éphémères dans un premier temps, pour tester vos produits avant de vous lancer dans une location permanente. 

Définir sa stratégie de distribution

La diversité des des vêtements implique une diversité de magasin de vêtements. Chaque type de vêtement est destiné à une clientèle donnée, et donne généralement lieu à un emplacement donné. Ainsi, votre étude de marché sera orientée selon votre modèle de magasin. Analysons trois modèles de magasins différents.   

  • Le magasin de vêtements de marque : vous ciblez une clientèle à fort pouvoir d'achat (clientèle aisée). Par conséquent, votre magasin devra se situer dans un environnement où votre clientèle potentielle pourra se trouver, par exemple dans un quartier chic. Cette activité est risquée : les vêtements de marque coûtent chers, ils nécessitent un investissement conséquent et vous risquez d'importantes dettes si vous n'arrivez pas à vendre dans ce marché très concurrentiel. Il faudra faire preuve d'innovation pour vous différencier. N'hésitez pas à utiliser au mieux les réseaux sociaux pour vous faire connaître, que vous ayez un vrai magasin ou une boutique en ligne.
  • Le magasin de vêtements d'occasion ou " friperie " s'adresse à une clientèle à faible pouvoir d'achat. Dans ce cas, il serait plus intéressant d'installer votre magasin dans un environnement populaire. Attention, il existe certaines contraintes particulières liées à cette activité. L'hyguène des vêtements d'occasion doit être impeccable pour éviter les risques sanitaires.
  • Le magasin de vêtements en ligne vous permet de constituer votre vitrine via votre propre site Internet. Ouvrir sa boutique en ligne vous épargne :

    • les efforts pour trouver un bon emplacement,
    • les frais liés à la location,
    • les contraintes liées au bail commercial.

    De plus, en travaillant exclusivement sur Internet, vous aurez plus de chance de vous faire connaitre rapidement puisqu'aujourd'hui les individus passent beaucoup de temps sur Internet (en particulier les réseaux sociaux). Enfin vous travaillez en toute indépendance et commercialisez librement vos produits. 

Le statut juridique

Si vous prévoyez des investissements et des charges de fonctionnement conséquents, vous devrez opter pour le statut de société afin de protéger votre patrimoine personnel des éventuelles dettes liées à votre activité

Vous pouvez créer une SARL. En tant que dirigeant, vous serez alors affilié au Régime Social des Indépendants (RSI) ou au régime général de la Sécurité sociale, selon le nombre de parts sociales que vous détenez. En effet, si vous êtes gérant majoritaire, vous serez affilié au régime des Travailleurs Non-Salariés (TNS).

Mais si vous êtes gérant égalitaire ou minoritaire, vous serez affilié au régime général de sécurité sociale. 

Si vous décidez de créer une SAS, vous serez systématiquement affilié au régime général de la Sécurité sociale.

Les conséquences en matière de protection sociale diffèrent selon le régime choisi. Un expert-comptable pourra identifier celui qui sera le plus adapté à votre situation familiale.

Ouvrir un magasin de vêtements en tant qu'auto-entrepreneur convient tout à fait à une activité commerciale d'achat et revente et confère plusieurs avantages :

  • vous êtes exempté d'immatriculation au RCS,
  • vous bénéficiez du régime micro-social,
  • vous pouvez opter pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu (IR),
  • vous êtes exonéré de TVA.

Ouvrir son magasin de vêtements en tant qu'auto-entrepreneur est une bonne initiative pour une personne qui ne dispose pas de fonds importants. L'auto-entrepreneur travaille en toute indépendance, à son domicile ou dans son local, avec des formalités administratives très simplifiées. Si vous ne faites pas de grands investissements au départ, vous pouvez réussir avec étude de marché bien faite et si vous êtes travailleur. 

Le budget

Le budget nécessaire pour ouvrir un magasin de vêtements varie beaucoup. Il dépend du lieu d'implantation, du stock, des démarches administratives et des travaux à effectuer.

L’ouverture d’un magasin de vêtements génère un besoin en fonds de roulement conséquent, notamment pour l’achat du stock de départ puis pour faire face aux premières dépenses de fonctionnement.

Les banques financent rarement ces besoins qui n'apportent aucune garantie. Vous devrez donc disposer d’un apport personnel et le renforcer, s’il est insuffisant, en sollicitant la plateforme de financement France Initiative pour l’obtention d’un prêt d’honneur.

Pour rappel, un prêt d’honneur est un prêt personnel à taux 0 destiné à augmenter la capacité financière des créateurs d’entreprises, en vue d’accéder au crédit bancaire.

Il n'est donc pas réaliste d'ouvrir un magasin de vêtements sans apport.

Les démarches administratives

Les formalités d’immatriculation sont à effectuer au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la chambre de commerce et d’industrie ou au greffe du tribunal de commerce de votre localité. 

Le coût varie de 0 à 200 € environ, selon la forme juridique choisie.

En cas de création d’une société, pensez à rédiger vos statuts puis à les enregistrer au centre des impôts, puis à publier un avis de constitution dans un Journal d’Annonces Légales (JAL).

Ces démarches engendrent un budget supplémentaire, à savoir les frais d'avocat ou d'expert-comptable.

Ouvrir un magasin de vêtement sans diplôme 

Il n'est pas exigé d'avoir un diplôme spécifique pour ouvrir un magasin de vêtements, puisque cette activité n'est pas réglementée. 

Toutefois, un BTS Force de vente, ou un DUT Techniques de commercialisation serait un atout important pour développer des connaissances en commerce, en marketing et en merchandising. 

Sachez qu'il existe des formations pour tout public, quel que soit l'âge. Elles peuvent être dispensées par: 

Enfin, pour les chômeurs désirant créer un magasin de vêtements, Pôle Emploi propose des formations intensives (généralement une semaine) en gestion d'entreprise.  

Sans diplôme, et même sans budget, Pole Emploi aide les chômeurs à lancer leurs projets.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Les solutions pour créer son entreprise  Avocat, Expert-Comptable, Expert-Comptable en ligne ou Legaltech, découvrez  toutes les solutions   Téléchargez
Création d’entreprise gratuite EN SAVOIR PLUS