Ouvrir une épicerie fine, un magasin bio

Mis à jour le 25/08/2017

Pour créer un magasin bio, vous devrez connaître la réglementation liée à la distribution de produits biologiques obtenus « sans utilisation de produits chimiques de synthèse ». C’est l’Agence Bio, organisme officiel, qui vous aidera à identifier vos fournisseurs de produits bio et qui contrôlera votre épicerie bio, une fois par an au minimum et après avoir envoyé un formulaire de notification - obligatoire pour toutes les épiceries bio. Vous devrez aussi respecter la convention collective nationale 3244 et connaître la réglementation liée à l’ouverture d’un commerce alimentaire. Les démarches pour ouvrir un magasin bio sont à réaliser au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie.


Notes: 3 (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3
Moyenne: 3 (2 votes)

Ouvrir un magasin bio : les prérequis

Créer un magasin bio est dans l’air du temps et attire les entrepreneurs soucieux de proposer des produits sains à leur clientèle. Ceci dit, il vous faudra trouver un emplacement stratégique pour ouvrir votre commerce : une clientèle intéressée par les produits biologiques doit être au rendez-vous et elle doit avoir un pouvoir d’achat en adéquation avec votre positionnement. Votre local doit être visible et accessible. La présence de magasins concurrents ou complémentaires est bon signe. Néanmoins, si trop d’épiceries bio sont présentes dans votre zone de chalandise, vous devrez vous différencier en baissant vos prix plutôt qu’en proposant des produits inédits, ce qui risque de porter préjudice à la rentabilité de votre entreprise. Avant de vous lancer, faites votre étude de marché !

Comment ouvrir une épicerie bio : l’Agence Bio pour vous aider à choisir vos produits

Outre la recherche d’un local ou la reprise d’un fonds de commerce, gérer un magasin bio nécessite de proposer des produits issus de la production ou de l’agriculture biologique. On parle de produits obtenus « sans utilisation de produits chimiques de synthèse ». Dans ce contexte, en tant que spécialiste en produits bio, vous devrez connaître :

  • Les produits que vous vendez et leur spécificité (notamment les conditions et techniques de production)
  • La filière des produits biologiques : qu’est-ce qu’un produit bio, qui sont les acteurs, quels producteurs et agriculteurs mettez-vous en valeur, pourquoi…
  • La réglementation en matière de distribution de produits bio : étiquetage, labels, contrôle, certifications…

Vous devez vous tourner vers L’Agence Bio* (www.agencebio.org) pour vous faire accompagner dans le choix de vos fournisseurs et producteurs bio, ainsi que pour connaître les spécificités de la filière bio. 
Vous pouvez également consulter le site internet : www.les-acteurs-du-bio.fr
*L’Agence Bio est un groupement d’intérêt public destiné à développer et promouvoir l’agriculture biologique. Elle regroupe agriculteurs, producteurs, intermédiaires et distributeurs de la filière bio.

Créer un magasin bio : attention à la réglementation ! 

La réglementation liée au bio

L’Agence Bio est également en charge de contrôler l’origine des produits proposés dans votre épicerie. Chaque année, vous devrez remplir un formulaire - appelé formulaire de notification - et le lui faire parvenir. Elle opèrera alors à un contrôle en magasin (au moins une fois par an) via l’un de ses organismes certificateurs partenaires. L’objectif est de valider l’origine des produits proposés dans votre épicerie bio ainsi que votre bonne communication auprès du consommateur.
Notez que les épiceries bio qui achètent uniquement des produits préemballés (par le producteur ou l’agriculteur) pour les revendre en l’état sont dispensées de remplir le formulaire de notification.

La réglementation liée à l’ouverture d’une épicerie

Gérer un commerce alimentaire oblige le respect d’une réglementation spécifique :

  • Étiquetage des prix au kilo, au litre, à la quantité ou au prix de vente du produit
  • Affichage réglementé pour le pain, le lait, les fruits et légumes
  • Traçabilité
  • Respect et affichage des délais de péremption
  • Respect de la chaîne du froid
  • Respect des conditions d’hygiène, de sécurité alimentaire, de transport des denrées alimentaires
  • Respect du Code du travail quant à l’embauche de personnel (convention collective nationale numéro 3244 Commerce de détail de fruits et légumes, épiceries et produits laitiers)
  • Interdiction d’accueillir des animaux domestiques, de fumer (et obligation de le mentionner à l’entrée)
  • Diffusion de la musique d’ambiance à notifier à la SACEM pour reverser une redevance au titre des droits d’auteurs
  • Respect de l’environnement (gestion des déchets et emballages, etc.)

Pour appréhender la réglementation liée à la gestion d’un commerce alimentaire, vous devrez vous renseigner auprès de la fédération nationale de l’épicerie (www.fnde.com) en parallèle à l’Agence Bio. 

Démarches pour ouvrir une épicerie bio

Pour créer votre épicerie bio, vous devrez suivre les formalités de création d’entreprise liées à l’activité de commerçant :

  • Immatriculer votre activité au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) dont relève votre entreprise
  • Rédiger et déposer vos statuts signés au CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie en cas de constitution d’une société
  • Publier une annonce dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) en cas de constitution d’une société 
  • Obtenir une autorisation de grande surface commerciale en cas d’ouverture d’un commerce de plus de 1 000 m2 auprès de la mairie
  • Obtenir une autorisation d’occupation du domaine public en cas d’installation d’un étalage, d’un kiosque ou d’une terrasse qui empiéterait sur le domaine public auprès de la mairie

Gérer un magasin bio : faites vous accompagner !

Comme vous pouvez le constater, ouvrir et gérer un magasin bio nécessite de respecter un certain nombre de règles. Il sera indispensable de vous faire accompagner par un expert-comptable spécialiste des épiceries et commerces de détail, et ce, tout au long de la vie de votre entreprise. Votre expert-comptable sera au fait des évolutions réglementaires en la matière et pourra également vous aider dans la bonne gestion de vos effectifs salariés et du respect du droit du travail, en plus de ses missions traditionnelles de suivi et de révision comptable.

Ouvrir une franchise bio

Créer un magasin bio indépendant a l’avantage de vous laisser libre dans le choix des produits que vous souhaitez promouvoir, mais en passant par une franchise, vous serez accompagné dans l’identification de vos fournisseurs, le suivi de la réglementation, vos recherches de financements… Vous bénéficierez également de la notoriété de la franchise. Il existe plusieurs enseignes de commerce bio en franchise, les plus connues étant Biomonde et Biocoop.