Comment créer ou racheter une entreprise sans apport ?

Mis à jour le 26/06/2018

Créer ou reprendre une entreprise sans apport est possible dans la mesure où vous pouvez emprunter ou faire entrer des investisseurs dans le capital de votre société. Afin de trouver l'argent nécessaire au lancement de votre projet, il faudra convaincre le prêteur ou l'investisseur de la viabilité de votre projet. L'idée est de leur prouver que votre société va générer des bénéfices et pourra donc rembourser son emprunt ou permettre aux investisseurs d'avoir un retour sur investissement. Pour réussir à les convaincre, deux étapes à suivre : faire une bonne étude de marché, et réaliser un business plan solide. Les créateurs d'entreprises bénéficient d'aides multiples : prêt à taux 0, subventions nationales et européennes, ou encore réductions et crédits d’impôts.


Notes: 3 (22 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
2.59091
Moyenne: 2.6 (22 votes)

Comment créer ou racheter une entreprise sans apport 

Créer ou racheter une entreprise sans apport est possible, dans la mesure où vous pouvez : emprunter ou faire appel à des investisseurs. La plupart des sociétés commerciales n'exigent pas de capital social minimum, ce qui signifie que vous pouvez créer une entreprise avec seulement 1€ ! Cependant, aucune banque ne pourra vous accorder un crédit avec un capital social aussi faible. Le rachat d'une entreprise se fait en deux étapes : le rachat du fonds de commerce, puis la cession des parts sociales. Vous pouvez rachetez un commerce sans apporter votre propre argent. Pour cela vous pourrez emprunter la somme nécessaire, et la rembourser à mesure que l'entreprise générera des bénéfices. 

La création ou le rachat d'une entreprise sans apport personnel nécessite deux conditions fondamentales : 

  • réaliser une bonne étude de marché

  • mettre en place un business plan solide

Ils seront vos outils de négociation aussi bien face à un organisme prêteur qu'à un investisseur. S'ils sont bien réalisés, ils pourront inspirer la confiance, et donc vous permettre d'obtenir l'argent dont vous avez besoin pour votre projet de création ou de rachat d'entreprise. 

Faire une bonne étude de marché 

L'étude de marché pourra être réalisée pour une création comme pour un rachat d'entreprise. 

Il s'agit d'enquêter sur le marché pour avoir des informations sur l'offre et la demande :

  • quels sont les besoins des consommateurs et leurs préférences (exemple : baguette tradition croustillante),
  • quel est le niveau de la demande (exemple : 1 000 000 de baguettes par an),
  • quels sont les entreprises déjà présentes et leurs parts de marché,
  • quel est le niveau de concurrence,
  • quels sont les prix pratiqués...

L'intêret de l'étude de marché est qu'elle permet de savoir s'il existe des possibilités de réaliser des bénéfices dans le cas d'une création ou d'un rachat d'entreprise. 

Pour en savoir plus sur l'étude de marché, retrouvez : La méthodologie de l'étude de marché : plan, marketing mix et variables.  

Réaliser un business plan solide 

Réaliser un business plan solide est une étape cruciale, d'autant que les banques françaises prennent relativement peu de risques en matière de financement de création d’entreprises. 

En effet, le taux de défection reste très élevé et la crise financière a renforcé le devoir de prudence des établissements bancaires. 

Ainsi, il convient d’être très méticuleux et structuré dans la mise au point de son projet. 

En cas de reprise d’un fonds de commerce déjà existant et rentable, cela posera moins de difficultés. En effet, en matière commerciale, l’intuitu personae est moins prégnant qu’en matière libérale et le changement d’exploitant a un impact moins déterminant. 

En cas de création d’activité nouvelle, la constitution d’un bon business plan sera absolument primordiale. Il faudra être en mesure de démontrer que son projet est viable.

La viabilité du projet dépendra d’un certain nombre de critères qu’il faudra être en mesure de souligner :

  • emplacement géographique du commerce, 
  • nature de la clientèle, 
  • originalité du concept créé, 
  • montant de l’investissement initial, 
  • expérience de l’entrepreneur, 
  • possibilité de recourir à une caution… 

Nous vous proposons un modèle de business plan pour vous inspirer dans la mise en place de votre projet. 

Faire entrer des investisseurs pour créer ou racheter une entreprise sans apport 

S’il n’est jamais très agréable de faire entrer massivement des investisseurs extérieurs dans son entreprise, cette initiative peut se révéler capitale lorsque le montant de ses fonds propres est insuffisant. 

Les personnes ou organismes pouvant investir dans une entreprise sont nombreux : 

  • les proches,
  • les business angel
  • des entreprises souhaitant diversifier leur activité,
  • les banques, dans le cadre des prêts participatifs,

Les avantages fiscaux consentis en cas d’investissement dans une PME peuvent servir d’argument : exonération d’ISF, réduction d’impôt ou d’ISF… 

Il faudra prendre garde, en cas d’entrée de personnes tierces, de ne pas perdre totalement le contrôle de son entreprise. Ainsi, la rédaction des statuts de l'entreprise devra limiter le pouvoir de décision des investisseurs. 

Les aides pour créer ou racheter une entreprise sans apport

Les créateurs d’entreprises bénéficient de nombreuses aides, parfois méconnues :

 

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance