Formation

Les étudiants choisissent divers parcours pour leurs études, plus ou moins payantes. Les écoles de commerce, d’ingénieur, de kinésithérapeute peuvent coûter cher. Les jeunes peuvent être aidés par des bourses et faire des prêts étudiants à taux réduits. Les stages et l’alternance insèrent les étudiants dans le monde de l’entreprise. L’Etat prévoit des aides pour aider les entreprises à embaucher une personne en formation. Les salariés peuvent demander un congé individuel de formation (CIF) à leur employeur sous certaines conditions. Pôle emploi offre aussi des formations afin de réinsérer les candidats dans la vie professionnelle.

Derniers articles

  • Durant sa carrière, le salarié peut bénéficier de formations professionnelles. Certaines se font dans le cadre du plan de formation de l’entreprise dont le chef d'entreprise est responsable, d’autres à travers le Congé Individuel de formation (CIF). Dans le cadre d'un plan de formation, l'employeur choisit librement les salariés qui souhaite faire former. Lesquels doivent suivre la formation sans qui ils commettent une faute passible de licenciement. Le salarié touche sa rémunération pendant une formation sur ses heures de travail et celle-ci est augmentée de 50% en dehors des heures de travail. Après une formation, la clause de dédit-formation dans un contrat de travail peut obliger le salarié à travailler un temps requis pour son entreprise. Le salarié qui se forme en dehors du CIF ou du plan de formation de l'entreprise n'a aucune obligation envers son employeur.
  • L'AFPA (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) dispense des formations aux salariés et aux demandeurs d'emploi. Pour les personnes qui souhaitent entreprendre, l'AFPA propose une formation création d'entreprise qui va permettre aux personnes intéressées d'acquérir les compétences nécessaires pour mener à bien leur projet et des connaissance du secteur dans lequel elles veulent exercer. Après la formation ces personnes recevront une attestation de formation et pourront par la suite bénéficier d'aides de la part de l'Etat.
  • S’il n’est pas nécessaire de revendiquer un diplôme de gestion pour créer son entreprise, le dirigeant a tout intérêt à se former pour acquérir un certain nombre de compétences et savoir-faire pour réussir. En effet, suivre sa comptabilité, gérer sa trésorerie, lire son bilan et son compte de résultat pour prendre des décisions financières adéquates, mais aussi prospecter, vendre, manager, diffuser sa culture d’entreprise ou encore connaître les bases de la fiscalité pour optimiser sa situation seront son quotidien...  Il existe de nombreuses formations (plusieurs jours à plusieurs semaines) dédiées à la gestion d’entreprise proposées par la CCI, par Pôle Emploi ou par les OPCA pour les salariés entrepreneurs. Les créateurs d’entreprise dont l’activité relève de la Chambre des Métiers (CMA) sont obligés de suivre une formation pour devenir dirigeants (Stage obligatoire de Préparation à l’Installation (SPI)).
  • Bonne nouvelle ! Vous n’êtes pas obligé de valider un diplôme ou de suivre une formation en gestion pour entreprendre. Il y aurait même 15 % des dirigeants français qui n’auraient actuellement aucun diplôme à revendiquer. Par contre, créer une entreprise et la gérer nécessitent un certain nombre de compétences ; des bases en comptabilité, gestion, fiscalité, mais aussi des qualités de chef d’entreprise, comme le pragmatisme, l’organisation... Sans oublier la nécessité de travailler votre aspect commercial ! Vous pouvez vous sensibiliser au métier d’entrepreneur en suivant des formations rapides à la création d’entreprise et à la gestion auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Attention, certains métiers réglementés nécessitent de valider un diplôme dans le cœur de métier visé pour pouvoir l’exercer (avocat, expert-comptable ou certains métiers de l’artisanat comme électricien, coiffeur...).
  • Les entreprises peuvent trouver de nombreux moyens pour réduire sensiblement leur impôt sur les bénéfices. Parmi ceux-ci, on trouve pléthore de crédits et de réductions d’impôt dont le crédit d’impôt pour la formation du chef d’entreprise. Voici quelques menus développements concernant celui-ci.
  • L’organisme de formation professionnelle joue un rôle clé dans la vie d’une entreprise. Quel que soit le marché de celle-ci, il est un véritable partenaire qui lui permet de rester compétitive face à ses concurrentes. Selon la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), il existe quelque 22 200 organismes de formation en France. Dès lors, selon quels critères choisir l’organisme de formation de son entreprise ? Comment procéder à son évaluation ? Des réponses !
  • La V.A.E permet d’obtenir un certificat professionnel sur la base de son expérience professionnelle. Elle vise principalement le public adulte, la formation n’est plus le seul moyen d’obtenir une certification, de plus cette certification est validée par un jury composé de professionnels.
  • Les Centres de Formation Apprentis (CFA) sont des établissements de formation en alternance pour des apprentis de 16 à 25 ans. Les formations CFA sont sous le contrôle pédagogique de l’Etat et technique et financier de la Région. Elles sont par ailleurs gérées par des organismes privés comme les entreprises ou publics tels que les lycées, les universités, etc.
  • L’embauche d’un apprenti dans son entreprise ou sa société permet d’obtenir un crédit d’impôt apprentissage dans certaines conditions. L’objectif de cet avantage fiscal est d’encourager les employeurs à avoir recours à l’apprentissage comme moyen d’insertion des jeunes dans le monde du travail.
  • CFA signifie Centre de Formation d’Apprentis. Ces centres sont financés en grande partie par la taxe d’apprentissage, par l’Etat lui-même ou par la Région. Ils ont pour vocation de former des apprentis. En France, il existe de nombreux CFA prêts à accueillir les jeunes de 16 à 25 ans à la rentrée scolaire.
  • Voilà quelques temps que votre travail ne vous satisfait plus. Trop stressant ? Pas assez de liberté ? Pas assez créatif ? Vous avez choisi la voie que vous indiquaient vos parents ? Vous voulez tout quitter et devenir éleveur de chèvres ? …Vous songez donc à effectuer une reconversion professionnelle pour faire ENFIN ce qui vous plaît. Mais avant de partir bille en tête et de claquer la porte de votre entreprise, respectez ces quelques étapes de réflexion.
  • Vous vous êtes décidé, vous allez débuter votre projet de création d'entreprise ? Dans vos démarches, vous vous êtes entouré de banquiers, comptables et professionnels du droit pour sécuriser au maximum la création de votre entreprise. Cependant, malgré tous les conseils avisés de ces experts, vous sentez qu'il vous manque quelque chose. Serait-ce les conseils d'un coach d'entrepreneurs ?
  • Les Organismes Paritaires Collecteur Agrées (OPCA) sont des acteurs indispensables dans le processus de formation d’un salarié. Les OPCA mutualisent les intérêts des employeurs et des salariés. Quel est le rôle d’un OPCA ? Pourquoi les OPCA existent-ils ?