L’organisme de formation : partenaire actif de l’entreprise

Mis à jour le 18/11/22
Sommaire

    L’organisme de formation professionnelle joue un rôle clé dans la vie d’une entreprise. Quel que soit le marché de celle-ci, il est un véritable partenaire qui lui permet de rester compétitive face à ses concurrentes. Selon la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), il existe quelque 22 200 organismes de formation en France. Dès lors, selon quels critères choisir l’organisme de formation de son entreprise ? Comment procéder à son évaluation ? Des réponses !

    Image
    L’organisme de formation partenaire actif de l’entreprise

    Quelles sont les obligations des entreprises pour la formation professionnelle ?

    La loi impose à l’employeur d’assurer une formation au salarié, permettant l’adaptation au poste de travail et le maintien dans l’emploi au regard des mutations technologiques, de favoriser la mobilité professionnelle ou encore pour se réorienter. Pour cela, il verse une cotisation appelée contribution unique à un organisme collecteur, l’Opca, qui affecte les fonds au financement des actions de formation à destination des salariés. En outre, l’employeur peut prévoir un bilan de compétences, des actions pour la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou des actions de formation par apprentissage. Pour se conformer à ces obligations, l’employeur peut assurer une formation en interne ou faire appel à un organisme de formation, qui doit disposer d’un numéro d’enregistrement.

    Quels sont les droits des salariés en matière de formation professionnelle ?

    Les salariés profitent du dispositif de projet de transition professionnelle dans le cadre de la formation professionnelle non obligatoire. Remplaçant le congé individuel à la formation (CIF), il est attribué à condition que le salarié dispose d’une ancienneté de 24 mois consécutifs ou non, dont 12 mois dans votre entreprise. Il accumule des droits sur son compte personnel de formation, qu’il peut ensuite utiliser comme il l’entend. Il doit toutefois recueillir votre accord s’il souhaite suivre un enseignement dans un organisme de formation sur son temps de travail .

    Comment choisir son organisme de formation ?

    Nous vous le disions en introduction, il existe de nombreux acteurs sur le secteur de la formation professionnelle. Pour bien choisir votre organisme de formation, nous vous recommandons de prendre en compte les critères suivants.

    • Choisir un organisme de formation certifié

    Premier critère de choix d’un organisme de formation : la certification. Attestant de la qualité de la formation, elle sera même obligatoire pour les organismes de formation souhaitant percevoir des fonds publics ou mutualisés au 1er janvier 2022. Elle est accordée par un organisme certificateur, dont la liste est établie par le Ministère du travail. La certification de l’organisme de formation atteste que ses formations répondent bien aux prescriptions du référentiel national qualité (RNQ), sur la base de 32 indicateurs. Ainsi, pour être certain de travailler avec un organisme de formation de qualité, choisissez-en un estampillé certification Qualiopi, Datadock ou encore ISO 9001.

    • Choisir un organisme de formation pour sa notoriété

    Avec la généralisation d’Internet et la multiplication des réseaux sociaux, il est aujourd’hui facile de trouver des informations sur la réputation des organismes de formation. La consultation des avis laissés sur des forums de discussion peut vous permettre de vous faire une idée de la notoriété d’un centre de formation et sur la qualité des enseignements qu’il dispense. En parallèle, prêtez de l’attention au bouche-à-oreille et demandez l’opinion des anciens élèves ayant suivi la formation.

    • Choisir un organisme de formation pour son ancienneté

    La durabilité d’un organisme de formation et son ancienneté sur le marché attestent de l’adéquation de sa formation avec les besoins des élèves. Toutefois, ce critère d’appréciation doit être nuancé. Certains organismes de formation ayant pignon sur rue ont tendance à mettre en avant les méthodes d’enseignement traditionnelles qui les ont faits connaître, mais ont pu rater le virage du numérique. Il est par exemple important de choisir un organisme de formation qui propose aussi bien des formations présentielles que des formations distancielles . En outre, lorsque les salariés peuvent suivre une formation à distance, il faut s’assurer que la plateforme soit intuitive et que le suivi soit tout de même correctement assuré.

    • Choisir un organisme de formation pour ses formateurs

    Le choix de l’organisme de formation va également se porter sur ceux qui vont réaliser les formations, à savoir les formateurs. Un organisme aura d’autant plus de crédit si ses formateurs sont reconnus et considérés comme des professionnels de leur domaine. Pour cela, il n’est pas nécessaire de réaliser une enquête, mais vous pouvez vous faire une première idée en visitant le site Internet de l’organisme et en naviguant dans la rubrique « On recrute ». Vous visualiserez alors les prérequis que l’organisme exige de chaque formateur. Vous constatez que les débutants sont acceptés, même s’ils ne possèdent aucun diplôme ou connaissances spécifiques ? Il vaut mieux vous tourner vers un autre organisme de formation ! À l’inverse, s’il demande une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine, il est raisonnable de penser que le formateur saura de quoi il parle.

    Bon à savoir : si l’organisme de formation ne communique pas sur ses formateurs ou qu’il ne poste pas leur profil sur son site, vous avez toutes les chances de les retrouver sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn.

    • Choisir un organisme de formation qui personnalise la formation

    En consultant le catalogue de formation, vous remarquerez sans doute que l’offre est large et fournie. Toutefois, vous pouvez avoir du mal à trouver celle qui correspond exactement aux besoins de votre salarié, en termes de contenu ou de pédagogie. Un bon centre de formation vous proposera d’adapter son enseignement à vos attentes réelles, pour dispenser un accompagnement personnalisé.

    • Choisir un organisme de formation pour son accompagnement des salariés

    Qu’il soit à distance ou en présentiel, l’accompagnement des formateurs doit être optimal, à chaque stade de la formation. Si certains organismes de formation assurent un suivi complet de l’élève par un tuteur, ce n’est pas le cas de tous ! Parfois, le salarié se retrouve entièrement livré à lui-même, ce qui peut poser des problèmes pour l’acquisition des connaissances et des compétences. Accordez aussi une importance toute particulière à l’après-formation. L’organisme de formation prévoit-il par exemple de poursuivre l’enseignement grâce à la remise d’un livret pédagogique ?

    • Choisir l’organisme de formation pour son coût

    Le prix d’un organisme de formation varie fortement, notamment en fonction du modèle économique choisi : formation en présentiel ou en distanciel. Toutefois, ce n’est pas parce que vous payez la formation le prix fort qu’elle sera de qualité ! Prenez le temps de comparer les offres des centres de formation, pour déterminer lequel propose le meilleur rapport qualité / prix.

    Enfin, pour choisir le meilleur organisme de formation, prenez en compte les services annexes comme un extranet pour une formation en distanciel, ou une cafétéria pour une formation en présentiel. Des locaux modernes et de l’équipement informatique de qualité constituent aussi des éléments qui en disent long sur un organisme de formation.

    Pourquoi évaluer l’organisme de formation ?

    Le but d’une formation étant de développer les compétences des salariés et d’améliorer la compétitivité de l’entreprise, il faut procéder à cette évaluation à tous les stades : en amont, au moment de la sélection de l’organisme de formation, pendant que la formation a lieu et à l’issue de celle-ci. Vous pourrez ainsi mesurer l’efficacité de l’enseignement dispensé aux salariés, déterminer si les objectifs sont atteints et si la formation produit des résultats.

    En parallèle, depuis le 1er janvier 2017, les organismes de formation ont l’obligation de justifier que la formation a eu lieu et qu’elle a bien atteint ses objectifs.

    Comment évaluer son organisme de formation ?

    L’évaluation d’un organisme de formation professionnelle n’est pas simple car le particulier ou le professionnel n’en a pas toujours les compétences. Voici les clés pour y parvenir.

    • L’évaluation en amont de l’organisme de formation

    Le plan de formation des salariés est coûteux pour les entreprises. Vous devez donc apprécier l’opportunité de choisir un organisme de formation plutôt qu’un autre. À ce stade, demandez-vous ce que vous attendez de l’enseignement qu’il dispense et déterminez des outils pour en mesurer la qualité. L’organisme de formation doit mettre en place une procédure d’évaluation des connaissances du stagiaire, pour adapter son enseignement.

    Par exemple, sur le site de l’AFPA différentes catégories de demandeurs sont accessibles dès la première page ! Ce qui rend la navigation intuitive. De plus, une fois la catégorie choisie, un sous-menu apparaît avec des choix de plus en plus précis. La première phase de l’évaluation s’effectue donc avant même la formation.

    • L’évaluation de l’organisme de formation pendant la formation

    À cette étape, la loi fixe plusieurs critères d’appréciation de l’organisme de formation :

    • L’adaptation des dispositifs de suivi, d’accueil et d’évaluation pédagogique ;

    • La corrélation entre l’offre de formation et les moyens mise en place pour atteindre les objectifs ;

    • La prise en compte des retours des stagiaires pour réorienter l’enseignement.

    Cette évaluation de l’organisme de formation peut prendre plusieurs formes: entretien oral, retours par écrit, QCM, quiz…

    • L'évaluation de l'organisme de formation après la formation

    L'organisme de formation doit vous proposer un document permettant de mesurer la satisfaction des stagiaires sur tous les critères clés de la formation: pédagogie, contenu, méthodologie du formateur… Il est enfin important de tester la qualité de la formation plusieurs mois plus tard en situation professionnelle, pour déterminer si elle a amélioré la valeur ajoutée au salaire et à l'entreprise.

     

    Image
    antoine-richard-expert-comptable

    Antoine RICHARD

    Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Depuis 2016 Antoine accompagne et conseille les indépendants aussi bien sur la création que l'optimisation des sociétés, le tout avec le sourire ! Pour lui la digitalisation et la proximité ne sont pas deux termes opposés mais bien complémentaires !