Comment financer une formation ?

Mis à jour le 20/01/23
Sommaire
    Les formations professionnelles sont de plus en plus nombreuses et variées. Elles s’adressent à tous les publics, quels que soient leur profil et leur niveau de qualification. Si vous souhaitez vous former pour acquérir de nouvelles compétences ou pour évoluer dans votre carrière, vous vous demandez certainement comment financer votre projet. Dans cet article, nous vous donnons quelques pistes pour trouver le financement de votre formation.

    Comment obtenir une aide pour sa formation ?

    Plusieurs aides financières sont proposées par des organismes de financement que vous soyez salarié, fonctionnaire, en reconversion professionnelle ou à la recherche d’un travail.

    Le financement d’une formation professionnelle peut prendre l’une de ces formes :

    • La prise en charge du coût de la formation : c’est l’aide la plus courante selon laquelle l’organisme supporte tous les frais de formation ou seulement une partie en complément d’autres aides.
    • Le versement d’une rémunération pendant la durée de la formation.

    Pour demander ces aides, vous devez être certain de votre choix de formation. En effet, certains dispositifs de financement sont très exigeants. L’obtention peut dépendre de la durée de la formation, de l’existence ou non d’une certification de l’organisme de formation ou encore de votre situation professionnelle. Veillez à vous faire conseiller avant toute démarche.

    En outre, ne vous engagez pas auprès de l'établissement de formation avant d'avoir obtenu un financement de manière sûre. Si vous payez des droits d’inscription prématurément, vous risquez d’avoir à supporter la totalité des charges en cas de refus de financement. 

    Payer sa formation avec le compte personnel de formation (CPF)

    Comment fonctionne le CPF ?

    Dès le début de votre carrière professionnelle, des droits à la formation s’ajoutent chaque année à votre compte personnel de formation (CPF). Celui-ci concerne toutes les personnes actives âgées de plus de 16 ans (ou de 15 ans si elles sont apprenties). Ce sont des salariés à temps plein ou partiel, des saisonniers, des fonctionnaires ou des travailleurs indépendants.

    Par ailleurs, les droits s’expriment en euros pour les travailleurs du secteur privé : 500 € sont crédités chaque année pour une période de travail au moins égale à la moitié de la durée légale. Les droits des agents publics s'expriment en heures. Chaque année, 25 heures alimentent le compte hors temps incomplet.

    De plus, les personnes en recherche d'emploi conservent les droits obtenus pendant leur activité professionnelle. Toutefois, aucun droit supplémentaire n’alimente le CPF pendant la durée d’inactivité.

    Le CPF se ferme lorsque son titulaire salarié dépasse l'âge de 65 ans et fait valoir tous ses droits à la retraite. S’il décide d’exercer à nouveau une activité professionnelle, il peut demander à rouvrir son CPF en contactant directement le service client du dispositif.

    Comment mobiliser les droits de son CPF ?

    Tout titulaire d’un CPF peut mobiliser ses droits afin de financer la formation professionnelle de son choix. Si leur utilisation est libre pour le salarié, elle est en revanche plus restreinte pour un agent public.

    L’utilisation du CPF d’un agent public est subordonnée à l’autorisation de son employeur ou du service des ressources humaines. L’agent doit formuler sa demande en précisant la nature et la durée de la formation. L’accord de l’employeur public dépend de sa capacité à financer la formation.

    Dans le cadre de ses démarches, l’agent peut être accompagné par le service des ressources humaines ou de la formation de sa structure. Il peut aussi faire appel au conseiller mobilité carrière de son administration. 

    Quelles formations sont concernées par le dispositif du CPF ?

    Pour les agents publics, les formations mobilisables sur un CPF sont celles qui sont dispensées par des organismes privés et qui figurent dans le référentiel de formation des employeurs publics.

    Pour tous les titulaires d'un CPF, l’article L6323-6 du Code du travail liste les formations éligibles au CPF :

    • Les certifications enregistrées dans le répertoire national des certifications professionnelles, dont les attestations de validation d’un ou plusieurs blocs de compétences ;
    • Les bilans de compétences ;
    • Les habilitations ou les certifications figurant dans le répertoire spécifique, dont le certificat CléA (certification concernant le socle de connaissances et de compétences professionnelles) ;
    • Les actions de formation visant à la validation des acquis de l’expérience ;
    • Les actions de formation qui aident les créateurs ou repreneurs d’entreprises à réaliser leur projet d’entreprise et à maintenir leur activité ;
    • Les formations du fonds du droit individuel à la formation des élus locaux ;
    • La préparation à l’épreuve théorique du Code de la route et à l’épreuve pratique du permis B et du permis poids lourd ;
    • Les formations permettant aux volontaires en service civique et les bénévoles d’apprendre de nouvelles compétences dans le cadre de leurs missions.

    Pôle emploi peut-il financer une formation ?

    Un dispositif pour les demandeurs d’emploi

    Pôle emploi est une institution publique chargée de verser des allocations diverses aux personnes au chômage, de les mettre en relation avec les employeurs et de les accompagner pour un retour à l’emploi.

    Ainsi, cette organisation finance des formations au bénéfice des demandeurs d’emploi souhaitant gagner en compétence pour faciliter leur embauche.

    Le financement de Pôle emploi peut servir à compléter la mobilisation des droits à la formation du CPF si ces derniers sont insuffisants pour une prise en charge totale du coût de votre formation.

    Quelles aides financières pour les bénéficiaires de l’allocation chômage ?

    Si vous êtes demandeur d’emploi et percevez l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), vous pouvez recevoir certaines aides selon l’une des situations suivantes :

    • Si votre formation dure le temps de vos droits au chômage, vous pouvez obtenir l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (AREF). La formation concernée doit être validée par un conseiller Pôle emploi et s’intégrer à votre projet personnalisé d’accès à l’emploi. Le montant de l’AREF est versé dans la limite de vos droits au chômage.
    • Si la période de formation dépasse la durée de vos droits à indemnisation, alors vous pouvez demander la rémunération de fin de formation (RFF) ou l’allocation spécifique de solidarité (ASS). À défaut, vous devenez stagiaire de la formation sans rémunération. 

    La rémunération des demandeurs d’emploi non indemnisés

    Même sans avoir droit à l’ARE, il vous est possible de bénéficier de la rémunération de formation Pôle emploi (RFPE). Pour cela, votre formation doit être conventionnée par Pôle emploi et correspondre à votre projet personnalisé d’accès à l’emploi.

    À noter que la RFPE ne peut pas être cumulée avec l’ASS que vous perceviez avant votre entrée en formation. En conséquence, le bénéfice de l’ASS s’arrête pendant toute la durée du versement de la RFPE.

    En complément de la RFPE, Pôle Emploi peut verser la rémunération publique de stage. Il faut que le stage en question soit agréé par le Conseil régional ou l’État. 

    Quel organisme de la région peut aider dans le financement d'une formation ?

    Le Conseil régional apporte un abondement. Il s’agit d’une somme d’argent complétant les financements d’autres dispositifs : le CPF, les allocations destinées aux demandeurs d’emploi ou les aides de l'AGEFIPH (association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

    Pôle emploi collabore avec la région et propose l’AIF (aide individuelle à la formation) qui couvre les frais pédagogiques des formations entrant dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi.

    Les personnes qui ne bénéficient pas de l’ARE peuvent percevoir une rémunération de la région si la formation respecte les trois critères suivants :

    • La formation ouvre les droits à la rémunération ;
    • Elle dure 150 heures au minimum ;
    • Elle est agréée par le Conseil régional.

    Est-ce que la CAF peut financer une formation ?

    La CAF (caisse des allocations familiales) octroie une aide pour la formation préparant au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). Ce financement peut se cumuler avec les aides des autres organismes de financement. C’est un avantage important puisque le BAFA coûte entre 800 € et 1000 €.

    Pour la session d’approfondissement ou de qualification de la formation, le bénéficiaire perçoit une aide de 91,47 €, quelle que soit sa situation financière. Ce montant atteint 106,71 € s’il s'agit d'une formation en lien avec l’accueil des jeunes enfants.

    Dans certains départements, les futurs animateurs peuvent obtenir des aides supplémentaires s’ils se forment à l’accueil des enfants en situation de handicap.

    Image
    Jules-demoiseau-expert-comptable
    Jules DAMOISEAU
    Accompagne les freelances à créer leur société chez L-Expert-Comptable.com

    Si vous êtes à la recherche de réactivité, conseils ou encore d'accompagnement, tout ça avec le sourire, c'est en Jules que vous pouvez avoir confiance.