La formation à distance : avantages, inconvénients et financement

L'article en brefL'essor de la formation à distance représente une véritable révolution dans l'accès à l'éducation et au perfectionnement professionnel, offrant une flexibilité inégalée aux apprenants du monde entier. En supprimant les barrières géographiques et en réduisant considérablement les coûts liés aux déplacements et à l'infrastructure, cette modalité d'apprentissage s'adapte parfaitement aux exigences d'un marché du travail en constante évolution. Grâce à l'utilisation de technologies telles que l'internet, les visioconférences, et les outils interactifs, elle permet une interaction directe et personnalisée entre formateurs et étudiants, tout en favorisant l'autonomie et la flexibilité dans l'organisation des études.

Néanmoins, la formation à distance n'est pas exempte de défis, notamment pour les matières complexes nécessitant une interaction face à face ou pour les apprenants moins autonomes. L'absence d'un environnement d'apprentissage collectif peut également réduire les opportunités de partage de connaissances et d'entraide parmi les étudiants. De surcroît, le marché de la formation à distance attire des organismes de qualité variable, rendant crucial le choix d'un prestataire sérieux. Malgré ces obstacles, les cadres juridiques et les possibilités de financement, tels que le compte personnel de formation (CPF) et le congé individuel de formation (CIF), contribuent à sécuriser et à encourager l'accès à cette forme d'éducation, soulignant son rôle essentiel dans le développement professionnel continu.
Temps de lecture : 3minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Aurélia HEYAccompagnement des freelances chez L'Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
formation-a-distance

Bien se former est capital pour s’adapter au marché du travail et envisager une reconversion si son secteur est bouché. Ainsi, de nombreuses aides existent, visant à favoriser la formation professionnelle dans un monde en perpétuelle mutation.

Dans un tel contexte, la formation à distance a connu une croissance exceptionnelle ces dernières années, et de nombreux organismes de formation ont pris acte de cette évolution. Faut-il cependant y recourir ou préférer la formation classique ? C’est la question à laquelle cet article tentera de répondre. 

Qu’est-ce que la formation à distance ?

Celle-ci permet de dispenser des enseignements sans que le formateur et la personne formée soit physiquement présents dans un lieu déterminé.
Différents canaux peuvent ainsi être utilisés :

  • La poste (envoi de DVD, de livres ou de logiciels)
  • Internet (les cours sont directement dispensés en ligne), 
  • Le téléphone,
  • Les mails, par un échange régulier d’informations,
  • Les visioconférences. 

Les formations dispensées peuvent être préalablement constituées et ainsi, l'élève dispose de données brutes qu’il doit exploiter (livres, DVD).

Une plus grande interactivité peut également être recherchée et sur ce point, Internet demeure un outil particulièrement adapté, permettant notamment un échange direct entre le formateur et les étudiants et une prise en compte de la personnalité de ceux-ci. 

Ainsi, de nombreux organismes de formation proposent des outils de formation à distance de plus en plus novateurs et personnalisés qui permettent d’atténuer les inconvénients inhérents à de telles procédures.

Les avantages de la formation à distance

La formation à distance présente des avantages logistiques indéniables, puisque la présence physique du stagiaire n’est pas requise. Ainsi, il n’est pas nécessaire de prévoir de longs et coûteux déplacements et toute personne peut avoir accès à la formation, quelle que soit sa situation géographique (zone éloignée des centres économiques où se situe l’immense majorité des formateurs).

Globalement les coûts sont largement réduits car les contraintes matérielles sont en partie supprimées (location de locaux, présence d’un formateur…)

En outre, internet a permis d’améliorer les conditions d’exercice de la formation à distance, qui était auparavant cantonnée à l’envoi postal. Ainsi, l’étudiant peut communiquer avec son formateur par mail ou visioconférence, utiliser des vidéos et autres outils interactifs ou faire les évaluations directement en ligne, ce qui lui confère une autonomie plus efficiente. 

Enfin, la formation à distance favorise l’alternance, car les travailleurs peuvent se former tout en conservant une activité professionnelle à temps plein ou partiel.

Les inconvénients de la formation à distance

Malgré ses nombreux attraits, la formation présente certains inconvénients, pouvant être partiellement atténués si l’organisme formateur met à disposition des outils innovants et efficaces.

Ainsi, dans de nombreuses hypothèses, l’absence physique du formateur peut être préjudiciable, en particulier lorsque la matière enseignée est très technique (fiscalité, droit, finance, économique…). Les étudiants sont ainsi plus ou moins livrés à eux-mêmes et peuvent moins aisément poser des questions précises lorsqu’ils ne maîtrisent pas certains concepts.

De plus, les personnes assistant à des cours collectifs développent des réflexes de solidarité et de partage des connaissances, facilitant l’apprentissage.

En outre, la formation à distance est principalement destinée aux personnes déjà autonomes et organisées, pouvant exploiter le matériel éducatif fourni. Elle est moins adaptée aux individus ayant des problèmes d’organisation et de concentration, qui devront privilégier des cadres plus structurés et encadrés.

La formation à distance, qui requiert des investissements plus modestes, favorise les organismes peu fiables, qui profitent sans garantie de résultat de ce marché porteur et juteux. De ce fait, les étudiants devront analyser avec discernement le sérieux des organismes qu’ils contacteront.

Les règles juridiques relatives à la formation à distance

La loi du 5 mars 2014 et le décret d’application du 20 août 2014 sont venus encadrés juridiquement la formation à distance.
Ainsi, l’organisme de formation doit préciser les informations suivantes :

  • La nature des travaux demandés au stagiaire et le temps estimé pour les réaliser,
  • Les modalités de suivi et d’évaluation, 
  • Les moyens pédagogiques et techniques mis à disposition du stagiaire (compétences et qualifications des formateurs, modalités techniques de l’accompagnement, périodes mises à disposition pour s’entretenir avec le formateur…).

En outre, l’assiduité du stagiaire doit être établie (feuille de présence, évaluations…)

Le financement de la formation à distance

Les salariés peuvent financer leur formation à distance grâce au compte personnel de formation (CPF) et au congé individuel de formation (CIF). 
Le premier est destiné à tous les salariés et permet à ceux-ci de bénéficier d’un contingent d’heures de formation financé par l’employeur (ce compte est régulièrement crédité).

Le second permet d’obtenir un congé financé par l’employeur pour entreprendre des opérations de formation, afin d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

En outre, les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une aide individuelle à la formation. Pour cela, il convient de consulter son conseiller Pôle emploi. 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.