DCG par correspondance : conditions, programme, coût

L'article en brefLe DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion) est une formation diplômante de niveau licence (Bac+3), étape cruciale pour ceux qui aspirent à obtenir le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable). Accessible aux titulaires d’un Bac général ou technologique, il comporte 13 unités d’enseignement (UE) couvrant des domaines variés comme la fiscalité, le management, et la finance. La préparation au DCG peut se faire en présentiel ou par correspondance, une option prisée des actifs en reconversion professionnelle.

Le DCG à distance est proposé par plusieurs organismes comme le CNAM et Comptalia. Le CNAM, en partenariat avec l’INTEC, offre des cours par correspondance via des envois postaux, des téléchargements et des visioconférences, avec des tarifs allant de 240 à 450 euros par UE. Comptalia propose une formation complète incluant des cours vidéo, des séances en direct, un soutien pédagogique rapide, des cas pratiques et des examens blancs, pour un coût pouvant atteindre 3 000 euros. Les coûts des autres formations par correspondance varient généralement entre 3 000 et 5 000 euros. Les salariés peuvent solliciter un Congé Individuel à la Formation (CIF) pour financer leur formation et conserver une partie de leur salaire pendant leur absence.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 31/05/2024
Image
Diplôme comptabilité

Le DCG et le DCG par correspondance

Le DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion) est la première étape vers la validation du fameux DEC (Diplôme d’Expertise Comptable) ouvrant droit au métier d’expert-comptable. Plus exactement, le DCG est une formation diplômante de niveau licence (Bac+3) qui peut déboucher sur la validation d’une seconde étape, le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion) de niveau Bac +5.
L’enseignement est dispensé dans des lycées ou des écoles privées, mais il est également possible de suivre les cours par correspondance et ainsi se préparer à l’examen. Cette formule est appréciée des actifs en reconversion professionnelle qui souhaitent donner un second souffle à leur carrière sans retourner sur les bancs de l’école

Conditions pour pouvoir se présenter au DCG

L’examen du DCG est organisé par le ministère de l’Éducation Nationale. Pour avoir le droit de vous inscrire à l’examen et de vous y présenter, vous devez au minimum être titulaire d’un Bac général ou de certaines filières technologiques (STG, STT).

Le programme du DCG en bref

Pour valider le DCG, vous devez valider 13 unités d’enseignement, appelées « UE » (vous pouvez être dispensé de certaines UE au vu de votre parcours professionnel ou de votre formation antérieure). Fiscalité, management, anglais des affaires, droit social, économie, finance... Les unités enseignées au DCG vous offrent une vision transverse de l’entreprise et de l’environnement économique.
En présentiel, l’enseignement est réparti sur 3 années, mais vous pouvez valider l’examen en 1 à 4 années selon votre motivation et le nombre d’UE dont vous pouvez vous exempter. Les enseignements sont lourds et vous devez être conscient de la charge de travail que représente la validation du diplôme, surtout si vous exercez une activité professionnelle en parallèle.

Comment fonctionne le DCG à distance ?

De manière générale, le DCG par correspondance se fait par Internet via des cours en ligne dispensés par les organismes en charge de vous préparer à l’examen du DCG. Certains envoient aussi des enseignements par courrier, assortis d’exercices pour vous entraîner. Des forums de discussion et des rendez-vous en présentiel entre professeurs et étudiants sont souvent organisés, tout comme des tests en ligne pour vous entraîner. Souvent, le passage de l’examen est organisé dans les locaux de l’organisme qui vous a formé, en parallèle à l’examen de l’État, c’est-à-dire fin mai.

Attention, pour pouvoir vous présenter à l’examen du DCG, vous devrez vous inscrire officiellement auprès du Ministère de l’Éducation Nationale. Vous pouvez vous rendre sur le site du Service Académique des Examens et Concours : siec.education.fr.

Le DCG par correspondance avec le CNAM

L’Institut National des Techniques Economiques et Comptables (INTEC) est spécialisé dans les études diplômantes des métiers du chiffre. L’INTEC est un peu l’école officielle de préparation au DCG et elle vous forme en présentiel (cours magistraux, TD) ou à distance, en partenariat avec le CNAM. Ainsi, en passant par le CNAM, vous accédez à l’enseignement de l’INTEC grâce à l’envoi des cours par voie postale ou par téléchargement, ainsi que des devoirs à rendre selon le calendrier de l’INTEC. Vous pouvez même assister aux cours magistraux de l’INTEC dispensés en direct de Paris grâce au service de visioconférence.
Les tarifs vont de 240 à 450 euros par unité d’enseignement selon la formule de correspondance choisie (envoi des cours par voie postale, téléchargement, suivi des cours par visioconférence...).


Le DCG par correspondance avec Comptalia

Comptalia est une école privée par correspondance, spécialisée dans les métiers du chiffre. Elle propose de vous préparer à l’examen du DCG via des cours vidéo et des cours écrits, des séances en direct avec un formateur, un service d’assistance pédagogique disponible sous 24 heures si vous avez des questions, la réalisation de cas pratiques et d’examens blancs... Comptalia offre un service de préparation aux épreuves orales grâce à l’entraînement d’un formateur par webcam. L’école vous fournit également le logiciel CIEL et vous forme à son utilisation. Vous pouvez par ailleurs prolonger la formation sans frais supplémentaires en cas de besoin.
La formation peut aller jusqu’à 3 000 euros.

Le DCG par correspondance : combien ça coute ?

Il existe d’autres organismes de formation dédiés à la préparation du DCG par correspondance (l’ENCG, l’EFC...). Les tarifs vont en moyenne de 3 000 à 5 000 euros. Les salariés qui souhaitent arrêter de travailler pour se former peuvent solliciter un Congé Individuel à la Formation (CIF) via leur OPCA. La formule permet de financer une partie des frais pédagogiques ou de conserver une partie de sa rémunération (80 à 90 % du salaire) pendant la durée d’absence.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.