Calculer votre DIF

Le DIF (Droit Individuel à la Formation) est un dispositif qui permet aux salariés d’acquérir des heures de formations rémunérées ou indemnisées par l’employeur, pour pouvoir monter en compétence, se reconvertir ou valider leurs acquis. Le nombre d’heures acquises au titre du DIF chaque année civile dépend du nombre d’heures travaillées et de la nature du contrat de travail. Un salarié en CDI acquiert 20 heures de formation par an ou 120 heures sur 6 ans (plafond du DIF). Pour un salarié en CDD ou à temps partiel, la durée de formation acquise est calculée au prorata temporis.


Présentation de l’outil


Ce calculateur du nombre d’heures de DIF vous permet de savoir combien d’heures de formations vous avez acquis au cours de votre contrat de travail et, in fine, le nombre d’heures de formation rémunérée (ou indemnisée) auquel vous pouvez prétendre auprès de votre employeur, en partenariat avec l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) dont relève l’entreprise (le plus connu étant le FONGECIF).

Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions de notre calculateur des heures de DIF en renseignant :

  • le type de contrat de travail auquel vous êtes soumis (CDD, CDI)

  • le temps de travail effectué (temps plein, temps partiel)

  • la date de début de contrat de travail

  • la date de fin de contrat de travail ou la date à laquelle vous souhaiter finir la période d’évaluation du nombre d’heures de DIF

  • le cas échéant, le nombre d’heures de DIF d’ores et déjà utilisées sur votre compte de formation professionnelle et/ou le nombre d’heures de DIF acquises via un contrat de travail antérieur et reporté sur le dernier en date (portabilité du DIF).


Le Droit Individuel à la Formation : L’essentiel à savoir

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est un dispositif qui permet aux salariés et aux fonctionnaires d’acquérir des heures de formation rémunérées ou indemnisées par l’employeur pour pouvoir bénéficier d’une formation professionnelle continue. Celle-ci doit permettre la reconversion, l’évolution de carrière, la validation des acquis...

La formation réalisée par le salarié dans le cadre du DIF peut se dérouler en dehors des heures de travail, sauf si un accord prévoit le contraire. Dans ce cas, une allocation est perçue par le salarié correspondant à 50 % de son salaire net. L’employeur assure également le remboursement des frais de transport et de formation.


Le DIF et le Compte Personnel de Formation (CPF)

Les heures acquises au titre du DIF sont comptabilisées sur un Compte Personnel de Formation (CPF) ouvert à chaque actif français et destiné à le suivre tout au long de sa carrière.

Le calcul des droits acquis au DIF


Le nombre d’heures de DIF par an

Le nombre d’heures de formation acquises est fonction du nombre d’heures travaillées au cours d’une année civile. Ainsi :

  • lorsque le salarié est en CDI, le DIF donne droit à 20 heures de formation par an ou 120 heures sur une durée de 6 ans (qui correspond au plafond du DIF).

  • Pour les CDD et les salariés à temps partiel, la durée de la formation acquise pour le DIF est calculée au prorata temporis.



Conditions pour prétendre au DIF

  • Les personnes en CDI doivent disposer d’un an d’ancienneté au minimum pour acquérir des heures de formations dans le cadre du DIF. Chaque année, l’entreprise doit présenter par écrit les droits acquis par le salarié au titre du DIF.

  • Les personnes en CDD peuvent prétendre au DIF à partir du 4e mois de travail (consécutif ou non) au cours des 12 derniers mois. Le salarié doit solliciter le DIF en s’adressant à l’entreprise dans laquelle il effectue son contrat

  • Les intérimaires peuvent prétendre au DIF après 2 700 heures de travail dans une entreprise de travail temporaire, dont 2 100 heures dans l’entreprise où le salarié effectue la demande, sur une période de 24 mois consécutifs.

Le DIF ne concerne ni les contrats en alternance ni les contrats d’apprentissage.


La portabilité à prendre en compte dans le calcul du DIF

  • En cas de licenciement : le DIF est transférable d’une entreprise à une autre sauf en cas de licenciement pour faute grave ou lourde.

  • En cas de démission : le salarié peut demander à en bénéficier à condition que certaines actions ne soient pas engagées (bilan de compétence, validation des acquis...)

  • En cas de retraite : le DIF n’est pas transférable, le salarié perd son droit à la formation professionnelle

Quelles formations choisir ?

Les formations ouvertes aux salariés dans le cadre du DIF sont des formations continues dédiées à leur reconversion, évolution professionnelle, validation des acquis. Le salarié peut choisir la formation de son choix au titre de ses heures de DIF mobilisables, à condition que la formation en question soit éligible, c’est-à-dire qu’elle figure dans la liste des formations certifiées par la branche d’activité concernée.

Le mieux est de vous tourner vers votre OPCA pour obtenir la liste des formations éligibles au DIF.

Comment bénéficier du DIF ?

Pour bénéficier du droit individuel à la formation, le salarié doit faire la demande à l’entreprise pour laquelle il travaille et avoir son approbation. Il s’agit d’un accord écrit entre le salarié et l’employeur. Ce dernier dispose de 30 jours pour donner sa réponse.

Dans le cas d’une réponse négative, le salarié peut faire une demande auprès de l’organisme dont relève l’entreprise pour la formation de ses effectifs (généralement, le FONGECIF). Si l’organisme accepte le DIF, il financera lui-même la formation et se retournera vers l’employeur pour obtenir une participation financière.

Pour gérer vos heures de DIF, vous pouvez créer un compte personnel sur le site officiel : moncompteformation.gpuv.fr/espace personnel.


Attention, le DIF et les fonctionnaires

Notez que les agents publics (fonctionnaires), mais aussi titulaires ou agents contractuels bénéficient, depuis le 1er janvier 2017, d’un compte personnel d’activité composé d’un Compte Personnel de Formation (CPF) et d’un Compte d’Engagement Citoyen (CEC) servant à cumuler vos droits acquis au DIF on consommés au 31 décembre 2016.


Le Compte Personnel de Formation (CPF) pour les indépendants

Bonne nouvelle ! Sachez qu’à compter de 2018, les entrepreneurs qui relèvent des Travailleurs Non-Salariés (TNS) bénéficieront eux-aussi d’un Compte Personnel de Formation pour cumuler leurs heures cotisées pour la formation professionnelle.