Simulateur de revenus en auto-entrepreneur

Mis Ă  jour le 14/10/22
Anticiper les dĂ©penses professionnelles (impĂŽts, cotisations sociales) est primordial afin que le travailleur indĂ©pendant puisse maintenir un Ă©quilibre financier pour le bien de son activitĂ©. Toutefois, ses revenus sont gĂ©nĂ©ralement irrĂ©guliers, rendant difficile l’estimation d'un montant net mensuel ou annuel. Des simulateurs permettent de calculer les principales charges du freelance et d’obtenir un revenu net en fonction de son statut.

Simulateur de revenus en auto-entrepreneur

Les valeurs calculées ne sont que des estimations, elles peuvent varier des valeurs réelles.


Vos informations


Pour la simulation, votre rémunération est...

Mensuelle
Annuelle

... et quelle est la nature de votre activité ?

Artisanale
Commerciale
Libérale

Combien gagne un freelance ?

Les revenus du travailleur indépendant varient selon la nature de son activité (artisanale, commerciale ou libérale), l'expertise du freelance, son temps de travail et l'importance de sa clientÚle.

Le chiffre d’affaires du micro-entrepreneur

Pour chaque activitĂ© facturĂ©e, le freelance obtient la rĂ©munĂ©ration de son travail. L’addition de toutes les recettes forme le chiffre d’affaires.

Si le travailleur indĂ©pendant est soumis au rĂ©gime rĂ©el de la TVA (taxe sur la valeur ajoutĂ©e), alors le montant facturĂ© est dit TTC (toutes taxes comprises). Il comprend le montant HT (hors taxes) de la vente ou de la prestation et la TVA correspondante. Pour autant, cette taxe n'est pas une recette pour le freelance. En effet, ce dernier la collecte puis la verse Ă  l’État.

En revanche, un freelance bénéficiant de la franchise en base de TVA facture toutes ses missions avec un montant HT égal au montant TTC, puisqu'aucune TVA n'est ajoutée dans la facturation.

Dans tous les cas, c'est donc le chiffre d'affaires HT qu'il faut prendre en compte pour l'estimation des revenus nets de l'auto-entrepreneur.

Le salaire des gérants d'EURL ou de SASU

Pour un dirigeant d'EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou de SASU (société par actions simplifiée), les bénéfices générés par l'activité professionnelle sont comptablement distincts de la rémunération du gérant.

Toutefois, les bénéfices professionnels réalisés par l'EURL, salaire inclus, sont d'office soumis à l'impÎt sur le revenu (IR) et servent de base de calcul pour les cotisations sociales, à moins d'opter pour l'impÎt sur les sociétés (IS).

La SASU est redevable de l'IS par défaut sauf si elle opte pour l'IR. Si l'entreprise est soumise à l'IS, alors seule la rémunération du gérant est soumise à l'IR et sert d'assiette pour le calcul des cotisations sociales.

 

Les charges fiscales du travailleur indépendant

L’impĂŽt sur le revenu ou l'impĂŽt sur les sociĂ©tĂ©s

Une micro-entreprise et une EURL sont soumises par dĂ©faut Ă  l’IR. Pour les ventes de marchandises et les prestations de services commerciales ou artisanales, les bĂ©nĂ©fices concernĂ©s sont des bĂ©nĂ©fices industriels et commerciaux (BIC). Pour les autres prestations de services et les activitĂ©s libĂ©rales, il s’agit de bĂ©nĂ©fices non commerciaux (BNC).

Si le freelance est le prĂ©sident d’une SASU, son entreprise est soumise Ă  l’IS de plein droit. Le taux d’imposition peut ĂȘtre de 15 % ou de 25 % selon les bĂ©nĂ©fices nets de la sociĂ©tĂ©. Par ailleurs, la SASU peut opter pour l’IR uniquement pendant les cinq premiĂšres annĂ©es d’exercice. Au-delĂ  de ces annĂ©es, l'entreprise ne pourra plus demander l'IR. La durĂ©e de l'imposition sur le revenu dure cinq ans.

Les autres taxes du freelance

Outre l’IR ou l'IS, le travailleur indĂ©pendant doit payer la TVA sauf s’il bĂ©nĂ©ficie de la franchise en base de TVA. Pour la SASU et l’EURL, les charges fiscales comprennent Ă©galement la contribution Ă©conomique territoriale (CET) composĂ©e de la cotisation sur la valeur ajoutĂ©e des entreprises (CVAE) et de la cotisation fonciĂšre des entreprises (CFE). Le freelance peut en ĂȘtre exonĂ©rĂ© si son chiffre d’affaires est infĂ©rieur Ă  un certain seuil.

 

Comment sont calculées les cotisations sociales dues à l'URSSAF ?

Les cotisations sociales d’une micro-entreprise

Les indépendants relevant du régime micro-social versent des cotisations calculées sur leurs bénéfices mensuels ou trimestriels.

Les taux pratiqués pour les cotisations sociales sont les suivants :

  • 22 % pour les prestations de services relevant des BIC ou des BNC et les activitĂ©s libĂ©rales ;
  • 12,8 % pour les ventes de marchandises.

Les charges sociales d'une EURL ou d'une SASU

Si l'entreprise est soumise à l'IR, les charges sociales sont calculées sur les bénéfices professionnels. Néanmoins, si elle est redevable de l'IS, le montant des cotisations sociales est déterminé selon la rémunération du dirigeant. Il est préférable que le salaire soit fixe pour limiter le coût des charges sociales.

Pour la SASU, l’absence de rĂ©munĂ©ration du prĂ©sident associĂ© unique, affiliĂ© au rĂ©gime gĂ©nĂ©ral de la sĂ©curitĂ© sociale, permet l’exonĂ©ration des charges sociales. En revanche, le gĂ©rant d'EURL associĂ© unique qui ne se rĂ©munĂšre pas doit tout de mĂȘme verser des cotisations minimales car il est considĂ©rĂ© comme un travailleur non-salariĂ©.

 

Le simulateur des cotisations sociales et des revenus du brut au net

DĂ©couvrez nos simulateurs de revenus Ă  destination des micro-entrepreneurs ou aux gĂ©rants de SASU. Il vous suffit de renseigner votre chiffre d'affaires ou votre rĂ©munĂ©ration selon votre statut. Le calculateur dĂ©termine automatiquement les cotisations. À noter que les calculs sont uniquement indicatifs et ne se substituent pas aux valeurs rĂ©elles des organismes gĂ©rant l'impĂŽt ou les cotisations sociales.