Comment calculer le salaire net imposable en 2018 ?

Mis à jour le 04/05/2018

Le salaire net imposable figure sur la fiche de paie et est déclaré tous les ans entre avril et juin pour être soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu des personnes physiques (après la déduction de l’abattement de 10% ou des frais réels).

Salaire net imposable = Salaire net à payer + Indemnités journalières de la sécurité sociale + Avantages en nature + CSG non déductible + CRDS
Salaire net = Salaire brut - Cotisations salariales


Notes: 4 (75 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.56
Moyenne: 3.6 (75 votes)

Qu'est-ce que le salaire net imposable

Le salaire net imposable est l'ensemble des rémunérations (dont les indemnités journalières de Sécurité Sociales versées en cas de congés maladie) qui ont fait l'objet d'un paiement effectif au cours de l'année d'imposition, augmenté des avantages en nature perçus par le salarié (ex : voiture de fonction).

Il est mentionné au bas de la fiche de paie sous la mention cumul imposable ou net imposable. Il excède généralement le montant du salaire perçu et ainsi le salarié est imposé sur des sommes dont il n’a pas disposées :

Salaire net imposable = salaire net à payer + IJSS* + avantages en nature + CSG non déductible + CRDS (totalement non déductible)

*IJSS : Indemnités Journalières de Sécurité Sociale, ce sont des indemnités versées par sécurité dans le cadre d'un arrêt de travail pour congé de maternité ou de maladie.

Salaire net à payer et salaire net imposable

Le salaire net à payer le salaire perçu par le salarié : il apparaît généralement sur la fiche de paie avec la mention "Net à payer". C'est le salaire brut après déduction des cotisations salariales obligatoires :

Salaire net = Salaire brut - Cotisations salariales

Le salaire imposable est le salaire net auquel on ajoute les avantages en nature et les cotisations salariales non déductibles de l'impôt. Les cotisations sociales obligatoires ou complémentaires salariales sont déduites de ce salaire. Les cotisations facultatives ou versées au titre de contrats individuels souscrits sur l'initiative du salarié, comme les mutuelles, ne sont pas déductibles du salaire imposable. 

NB : Une cotisation déductible diminue le salaire brut pour déterminer le salaire net à payer. Une cotisation non déductible diminue le salaire brut pour déterminer le salaire net à payer mais est prise en compte pour le net imposable, c'est-à-dire le net qui sera déclaré aux impôts. 6,9% de la CSG sont déductibles, le surplus (2,4%) ne se déduit pas de la rémunération. La CRDS est quant à elle entièrement non déductible.

Salaire brut et salaire net

Le salaire brut est le salaire de référence pris avant la déduction des cotisations salariales et de l’impôt sur le revenu. Cette notion est souvent utilisée lors des entretiens d’embauche ou sur les offres d’emploi, mais n’a pas de réalité économique tangible pour le salarié (seul le salaire net est significatif pour lui).

En revanche, les charges patronales ont déjà été déduites du revenu brut, elles n'apparaissent pas sur la fiche de paie qui calcule le salaire net à partir du salaire brut. Une partie des charges patronales est calculée à partir du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (Pass), son montant en 2018 est de 3.311€ :

Nature des cotisations

Taux

Assiette

Contribution solidarité autonomie

0,3%

Salaire total

Assurance maladie

13%

Salaire total

Assurance vieillesse plafonnée

8,55%

Entre 0 et 3.311 € par mois (1 Pass)

Assurance vieillesse déplafonnée

1,85%

Salaire total

Allocations familiales

5,25% ou 3,45%

Salaire total

Cotisation chômage

4%

Entre 0 et 13.244 € par mois (4 Pass)

Fonds de garantie des salaires

0,25%

Entre 0 et 13.244 € par mois

Retraite complémentaire non cadre (tranche A)

4,65%

Entre 0 et 3.311 € par mois

Retraite complémentaire non cadre (tranche B)

12,15%

Entre 3.311 et 9.933 € par mois (3 Pass)

Retraite complémentaire cadre (tranche A)

4,65%

De 0 à 3.311 € par mois

Retraite complémentaire cadre (tranche B)

12,75%

De 3.311 à 13.244 € par mois

Retraite complémentaire cadre (tranche C)

20,55%

De 13.244 à 26.488 € par mois (8 Pass)

Assurance décès

1,5%

De 0 à 3.311 € par mois.

Aide au logement

0,10%

De 0 à 3.311 € par mois.

Formation professionnelle

de 0,55 à 1%

Masse salariale

Taxe apprentissage

0,68%

Masse salariale

Le salaire net est le salaire effectivement perçu par le salarié, qui figure sur son compte bancaire. Il est calculé à partir du salaire brut auquel on déduit les cotisations salariales dont voici le montant : 

Nature des charges

Assiette

Taux

CSG

98,25% du salaire brut

9,2%

CRDS

Même assiette que pour la CSG

0,5%

Assurance vieillesse plafonnée

Dans la limite d’1 Pass (3.311 € mensuels)

6,90%

Assurance vieillesse déplafonnée

Salaire total

0,4%

Assurance chômage

Dans la limite de 4 Pass (13.244 euros mensuels)

0,95%

Retraite complémentaire non cadres. Tranche A

Dans la limite d’1 Pass (3.311€)

3,1%

Retraite complémentaire non cadres. Tranche B

De 3.311 à 9.933 € de rémunération mensuelle

8,1%

Retraite complémentaire cadres. Tranche A

Dans la limite d’1 plafond de la sécurité sociale

3,1%

Retraite complémentaire cadres. Tranche B

De 3.311 à 13.244 € de rémunération mensuelle

7,8%

Retraite complémentaire cadres. Tranche C

De 13.244 à 26.488 € de rémunération mensuelle

20,55% (part salariale et patronale à répartir librement).

En 2018, la hausse de la CSG est compensée par une baisse des cotisations chômage et une suppression des cotisations maladie.

Le salaire soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu

Le salarié n’est pas imposé sur la totalité du salaire net imposable mentionné sur sa déclaration d’impôt sur le revenu. En effet, l’administration applique automatiquement un abattement de 10% (plafonné à 12 305 euros) et ainsi, le salaire est imposé sur 90% de son montant déclaré. Le contribuable peut en outre opter pour la déduction des frais engagés dans le cadre de son activité professionnelle : frais de repas, frais kilométriques, frais de double résidence…

Qu'est-ce que le revenu net imposable ?

Le revenu net imposable est le salaire net augmenté des autres catégories de revenus soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Le revenu net imposable est la somme de tous les revenus catégoriels :

Revenu brut global et net imposable

Le revenu brut global est égal à la somme des catégories de revenus obéissant chacune à des règles d’imposition des produits et de déduction des charges. Le revenu net imposable, soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu, est calculé à partir du revenu brut global, auquel on soustrait les charges déductibles du revenu global (pensions alimentaires, versements sur un PERP…). Certains revenus font l’objet d’une fiscalité particulière et ne sont pas intégrés dans le revenu net imposable : plus-values immobilières, revenus du capital mobilier soumis à la flat tax, revenus exonérés (PEA…).

Créez votre entreprise gratuitement  Avec L-Expert-comptable.com, vous pouvez créer votre entreprise gratuitement. EN SAVOIR PLUS