La comptabilité de trésorerie : comment ça marche ?

L'article en brefLa comptabilité de trésorerie, axée sur une approche simple et directe, ne prend en compte que les mouvements réels d'argent, soit les encaissements et décaissements, facilitant ainsi la gestion comptable des petites entreprises, des professions libérales et des associations. Cette méthode, qui permet de réduire considérablement le temps consacré à la comptabilité grâce à une saisie allégée, est idéale pour les structures cherchant à optimiser leur gestion financière sans s'embarrasser des complexités des dettes et créances jusqu'à la clôture de l'exercice. Toutefois, elle n'est pas universellement applicable, car elle s'adapte mieux à certains statuts et seuils de chiffre d'affaires, offrant une alternative moins coûteuse et plus rapide que la comptabilité d'engagement, plus détaillée et rigoureuse.

Cependant, cette simplicité vient avec ses limites, notamment une moins bonne visibilité sur les créances et les dettes, rendant parfois le suivi des paiements et le besoin en fonds de roulement plus complexes à gérer. La fin de l'exercice peut révéler la nécessité d'ajustements comptables pour les opérations non reflétées dans les relevés bancaires, notamment pour les entreprises assujetties à la TVA. Malgré ces inconvénients, la comptabilité de trésorerie demeure une solution attractive pour les entreprises éligibles, grâce à sa facilité de mise en œuvre et la légèreté de sa gestion quotidienne, soulignant l'importance de bien choisir son mode de comptabilité en fonction de la structure et des besoins spécifiques de chaque entreprise.
Besoin d'aide dans la gestion comptable de votre entreprise ?Contactez-nous
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 4minDernière mise à jour : 03/04/2024
Image
comptabilite-de-tresorerie

Méthode allégée et simplifiée, la comptabilité de trésorerie consiste à n'enregistrer que les encaissements et les décaissements. Opposée à la comptabilité d’engagement, elle ne s’adresse cependant pas à toutes les entreprises. 

La comptabilité de trésorerie, comment ça marche ? Les réponses dans cet article avec L-Expert-Comptable.com.

En quoi consiste la comptabilité de trésorerie ?

La comptabilité de trésorerie est une méthode qui consiste à n’enregistrer dans les livres de trésorerie que les encaissements, les décaissements, les recettes et les dépenses, et à ne tenir compte des dettes et des créances qu’à la clôture de l’exercice comptable. 

Il s’agit d’une méthode simple basée sur les flux financiers de l’entreprise, qui sont comptabilisés à partir des relevés bancaires, du mode de règlement et de la nature des opérations. Avec la comptabilité de trésorerie, les dettes et les dépenses de l'entreprise ne sont enregistrées qu’à la fin de l’exercice. 

La comptabilité de trésorerie permet une saisie comptable allégée et donc un gain de temps non négligeable. Toutes les entreprises ne peuvent toutefois pas opter pour ce type de comptabilité et doivent alors se tourner vers la comptabilité d'engagement, plus complexe et plus rigoureuse.

Quelles entreprises peuvent tenir une comptabilité de trésorerie (TPE, PME, associations...) ?

Les entreprises qui doivent tenir une comptabilité de trésorerie sont peu nombreuses et cette obligation est variable en fonction du type d’activité exercée. 

Les entreprises relevant de la catégorie BNC (Bénéfices Non Commerciaux) qui exerce une activité non commerciale (telles que les professions libérales), doivent appliquer une comptabilité de trésorerie, mais ont également la possibilité d’opter pour une comptabilité d’engagement.

Les entreprises relevant du régime d’imposition réel simplifié, dans la catégorie BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) doivent quant à elles appliquer une comptabilité d’engagement, de plein droit ou par option, à moins que leur chiffre d’affaires annuel ne soit inférieur à certains seuils, auquel cas une comptabilité de trésorerie peut être envisagée. 

Ce type de comptabilité étant allégée, elle est surtout privilégiée par les petites entreprises (TPE/PME) dont la clientèle effectue les paiements sans aucun délai. Elle est également la comptabilité de base des associations d'utilité publique.

Avantages et inconvénients de la comptabilité de trésorerie (gestion simplifiée, suivi facilitée, saisie comptable allégée...)

Les avantages de la tenue d’une comptabilité de trésorerie pour votre entreprise sont notamment :

  • Un gain de temps : La comptabilité de trésorerie, étant simplifiée, permet de gagner un temps considérable lors de la gestion comptable de l’entreprise.
  • Des frais de comptabilité moins onéreux : Avec la comptabilité de trésorerie, l'expert-comptable peut procéder au traitement des dossiers de l’entreprise dans des délais plus courts, ce qui diminue les frais engendrés par ses honoraires et permet à l'entreprise de diminuer ses dépenses.
  • Un travail de saisie comptable moindre : L’utilisation de logiciels de comptabilité pour une comptabilité de trésorerie permet le traitement direct sur les relevés bancaires et facilite grandement le travail de saisie comptable.
  • La facilité de suivi : Les enregistrements chronologiques de la trésorerie de comptabilité dans le journal comptable correspondent simplement aux mouvements inscrits sur le relevé bancaire.

La comptabilité de trésorerie présente cependant certains inconvénients, tels que : 

  • Une mauvaise visibilité des dettes et des créances de la clientèle et du besoin de fonds de roulement.
  • Un suivi difficile des factures en attente de règlement, avec la nécessité d’établir un dossier particulier pour celles-ci.
  • Le temps gagné sur la comptabilité de trésorerie est perdu lors des ajustements à effectuer en fin d’exercice, il est alors nécessaire de faire l’enregistrement comptable des opérations qui ne figurent pas sur les relevés bancaires.
  • Lorsque l'entreprise est soumise à la TVA, il est nécessaire de faire le suivi des opérations de ventes et d’achats qui ne sont pas visibles dans la comptabilité de trésorerie, pour les déclarer à l’administration fiscale.

Pourquoi choisir la comptabilité de trésorerie ?

Choisir la comptabilité de trésorerie se justifie par sa simplicité de gestion et le gain de temps qu’elle permet. Ce type de comptabilité ne nécessite en effet que peu d’écritures comptables et les frais d’honoraires d’expertise comptable s’en trouvent de fait allégés.

Qui doit tenir une comptabilité de trésorerie ?

Toutes les entreprises ne sont pas forcément en mesure de tenir une comptabilité de trésorerie, car celle-ci est réservée aux entreprises relevant des bénéfices non commerciaux (BNC), ainsi qu’à certaines entreprises relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). 

Les entreprises relevant de la catégorie des BIC peuvent tenir une comptabilité de trésorerie seulement si elles sont soumises au régime réel simplifié d'imposition.

Comment tenir une comptabilité de trésorerie ?(encaissement, décaissement)

Pour tenir une comptabilité de trésorerie, il suffit d’enregistrer dans les journaux comptables les flux financiers des sommes créditées sur le compte bancaire (les encaissements), et les sommes débitées du compte bancaire (les décaissements). 

Les enregistrements de factures doivent indiquer le mode de règlement utilisé (virement, chèque bancaire, paiement en ligne...) et le type d’opération (achat, vente, investissement…). 

L’enregistrement du flux de trésorerie dans un logiciel de comptabilité offre un gain de temps appréciable et permet d’éviter les erreurs de saisie.

Pour tenir une comptabilité de trésorerie, il est nécessaire d’effectuer le classement des documents comptables. Il suffit pour cela de classer par ordre chronologique les factures clients, les factures fournisseurs ainsi que tous les autres justificatifs des flux de trésorerie et de les associer à leur relevé bancaire pour chaque mois.

La comptabilité de trésorerie pour les entreprises relevant de la catégorie BNC se limite aux encaissements et aux décaissements et le bilan comptable fait simplement apparaître les mouvements de trésorerie de l’année écoulée.

La comptabilité de trésorerie pour les entreprises relevant de la catégorie BIC se fait quotidiennement, toutefois le bilan comptable de la fin de l’année doit prendre en compte les dettes et les créances de l’entreprise et s’apparente alors à la comptabilité d’engagement. 

Opter pour un autre type de comptabilité : La comptabilité d'engagement

La tenue d'une comptabilité d’engagement consiste à enregistrer les flux de trésorerie et à comptabiliser tous les engagements de l'entreprise. Également appelée “comptabilité sur les débits” ou “comptabilité créances et dettes” ce type de comptabilité doit être tenu par les entreprises qui relèvent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), les sociétés commerciales soumises à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS)

La comptabilité d’engagement permet de :

  • Suivre avec précision les dettes et les créances de l’entreprise ;
  • Identifier les retards de paiements des clients et le règlement des factures aux fournisseurs ;
  • Mettre en place un budget de trésorerie ;
  • Avoir une vision précise de la situation financière de l’entreprise et de son patrimoine.
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.