Comment créer une entreprise en 2024 ? Les 7 étapes

L'article en brefNotre article détaille les étapes essentielles pour créer une entreprise, en commençant par la clarification et la maturation de l'idée entrepreneuriale. Il insiste également sur l'importance de se poser les bonnes questions concernant les motivations, la faisabilité, les ressources nécessaires et la stratégie commerciale. Le processus inclut la réalisation d'une étude de marché et la rédaction d'un business plan pour définir les objectifs financiers et identifier les besoins en fonds de roulement.

L'article guide également sur le choix du statut juridique, qui dépendra des besoins spécifiques du projet et aura des implications sur les régimes fiscal et social ainsi que sur les coûts de création. Il aborde le choix du local (si applicable) et la recherche de dispositifs d’aide et d'accompagnement. Enfin, nous revenons sur les démarches administratives pour l'immatriculation de l'entreprise et l'obtention des documents légaux nécessaires, comme le Kbis et le numéro SIRET.
Temps de lecture : 6minDernière mise à jour : 15/02/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Guillaume DELEMARLEExpert-comptable chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
creer-entreprise-etapes

Les formalités administratives pour créer une entreprise peuvent être réalisées rapidement et facilement. Des plateformes web spécialisées dans les formalités juridiques de création d’entreprise aux sites officiels pour immatriculer votre activité, en passant par les journaux d’annonces légales (JAL) en ligne : tout est fait pour vous permettre de créer facilement et rapidement votre entreprise.

Attention, la possibilité d’effectuer la création de votre société à distance ne doit pas vous empêcher de mener une réflexion entrepreneuriale quant à vos motivations et à la rentabilité de votre business. Alors, comment créer son entreprise ? Suivez le guide étape par étape !

Étape 1 : Faites le point sur votre projet entrepreneurial

Afin de créer une entreprise, il est primordial que vous développiez votre idée pour la transformer en un projet concret. Vous devez avoir un aperçu précis de votre future activité.

Pourquoi créer son entreprise ? Faites le point avant de vous précipiter.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Pourquoi souhaitez-vous monter votre business rapidement ?
  • Avez-vous une opportunité rapide de création d’entreprise ?
  • Souhaitez-vous quitter votre situation professionnelle actuelle en urgence ?
  • Où est-ce que l'activité peut être exercée ? De quel type de local avez-vous besoin ?
  • Comment comptez-vous développer votre clientèle ?

La création d’entreprise nécessite une réflexion sur soi, ses motivations et ses ambitions, mais également sur la mise en place d’un planning, tant sur les délais que votre budget. Demandez-vous donc :

  • Quel est le délai nécessaire pour démarrer ?
  • Combien de temps vous faudra-t-il pour devenir rentable et vous rémunérer ?
  • Quel est le montant de vos disponibilités financières, de votre épargne utilisable le temps que vous puissiez vous payer ?
  • Quel est le business model ? Quels sont vos objectifs ?
  • Quel sera le processus de vente ?

Étape 2 : Établir la faisabilité du projet avec une étude de marché

Pour évaluer la faisabilité de votre projet voici les questions  à se poser :

  • Êtes-vous capable d'assurer la réalisation d'un tel projet (compétences, diplôme, expérience...) ?
  • Vos ressources financières sont-elles suffisantes pour la création de votre entreprise ?
  • Si vous avez besoin d'autres personnes pour construire votre projet, les avez-vous trouvées ?

Il vous faudra réaliser une étude de marché et un business plan pour connaître votre marché et vos atouts.

Avant de créer votre entreprise rapidement, demandez-vous si celle-ci vous permettra de dégager une rentabilité suffisante pour vivre ! Vous devrez réaliser une étude de marché pour :

  • Valider la demande dans votre zone de chalandise ;
  • Connaître les attentes de votre cible de clientèle pour lui proposer une offre adaptée ;
  • Analyser vos concurrents pour vous différencier...

De plus, si votre projet le nécessite, il serait utile de protéger votre projet de création d'entreprise: dépôt d'une marque, dépôt d'un brevet... Après tout cela, vous pourrez passer au business plan.

Étape 3 : Préparer un business plan pour chiffrer le projet

Selon la taille de votre projet, vous pourrez décider s'il est nécessaire de faire un business plan.

Les gros projets de création d'entreprise et les entreprises ayant besoin de lever des fonds sont obligés de construire un business plan.

Afin d'établir votre business plan, vous pouvez faire appel aux chambres de commerce et d'industrie et les organismes d'aide à la création d'entreprise.

Si votre projet est assez classique et ne nécessite pas de financement important, un prévisionnel simplifié peut être suffisant.

Ce processus peut vous permettre de vous questionner sur des sujets tels que :

  • Le chiffre d'affaires espéré
  • Les échéances auxquelles les clients paieront
  • Les frais de fonctionnement à prévoir
  • La fiscalité la plus adaptée par rapport à votre résultat...

Le business plan comportera des prévisions financières et vous permettra :

Même si vous n'en voyez pas forcément l'utilité, nous vous conseillons de réaliser un business plan rapidement.

Étape 4 : Recherches de financement pour votre projet de création d'entreprise

Après les trois premières étapes, votre dossier est prêt et vous disposez de toutes les informations en main pour démarrer la recherche de financement de votre projet.

Il existe plusieurs sources de financement dont :

  • Les prêts bancaires : Les banques offrent différents types de prêts pour les startups. Vous aurez besoin d'un bon crédit et d'un plan d'affaires solide.
  • Les investisseurs en capital-risque : Ils sont intéressés par des entreprises à fort potentiel de croissance. En échange de capital, ils demandent souvent une part de l'entreprise.
  • Les anges investisseurs : Ce sont des individus qui investissent leur propre argent. Ils peuvent également offrir mentorat et conseils.
  • Le crowdfunding : Les plateformes en ligne permettent de collecter de petites sommes d'argent auprès de nombreux investisseurs.
  • Les subventions et aides gouvernementales : Certaines entreprises peuvent être éligibles à des aides financières de l'État.

Étape 5 : Choisir le statut juridique pour son entreprise

Idem, avant de vous précipiter pour réaliser vos formalités administratives de création d’entreprise, vous devrez savoir quel statut juridique choisir : une entreprise individuelle, une autoentreprise, une société commerciale (EURL/SARL, SASU/SAS) ?

De chaque statut juridique découlent un régime fiscal et social différent, mais aussi un traitement spécifique de vos patrimoines professionnels et personnels en cas d’endettement.

Vous devrez donc vous renseigner sur les conséquences de votre statut juridique avant de monter votre entreprise.

En outre, les frais de création d’entreprise diffèrent en fonction de la forme juridique retenue.

Étape 6 : Domicilier son entreprise

Domicilier son entreprise consiste à définir l'adresse officielle de son siège social. Cette adresse est importante car elle détermine la juridiction pour les formalités légales, les impôts et autres aspects réglementaires.

Étape 7 : Rédaction des statuts et immatriculation de son entreprise

La rédaction des statuts est une étape indispensable tant sur le plan administratif puisqu'ils sont, dans un certain nombre de cas, indispensables pour la demande d'immatriculation de l'entreprise mais aussi pour organiser la vie de la société.

La rédaction des statuts

Les statuts constituent le document fondateur de votre entreprise. Ils définissent les règles de fonctionnement et l'organisation interne de l'entreprise. Plusieurs mentions obligatoires doivent y figurer : 

  • Le nom de l'entreprise : choisissez un nom unique et vérifiez sa disponibilité.
  • La forme juridique : SARL, SA, SAS, entreprise individuelle, etc.
  • Le siège social : adresse où l'entreprise sera enregistrée.
  • L'objet social : description des activités de l'entreprise.
  • Le capital social : montant du capital, répartition entre les associés.
  • La durée de vie de l'entreprise : généralement fixée à 99 ans.
  • Les règles de gestion : modalités de prise de décisions, répartition des bénéfices, etc.

Rédiger des statuts peut s'avérer être une opération délicate, se faire assister par un expert peut s'avérer utile. L'expert-comptable vous accompagne dans ses démarches et vous conseille sur le choix du statut juridique.

Immatriculation de l'entreprise

L'immatriculation d'une entreprise commence par la préparation de divers documents nécessaires, tels que : 

  • Le formulaire M0,
  • Une copie de la pièce d'identité du gérant
  • Une attestation de parution de l'annonce légale.

En fonction de la nature de l'entreprise, la demande d'immatriculation s'effectue soit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour les commerçants, soit au Répertoire des Métiers pour les artisans.

Le dossier complet doit être déposé auprès du Guichet unique, Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent, qui se chargera de transmettre les documents aux organismes concernés. Des frais d'immatriculation sont à prévoir, qui varieront selon la forme juridique de l'entreprise et le registre choisi. 

Enfin, la création de l'entreprise doit être annoncée dans un journal d'annonces légales, une étape obligatoire pour certaines formes juridiques.

Étape 8 : Réception du Kbis

Les démarches administratives d’immatriculation représentent la dernière étape de création d’entreprise.

Elles vous permettent d’obtenir :

Ces documents vous permettront d’émettre des factures auprès de vos clients. Comme il est impossible de vendre légalement ses produits ou services avant l’obtention de ces documents légaux, de nombreux entrepreneurs créent leur entreprise sur Internet.

Ils reçoivent plus rapidement leur Kbis et peuvent donc gagner du temps sur le démarrage de l’activité.

Étape 9 : Démarrage de l'activité ! L'entreprise est créée, que faire désormais ?

Le démarrage de l'activité d'une entreprise nouvellement créée implique l'organisation des aspects financiers et comptables, la mise en place d'une stratégie marketing efficace, le respect des obligations légales et la création d'un réseau solide. Une planification et une gestion attentives sont essentielles pour assurer le succès et la croissance de votre entreprise.

Parmi les actions à mener :

  1. L'ouverture d'un compte bancaire professionnel 

  2. La mise en place d'une comptabilité

  3. La souscription aux assurances nécessaires

  4. Le recrutement de personnel (si nécessaire) 

  5. La mise en place de l'identité visuelle et des outils de communication

  6. Le développement d'une stratégie marketing et commerciale 

  7. Le respect des obligations légales et réglementaires

  8. La création d'un réseau professionnel 

  9. L'établissement d'un plan de développement

Combien ça coûte de créer une entreprise ? 

Le coût de création d'une entreprise varie en fonction de la forme juridique choisie, de l'activité exercée et des besoins de l'entrepreneur.

Pour une entreprise individuelle, les coûts sont les suivants :

  • Frais d'immatriculation : 24,08 € pour une activité commerciale, 45 € pour une activité artisanale, 24,30 € pour une activité d'agent commercial, gratuit pour une activité libérale ou agricole.
  • Autres frais : frais de domiciliation, frais de création de site internet, frais de publicité, etc.

Pour une société, les coûts sont les suivants :

  • Frais de rédaction des statuts : entre 0 et 3 000 € selon le type d'accompagnement choisi.
  • Frais de dépôt du capital social : entre 0 et 150 €.
  • Frais de déclaration de bénéficiaires effectifs : 21,41 €.
  • Frais de publication d'une annonce légale : entre 121 € et 226 €.
  • Frais d'immatriculation : entre 37 € et 67 €.
  • Autres frais : frais de domiciliation, frais de création de site internet, frais de publicité, etc.

En plus de ces frais, l'entrepreneur doit également prévoir des dépenses pour l'acquisition de matériel, de fournitures ou de services nécessaires au démarrage de son activité.

Ainsi, le coût de création d'une entreprise peut varier de quelques centaines d'euros à plusieurs milliers d'euros. Il est important de bien se renseigner avant de se lancer pour avoir une idée précise des dépenses à prévoir.

Nos conseils d'expert-comptable pour réussir votre création d'entreprise !

Notre expérience et notre expertise vous préconisent également de ne pas négliger certains points lors de la création de votre entreprise comme :

  • La protection de vos actifs intellectuels. Votre marque, votre logo et vos créations sont des actifs précieux qui méritent d'être protégés. Pensez à déposer des marques et des brevets pour les protéger de la contrefaçon.
  • La bonne gestion de votre temps et vos priorités. La gestion du temps est essentielle pour toute entreprise, surtout au début. Apprenez à prioriser vos tâches et à vous organiser pour être efficace.
  • Être à l'écoute du marché et vos clients. Votre entreprise doit répondre aux besoins de vos clients. Soyez à l'écoute de leurs attentes et adaptez votre offre en fonction de leurs besoins.
  • Une collaboration avec un expert-comptable. Un expert-comptable peut vous aider à gérer votre comptabilité, votre fiscalité et vos finances. Il peut également vous fournir des conseils précieux pour la gestion de votre entreprise.

Pour créer une entreprise seul, vous pouvez opter pour des formes juridiques comme l'entreprise individuelle ou la société unipersonnelle (EURL, SASU).

Le processus implique de choisir une structure adaptée à votre projet, de rédiger les statuts (si nécessaire), de définir un siège social, de préparer et déposer un dossier d'immatriculation, et de respecter les obligations légales et fiscales correspondantes.

Il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme pour ouvrir une entreprise. L'important est d'avoir un plan d'affaires solide, de comprendre le marché dans lequel vous allez opérer, et de vous conformer aux réglementations en vigueur.

Certaines activités peuvent exiger des qualifications ou des autorisations spécifiques, mais en général, il n'existe pas de restriction formelle liée à la possession de diplômes pour la création d'une entreprise.

Pour créer une auto-entreprise (souvent appelée micro-entreprise en France), il faut d'abord choisir le type d'activité (commerciale, artisanale, libérale). Ensuite, il faut s'inscrire en ligne via le site officiel ou le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent.

Cela implique de fournir des informations personnelles et professionnelles, et de choisir un régime fiscal et social. Les démarches sont simplifiées par rapport à d'autres formes d'entreprises, ce qui rend ce statut populaire pour débuter une activité indépendante.