Créer son entreprise : Les étapes clés pour réussir sa création d'entreprise

Mis à jour le 09/11/21

Les formalités administratives pour créer une entreprise peuvent être réalisées rapidement et facilement. Des plateformes Web spécialisées dans les formalités juridiques de création d’entreprise aux sites officiels pour immatriculer votre activité, en passant par les journaux d’annonces légales (JAL) en ligne : tout est fait pour vous permettre de créer facilement et rapidement votre entreprise.

Attention, la possibilité d’effectuer la création de votre société à distance ne doit pas vous empêcher de mener une réflexion entrepreneuriale quant à vos motivations et à la rentabilité de votre business. Alors, comment créer son entreprise gratuitement ? Suivez le guide !

Sommaire

Etape 1 : Faites le point sur votre projet entrepreneurial

Afin de créer une entreprise, il est primordial que vous développiez votre idée pour la transformer en un projet concret. Vous devez avoir un aperçu précis de votre future activité.

Pourquoi créer son entreprise ? Faites le point avant de vous précipiter. Posez-vous les bonnes questions :

  • Pourquoi souhaitez-vous monter votre business rapidement ?
  • Avez-vous une opportunité rapide de création d’entreprise ?
  • Souhaitez-vous quitter votre situation professionnelle actuelle en urgence ?
  • Où est-ce que l'activité peut être exercée ? De quel type de local avez-vous besoin ?
  • Comment comptez-vous développer votre clientèle ?

La création d’entreprise nécessite une réflexion sur soi, ses motivations et ses ambitions, mais également sur la mise en place d’un planning, tant sur les délais que votre budget. Demandez-vous donc :

  • Quel est le délai nécessaire pour démarrer ?
  • Combien de temps vous faudra-t-il pour devenir rentable et vous rémunérer ?
  • Quel est le montant de vos disponibilités financières, de votre épargne utilisable le temps que vous puissiez vous payer ?
  • Quel est le business model ? Quels sont vos objectifs ?
  • Quel sera le processus de vente ?

Des questions sur la faisabilité de votre projet sont aussi à se poser :

  • Êtes-vous capable d'assurer la réalisation d'un tel projet (compétences, diplôme, expérience...) ?
  • Vos ressources financières sont-elles suffisantes pour la création de votre entreprise ?
  • Si vous avez besoin d'autres personnes pour construire votre projet, les avez-vous trouvées ?

Il vous faudra réaliser une étude de marché et un business plan pour connaître votre marché et vos atouts.

Avant de créer votre entreprise rapidement, demandez-vous si celle-ci vous permettra de dégager une rentabilité suffisante pour vivre ! Vous devrez réaliser une étude de marché pour :

  • Valider la demande dans votre zone de chalandise ;
  • Connaître les attentes de votre cible de clientèle pour lui proposer une offre adaptée ;
  • Analyser vos concurrents pour vous différencier...

De plus, si votre projet le nécessite, il serait utile de protéger votre projet de création d'entreprise: dépôt d'une marque, dépôt d'un brevet... Après tout cela, vous pourrez passer au business plan.

Etape 2 : Le business plan

Selon la taille de votre projet, vous pourrez décider s'il est nécessaire de faire un business plan. Les gros projets de création d'entreprise et les entreprises ayant besoin de lever des fonds sont obligés de construire un business plan. Afin d'établir votre business plan, vous pouvez faire appel aux chambres de commerce et d'industrie et les organismes d'aide à la création d'entreprise.

Si votre projet est assez classique et ne nécessite pas de financement important, un prévisionnel simplifié peut être suffisant. Ce processus peut vous permettre de vous questionner sur des sujets tels que le chiffre d'affaires espéré, les échéances auxquelles les clients paieront, les frais de fonctionnement à prévoir, la fiscalité la plus adaptée par rapport à votre résultat...

Le business plan comportera des prévisions financières et vous permettra :

Même si vous n'en voyez pas forcément l'utilité, nous vous conseillons de réaliser un business plan rapidement.

Etape 3 : Choisissez un statut juridique pour votre entreprise

Idem, avant de vous précipiter pour réaliser vos formalités administratives de création d’entreprise, vous devrez savoir quel statut juridique choisir : une entreprise individuelle, une auto-entreprise, une société commerciale (EURL/SARL, SASU/SAS) ?

De chaque statut juridique découle un régime fiscal et social différent, mais aussi un traitement spécifique de vos patrimoines professionnels et personnels en cas d’endettement. Vous devrez donc vous renseigner sur les conséquences de votre statut juridique avant de monter votre entreprise.

En outre, les frais de création d’entreprise diffèrent en fonction de la forme juridique retenue. Ils sont gratuits pour la micro entreprise, mais comptez plusieurs centaines d’euros pour une société par actions ou pour une société à responsabilité limitée.

Pour choisir rapidement votre statut juridique, vous pouvez vous rendre sur des plateformes Web spécialisées dans les formalités juridiques de création d’entreprise.

Outre la possibilité de dématérialiser certaines démarches, ce type de site propose également des questionnaires en ligne pour vous aider à identifier le statut juridique le plus approprié à votre situation entrepreneuriale.

Vous pourrez également télécharger vos justificatifs sur votre espace client, pour faire avancer votre dossier plus rapidement.

Cette étape n'est pas simple, il est recommandé de se tourner vers un professionnel. Ainsi, nos conseillers sont à votre disposition pour tous renseignements liés au statut juridique, à la création d'entreprise gratuite, à la comptabilité... Pour plus de renseignements, consulter notre site.

Comparatif des statuts juridiques

Vous souhaitez créer votre entreprise à plusieurs :

   

Capital social

 

Dirigeants

Imposition de principe des bénéfices*

 

Régime social du dirigeant

 

Statuts

SARL

(1 à 100 associés)

Libre

Gérant(s) personne(s) physique(s)

IS

Gérant majoritaire : régime des travailleurs indépendants

Gérant minoritaire ou égalitaire : régime général

Obligatoires

SAS

(nombre illimité d’associés)

Libre

Président personne physique ou morale

IS

Régime général

Obligatoires

SA

(minimum 2 associés et 7 si la SA est cotée)

37 000€ minimum

Conseil d’administration (3 à 18 membres) et un président

IS

Régime général

Obligatoires

SNC

(2 associés minimum)

Libre

Gérant(s) personne(s) physique(s) ou morale(s)

IR

Si le gérant est associé : régime général

Si le gérant n’est pas associé : régime des travailleurs indépendants

Obligatoires

Vous souhaitez créer seul votre entreprise :

 

Capital social

Dirigeants

Impositions de principe des bénéfices*

Régime social du ou des dirigeants

Statuts

SASU

Libre

Président

IS

Régime général

Obligatoires

EURL

Libre

Gérant personne physique

IR

Gérant = associé unique : régime des travailleurs indépendants (sinon régime général)

Pas obligatoires

EI/EIRL

Pas de capital social

L’entrepreneur individuel lui-même

IS

Régime des travailleurs indépendants

Pas obligatoires

* Sous conditions, il est possible dans certains cas d’opter pour un autre type d’imposition.

Etape 4 : Cherchez un local/bureau pour installer votre entreprise

Le choix de votre local dépend de votre projet. La question est : Avez-vous vraiment besoin d'un local ?

  • Si votre activité ne demande pas forcément d'avoir un local, votre entreprise peut domicilier chez vous. C'est le cas par exemple lorsque vous êtes amené à travailler directement chez vos clients ou depuis chez vous sans recevoir de clientèle.
  • Si votre activité nécessite un local, il faut effectuer des recherches en prenant en compte certains critères tels que la surface du local, la zone géographique, les équipements nécessaires, le stationnement...

Choisir son local est une étape importante quand il constitue votre point de vente donc l'emplacement doit être stratégique. Afin d'acquérir un local, il est inévitable de faire appel à des agences immobilières et aux sites internet.

Lorsque vous choisirez votre local, vous devez impérativement prendre en compte les normes à respecter dans le cadre de votre activité. La mairie peut vous renseigner à ce sujet.

Une fois votre local trouvé, un bail sera à contracter, contrat important qui stipule la durée et l'engagement financier. Toutes les clauses doivent être vérifiées. Vous devez donc vous assurer que toutes les conditions vous permettent d'exercer votre activité dans de bonnes conditions.

Etape 5 : Trouvez des dispositifs d’aides et d’accompagnement qui soutiendront votre projet

Outre des conseils gratuits sur le choix du statut juridique, vous pouvez peut-être prétendre à des aides financières qui vous permettront de boucler intégralement ou en grande partie le financement nécessaire à la création ou reprise d’entreprise. Elles ne sont pas forcément cantonnées aux demandeurs d’emploi, vous pouvez donc être éligible à :

  • L’ARCE : vous recevez une partie de vos droits chômage restant à courir sous la forme d’un capital ;
  • L’ACRE : il s’agit d’une exonération totale ou partielle de cotisations sociales pendant les premiers mois suivant la création d’entreprise
  • Des subventions de l’État ou des collectivités territoriales.

Trouvez une aide et un accompagnement gratuit pour la création de votre entreprise

En tant que candidat à l’entrepreneuriat, vous pouvez aussi solliciter un accompagnement gratuit. Il peut s’agir notamment :

  • Du Nacre : vous signez un engagement avec une entreprise conventionnée, qui vous apporte son soutien au démarrage de votre activité ;
  • D’un de nos experts-comptables : un professionnel peut vous aider à choisir votre forme juridique, s’occuper des démarches de constitution de votre entreprise et une fois celle-ci lancée, s’occuper de la comptabilité. L’avantage de notre offre, c’est que tout se passe en ligne, et que tout est gratuit ! Intrigué ? Consultez nos offres !

Pour en savoir plus sur les aides financières lors de la création de son entreprise, c'est ici !

Etape 6 : Effectuez les démarches administratives pour créer une entreprise

Réaliser l’immatriculation de sa société en ligne

Il est tout à fait possible de créer son entreprise en ligne, facilement et rapidement. Le site officiel est guichet-entreprises.fr. Il vous permet :

  • De vérifier et valider la réglementation en vigueur relative à votre secteur d’activité ;
  • D’identifier le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) compétent pour immatriculer votre entreprise (Urssaf pour une profession libérale, Chambre de commerce et d’industrie pour une activité commerciale ou encore Chambre des métiers et de l’artisanat pour une activité artisanale) ;
  • De déposer en ligne votre dossier de demande d’immatriculation (il sera transféré au CFE compétent pour traiter votre dossier) ;
  • De suivre l’avancement dans le traitement de vos formalités administratives.

Vous devez vous assurer d'obtenir toutes les autorisations nécessaires à l'exercice de votre activité en vous informant auprès de votre chambre de commerce et d'industrie et de votre mairie. Dans le cas où votre profession est réglementée, vous devez vous renseigner auprès de l'autorité compétente.

Créer son entreprise en ligne : confier ses démarches à un expert

Si vous décidez d’opter pour le statut juridique de société (EURL/SARL, SASU/SAS), vous devrez réaliser des formalités juridiques complémentaires à votre demande d’immatriculation en ligne sur guichet-entreprises.fr.

Ces démarches juridiques peuvent être réalisées rapidement et facilement sur Internet. Il s’agit notamment de :

  • La rédaction des statuts constitutifs de société que vous pouvez effectuer sur une plateforme Web spécialisée dans les formalités juridiques en ligne pour la création d’entreprise. Les statuts sont à joindre au dossier de demande d’immatriculation en ligne sur le site guichet-entreprises.fr ;

  • La publication d’un avis de constitution de votre société dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) . Là encore, vous pouvez rédiger une annonce légale en ligne pour gagner du temps… Et de l’argent, puisque les services en ligne sont généralement moins coûteux.

Bon à savoir : les formalités juridiques relatives à la création d’une société peuvent être accomplies rapidement et facilement en ligne, mais il est recommandé de passer par un expert.

Des statuts constitutifs mal rédigés, une clause manquante, un avis de constitution dont les mentions légales n’apparaissent pas expressément : ce type d’erreur pourrait vous coûter cher (obligation de réécrire l’avis, blocage de la société en cas de litige avec les associés...) !

Pas besoin pour autant de vous déplacer dans un cabinet d’avocat ou d’expert-comptable : ils vous proposent aussi leurs services à distance ! C'est notre cas : https://www.l-expert-comptable.com/

Créer son entreprise en ligne : formalités pour devenir auto-entrepreneur

Si vous avez opté pour le statut de l’entreprise individuelle sous le régime micro-entrepreneur, vous pourrez réaliser rapidement vos formalités d’immatriculation en ligne en passant directement par le site de l'URSAFF.

En quelques clics, vous remplissez la déclaration de début d’activité. Après avoir joint une copie de votre pièce d’identité, vous êtes en passe de devenir entrepreneur !

Etape 7 : Obtenez votre Kbis et votre numéro SIRET

Les démarches administratives d’immatriculation représentent la dernière étape de création d’entreprise.

Elles vous permettent d’obtenir :

Ces documents vous permettront d’émettre des factures auprès de vos clients. Comme il est impossible de vendre légalement ses produits ou services avant l’obtention de ces documents légaux, de nombreux entrepreneurs créent leur entreprise sur Internet.

Ils reçoivent plus rapidement leur Kbis et peuvent donc gagner du temps sur le démarrage de l’activité.

De la même manière, une fois votre entreprise créée, vous pouvez vous renseigner auprès de L-Expert-Comptable.com pour gérer la comptabilité de votre entreprise nouvellement créée. Nous vous proposons également grâce à notre partenaire Tiime des solutions modernes pour gérer vos factures et l'achat de biens pour votre société.

Image
guillaume-delemarle-expert-comptable

Guillaume DELEMARLE

Expert-comptable chez L-Expert-Comptable.com

L'expert-comptable en Stan Smith arpente Linkedin et Youtube afin d'apporter son éclairage et son expérience pour répondre aux questions des freelances avec clarté et bonne humeur.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.