Quand embaucher un comptable pour mon entreprise ?

Mis à jour le 07/10/2015

L-Expert-comptable vous explique à quel moment il devient plus judicieux d’embaucher un comptable pour son entreprise plutôt que de sous-traiter l’intégralité de sa comptabilité à un expert-comptable.

En tant que dirigeant de votre petite entreprise, vous êtes sûrement accompagné par un expert-comptable, que vous sous-traitez, pour vérifier votre suivi comptable, réaliser vos comptes annuels et bénéficier de conseils personnalisés. À quel moment faut-il passer de la sous-traitance auprès d’un expert-comptable au recrutement d’un comptable ? Finalement, à quoi sert le recrutement d’un comptable ? L-Expert-comptable vous explique quand embaucher un comptable au sein de votre entreprise.

Les obligations comptables des entreprises

Toute entreprise est obligée de tenir une comptabilité, qu’elle pourra réaliser elle-même ou qu’elle sous-traitera. Ses obligations comptables diffèrent selon son régime d’imposition. Le statut de l’auto-entrepreneur, par exemple, bénéficie d’une comptabilité simplifiée alors que le régime du bénfice réel nécessite des obligations plus lourdes.  

Ainsi, la loi ne vous impose pas d’embaucher ou de sous-traiter votre suivi comptable à un professionnel, mais selon la complexité de vos obligations, vous vous rendrez vite compte de la nécessité de vous faire accompagner dans cette tâche. 

En création d’entreprise, sous-traiter à un expert-comptable

La majorité des créateurs d’entreprise se rapprochent d’un expert-comptable au moment de la réalisation du business plan, afin de valider avec eux le modèle économique de leur future activité et déterminer la forme juridique et le régime d’imposition adéquats. Une fois que l'immatriculation de la société est réalisée, ils continuent à sous-traiter le bon suivi de leur comptabilité, mais assurent eux-mêmes l’enregistrement quotidien des flux de trésorerie et la gestion des démarches administratives que cela entraine.

La mission première de l’expert-comptable consiste à tenir et valider la comptabilité de l’entreprise, réaliser les comptes annuels, effectuer les déclarations fiscales et sociales. Les experts-comptables répondent aux obligations des entreprises de tenir une comptabilité selon les normes en vigueur. Leur inscription à l’Ordre des expert-comptable (OEC) leur permet d’attester les comptes annuels aux yeux des services fiscaux.

Embaucher un comptable lorsque l’activité croît

Lorsque l’activité croît, l’entreprise peut souhaiter l’embauche d’une assistance au sein même de ses locaux, afin d’assurer le suivi quotidien de ses flux de trésorerie et de sa gestion administrative, qui nécessiteront plus de temps. Au-delà de sa mission première, le comptable pourra, selon son niveau de compétences, assurer une mission de conseil et d’audit et gérer la paie des salariés.

Un comptable n’est pas un expert-comptable

Les compétences d’un comptable ne sont pas les mêmes que celles d’un expert-comptable inscrit à l’Ordre des experts-comptables. Le comptable ne pourra pas attester les comptes annuels, par exemple, et sera moins compétent dans des domaines tels que l’optimisation fiscale ou les conseils stratégiques financiers. Néanmoins, sa présence s’avère nécessaire lorsque l’entreprise enregistre un chiffre d’affaires élevé ou embauche plusieurs salariés, ne serait-ce que pour décharger le dirigeant de l’organisation quotidienne que le suivi comptable implique.

Honoraires de sous-traitance et coût de l’embauche d’un comptable

Notez que les honoraires versés aux cabinets d’expert-comptable sont fonction du volume d’activité de l’entreprise. Sous-traiter l’intégralité de sa comptabilité à un expert-comptable peut s’avérer fort coûteux lorsque l’entreprise génère un chiffre d’affaires élevé ou embauche un certain nombre de personnes. 

Embaucher un comptable ou un secrétaire comptable pour le suivi administratif quotidien et sous-traiter la réalisation des comptes annuels à un expert-comptable peut donc devenir financièrement judicieux. À vous de faire le calcul ! L’embauche d’un comptable faiblement qualifié s’élève environ à 30 000 euros par an, charges patronales incluses.  

Si les honoraires versés à votre expert-comptable commencent à grimper autour de 20 000 euros par an, il est peut-être temps de revoir votre lettre de mission ! Pourquoi ne pas réaliser en interne le suivi comptable et la gestion de la paie pour proposer à votre expert-comptable une intervention plus ponctuelle ?

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test
D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Livres blancs

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici