Travailler avec un expert-comptable, pour qui, pourquoi ?

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Les experts-comptables conseillent au quotidien près de 2 millions d’entreprises en France.


    Si les entreprises peuvent réaliser elles-mêmes leur comptabilité, les obligations qui s’ensuivent et les peines encourues en cas d’erreur poussent les entrepreneurs à déléguer cette tâche à un expert-comptable.


    Nous vous expliquons dans quel cas il est préférable de travailler avec un expert-comptable, quelles sont ses missions et, finalement, quel rôle il peut jouer auprès de l’entreprise qu’il accompagne.

    « La comptabilité n’est pas mon métier… »


    Nous vous l’expliquions, la loi n’impose pas la délégation de sa comptabilité auprès d’un expert-comptable. Faire appel à un expert-comptable n’est pas obligatoire pour les entreprises.

    Une bonne nouvelle, me direz-vous, quand vous pensez aux petites économies que cela permet d’accomplir. Néanmoins, toute entreprise doit respecter de nombreuses obligations comptables.


    Mais connaissez-vous réellement vos obligations comptables ? Les dates limites de déclarations fiscales ? Savez-vous établir un bilan, un compte de résultat ? Connaissez-vous les sanctions en cas d’erreur de votre part ?


    Finalement, est-ce vraiment votre cœur de métier et vos aspirations profondes de devoir vous plonger quotidiennement dans une comptabilité sans fin ?


    Hormis le fait que vous disposiez d’une formation en comptabilité, qui encore ne vous permettra pas d’authentifier vos comptes, votre métier principal ne relève pas de la comptabilité. Votre métier consiste à développer votre entreprise sur tous les fronts, chercher de nouveaux clients, à déployer vos forces sur le terrain. Pensez-y !


    En principe, tout type d’entreprise, quel que soit son statut juridique, sa taille, son activité, peut travailler avec un expert-comptable.



    L’expert-comptable : je peux m’en passer… Ou pas !


    Il est vrai que certains types d’entreprise pourront se passer des services d’un expert-comptable. Prenons le cas du régime de la micro-entreprise et de l’auto-entreprise.

    Ici, vos obligations comptables sont simplifiées et concernent essentiellement le suivi de votre chiffre d’affaires. Point de comptes annuels à établir, point de déclarations de TVA… À condition d’avoir une très bonne organisation et une vision nette de votre trésorerie, vous pourrez certainement vous débrouiller tout seul et répondre aux obligations légales qui vous incombent, sans risquer de pénalités.


    Pour les sociétés commerciales de type SAS, SASU, SARL, EURL ou encore les entreprises individuelles (EI, EIRL), il est conseillé de faire appel à un expert-comptable. En effet, plus le volume de vos dépenses et de vos encaissements croît, plus il vous sera difficile de suivre votre comptabilité par vous-même. Et donc, plus judicieux sera de vous offrir les services d’un expert-comptable qui saura pour soulager dans ce domaine. Ne serait ce pour tenir la comptabilité et procéder aux formalités d’approbation et de dépôt des comptes annuels.


    En général, les entreprises ayant recours aux services de l’expert sont les artisans et les commerçants exerçant leur activité en nom propre ou en société et dont le régime fiscal est particulier. Parmi ces entreprises, se comptent également les agriculteurs et assimilés exerçant en nom propre, les professionnels libéraux ainsi que les associations reconnues publiques et percevant plus de 153 000 euros de subventions annuelles ou encore les associations exerçant une activité économique.



    Comprendre le rôle de l’expert-comptable


    Avant de se pencher sur le rôle et les missions de l’expert-comptable, voyons les différences qui l’opposent au comptable.


    Différences entre le comptable et l’expert-comptable


    Le comptable est un professionnel ayant une expérience ou un diplôme en comptabilité. Ce titre lui permet d’enregistrer des opérations comptables, faire des déclarations fiscales et parfois préparer un bilan.


    L’expert-comptable est un professionnel ayant une formation et une expérience reconnu par l’Etat et l’Administration dont la valeur est équivalente à un niveau Bac +8. Il conseille et aide les entreprises dans leurs relations avec les services fiscaux, les banques etc… L’expert-comptable est la seule personne habilitée à certifier les comptes d’une entreprise.


    Les services rendus diffèrent entre un comptable et un expert-comptable.


    Par ailleurs, les comptables ne sont pas inscrits à l’Ordre des Experts-comptables a contrario de l’expert-comptable. Ils ne bénéficient pas non plus d’une assurance en responsabilité civile professionnelle leur permettant de couvrir leur client en cas d’erreur.

    Cette assurance de responsabilité civile professionnelle va a fortiori jouer dans la différence de coût entre le comptable et l’expert-comptable mais garantira à l’entreprise une couverture en cas de problème. Ce qui n’est pas négligeable.


    Missions de l’expert-comptable


    L’expert-comptable apporte aux clients des solutions adaptées en fonction de leurs besoins spécifiques. Il s’occupe principalement du suivi comptable de votre activité. La tenue du grand livre, du livre journal, par exemple, mais aussi l’établissement des comptes annuels, la réalisation des déclarations fiscales et sociales sont ses missions premières. Il peut également vous fournir des conseils sur certains aspects juridiques de l’entreprise (régimes, statuts…).


    Puisqu’il accompagne l’entreprise dans la durée, il est à même de la conseiller sur des problématiques fiscales, économiques et stratégiques. Son rôle est aussi d’en analyser la gestion, de réaliser des tableaux de bord adaptés aux contraintes.


    Petit focus sur les activités principales et éventuelles de l’expert-comptable (Source : APEC) :




    Activités principales

    Activités éventuelles

    Tenue des comptes :

    • Enregistrer les pièces comptables ;

    • Etablir les déclarations fiscales et sociales ;

    • Procéder à la révision annuelle des écritures comptables ;

    • Elaborer le bilan, le compte de résultat et les annexes comptables ;

    Social :

    • Vérifier l’existence de la conformité des éléments de salaires, établir les bulletins, tenir le journal des salaires ;

    • Établir les déclarations sociales périodiques ;

    • Rédiger les contrats de travail des salariés du client ;

    • Assurer le suivi de la législation juridique sociale ;

    Surveillance comptable :

    • Réviser les comptes et contrôler les enregistrements comptables effectués par le service comptable du client ;

    • Contrôler et réviser les déclarations fiscales et sociales ;

    • Etablir les situations comptables intermédiaires tous les trois ou six mois pour permettre à l’entreprise de connaître précisément sa situation ;

    Juridique :

    • Établir les documents de secrétariat juridique légaux : procès-verbal d'assemblée générale, de conseil d'administration, de rapport de gestion ;

    • Rédiger le cahier des charges du nouvel outil informatique de comptabilité et de gestion commerciale sur demande du client ;

    Etablissement des comptes annuels :

    • Contrôler l’inventaire des stocks par sondage pendant l’inventaire et vérifier leur valorisation par contrôle de la méthode ;

    • Vérifier et établir les écritures de clôture ;

    • Etablir le bilan et le compte de résultats en conformité avec les normes IFRS ou non ;

    • Etablir l’annexe comptable ;

    • Etablir la liasse fiscale ;

    • Etablir des comptes consolidés ;

    Audit des comptes :

    • Contrôler la véracité des comptes établis par l'entreprise et l’absence d’anomalies significatives ;

    • Vérifier la cohérence des états financiers présentés avec les transactions effectivement réalisées ;

    • Examiner par sondages les éléments justifiant les données comptables ;

    • Vérifier la pertinence des valorisations effectuées par les comptables ou contrôleurs de gestion ;

    • Contrôler le respect des normes comptables légales dans l'élaboration des comptes ;

    Diligences légales :

    • Vérifier les documents juridiques légaux établis par l'entreprise ;

    • Vérifier la tenue des instances légales de l’entreprise ;



    L’expert-comptable et les différentes phases de la vie d’une entreprise


    Un entrepreneur peut avoir recours aux services de l’expert-comptable à n’importe quel moment de la vie de son entreprise.

    En effet, il peut faire appel au professionnel lors de la phase de création de son entreprise. L’expert-comptable réalise les prévisions financières, aide à établir un business plan, à choisir le statut juridique de la future entreprise, le régime fiscal et social les plus adaptés. Il conseillera également l’entrepreneur dans ses recherches de financements.


    En phase de transmission, il accompagne l’entrepreneur pour auditer l’entreprise et pour la céder dans les meilleures conditions.


    L’expert-comptable peut également être amené à accompagner un entrepreneur dans une reprise d’entreprise. Il assurera dès lors une mission d’accompagnement et réalisera différents travaux destinés à définir le projet et le rendre viable.



    Le coût d’un expert-comptable


    Se procurer les services d’un expert-comptable peut effrayer l’entrepreneur qui ne dispose pas d’un budget important. De plus, les honoraires de ces professionnelles sont variables selon le temps passé à conseiller l’entreprise, selon le type de missions confiées, le lieu, l’expérience dudit professionnel. Toutefois, en tant qu’entrepreneur, il est tout à fait possible de choisir entre un expert-comptable de proximité ou un expert-comptable en ligne, qui de fait, reviendrait moins cher.



    En définitive : l’expert-comptable est un partenaire privilégié


    Vous l’avez compris, l’expert-comptable est LE partenaire privilégié de l’entrepreneur. Ses missions variées, qui dépassent le simple suivi comptable, consistent finalement à vous accompagner dans toutes les étapes de viabilité de votre entreprise.


    Travailler avec un expert-comptable présente de nombreux avantages tel qu’un gain de temps considérable pour l’entrepreneur qui pourra se focaliser sur son cœur de métier. Mais encore, une meilleure optimisation des décisions pour l’entreprise et une sécurisation de celle-ci vis-à-vis de l’administration. Parce qu’il certifie la régularité et la sincérité de vos comptes, sachez qu’en vous tournant vers lui, vous n’attirerez pas les foudres des services fiscaux et vous rassurerez vos financeurs.



    Image
    gregoire-charroyer-expert-comptable

    Grégoire CHARROYER

    Intrapreneur chez L-Expert-Comptable.com

    Champion de la création, Grégoire conseille les entrepreneurs qui souhaitent passer à leur compte. Sa spécialité ? Le vidéo-message pour répondre clairement à toutes les questions