SASU ou portage salarial : Différences, avantages et inconvénients

L'article en brefLa SASU et le portage salarial offrent deux approches distinctes pour ceux qui souhaitent entreprendre ou exercer leur activité de manière indépendante, chacun avec ses spécificités en termes de gestion, fiscalité, et protection sociale. La SASU, pour sa part, séduit par la flexibilité de son fonctionnement et par la protection limitée qu'elle offre à son unique associé en termes de responsabilité sur les dettes, tout en offrant une liberté totale dans la définition des modalités de gestion. Le régime fiscal est également un atout, avec la possibilité pour l’associé unique de choisir entre l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu, augmentant ainsi l’attractivité de ce statut pour les entrepreneurs individuels.

D'autre part, le portage salarial se présente comme une solution clé en main pour exercer son activité en toute indépendance tout en bénéficiant du statut de salarié. Cette formule combine sécurité de l'emploi, grâce à une couverture sociale complète, et liberté d'entreprendre, permettant de choisir ses missions et ses clients sans les contraintes administratives liées à la gestion d'une entreprise. Toutefois, elle implique des coûts supplémentaires et des cotisations sociales plus élevées par rapport au statut d'indépendant traditionnel. Le choix entre ces deux options dépendra des priorités personnelles de chacun, entre sécurité et flexibilité, ainsi que des objectifs professionnels à long terme.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 4minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
SASU ou portage salarial Différences, avantages et inconvénients

Bien que présentant des similitudes, les statuts juridiques de la SASU et le portage salarial présentent des différences notables en termes de fiscalité, de protection sociale, de gestion et de rémunération. Découvrez toutes les différences entre la SASU et le portage salarial, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients, avec l’Expert-comptable.com.

Quelles différences entre la SASU et le portage salarial ?

Qu’est-ce qu’une SASU ? 

Une SASU est une Société par Actions Simplifiée (SAS) qui n’a qu’un seul associé. Société unipersonnelle, elle est aussi une société de capitaux. C'est son associé unique qui définit les règles de la gestion et de l’organisation de l’entreprise, ainsi que le montant de son capital social. Le statut juridique de la SASU est apprécié pour la souplesse de son fonctionnement et pour la liberté qu’elle offre à l’associé unique.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un système de relation tripartite qui permet à un prestataire de services indépendant de proposer ses services, sans avoir à créer son entreprise. Cette relation implique une entreprise de portage, un prestataire porté et des entreprises clientes. 

Le salarié porté bénéficie des avantages liés au statut de salarié tout en exerçant son activité de manière indépendante. 

La différence entre la SASU et le portage salarial se situe donc dans les démarches de création d’entreprise, dans la gestion fiscale, comptable et administrative ainsi que dans la protection sociale et les régimes fiscaux. Au sein d’une SASU, l’entrepreneur est un travailleur non-salarié qui gère lui-même les aspects administratifs, fiscaux et comptables de sa société. A contrario, en portage salarial, le travailleur est un salarié qui bénéficie de la protection sociale des salariés et d’une gestion administrative simplifiée.

 

Les avantages et inconvénients du portage salarial

Le portage salarial est un système intéressant, car il permet au travailleur porté de bénéficier du statut de salarié, tout en gardant une certaine indépendance au sein de son activité. 

Les avantages du portage salarial sont, entre autres : 

  • La sécurité apportée par le régime salarié, avec une assurance chômage et une bonne couverture sociale ;
  • La simplification de la gestion des contrats ;
  • La stabilité du salariat ;
  • L’indépendance du salarié au sein de son activité ;
  • La possibilité de choisir ses clients et ses missions.

Il existe toutefois quelques inconvénients liés au portage salarial, dont il faut tenir compte : 

  • Des cotisations sociales plus élevées par rapport à celles des travailleurs indépendants ;
  • Des frais supplémentaires occasionnés par le coût du portage salarial ;
  • Des frais de gestion qui sont directement prélevés sur le chiffre d'affaires du salarié porté.

 

Les avantages et inconvénients d'une SASU

La SASU est une forme juridique aux nombreux avantages, faisant d’elle une option souvent choisie par les créateurs d’entreprise qui souhaitent se lancer seuls dans leur projet. 

Parmi ces avantages, on peut citer : 

  • La grande souplesse de fonctionnement de la SASU ;
  • La responsabilité limitée de l’associé unique : 

Ce dernier n'est responsable des dettes de la société qu’à hauteur de son apport au capital de l’entreprise ;

  • Le choix du régime fiscal : 

Le gérant d’une SASU peut opter, sous certaines conditions, pour l’impôt sur les sociétés (IS) ou pour l’impôt sur le revenu (IR). 

  • La possibilité pour le président de la SASU d‘être rémunéré au titre de sa fonction et d’avoir le statut d’assimilé-salarié ;
  • La possibilité pour le président assimilé salarié d’être affilié au régime général de la sécurité sociale ;
  • La liberté de l’associé unique, qui peut établir les règles et le mode de gestion de la société dans les statuts de l’entreprise ;
  • La possibilité pour le dirigeant d'être rémunéré en dividendes en SASU ;
  • L'imposition sur les dividendes est avantageuse dans certains cas qui sont récurrents ;
  • Une transmission facilitée en cas de cession ou de décès du dirigeant de la SASU.

Parmi les inconvénients du régime juridique de la SASU, on peut citer : 

  • Des formalités administratives de création d’une SASU parfois complexes, comme la rédaction obligatoire des statuts de l'entreprise ;
  • Des formalités comptables devant être rigoureusement respectées (comptabilité régulière, publication des comptes annuels, organisation d’une assemblée générale annuelle) ; 
  • Un coût élevé des cotisations sociales ;
  • Une procédure de fermeture complexe, qui implique la dissolution anticipée de l’entreprise ainsi que sa liquidation.

 

Cumul d'une SASU et d'un portage salarial : Est-ce possible ?

Le cumul d’une SASU et d’un portage salarial est tout à fait possible. De plus, il offre une alternative intéressante pour profiter des avantages des deux statuts.

Le portage salarial permet de bénéficier du statut de salarié, et de ce fait, les règles qui régissent le cumul de plusieurs activités sont les mêmes que celles qui s'appliquent à un salarié classique. 

Le cumul d’une SASU et d’un portage salarial peut être envisagé le temps d’expérimenter les deux statuts et de trouver le plus adapté à sa situation et à son projet entrepreneurial.

En cas de cumul de ces deux statuts, il est indispensable de vérifier que le contrat de travail du salarié porté autorise l’exercice en SASU.

 

Auto-entrepreneur ou portage salarial : Quel statut choisir ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le choix du statut d’auto-entrepreneur ou de portage salarial. Les critères en matière de couverture sociale, de gestion administrative et comptable, ainsi que les critères financiers présentent dans un cas comme dans l’autre des avantages et des inconvénients. Le seul point commun entre ces deux statuts reste l'indépendance du travailleur. 

Les avantages et inconvénients de l’auto-entreprise : 

Le chiffre d’affaires est limité à un certain seuil, qui varie en fonction de l'activité exercée (188 700 euros pour les activités de vente de marchandises et 77 700 euros pour les activités de prestations de services en 2023 ) ;

  • Une simplicité de création ;
  • Une gestion administrative allégée, effectuée par l'auto-entrepreneur ;
  • Un régime fiscal simplifié ;
  • Des charges sociales réduites, mais une couverture sociale légère (pas de prévoyance, de mutuelle, d’assurance chômage…) ;
  • Une liberté totale d’entreprendre.

Les avantages et inconvénients du portage salarial : 

  • Avoir un statut de salarié, offrant une protection sociale complète (chômage, retraite, prévoyance…) ;
  • N’avoir aucune limite de chiffre d’affaires ;
  • Avoir un contrat en CDD ou CDI suivant la mission ;
  • Pas de gestion administrative : 

Les facturations des missions sont gérées par la société de portage salarial ;

  • Un accompagnement personnalisé et des formations professionnelles ;
  • Davantage de charges prélevées sur le salaire.

Le choix du statut d’auto-entrepreneur ou de portage salarial dépend des objectifs, des contraintes personnelles et des aspirations professionnelles du porteur de projet. 

Il est tout à fait possible, toutefois, de cumuler les deux statuts, en facturant ses clients avec l'un ou l’autre statut en fonction de la mission. Il est également possible de passer de l’auto-entreprise au portage salarial lorsque le seuil de chiffre d’affaires de l’auto-entreprise est dépassé.

 

Simulation de revenus en portage salarial

Le portage salarial permet aux travailleurs indépendants de bénéficier des avantages du statut de salarié tout en conservant leur autonomie. Avant de se lancer dans le portage salarial, il peut être intéressant de réaliser une simulation de revenus.

De nombreux outils de simulation de chiffre d’affaires sont disponibles en ligne. Ils permettent d’estimer le montant de la rémunération mensuelle en fonction de son chiffre d’affaires, tout en prenant en compte les frais supportés par le freelance porté.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.