Portage Salarial : Définition, fonctionnement, avantages (2022)

Mis à jour le 24/11/22
Sommaire

    Le portage salarial est un statut hybride se trouvant à la croisée des chemins de l’entrepreunariat et du salariat. Il jouit depuis quelques années d’une grande notoriété car il permet notamment de garder la protection sociale comme celle d’un salarié. Ce statut est souvent confronté au statut de pur indépendant (en société, entreprise individuelle ou auto-entrepreneur)

    Définition du portage salarial

    Se basant sur une relation tripartite, le portage salarial permet à une personne physique d’exercer une activité de professionnel de manière indépendante en étant dispensé de passer par la création d’une d’une société ou d’une entreprise individuelle. Le porté signe un contrat de travail avec la société de portage salarial tandis que la société de portage met un contrat commercial en place avec le client final.

    Comment ça marche le portage salarial ?

    Comme évoqué précédemment, il s’agit donc d’une relation tripartite entre le salarié porté, la société de portage et le client définitif. L’organisation et la relation n’est cependant pas la même et sort du cadre “employeur/salarié”. Dans ce schéma à l’inverse d’un salarié classique, la personne portée reste libre et autarcique dans l’aménagement de ses méthodes de travail. C’est ce dernier également qui fixe sa tarification et échange sur les attentes et les conditions d'exécution des prestations demandées.

    Le rôle de la société de portage est d’assurer la gestion administrative liée à cette mission. A savoir :

    • Mise en place de la convention de portage,

    • Mise en place du contrat de prestation,

    • Facturation de la prestation,

    • Ouvrir et gérer le compte d’activité,

    • Assurer l’adaptation du salarié porté à son post de travail,

    • Souscrire pour le compte de la personne portée à une assurance professionnelle.

    Quels sont les objectifs du portage salarial ?

    Le portage salarial est né pour répondre à différents besoins et objectifs à destination du professionnel et de l’entreprise cliente.

    Pour le professionnel cela permet d’évoluer dans un cadre administratif légal et rassurant, mais surtout d’avoir la possibilité de jouir de tous les avantages liés au statut de salarié notamment au niveau de la protection sociale et des droits au chômage.

    Pour l’entreprise cliente, faire appel au portage salarial permet de ne pas passer par l’embauche d’un salarié tout en ayant la capacité de pouvoir acquérir avec plus de facilité des consultants qualifiés, ces derniers n’ayant plus la nécessité de créer leur entreprise et donc de gérer toute la partie administrative qui en découle.

    Selon quel type de contrat peut-on faire du portage salarial ?

    Pour le portage salarial deux types de contrats sont possibles à mettre en place : le contrat à durée déterminée ou le contrat à durée indéterminée. Ils disposent chacun de modalités différentes en termes de durée et de rupture.

    • Le CDI par définition ne prévoit pas de date de fin. Celui-ci est rompu sur décision de l’un des deux partis. Toutefois, en portage, il est limité à 36 mois, durée au-delà de laquelle le contrat peut-être requalifié.

    • Le CDD peut-être renouvelé deux fois dans la limite de 18 mois mais bénéficie de mois de possibilité de rupture que le CDI. Il est donc moins flexible.

    Peut-on faire du portage salarial à l’international ?

    Le portage salarial à l’international est possible dans le cas où le salarié porté veut répondre à des missions proposées à l'international tout en bénéficiant des caractéristiques du portage salarial.

    L’accord tripartite est de ce fait conservé. Toutefois; il est qualifié de deux manières différentes selon la durée de la mission :

    Si il s’agit d’une mission temporaire d’une durée inférieure ou égale à 24 mois, le salarié porté est dit salarié porté détaché. Il bénéficiera tout de même de la sécurité sociale française si un accord bilatéral est mis en place entre la France et le pays ou la mission est effectuée.

    Si cela concerne une mission à durée indéterminée d’au moins 6 mois, l'indépendant aura le statut de salarié expatrié et dépendra alors du régime social appliqué dans le pays où il exerce son activité professionnelle.

    Avantages et inconvénients du portage salarial.

    Avantages

    • Gestion administrative : En portage salarial toute la partie administrative est gérée par la société de portage salarial à savoir la facturation, les relances clients, le contrat de travail, le contrat commercial et toute la gestion comptable et sociale relative au salaire. Le consultant peut alors se concentrer uniquement sur la réalisation de sa mission avec le temps gagné.
    • Couverture sociale : Un salarié porté à la même couverture sociale qu’un salarié classique au niveau de l’assurance maladie et la retraite, ce qui peut-être plus rassurant que de passer 100% freelance où parfois la couverture sociale peut sembler plus précaire selon les formes juridiques.
    • Chômage : Contrairement au statut de freelance, le statut de salarié en portage salarial permet de cotiser au chômage et donc de percevoir ses ARE en cas de fin de contrat ou de rupture conventionnelle ce qui assure une sécurité supplémentaire en l’absence de mission.
    • Droit à la formation : Le fait d'acquérir des droits en formation continue permet au salarié porté de pouvoir acquérir ou perfectionner ses compétences pour développer son activité et son chiffre d’affaires.
    • Emprunt : En cas de projet immobilier, la banque est souvent demandeuse des fiches de salaires pour décider de l’obtention ou non du l’emprunt ce qui est possible de transmettre via le statut de porté.
    • Liberté organisationnelle : Organiser gérer son temps de travail de manière autonome est en général l’avantage qui ressort le plus lorsqu’on évoque le portage salarial, ajuster vie professionnelle et vie personnelle est donc beaucoup plus simple qu’en étant salarié traditionnel.
    • Choisir ses missions : Travailler avec une entité qui a les mêmes valeurs que soi ou participer à un projet qui nous tient à cœur est possible en portage salarial. Le choix du client venant du consultant lui-même, il peut choisir avec qui il veut collaborer ou non.
    • Fixer son tarif : Selon les compétences et les exigences, le salarié porté aura la possibilité de négocier et fixer par lui-même son taux journalier moyen ou son forfait de prestations.

    Inconvénients

    • Le coût du portage salarial : La gestion administrative établie par la société de portage à forcément un coup financier qui correspond à un pourcentage du chiffre d'affaires réalisé, il est d’environ 5 à 10%. Si le souhait est donc de maximiser ses salaires, la solution de freelance indépendante est donc plus adaptée.
    • Les frais déductibles : Il est possible de pouvoir se faire rembourser ses frais professionnels mais seulement à 30% maximum de son chiffre d'affaires, ce qui peut-être limitant pour certains profils ayant beaucoup de frais professionnels liés à leur activité (frais de déplacement, matériel etc…)
    • Taux moyen journalier minimum : Selon la convention collective du portage salarial il perçoit au minimum 77% de PASS (plafond annuel de la sécurité sociale) qui est de 189€ journalier. Un salarié porté devra donc facturer environ 300€ en prenant en compte un moyenne de 10% de frais de gestion et un taux de cotisation social sur son salaire d’environ 45%.
    • Limité à certains métiers : Le portage salarial n’est pas accessible à tous les métiers, les limites étant guidées par la convention collective du portage salarial. De manière générale, sont compatibles avec le portage salarial uniquement les métiers de la prestation intellectuelle.

    Quels sont les métiers qu’on peut réaliser en portage salarial ?

    Voici les principales catégories de métiers réalisable par le biais du portage salarial :

    • L’informatique : Gestionnaire de projet, webdesigner, développeur, consultant SEO, sécurité numérique etc… Le monde du digital et de l’informatique est un domaine très actif dans le portage salarial.
    • Le conseil aux entreprises : Qu’il s’agisse d’un consultant en ressource humaine, en stratégie commerciale ou bien alors un manager de transition ou même un community manager, le conseil aux entreprises se voit très adapté également à la solution du portage.

    Comment bien choisir sa société de portage salarial ?

    Choisir sa société de portage avec attention est primordial pour une bonne gestion de son activité. Tout d’abord il faut investiguer sur la santé financière de la société et son expérience pour ne pas tomber sur une mauvaise surprise. L’administration a dû très souvent intervenir autrefois pour contrôler le cadre dans lequel les sociétés de portage évoluent, le statut étant relativement nouveau.

    Son expérience dans le temps est aussi un élément important car elle permet de rassurer le client également avec qui le contrat sera mis en place.

    Le pourcentage de frais de fonctionnement indexé sur le chiffre d'affaires doit aussi être analysé et jauger en fonction des prestations que propose la société de portage, de plus selon l’expérience et la compétence du consultant ce pourcentage peut également varier. Il peut-être intéressant de mettre plusieurs sociétés de portage en concurrence pour trouver le taux le plus intéressant.

    Toutes les sociétés de portage ne proposent pas les mêmes services, certains sont d’ailleurs très intéressants comme par exemple : des journée de formation, des clubs de membre idéal pour réseauter, des événement divers ou une assistance juridique dans le cadre de sa mission.

    En conclusion

    Le portage salarial à ses propres caractéristiques mais n’est pas la seule solution pour devenir indépendant. Selon la durée de la mission et le profil de l'entrepreneur, passer 100% indépendant via une SAS, SARL, entreprise en nom propre ou micro entreprise peut-être beaucoup plus adapté.

    De plus, actuellement beaucoup de solutions très digitales centrées sur l’expérience client existent pour la gestion administrative de la création de son statut et de la comptabilité. (cabinet en ligne, légal tech)

    Image
    antoine-richard-expert-comptable

    Antoine RICHARD

    Accompagnement des freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Depuis 2016 Antoine accompagne et conseille les indépendants aussi bien sur la création que l'optimisation des sociétés, le tout avec le sourire ! Pour lui la digitalisation et la proximité ne sont pas deux termes opposés mais bien complémentaires !