Salarié et Auto-entrepreneur : Comment cumuler ?

L'article en brefConcilier un CDI et une activité d'auto-entrepreneur peut être une avenue intéressante pour augmenter ses revenus et diversifier ses compétences. Cet équilibre nécessite cependant une bonne gestion des contraintes fiscales et administratives, sans oublier de respecter les clauses de non-concurrence vis-à-vis de l'employeur principal. Avant de plonger dans cette double vie professionnelle, une clarification avec votre employeur actuel est cruciale pour éviter tout conflit d'intérêts potentiel.

Adopter le statut d'auto-entrepreneur tout en étant salarié présente des avantages indéniables comme une plus grande autonomie et la possibilité de tester un projet personnel avec un risque financier limité. Toutefois, ce cumul de rôles impose de jongler avec deux régimes de cotisations sociales et une charge de travail accrue, pouvant mener au surmenage. Avant de se lancer, il est conseillé de consulter un expert-comptable pour naviguer au mieux entre les implications fiscales et administratives de chaque statut.
Temps de lecture : 7minDate de publication : 03/02/2023Dernière mise à jour : 25/04/2024
Vous êtes salarié et souhaitez créer votre entreprise ? Lancez vous aujourd'hui !Découvrir notre offre de création d'entreprise
Ecrit par Emilie NAUDINAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
salarie-auto-entrepreneur

Vous êtes salarié et vous souhaitez vous lancer en tant qu'auto-entrepreneur ? C'est possible ! Mais comment cumuler les deux statuts ? Quels sont les avantages et les inconvénients à prendre en compte ? Découvrez dans cet article les bonnes pratiques et les questions à se poser avant de se lancer.

Puis-je être salarié en CDI et auto-entrepreneur en même temps ?

Oui, il est possible d'être salarié en CDI (Contrat à Durée Indéterminée) et auto-entrepreneur en même temps. Cependant, il est important de prendre en compte les conséquences fiscales et administratives de cette situation.

En tant que salarié en CDI, vous êtes tenu de respecter les conditions de votre contrat de travail, notamment en matière de temps de travail et de salaire. Vous êtes également soumis aux cotisations sociales obligatoires telles que la sécurité sociale et les cotisations retraite.

En tant qu'auto-entrepreneur, vous devez déclarer et payer les cotisations sociales et fiscales liées à votre activité. 

Vous êtes également tenu de respecter les obligations administratives liées à ce statut, telles que la tenue de comptabilité et la déclaration de vos revenus.

Il est important de veiller à ne pas concurrencer votre employeur en utilisant les compétences et les informations acquises dans le cadre de votre activité salariée pour votre activité d'auto-entrepreneur. 

De plus, il est recommandé de clarifier les conditions de votre activité d'auto-entrepreneur avec votre employeur pour éviter tout conflit potentiel.

Comment être entrepreneur et salarié ?

Il est possible d'être à la fois entrepreneur et salarié en cumulant ces deux statuts.

Cependant, il est important de comprendre les obligations liées à chaque statut et de bien les gérer pour éviter tout conflit potentiel. 

Voici les étapes à suivre pour être à la fois entrepreneur et salarié :

  • Clarifiez les conditions de votre activité d'entrepreneur avec votre employeur : assurez-vous que votre activité ne concurrence pas celle de votre employeur et ne nuit pas à votre activité salariée.

  • Respectez les obligations administratives et fiscales liées à chaque statut : en tant qu'entrepreneur, vous devez déclarer et payer les cotisations sociales et fiscales liées à votre activité ; en tant que salarié, vous devez respecter les conditions de votre contrat de travail et les cotisations sociales obligatoires.

  • Séparez clairement les activités liées à chaque statut : utilisez des comptes bancaires différents et tenez des comptabilités séparées pour votre activité d'entrepreneur et votre activité salariée.

  • Soyez attentif aux conséquences fiscales : le cumul d'un statut d'entrepreneur et d'un statut salarié peut avoir des conséquences fiscales importantes. Il est donc recommandé de consulter un expert-comptable pour éviter toute erreur fiscale.

Quel statut pour une activité secondaire ?

Le statut d'auto-entrepreneur présente plusieurs avantages pour une activité secondaire :

  1. Simplicité administrative : il suffit de déclarer son activité auprès de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) et de s'inscrire au régime social des auto-entrepreneurs pour démarrer son activité.

  2. Coûts réduits : les cotisations sociales et fiscales sont calculées en fonction du chiffre d'affaires généré par l'activité secondaire, ce qui peut limiter les coûts pour une activité secondaire ne générant qu'un faible revenu.

  3. Flexibilité : le statut d'auto-entrepreneur permet de démarrer une activité sans être lié à une société, ce qui offre une certaine souplesse pour développer son activité secondaire.

Cependant, il est important de bien comprendre les limitations liées à ce statut :

  1. Limitations de chiffre d'affaires : le chiffre d'affaires maximal autorisé en tant qu'auto-entrepreneur est limité. Si vous dépassez ce seuil, vous devrez vous soumettre à des obligations supplémentaires, comme la tenue d'une comptabilité complète.

  2. Interdiction de concurrencer son employeur principal : il est important de veiller à ne pas concurrencer son employeur principal avec son activité secondaire, sous peine de perdre son statut de salarié et de s'exposer à des poursuites judiciaires.

  3. Obligations administratives supplémentaires : en tant qu'auto-entrepreneur, vous devrez respecter des obligations administratives supplémentaires, telles que la déclaration régulière de votre chiffre d'affaires et le paiement de vos cotisations sociales et fiscales.

Le statut d'auto-entrepreneur peut être une option intéressante pour une activité secondaire, mais il est important de bien comprendre les obligations et les limitations liées à ce statut pour éviter tout problème administratif ou fiscal.

Il est également conseillé de consulter un expert-comptable pour évaluer les conséquences fiscales de ce choix.

Comment cumuler salarié et devenir micro-entrepreneur ? Les conditions à respecter

Il est possible de cumuler un emploi salarié avec une activité de micro-entrepreneur, mais il y a certaines conditions à respecter :

  • Respect de la concurrence : Il est important de veiller à ne pas concurrencer son employeur principal avec son activité de micro-entrepreneur, notamment en évitant d'utiliser les ressources et les connaissances acquises dans le cadre de son activité salariée. Il est également important de ne pas proposer les mêmes produits ou services que son employeur principal. En cas de concurrence, l'employeur peut engager des poursuites contre le salarié et mettre fin à son contrat de travail.

  • Séparation claire des activités : Il est conseillé de séparer clairement les activités de micro-entrepreneur et de salarié, notamment en utilisant une adresse différente pour les activités de micro-entrepreneur et en veillant à ne pas mélanger les finances de l'activité salariée et de celle d'auto-entrepreneur.

  • Respect des obligations administratives et fiscales : Le statut de micro-entrepreneur implique des obligations supplémentaires, telles que la déclaration régulière de son chiffre d'affaires et le paiement de ses cotisations sociales et fiscales. Il est important de les respecter pour éviter tout problème administratif ou fiscal.

  • Protection des droits du salarié : Le salarié doit veiller à protéger ses droits en tant que salarié, notamment en ce qui concerne les heures supplémentaires et les congés payés. Il doit également veiller à ne pas négliger ses obligations professionnelles envers son employeur.

  • Consultation d'un expert-comptable : Il est fortement recommandé de consulter un expert-comptable pour évaluer les conséquences fiscales de ce choix et pour s'assurer que toutes les obligations administratives et fiscales sont respectées. L'expert-comptable peut également aider à élaborer une stratégie fiscale pour minimiser les coûts liés à l'activité de micro-entrepreneur.

Quel est mon régime social si je cumule salarié et auto-entrepreneur ?

En cumulant le statut de salarié et celui de micro-entrepreneur, vous devez respecter les obligations liées à ces deux statuts en termes de cotisations sociales et fiscales.

En tant que salarié, vous êtes soumis à un régime de sécurité sociale obligatoire qui inclut les cotisations pour la couverture maladie, maternité, invalidité, décès, retraite, etc. Cette cotisation est prélevée sur votre salaire brut et est à la charge de votre employeur.

En tant que micro-entrepreneur, vous êtes également soumis à un régime de sécurité sociale, mais il est différent du régime salarial. Les micro-entrepreneurs cotisent en fonction de leur chiffre d'affaires et le montant de leur cotisation est déterminé en fonction de leur activité professionnelle. Ils doivent également déclarer et payer régulièrement leurs cotisations sociales.

Il est important de noter que les cotisations sociales versées en tant que micro-entrepreneur peuvent être déduites des cotisations sociales versées en tant que salarié, ce qui peut réduire le coût total des cotisations sociales.

Quelle imposition pour un auto-entrepreneur et salarié ?

Lorsque vous exercez une activité en tant qu'auto-entrepreneur en plus de votre activité salariée, vous devrez faire face à une double imposition de vos revenus. Cela signifie que vous devrez déclarer et payer des impôts sur le revenu pour les deux activités séparément.

En ce qui concerne votre activité salariée, vous êtes soumis aux mêmes règles fiscales que tout autre salarié. Votre salaire brut sera imposé en fonction des tranches d'imposition en vigueur, et les cotisations sociales telles que la sécurité sociale et les retraites seront prélevées sur votre salaire.

En ce qui concerne votre activité d'auto-entrepreneur, vous êtes soumis au régime fiscal et social simplifié pour les petites entreprises, appelé micro-entreprise. 

Le chiffre d'affaires que vous générez avec cette activité est imposé à un taux forfaitaire compris entre 1% et 8% selon le type d'activité, et les cotisations sociales sont calculés en fonction de ce chiffre d'affaires.

Vous devez déclarer vos revenus d'auto-entrepreneur auprès des autorités fiscales, même si vous êtes également salarié. Si vous avez des doutes sur les démarches à suivre, il est préférable de consulter un expert-comptable pour vous aider à vous assurer que vos déclarations fiscales sont conformes et appropriées.

Enfin, il est également important de mentionner que le cumul d'une activité salariée et d'une activité en tant qu'auto-entrepreneur peut entraîner des obligations administratives supplémentaires, telles que la tenue de livres comptables séparés pour chaque activité, ce qui peut nécessiter du temps et des ressources supplémentaires. 

Il est donc important de bien évaluer les avantages et les inconvénients du cumul d'activités avant de se lancer dans cette voie.

Quels sont les avantages du cumul d'activité salariat et micro-entreprise ?

Le cumul d'une activité en tant que salarié et en tant que micro-entreprise peut présenter plusieurs avantages, notamment :

  • Revenus supplémentaires : Avoir deux activités peut permettre de disposer de revenus supplémentaires, ce qui peut être utile pour couvrir des dépenses supplémentaires ou pour épargner.

  • Flexibilité : Le cumul d'une activité salariée et d'une activité en tant que micro-entrepreneur peut offrir une certaine flexibilité, en permettant de gérer son temps et ses activités de manière autonome.

  • Possibilité de développer son propre projet : Le cumul d'une activité salariée et d'une activité en tant que micro-entrepreneur peut permettre de développer son propre projet et de le tester sur le marché, sans prendre de risque financier important.

  • Expérience professionnelle diversifiée : Avoir deux activités peut permettre de développer une expérience professionnelle diversifiée et de se familiariser avec différents domaines d'activité.

  • Protection sociale : En étant à la fois salarié et micro-entrepreneur, il est possible de bénéficier de la protection sociale associée au statut de salarié, tout en exerçant une activité en tant que micro-entrepreneur.

  • Possibilité de se diversifier : Le cumul d'une activité salariée et d'une activité en tant que micro-entrepreneur peut permettre de diversifier ses sources de revenus et de limiter les risques financiers liés à une seule activité.

Quels sont les inconvénients du cumul d'activité salariat et micro-entreprise ?

Le cumul d'une activité salariée et d'une micro-entreprise peut présenter plusieurs inconvénients, notamment :

  • Charge de travail accrue : Avoir deux activités peut entraîner un surcroît de travail et de stress, surtout si les deux activités sont à temps plein.

  • Risque de burn-out : Le cumul de deux activités peut entraîner un épuisement professionnel et une démotivation, ce qui peut avoir un impact négatif sur la qualité du travail fourni.

  • Contraintes administratives : Le fait d'avoir deux activités implique des obligations administratives supplémentaires, telles que la déclaration des revenus pour les deux activités et la gestion de la comptabilité.

  • Risque de conflit d'intérêts : Si le salarié exerce une activité similaire à son employeur dans le cadre de sa micro-entreprise, il peut y avoir un conflit d'intérêts, ce qui peut compromettre sa relation avec son employeur.

  • Contraintes fiscales : Le cumul d'une activité salariée et d'une micro-entreprise peut entraîner des obligations fiscales supplémentaires, telles que la déclaration des revenus pour les deux activités et le paiement des cotisations sociales.

  • Manque de temps pour se consacrer à sa micro-entreprise : Si le salarié consacre déjà beaucoup de temps à son activité salariée, il peut manquer de temps pour se consacrer à sa micro-entreprise et pour développer son activité.

Le cumul d'une activité salariée et d'une micro-entreprise peut présenter des avantages, mais aussi des inconvénients qui doivent être pris en compte avant de prendre une décision. 

Il est important de bien évaluer les conséquences potentielles sur le travail, la santé et les finances avant de se lancer dans ce genre d'entreprise.

Quelles sont les contraintes du cumul auto-entrepreneur et salarié ?

Le cumul d'une activité en tant qu'auto-entrepreneur et en tant que salarié peut présenter plusieurs contraintes, notamment :

  • Charge de travail accrue : Avoir deux activités peut entraîner un surcroît de travail et de stress, surtout si les deux activités sont à temps plein.

  • Risque de burn-out : Le cumul de deux activités peut entraîner un épuisement professionnel et une démotivation, ce qui peut avoir un impact négatif sur la qualité du travail fourni.

  • Contraintes administratives : Le fait d'avoir deux activités implique des obligations administratives supplémentaires, telles que la déclaration des revenus pour les deux activités et la gestion de la comptabilité.

  • Risque de conflit d'intérêts : Si l'auto-entrepreneur exerce une activité similaire à son employeur salarié, il peut y avoir un conflit d'intérêts, ce qui peut compromettre sa relation avec son employeur.

  • Contraintes fiscales : Le cumul d'une activité en tant qu'auto-entrepreneur et en tant que salarié peut entraîner des obligations fiscales supplémentaires, telles que la déclaration des revenus pour les deux activités et le paiement des cotisations sociales.

  • Manque de temps pour se consacrer à son activité d'auto-entrepreneur : Si le salarié consacre déjà beaucoup de temps à son activité salariée, il peut manquer de temps pour se consacrer à son activité d'auto-entrepreneur et pour développer son activité.

Le cumul d'une activité en tant qu'auto-entrepreneur et en tant que salarié peut présenter des avantages, mais aussi des contraintes qui doivent être prises en compte avant de prendre une décision. Il est important de bien évaluer les conséquences potentielles sur le travail, la santé et les finances avant de se lancer dans ce genre d'entreprise.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.