E-commerce : comment créer et lancer son entreprise ?

Mis à jour le 16/09/22
Sommaire
    Le e-commerce est désormais depuis plusieurs années le moyen plébiscité par de nombreux internautes pour l'achat de produits. De nombreuses opportunités sont à votre disposition pour vous permettre de créer votre entreprise dans ce domaine. L-Expert-Comptable.com vous donne ses conseils pour vous permettre de vous lancer !

    Qu'est-ce que le e-commerce ?

    Définition du e-commerce

    Le e-commerce, appelé aussi commerce électronique ou en ligne, désigne une activité d’achat et de vente de produits en ligne par l’intermédiaire de sites internet ou d’applications sur smartphone.

    Cette forme de commerce est née dans les années 1990 avec de grandes entreprises telles qu'Amazon et eBay. L'extension du e-commerce est rendue possible grâce au développement d’Internet et des technologies innovantes qui permettent de collecter et d'exploiter des millions de données essentielles (base de clients, identification des produits, etc.).

    Comment fonctionne une entreprise de e-commerce ?

    En ligne et à distance, le client passe une commande auprès de l’entreprise e-commerce en sélectionnant l'un des modes de paiement possibles (carte bancaire, PayPal, e-carte bleue...). Le e-commerçant encaisse l’argent du client et ce dernier reçoit la commande.

    La boutique en ligne peut préparer et envoyer elle-même la commande. Elle se charge de la gestion des stocks de produits que le marchand a envoyés dans son centre de distribution.

    Dans le cas du dropshipping (livraison directe) très répandu en e-commerce, c’est le grossiste qui gère ses stocks et s’occupe de la livraison de ses produits.

    Certaines entreprises choisissent d’exercer leur activité de commerce entièrement en ligne par l’intermédiaire de plateformes de e-commerce comme Amazon ou par leur propre site internet.

    De plus en pllus, de boutiques traditionnelles se lancent dans le e-commerce pour améliorer l’expérience de leurs clients et diversifier leurs produits.

    Quels sont les avantages du commerce électronique ?

    Avec Internet, vous pouvez vendre vos marchandises à des clients du monde entier, alors que dans un magasin physique, la clientèle reste essentiellement locale et limitée. De plus, la vente est facilitée grâce aux différents modes de livraison proposés aux clients : retrait en magasin, à domicile ou en point relais.

    Par ailleurs, un marchand peut ouvrir son commerce électronique en évitant d’investir des milliers d’euros dans une boutique physique. Il est possible de démarrer avec le statut de micro-entreprise, ce qui réduit davantage les coûts.

    Avec le dropshipping, le vendeur peut profiter de la notoriété d’une grande entreprise e-commerce comme Amazon. En contrepartie d’une commission sur les ventes de produits, le e-commerçant répertorie et distribue les marchandises du fournisseur sur son site web. Ce dernier n’a donc pas à s’inquiéter de la gestion de ses stocks ou de l’expédition des commandes. C’est le distributeur qui s’occupe des aspects logistiques de la transaction.

    Les données des clients récupérées en ligne (adresse, e-mail, téléphone…) permettent aux boutiques en ligne d'étudier le comportement des utilisateurs afin d’ajuster leur plan de vente et leur stratégie marketing.

    Enfin, les consommateurs ont le loisir de réaliser leurs achats où et quand ils le souhaitent s’ils disposent d’une connexion Internet et d’un appareil numérique : smartphone, ordinateur, appareil connecté, etc. Par conséquent, l’accessibilité de vos produits ne dépend d’aucun horaire.

    Quels sont les inconvénients du e-commerce ?

    La majorité des entreprises e-commerce ne permettent pas aux clients de tester leurs produits avant l’achat. En cas d’insatisfaction, le client doit renvoyer la marchandise et demander un remboursement. Parfois, il décide de ne pas effectuer un nouvel achat chez le même vendeur.

    Pour pallier ce problème, certaines entreprises de prêt-à-porter parviennent à imiter l’essayage en cabine grâce à des expériences interactives en ligne. Néanmoins, cela ne peut pas remplacer complètement le passage en magasin.

    D’ailleurs, les boutiques classiques de ventes de produits sont toujours fortement plébiscitées par les consommateurs. Ces derniers restent fidèles aux grandes entreprises populaires ou privilégient les commerces de proximité.

    En outre, le succès du commerce électronique a créé beaucoup de concurrence. Il faut donc réussir à se démarquer pour rentabiliser son activité et se faire connaître avec une excellente stratégie marketing. En plus de l'utilisation des réseaux sociaux constituant une solution à moindre coût, beaucoup de boutiques en ligne ont recours à la publicité ou font appel à des agences de marketing.

    Les places de marché en e-commerce sont dépendantes de l’informatique. Tout souci technique (panne du serveur, erreur dans les transactions bancaires, etc.) empêchant les ventes des produits peut faire perdre du chiffre d’affaires tant que le problème n’est pas réglé.

    Comment monter une entreprise e-commerce en France ?

    Choisir entre les différents types de e-commerce

    Avant de vous lancer, vous devez savoir à qui s'adressent vos ventes de produits. Il existe plusieurs formes de transactions en e-commerce :

    • B2B (business to business) : une entreprise vend des marchandises ou des prestations de service à une autre entreprise. Ce sont des indépendants, des grossistes (achat en gros et vente en petite quantité à des professionnels) ou des fournisseurs de matières premières.
    • B2C (business to consumer) : c’est la forme la plus courante où l’entreprise vend directement des produits à des consommateurs.
    • C2C (consumer to consumer) : un consommateur réalise des ventes de produits à destination d'un autre consommateur grâce à des places de marché comme Vinted ou LeBonCoin.
    • C2B (consumer to business) : le consommateur vend de manière occasionnelle des produits comme des images, des vidéos ou de la musique.
    • Commerce entre une entreprise et le secteur public : l'entreprise fournit des biens ou des services à l’administration (gouvernement, collectivités locales). Dans le cadre des marchés publics, l'administration lance un appel d'offres auquel une entreprise privée répond pour devenir son fournisseur.

    Sélectionner les produits ou services à vendre en ligne

    En tant que e-commerçant, vous pouvez vendre :

    • Des produits physiques : les fournisseurs sont des fabricants, des grossistes et des détaillants (vente à l’unité aux consommateurs). Ils utilisent les sites de e-commerce pour vendre toutes sortes d’objets : livres, vêtements, fournitures, matériels de bricolage, etc.
    • Des produits numériques : ils désignent par exemple des jeux vidéo et des logiciels à télécharger en ligne.
    • Des prestations de services : cela concerne par exemple des sites de streaming de films ou de séries accessibles par des abonnements (Netflix, OCS, Prime Video, Disney plus). Beaucoup de freelances créent ou utilisent des sites e-commerce pour vendre leurs services.

    Votre choix sera déterminé en fonction de l’état du marché que vous visez. Le milieu du e-commerce étant très compétitif, il faut choisir un produit qui se commercialise avec succès. Vous devez distinguer la mode passagère et la tendance durable. Examinez le marché en étudiant vos concurrents et leur stratégie marketing. Repérez les meilleures tendances en utilisant les moteurs de recherche, les sites e-commerce et les réseaux sociaux.

    Une fois votre choix arrêté, vous devez étudier vos produits selon un certain nombre de paramètres : prix de vente, marge commerciale, durabilité, stockage ou dropshipping, réglementations, fluctuations du marché, etc.

    Rédiger le business plan de votre entreprise

    Le business plan est important si vous désirez contracter des prêts auprès des investisseurs. Ce document doit comprendre des informations détaillées sur :

    • Votre entreprise, sa composition et ses atouts ;
    • L’étude de marché réalisée ;
    • Le bien ou le service à vendre ;
    • La stratégie envisagée pour vous lancer et vous promouvoir ;
    • Les moyens déployés et vos compétences ;
    • Le plan de financement prévisionnel.

    Trouver le nom de l’entreprise e-commerce

    Il faut choisir un nom de marque qui représente votre personnalité et votre activité de vente de produits. Si vous êtes micro-entrepreneur, il s’agit du nom commercial utilisé pour faire connaître votre activité. Si vous devenez le gérant d’une société, vous choisissez la dénomination sociale.

    Soyez original pour vous distinguer et imaginez un nom simple pour que vos clients potentiels le retiennent facilement. Attention, veillez à choisir un nom qui n'est pas une marque protégée. Sinon, vous risquez des poursuites judiciaires pour atteinte à un droit de propriété intellectuelle.

    Déterminer le statut juridique de l'entreprise

    Quant au choix de la forme juridique, la micro-entreprise vous permet de vous lancer rapidement après votre immatriculation auprès de l’URSSAF, en ligne ou par courrier.

    La SASU (société par actions simplifiée) ou l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) devient obligatoire si votre chiffre d’affaires dépasse les seuils de la micro-entreprise. Toutefois, vous pouvez directement opter pour la création de l’une de ses deux formes de société. Vous pourrez alors déduire de vos bénéfices les charges réelles. C’est un avantage important si vous réalisez un nombre important de ventes rapidement.

    En revanche, la création d’une société nécessite la réalisation de plusieurs formalités plus ou moins coûteuses : la rédaction des statuts, le dépôt de capital dans un compte bancaire professionnel, l’envoi des documents au centre des formalités des entreprises et la publication au journal des annonces légales.

    Créer un site marchand

    Vous souhaitez ne pas passer par les places de marché e-commerce ? Dans ce cas, vous pouvez créer votre propre site marchand.

    Le nom de domaine de votre site internet doit rappeler le nom de votre entreprise. Vous pouvez l’acheter auprès de l’hébergeur de votre site en complément d’un abonnement.

    Avec des connaissances de base en informatique, vous pouvez créer votre site e-commerce grâce à des systèmes de gestion de contenu centrés sur la facilité d'utilisation : Shopify, Woocommerce avec WordPress, Prestashop, Magento, ou encore Wizishop. Choisissez le logiciel qui propose des fonctionnalités répondant le mieux à votre projet e-commerce : moyens de paiement, gestion du portefeuille client, suivi des ventes, traitement des données...

    L'apparence de votre site doit correspondre à votre image de marque : design, couleurs, typographie. De plus, misez sur une bonne optimisation pour faciliter la navigation de vos clients potentiels.

    Si les compétences vous manquent, il existe de nombreuses agences web qui créeront votre site et établiront une stratégie marketing efficace concentrée sur l'acquisition de trafic et l'établissement d'audience ciblée par exemple.

    Quel e-commerce choisir ? Top 10 des meilleures marketplaces en France

    Une marketplace ou place de marché donne accès à un large panel de produits à destination des clients internationaux. Voici une liste de dix des marketplaces les plus visitées en France d’après les données de Semrush en juillet 2022 :

    Amazon.fr

    Avec plus de 100 millions de visites par mois, Amazon, entreprise américaine, reste la marketplace la plus plébiscitée par les Français. Elle séduit grâce à l’existence de millions de produits référencés. Chez Amazon, le consommateur peut presque tout acheter. D’ailleurs, l’abonnement Prime est un atout, car il propose la livraison gratuite en un jour ouvré et donne accès à la plateforme de streaming Prime Video.

    Cdiscount.com

    C’est la première marketplace française du classement. Fondée en 1998, Cdiscount était, au départ, spécialisée dans la vente de produits audiovisuels (DVD et CD d’occasion) avant de développer son offre. Aujourd’hui, des millions de produits sont référencés dans les univers du high-tech, de la décoration, du bricolage, de la téléphonie, de la mode ou du sport.

    Fnac.com

    La Fnac est à l’origine une chaîne de magasins spécialisée dans la vente de produits culturels. Plus de 20 millions de consommateurs français visitent chaque mois le site internet. Ils y trouvent une grande variété de produits, notamment dans les rayons livres, musique et jeux vidéo.

    Aliexpress France

    Aliexpress est une marketplace chinoise populaire chez les dropshippers. Sa version francophone permet aux consommateurs d’acheter des produits variés auprès de fournisseurs installés en Chine.

    eBay.fr

    Fondée aux États-Unis, eBay était d’abord spécialisée dans la vente aux enchères de marchandises avant de se diversifier et de proposer une multitude de produits.

    Darty.com

    Darty est une entreprise française connue dans le e-commerce français pour distribuer des produits des catégories informatique, audiovisuel, électroménager et téléphonie. Son rachat par la Fnac en 2016 crée le groupe Fnac Darty.

    Zalando.fr

    Entreprise allemande spécialisée dans la vente de chaussures en ligne, Zalando livre dans plusieurs pays européens dont la France. Elle a étoffé son offre en se lançant dans la distribution de vêtements et d’accessoires de mode.

    Rakuten France

    Rakuten est une entreprise spécialiste des ventes en ligne au Japon. En 2010, elle rachète la marketplace populaire PrimeMinister et lui donne le nom "Rakuten France" en 2018. Les consommateurs y trouvent des produits culturels (livres, jeux vidéo, musique…), des articles des domaines du high-tech, de l’habillement ou de l’équipement domestique.

    Vinted.fr

    Créée en Lituanie, Vinted est une entreprise du marché d’occasion qui permet aux utilisateurs inscrits de vendre et d’acheter des vêtements déjà portés. Elle compte aujourd’hui plus de dix millions de membres en France.

    Etsy France

    Etsy est une société américaine qui distribue en ligne des produits vintage (articles datant de plus de 20 ans) et des articles faits main : photographies, bijoux, art mural, éléments de décoration, mobilier.

    Image
    guillaume-delemarle-expert-comptable

    Guillaume DELEMARLE

    Expert-comptable chez L-Expert-Comptable.com

    L'expert-comptable en Stan Smith arpente Linkedin et Youtube afin d'apporter son éclairage et son expérience pour répondre aux questions des freelances avec clarté et bonne humeur.