Start-up

En 2020, lancez-vous en tant que Freelance !  Notre cabinet en ligne vous conseille gratuitement et vous guide pour bien  vous lancer ! EN SAVOIR +
ALERTE BILAN COMPTABLE ! Notre cabinet comptable en ligne s’occupe de tout  pour vous ! Faites le choix de la sérénité ! ÇA M'INTÉRESSE !
Envie d'un devis pour votre comptabilité ? Chez L-Expert-comptable.com c'est  gratuit !  JE VEUX UN DEVIS !
Inscrivez-vous à notre prochain Webinar !  Quelles sont les étapes pour devenir Freelance ?  S'INSCRIRE !
S'informer à distance : pour créer ou gérer votre entreprise et poser des  questions en direct.   Plusieurs dates disponibles Inscrivez-vous !  WEBINAR

Derniers articles

  • Nos cabinets partenairs sont spécialistes de la comptabilité des start-ups. Découvrez une offre de comptabilité en ligne, complète, sans engagement et adaptée à vos besoins. Nos partenaires seront ravis de s'occuper de votre création d'entreprise et du suivi de votre comptabilité tout le long de l'année.
  • Aujourd'hui, l'accès à l'investissement dans les pépites innovantes est largement démocratisé et ne s'adresse plus aux seuls experts de la finance. Via des plateformes de crowdfunding, chacun peut investir dans une start-up en se référant à la nature du projet, au profil des associés et à la finalité attendue. Il est même possible de consacrer de petites sommes à cette participation, ce qui différencie grandement les financeurs participatifs des business angels ou des capitaux-risqueurs. Investir dans une start-up, c’est aussi bénéficier d’avantages fiscaux.
  • Créer une start-up, c’est avant tout bien préparer son projet : faire un business plan pour analyser la rentabilité commerciale et financière. Une start-up a besoin de fonds pour investir dans la R&D, tout en ne prévoyant pas de rentrées d'argent sur le court terme. Le recours à un crédit classique avec démarrage immédiat des échéances à rembourser n'est pas une solution adaptée, particulièrement pour des montants conséquents. Il est nécessaire de se concentrer sur d'autres solutions telles que les investissements, les aides à l'innovation ou encore l'ouverture du capital à de nouveaux associés.
  • Votre business plan est fin prêt, il est temps de le présenter à l’oral à la banque, à des business angels, à des organismes d’aides, à un jury d’un concours, etc. Pour réussir votre présentation : définissez vos objectifs, personnalisez votre pitch en fonction de votre public, anticipez les questions, préparez un power point ou une keynote et entraînez-vous pour gérer votre temps et votre stress.
  • Le concept store est un nouveau genre de boutique étant de plus en plus présent en France, que cela soit à Paris ou en province. Le concept store a pour vocation de se détacher et de rajeunir les boutiques connues jusqu’alors. C’est un magasin innovant avec une thématique précise. Pour réussir, il faut faire stratégie marketing afin de pousser les clients aux achats non prévus, trouver un bon emplacement et communiquer sur son concept store pour attirer de nouveaux clients.
  • Plus qu'un simple projet, et pas encore tout à fait une entreprise, la start-up est un OVNI dans le paysage économique. Et elle répond à des codes qui lui sont propres. Lors de la création d'une start-up, le réel obstacle est de soulever suffisamment de fonds pour financer les recherches et le développement prévus, alors même que par définition le marché du produit est difficilement quantifiable. Heureusement, nombre d'investisseurs font confiance aux jeunes talents et sont désireux d'investir dans des start-up. Il ne reste plus qu'à les convaincre.
  • Le lean canvas est une variante du business model canvas. Il est un outil de la création d’entreprise utilisé pour remplacer le business plan. Il construit son modèle économique de manière itérative, synthétique et ultra visuelle, en remplissant un tableau reprenant les grandes étapes entrepreneuriales. Des post-its pourront compléter le lean canvas et varier au gré des explorations de l’entreprise sur le terrain. Le lean canvas est une composante du lean startup, tendance qui consiste à créer une entreprise de la manière la plus itérative possible, en testant ses hypothèses directement sur le terrain.
  • Selon le serial entrepreneur Steve Blank, une start-up est « une organisation temporaire à la recherche d’un modèle économique industriable, rentable, permettant une croissance exponentielle, répétable et scalable » . Elle cumule la jeunesse et une vision ambitieuse. La start-up suit des étapes de création et cherche des financements distincts de l’entreprise classique. Elle élabore une préparation du pitch de présentation et un business plan à présenter devant les business angels. Ces financements servent à créer un produit performant, à communiquer et à conquérir de nouveaux marchés.
  • Choisir le statut juridique de votre entreprise de jeux vidéo sera une étape essentielle dans la création de votre société. Il vous faudra également mettre en place un business plan qui vous aidera à établir vos plans financiers et à convaincre vos futurs investisseurs que votre projet est viable. Vous pouvez bénéficier d'aides de différents organismes pour lancer votre entreprise de jeux vidéo. Le métier n'a pas d'exigence de diplôme et vous pouvez vous lancer sans apport si vous êtes seul avec un savoir-faire en développement de jeux vidéo. Si vous avez besoin de matériel de pointe et de personnel, il vous faudra un apport personnel ou un crédit professionnel pour subvenir aux débuts de l'activité. Découvrez comment créer votre entreprise, l'article détaille les différentes étapes de création d'entreprise. 
  • La réalisation d’un business plan est utile pour une start-up, qui devra convaincre des investisseurs et des partenaires pour financer et mener à bien le projet. Le business plan comprend : l’executive summary, l’étude de marché, le plan de financement et les aides financières éventuelles. Le business plan aide l’entrepreneur à matérialiser son projet, à constater sa viabilité et ses limites. Il peut être présenté à un banquier , un investisseur potentiel, des futurs associés, des partenaires ou employés et lors de concours de start-up.
  • La restauration n’a pas échappé à la révolution Web. La « FoodTech », comme on l’appelle, est un secteur porteur et de nombreuses startups y développent des modèles économiques innovants. Des nouveaux concepts dans la restauration aux services digitaux proposés aux restaurateurs ... En 2015, les investissements dans la restauration et particulièrement dans la FoodTech représentaient 1.1 milliard de dollars dans le monde. Quelles sont les tendances food en 2016 et quelles sont les nouvelles startups de la restauration ? Vous allez vous en rendre compte, aujourd’hui, il serait presque inutile de savoir cuisiner pour se lancer dans un nouveau concept de restaurant. 
  • Depuis quelques années, de nouvelles startups ont investi le domaine du sport. Toutes ont la ferme ambition de surfer, et sur les nouveaux modes de vie et sur les nouvelles technologies pour développer leur modèle économique et répondre aux besoins constants des consommateurs en matière de sport et de bien-être. Des innovations du sport connecté en passant par des plateformes de financement participatif et réseaux sociaux spécialisés dans le sport ou encore le Tremplin, incubateur parisien prêt à vous aider à créer votre entreprise dans le sport, qui sont les nouveaux acteurs de ce secteur ?
  • Le milieu de l'entrepreneuriat et l'économie mondiale, toujours en quête d'innovations, d'idées porteuses et d'originalité, sont dépendants de la liberté d'action des startups. Quel est le paysage actuel de ces nouveaux business et qui mène la danse dans la course à l'innovation ? Dans ce domaine, les américains, les britanniques et les indiens peuvent être fiers de leur représentation sur le marché, talonnés par l'Australie, le Brésil et pléthore de pays émergents qui se démarquent des entrepreneurs des pays de la vieille Europe. À l'instar de Singapour qui a injecté des millions dans des fonds de capital‑risque ou Israël qui investit dans la recherche et le développement ; les gouvernements n'hésitent plus à soutenir les startups et se voient récompensés pour leur prise de risque. Source et infographie complète: www.ecoreuil.fr
  • Une SSII est une Société de Services en Ingénierie Informatique. Elle est destinée à apporter des solutions informatiques aux entreprises. Avant toute chose et avant de s’interroger sur le statut juridique de la SSII, il est important d’évaluer le chiffre d’affaires potentiel et de pouvoir estimer le nombre de clients.