Ouvrir une boutique en ligne en étant auto-entrepreneur : Les étapes

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    L'intérêt d'être auto-entrepreneur dans le e-commerce

    Créer une boutique en ligne permet de vendre toutes sortes de marchandises. C'est une véritable opportunité de toucher un plus large public puisqu'internet n'a pas d'horaires d'ouverture ainsi qu'un périmètre défini contrairement à une boutique physique.

    Quel budget pour ouvrir une boutique en ligne ?

    Pour la création du site internet de votre boutique e-commerce il faut prendre en compte :

    • la conception,
    • la maintenance,
    • la mise à jour,
    • l'hébergeur et l'optimisation du site.
    • D'autres frais peuvent s'y ajouter.

    Pour la conception d'un site commerce internet classique vous pouvez comptez un budget de 1 000 à 5 000 euros. Pour un site plus développé vous pouvez compter jusqu'à 20 000 ou bien 30 000 euros.

    Pour l'hébergeur du site on peut compter de 1 à 200 euros par mois.

    En ce qui concerne la maintenance, le coût peut représenter 3 à 10% des revenus annuel du site.

    Comment devenir auto-entrepreneur dans le e-commerce ?

    Pour être micro entrepreneur commerçant, vous devez être majeur et lancer votre activité en votre propre nom.

    La création de l'entreprise

    Pour créer votre entreprise de e-commerce il faut respecter plusieurs étapes :

    • Choisir votre forme juridique
    • Déclarer son auto entreprise en remplissant le formulaire PO CMB micro - entrepreneur que vous pouvez retrouver ici, vous le transmettrez à la Chambre du Commerce et de l'Industrie de votre département ; ou soit vous pouvez également le faire directement en ligne
    • Déclarer votre activité à la CNIL
    • Souscrire à une assurance
    • Payer la CFE
    • Connaître ses obligations légales.

    La création du site internet

    Il faut tout d'abord créer son site de e-commerce, vous pouvez soit le développer vous même mais si vous n'avez pas les compétences techniques vous pouvez faire appel à un professionnel.

    Vous pouvez choisir d'utiliser une plateforme e-commerce, par exemple Shopify qui va vous permettre de créer votre boutique en ligne par abonnement mensuel.

    Ou encore les marketplaces comme Amazon, Fnac ou Cdiscount. Ce sont des intermédiaires entre les clients et les vendeurs, par contre ils prennent une commission sur chaque vente.

    Se faire connaitre

    Une fois que votre auto-entreprise est créée ainsi que votre site e-commerce il faut vous faire connaitre afin de transformer vos internautes en clients. Il y a différentes méthodes :

    • Le référencement naturel : en produisant du contenu de qualité en choisissant les bons mots clés et en développant le site
    • La publicité sur les moteurs de recherche afin d'augmenter votre visibilité mais c'est payant
    • Les réseaux sociaux comme Instagram, Facebook ou encore Twitter afin de développer sa présence.

    Si vous vous posez encore des questions sur le statut d'auto entrepreneur vous pouvez allez vous renseigner ici.

    Les obligations avant de pouvoir ouvrir votre boutique en ligne

    Avant d'ouvrir votre boutique en ligne il faut respecter certaines obligations légales sur votre site sous peine de sanctions :

    • La protection des consommateurs, le Code de la consommation protège les consommateurs qui achètent en ligne. Il précise que vous devez respecter un délai de rétractation de 14 jours minimum pendant lequel le client peut se rétracter et demander le remboursement de son achat. Il faut également respecter le délai de livraison, en cas de non respect le client peut en demander le remboursement.
    • Vous devez vous immatriculer au Registre du Commerce (RCS).
    • La déclaration à la CNIL : lorsqu'un client passe commande sur le site vous récoltez ses informations personnelles (nom, adresse postale, numéro de téléphone…). Cette collecte de données est encadrée par la RGPD (Règlement Général de la Protection des Données) qui impose les règles suivantes : l'obligation de faire figurer sur le site la politique de gestion des données (durée de conservation), la présence d'un formulaire permettant aux clients de vous contacter à propos de la gestion de leurs données ainsi que l'obligation de demander aux clients leur consentement.
    • La rédaction des Conditions Générales de Ventes (CGV) sont obligatoires sur le site et doivent être visibles. C'est un document juridique obligatoire entre vous et les acheteurs qui encadre les relations commerciales. Elle doivent comporter certaines informations comme : votre identité, différents moyens de vous contacter (mail, téléphone), numéro de SIRET, numéro de TVA si vous la facturez, le droit de rétraction, modalités de paiement, les informations du responsable et de l'hébergement du site, les conditions de commande et de livraison.
    • Les mentions légales doivent figurer sur le site, elles comportent : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, mail, numéro d'inscription au RCS, numéro de la déclaration à la CNIL et l'identité de l'hébergeur du site.

    Souscription à une assurance

    En matière d'assurance il n'y pas de spécificité pour un auto entrepreneur. Malgré que ce soit pas obligatoire il est fortement conseillé d'en souscrire une.

    • La responsabilité civile professionnelle couvre tous les dommages causé à un tiers par le biais de votre activité que ce soit pendant la prestation ou après la livraison d'un produit ou article défectueux.
    • La protection juridique n'est pas indispensable mais peut s'avérer utile.
    • L'assurance multirisques si votre activité nécessite l'utilisation d'un local dédié. Elle prend en charge les réparations ou le remplacement de votre matériel en cas de sinistre (vol, inondation, incendie…). Si vous exercez votre activité depuis votre domicile l'assurance habitation ne prendra pas en charge les dégâts causés sur votre matériel professionnel.
    • L'assurance perte d'exploitation permet d'être indemnisé pour la location d'un nouveau local en attendant la rénovation du local actuel ou bien pour les charges fixes qui existent encore.

    Les avantages et inconvénients d'ouvrir une boutique en ligne en auto-entrepreneur

    Les avantages du statut auto entrepreneur e-commerce

    L'activité de micro entrepreneur comporte de nombreux avantages.

    • Les cotisations sociales à payer sont proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé : elles représentent 12.8% pour la vente de marchandises et 22% pour la vente de services. Vous payerez donc vos cotisations sur la totalité des sommes encaissées. Cela peut être un réel avantage au début de votre activité.
    • Vous êtes exonéré de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des entreprises mais aussi de la Cotisation Foncière des Entreprises uniquement la première année, les suivantes vous payerez la CFE. 
    • Vous bénéficiez de la franchise en base de TVA si vous ne dépassez pas un certain seuil de chiffre d’affaires, ce qui signifie que vous ne facturez pas de TVA à vos clients mais vous n’en déduisez pas non plus. Vous pouvez donc vous démarquer des concurrents en proposant des prix HT.
    • Régime fiscal simplifié avec la possibilité de choisir l'option pour le versement libératoire de l’impôt qui représente 1% du chiffre d’affaires pour les entreprises de ventes.
    • La formalité de création est simplifiée en réalisant une déclaration d’activité en ligne.
    • Allègement de la comptabilité, il suffit juste de tenir un livre de recettes et un registre des achats.
    • Possibilité de cumuler ce statut d'auto-entrepreneur avec une autre activité en tant que salarié.
    • L'avantage de la vente de marchandises en ligne est le passage de commandes 24 heures sur 24 ainsi que 7 jours sur 7 avec une clientèle illimité.

    Les inconvénients du statut auto-entrepreneur e-commerce

    Le statut de micro entrepreneur est le plus simple d'accès si vous souhaitez ouvrir votre boutique en ligne mais il comporte également quelques limites.

    • L’entreprise ne doit pas dépasser les seuils de chiffre d’affaires suivants : 176 200€ pour les ventes de biens et 72 600€ pour les prestations de services.
    • L’engagement personnel : avec ce régime il n’y a pas de distinction entre le patrimoine professionnel et personnel. Si l’auto entrepreneur a des dettes envers ses fournisseurs ou les remboursements des clients, ces derniers peuvent être remboursés à partir de son compte personnel.

    Nos conseils pour ouvrir votre boutique en ligne en auto-entrepreneur

    Pour mener à bien votre projet il est important de bien le préparer.

    Il faut faire de nombreux choix en ce qui concerne les coûts des expéditions, la gestion de stock, quel type de e-commerce qui vous correspondra le mieux...

    Il faut que vous meniez une étude de marché, rédiger le business plan ainsi que de rechercher des financements.

    Image
    Lauryne GUITTON-expert-comptable
    Lauryne GUITTON
    Accompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com

    Dans notre équipe Lauryne c'est le couteau Suisse. Elle a toutes les cartes en main pour vous accompagner au plus près de vos besoins.

    Articles similaires