Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Le fonctionnement des comptes courants d’associés

Mis à jour le 02/11/2015

Le compte courant d’associés constitue un élément important du fonctionnement d’une entreprise. En effet, les associés pourront alimenter celui-ci afin de payer les diverses charges pesant sur leur société (charges financières, paiement des fournisseurs…), sans accroître la capitalisation de celle-ci.
Nous traiterons ici du fonctionnement des comptes courants d’associés.


Le fonctionnement des comptes courants d’associés : généralités

Parfois, les associés, afin de faire face aux besoins en trésorerie de leur entreprise, ne réalisent pas d’apports supplémentaires mais consentent à celle-ci un certain nombre d’avantages, pouvant prendre la forme de sommes qu’ils renoncent à percevoir (dividendes, intérêts ou rémunération) ou de versements.

Ces sommes figurent en comptabilité au passif du bilan de l'entreprise, dans une rubrique qualifiée généralement de compte courant.
L’associé devient alors créancier de la société et est en droit d’être remboursé des sommes allouées et d’exiger des intérêts.

Lorsqu’une procédure collective est engagée, l’associé, peut théoriquement, comme tout créancier, obtenir le remboursement de sa créance.

Sont autorisés à ouvrir un compte courant d’associés :

  • les associés de SARL ou les actionnaires de SA ou de SAS détenant au moins 5% du capital,
  • les associés des sociétés de personnes,
  • les gérants, administrateurs, membres du directoire ou du conseil de surveillance.


Dans les SARL, SAS et SA, les découverts en compte courant sont interdits ; ainsi, l’associé ne peut avoir de dette envers la société.

Le fonctionnement des comptes courants d’associés : traitement fiscal

Au niveau de la société, les intérêts sont entièrement déductibles si le capital social de l'entreprise est intégralement libéré et si leur taux ne dépasse pas la moyenne annuelle des taux effectifs moyens par les établissements de crédit.

Au niveau des associés personnes physiques, le remboursement des sommes mises à disposition n’est pas imposable mais les intérêts sont soumis et calculés via le barème progressif de l’impôt sur le revenu.
Ces intérêts entrent dans le bénéfice imposable des associés personnes morales et sont soumis à l’IR ou à l’IS.

Le fonctionnement des comptes courants d’associés : avantages et inconvénients

Au contraire des apports en numéraire, les sommes versées sur un compte courant d’associé peuvent être remboursées à tout moment et le créancier peut recevoir des intérêts.

Par ailleurs, son utilisation est particulièrement souple (pas d’assemblée générale ni de modifications statutaires à prévoir). En revanche, les garanties offertes, par rapport aux apports en capital, sont moindres, en particulier lorsque des difficultés financières commencent à apparaître.

Enfin, le montant des dividendes versés dépend du poids de sa participation. Ainsi, un associé qui aura privilégié les sommes versées en compte courant, touchera un dividende moindre.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.666665
Moyenne: 3.7 (3 votes)