Spécificités comptables et fiscales des médecins 1/2

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    La comptabilité des médecins installés en entreprise individuelle est généralement tenue d’après la règle des recettes-dépenses. Elle parait assez simple dans sons exécution mais cache en fait une multitude de spécificités pouvant vous permettre de payer moins d’impôt.

    Quelques spécificités comptables : 

    Frais de blanchissage

    Les dépenses vestimentaires ne sont admises en déduction que lorsqu’elles correspondent à des vêtements de travail spécifique. Pour les vêtements non spécifique mais nécessaire au travail, la CAA Lyon a validé la méthode proposée par l’administration de retenir un taux de 30% si ces vêtements ne sont utilisés qu’a usage professionnel.
    Ainsi l’achat de blouses est déductible alors que l’achat de crocs ne le serait pas qu’à hauteur de 30%.
    Les frais de blanchissage liés à ces vêtements sont également déductibles.
    Si vous effectué vous-même l’entretien des blouses, l’administration admet qu’on prenne la moyenne des tarifs pratiqués par les blanchisseurs.
    Exemple : La moyenne des tarifs de blanchissage de blouses est de 4€. Vous travaillez 230 jours dans l’année. Vous changez de blouses chaque jour.
    La déduction des frais de blanchissage est donc de 4€ x 230j = 920 €

    Indemnité kilométrique ou les frais réels

    Afin d’optimiser la fiscalité, il faut comparer les deux méthodes.
    La déduction des frais forfaitaires est une option qui résulte d’une tolérance administrative.
    Le barème utilisé est le même que celui de l’impôt sur le revenu. 

    Les dépenses concernées

    Il couvre : 
    • la dépréciation du véhicule (amortissement)
    • les dépenses courantes d’entretien et de réparation
    • les consommables : pneumatiques, carburants
    • l’assurance
    • les accessoires de protections (casques par exemple)
    Ne sont pas couverts : 
    • Frais de stationnement du véhicule
    • GPS
    • Intérêt d’emprunt
    • Réparation à caractère imprévisibles suite à un accident par exemple
    • Carte grise

    Kilomètres retenus

    Le professionnel de santé doit tenir un carnet de bord journalier dans lequel sont inscrit pour chaque déplacement  les kilomètres réalisés et la nature du déplacement.
    Pour comparer les frais réels au frais forfaitaires, il faut calculer la quote-part de déplacements professionnels par rapport au total de km parcourus avec le véhicule dans l’année.
    Exemple
    Un médecin parcourt 23046  km a titre professionnel au cours de l’année 2011 avec son véhicule de 8chevaux fiscaux sur un total parcouru de 28800 km.

    Frais réels :

    Assurance

    1270 €
    GO2069 €
    Entretien2641 €
    Amortissement7537 €
    Total13517 €

    QP pro : 80%

    10814 €

    Les frais forfaitaires s’élèvent quand à eux à 9656 €.
    Dans cet exemple, il est dont plus favorable de rester pour l’utilisation réelle du véhicule.
    Image
    julien-pignon-expert-comptable

    Julien PIGNON

    Expert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com

    Julien accompagne les équipes et les indépendants depuis de nombreuses années... Le Win Win Win : son obsession ! Son arme secrète : la bonne humeur !