Sommaire

    Pour le financement de votre nouvelle affaire HCR (hôtel, café, restaurant), il faudra effectuer un apport personnel (en numéraire, en nature, ou en industrie). Néanmoins, lorsque l'apport personnel est insuffisant, un financement extérieur s'avère nécessaire. L'emprunt bancaire est généralement le premier réflexe lorsqu'on a besoin de fonds. Pour vous accorder un prêt, la banque demandera un dossier comportant notamment un business plan. Par ailleurs, il existe un autre moyen de financer son hôtel, café ou restaurant : souscrire à un " prêt brasseur". Cela consiste en un prêt octroyé par un brasseur en contrepartie de quoi vous vous engagez à lui acheter en exclusivité une certaine quantité de boisson sur une période déterminée.

    Image
    Financer un hotel, café ou un restaurant

    Comment faire financer un hôtel, un café ou un restaurant ?

    L'apport personnel pour le financement d'un hôtel, d'un café ou d'un restaurant

    Il est préférable que l'apport personnel se situe entre 20 et 35 % de l'acquisition en fonction du montant et de la rentabilité de l'affaire acquise.

    Pour certaines activités comme les bars tabac, les douanes demandent un apport personnel minimum de 33 %.
    Il est conseillé de ne pas mettre toutes vos économies dans votre apport personnel afin que vous puissiez pallier par la suite à d'éventuels problèmes de trésorerie personnels ou professionnels.

    Lorsque vous décidez de lancer une activité, vous pouvez effectuer trois types d'apport.

    L'apport en numéraire

    Il s'agit d'un apport sous forme financière. C'est à dire que pour constituer le capital social de votre activité, vous allez puiser dans votre compte bancaire un montant qui sera viré sur le compte professionnel de la société.

    L'apport en nature

    L'apport en nature signifie que vous apporterez un bien meuble (voiture...) ou immeuble (bâtiment...) dont la valeur représentera votre part sociale. Ce type d'apport est intéressant dans la mesure où certains investisseurs disposent d'un patrimoine important sans pour autant avoir beaucoup de liquidités. L'apport en nature est intéressant aussi pour un investisseur qui préfère utiliser l'argent de son compte bancaire pour d'autres investissements, et apporter un bien dont il espère tirer un bon retour sur investissement. L'apport en nature nécessite l'évaluation du bien par un commissaire aux apports.

    Il n'est pas nécessaire de faire appel au commissaire aux apports pour une association en SARL si les deux conditions suivantes sont respectées :

    • Le bien représente moins de 50 % du capital,
    • La valeur du bien est inférieure à 30 000 €.

    L'apport en industrie

    L'apport en industrie consiste en la mise à disposition d'un savoir-faire de l'associé ou de son travail au profit de la société. Contrairement aux deux précédents apports, il ne s'agit pas de l'apport d'un bien. Par ailleurs, même si l'associé travaille pour la société, il n'est pas pour autant salarié de celle-ci.

    Cet apport relève d'un régime particulier. C'est pourquoi nous vous invitons à consulter notre article sur l'apport en industrie, si vous souhaitez en savoir davantage.

    Attention ! Il est impossible d'effectuer un apport en industrie dans une société anonyme (SA).

    Combien d'apport pour acheter un restaurant ?

    Pour acheter un restaurant, il faut toujours un apport. Pour que cet apport soit le moins conséquent possible, il faut bien entendu, acquérir le fonds de commerce et pas les murs.

    D’un établissement à l’autre, les prix d’acquisition sont très variables.

    Tout d’abord, il est nécessaire de prendre en compte les premières dépenses liées à l’ouverture de l’établissement comme :

    • La rédaction des statuts juridiques
    • L’immatriculation de la société
    • Les frais d’assurance pour l’établissement et le personnel

    En plus de ces premiers frais, il faut prévoir :

    • La location du local
    • Les travaux d’aménagement
    • L’acquisition du matériel de la cuisine
    • L’ameublement et la décoration de la salle de restauration

    Outre ces dépenses pour démarrer, il faut encore compter le coût de la masse salariale et les charges d’exploitation qui comprennent :

    • Le salaire des employés
    • Les cotisations sociales
    • Les stocks physiques
    • Les frais de ménage et d’entretien
    • Les factures d’énergie comme l’eau, l’électricité, le gaz, etc.

    Il est donc très difficile de donner des chiffres pour monter un restaurant qui peuvent aller de 20 000 € à plusieurs centaines de milliers d’euros, voire plus. Si vous investissez dans une franchise de pizzas ou de sandwichs américains, comptez investir environ 150 000 €.

    Comment financer un motel ?

    Pour financer un motel, c’est le même parcours du combattant que pour financer un hôtel. Les banques peuvent accorder un crédit sous condition que l’emprunteur ait 20 % à 30 % en apport personnel.

    Cet apport peut être en numéraire, mais aussi issu de la vente d’un bien immobilier ou d’un héritage. Il est conseillé, cependant de ne pas tout injecter dans le financement d’acquisition du motel et se garder une épargne de protection.

    Comment investir dans l'hôtellerie ?

    Financement achat ou acquisition hôtel :

    Pour financer l'acquisition d'un hôtel, il est nécessaire d'avoir un apport personnel si une demande de prêt est souscrite auprès d'un organisme financier. Cet apport est correct autour de 30 %.

    Il peut être en numéraire ou provenir d'autres fonds sous condition qu'il soit personnel à la personne qui emprunte et qui achète.

    Financement entreprises pour rénovation hôtel :

    Quand un hôtel doit être rénové, certains organismes financiers spécialisés interviennent pour prêter l’argent nécessaire. Les travaux prévus peuvent encore faire l’objet d’un prêt classique afin de valoriser l’établissement et de le mettre aux dernières normes en vigueur.

    Les prêteurs se basent sur la valeur de l’hôtel quand l’exploitant est propriétaire des murs ou sur la valorisation d’un fonds de commerce dont le taux est appliqué sur le chiffre d’affaires.

    Pour ce dernier moyen, il est pris en compte l’emplacement de l’établissement, la qualité de ses chambres et autres aménagements ainsi que le taux d’occupation.

    Crédit-bail hôtel et financement participatif :

    Les avantages du crédit-bail ou LOA soit leasing avec option d’achat est possible pour acquérir un hôtel. Ce crédit-bail est accordé pour une période donnée au bout de laquelle, l’entrepreneur devra alors acheter l’hôtel moyennant un montant que sera déterminé dans le contrat.

    S’il n’a pas les fonds suffisants pour racheter l’établissement, il devra alors restituer le bien et récupérera son dépôt de garantie ou pourra renouveler son contrat pour une nouvelle durée.

    Le financement participatif nommé aussi crowdfunding permet encore de financer des projets d’acquisition d’un hôtel. Par contre, comme son nom l’indique, il est participatif et comprend plusieurs personnes.

    Chacune d’entre elles contribue à l’acquisition de l’établissement pour un montant à hauteur de son choix. En général, le financement participatif est plutôt lancé pour financer la rénovation de l’hôtel ou pour financer des travaux relatifs à la mise en place aux nouvelles normes.

    Financer un hôtel, café ou restaurant : le prêt bancaire et le prêt brasseur :

    Pour le financement extérieur de votre HCR, 2 possibilités s'offrent à vous, le prêt bancaire ou le prêt brasseur.

    Le prêt bancaire

    Pour le prêt bancaire, il sera important de ne pas négliger l'étude des garanties qu'exige votre organisme bancaire à votre encontre. En effet, malgré un exercice en société où votre responsabilité est limitée, si vous vous portez caution de la totalité du prêt, vous devrez le rembourser à titre personnel en cas de faillite de votre affaire HCR.

    Afin de souscrire à un prêt bancaire, il sera indispensable de réaliser un business plan. Le business plan consiste en l'établissement de données prévisionnelles (compte de résultat prévisionnel, bilan prévisionnel...) qui attesteront de la réussite future de votre activité. Nous vous proposons un article sur la méthode pour constituer une demande de prêt.

    Le prêt brasseur

    Cela consiste pour le brasseur à vous octroyer un prêt financier ou du matériel (enseigne, tables, chaise, matériel de tirage de pression) en contrepartie duquel vous vous engagez à lui acheter une certaine quantité de boisson, et ce de manière exclusive sur une période déterminée.

    Pour le prêt brasseur, il vous faudra être vigilant à ce que les quantités minimum à acquérir soient en adéquation avec votre volume d'activité.
    De plus, il est important de vérifier si, sur la durée du contrat, les produits devront être acquis au prix catalogue ou si vous pourrez bénéficier des mêmes remises que les autres commerçants.

    Comment acheter un fonds de commerce sans apport ?

    Acquérir un fonds de commerce sans apport est possible lorsqu’on est créateur d’entreprise. En effet, demander un emprunt pour l’achat d’un fonds de commerce n’est pas du tout régi par les mêmes règles que pour souscrire un emprunt personnel.

    Il existe donc des solutions pour avoir ce financement sans apport. Même s’il faut avouer que c’est difficile à réaliser, ce n’est pas impossible.

    Parmi les solutions, il vaut mieux être associé que tout seul et choisir un associé pouvant apporter une expérience et des connaissances dans le domaine. Il existe encore des prêts à la création d’entreprise permettant de démarrer. Les plus connus sont le PCE, le prêt d’honneur qui peut dépasser les 15 000 €.

    Dans tous les cas, pour trouver un financement, il faut commencer par réaliser un business plan qui est indispensable dans cette recherche compliquée. L'autre solution est de monter une holding qui est la reine des montages financiers, mais il faut des moyens et des personnes compétentes en la matière pour bien ficeler le projet.

    Image
    damien-philibert-expert-comptable
    Damien PHILBERT
    Accompagnateur de freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Membre de la team depuis 2012, Damien est un "ancien" ! Toujours de bonne humeur, il accompagne ses clients en conjuguant disponibilité et proximité. Sa spécialité ? Le conseil sur le choix du statuts juridiques