Simulateur/Calculateur pension d'invalidité (2023)

Mis à jour le 08/01/24
La pension d'invalidité permet de compenser une perte de revenus liée à une diminution de votre capacité de travail après une maladie ou un accident non professionnel. Son montant varie selon vos revenus professionnels et votre catégorie d'invalidité. La simulation de la pension d'invalidité permet d'estimer le montant de la pension que vous pourriez percevoir. Pour cela, il suffit de renseigner quelques informations sur votre situation actuelle et votre carrière professionnelle.

Calculateur de pension d'invalidité (2023)

Les valeurs calculées ne sont que des estimations, elles peuvent varier des valeurs réelles.


Vos informations

Vous êtes invalide mais capable d'exercer une activité rémunérée
Vous êtes invalide mais incapable d'exercer une activité professionnelle
Vous êtes invalide, incapable d'exercer une activité professionnelle et devez être assisté•e par une tierce personne

 

Quel est le montant de la pension d'invalidité 2023 ?

Simulation et calcul pension : c'est quoi une rente d'invalidité ?

La pension d'invalidité a pour objectif de compenser votre perte de salaire lorsque vous ne pouvez plus travailler. Son montant varie selon vos revenus professionnels et votre catégorie d'invalidité. Elle est versée dès lors que vous ne pouvez plus gagner plus d'un tiers de votre salaire habituel. C’est-à-dire que votre capacité de travail est diminuée de 2/3. Ce peut être la conséquence d'une maladie ou d'un accident non professionnel (après un accident du travail ou une maladie professionnelle, vous devez faire une demande de rente d'incapacité de travail, il s'agit d'une procédure différente).

Quel est le taux minimum d'incapacité pour avoir droit à une pension d'invalidité ?

Il existe 3 niveaux d'invalidité :

Invalidité 1e catégorie

Vous êtes capable d'exercer une activité professionnelle. Vous pouvez prétendre à une pension d'invalidité égale à 30% de votre salaire annuel moyen, avec un minimum mensuel de 309,09 € et un maximum de 1 028,40 €.

Invalidité 2e catégorie

Vous ne pouvez plus exercer d'activité professionnelle, Vous pouvez percevoir une pension d'invalidité égale à 50 % de votre revenu annuel moyen, avec un minimum mensuel de 309,09 € et un maximum de 1 714 €.

Invalidité 3e catégorie

Vous ne pouvez plus exercer aucune activité professionnelle et vous avez besoin de l'aide d'une tierce personne pour vous assister dans les gestes quotidiens. Vous pouvez percevoir une pension d'invalidité égale à 50% de votre revenu annuel moyen. Elle sera majorée de 40% au titre de l'assistance d'une tierce personne. Le montant minimal est de 1 192,55 € par mois, soit une pension totale comprise entre 1 501,64 € et 2 906,55 € par mois.

Calcul pension d'invalidité (2023) : salaire brut ou net ?

La pension d'invalidité se calcule sur la base du salaire brut annuel moyen perçu pendant les 10 meilleures années d'activité. On divise le montant obtenu par 12 pour connaître le salaire brut mensuel moyen.

Exemple de calcul pension d'invalidité : Sur vos 10 meilleures années, votre rémunération annuelle moyenne était de 24 000 € brut. Vous avez donc un revenu moyen mensuel brut de 2 000 € (24 000/12).

Si vous êtes en invalidité 2e catégorie, vous pouvez prétendre à une rente mensuelle de 1 000 €.

Vous pouvez utiliser notre calculateur de pension d'invalidité pour estimer le montant de votre pension. Saisissez votre catégorie d'invalidité, puis votre salaire moyen mensuel brut. Vous obtenez la simulation de votre pension d'invalidité.

 

Comment demander l'invalidité auprès de la Sécurité sociale ?

Quel organisme verse la pension d'invalidité ?

C'est votre caisse d'assurance maladie qui verse votre pension d'invalidité. Elle est payée chaque mois à terme échu (par exemple, vous percevez début septembre la pension du mois d'août).

Pour pouvoir faire une demande de pension d'invalidité, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • ne pas avoir atteint l'âge légal de la retraite (62 ans) ;
  • avoir une capacité de travail ou de revenus réduite d'au moins 2/3 ;
  • être affilié depuis au moins 12 mois au moment de l'arrêt de votre travail ou de la constatation de votre invalidité par le médecin-conseil de votre CPAM ;
  • justifier, au cours des 12 derniers mois, soit avoir effectué au moins 600 heures de travail salarié, soit avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 2 030 fois le Smic horaire.

La demande de pension peut se faire en ligne, depuis votre compte ameli (sauf si vous avez plusieurs employeurs, auquel cas vous devrez faire une demande par courrier). Après examen de votre dossier, la CPAM vous notifie l'attribution d'une pension, ou un refus et les voies de recours possibles.

Pension d'invalidité : prélèvements sociaux et impôts

La pension d'invalidité est soumise aux prélèvements sociaux :

Un taux réduit (CSG à 3,8 %) ou minoré (CSG à 6,6 %) peut s'appliquer en fonction notamment de vos ressources. Une exonération totale est également prévue dans plusieurs situations :

  • pour les bénéficiaires de l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) ;
  • pour les personnes qui ne sont pas domiciliées fiscalement en France ;
  • en fonction de votre revenu fiscal de référence, en totalité ou partiellement.

La pension d'invalidité est soumise à l'impôt sur le revenu (IR), sauf la majoration pour tierce personne qui n'est pas imposable. Chaque année, la CPAM vous adresse un relevé précisant le montant à indiquer sur votre déclaration de revenus. Depuis le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source de votre IR est effectué sur votre pension d'invalidité. La CPAM applique le taux qui lui est transmis automatiquement par l’administration fiscale.

Déclaration de ressources

Pour ajuster le montant de votre pension d'invalidité à vos revenus, vous devrez compléter régulièrement une déclaration de ressources :

  • une fois par an si vous n’avez pas d’activité professionnelle ;
  • tous les mois si vous travaillez et que vos ressources entraînent une réduction de votre pension ;
  • tous les trimestres si vous percevez l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ;
  • tous les semestres si vous travaillez et que vos ressources n’entraînent pas de réduction de votre pension.

Pensez à compléter cette déclaration sur votre compte ameli. À défaut, votre pension d'invalidité pourrait être suspendue.

Si vos revenus sont insuffisants, vous pouvez peut-être demander le versement de l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI).

 

Combien de temps dure une pension d'invalidité ?

La pension d'invalidité peut être révisée, suspendue ou supprimée à tout moment. Ce peut être le cas si votre état de santé évolue (aggravation ou amélioration), si vous reprenez une activité professionnelle, ou encore si vous atteignez l'âge légal de la retraite.

Pension d'invalidité et cumuls de revenus

La pension d'invalidité est cumulable avec votre salaire. Toutefois, le cumul ne doit pas dépasser votre salaire trimestriel moyen de l'année qui précède votre arrêt de travail. À défaut, la pension sera suspendue.

Vous pouvez cumuler votre pension d'invalidité avec la rente invalidité versée par votre contrat de prévoyance. Il n'y a ici aucune limite.

Si vous êtes demandeur d'emploi :

  • En invalidité de catégorie 1 : vous pouvez cumuler votre pension d'invalidité avec vos allocations-chômage (ARE)
  • En invalidité de catégorie 2 ou 3 : votre pension est intégralement cumulable avec l'ARE si vous perceviez votre pension en même temps que les revenus qui ont ouvert les droits à l'ARE. Dans le cas contraire, votre pension d'invalidité sera réduite du montant de votre ARE.

Attention à ne pas confondre invalidité et incapacité de travail. Seul le médecin du travail peut vous déclarer inapte, ce qui peut entraîner votre licenciement pour inaptitude à défaut de reclassement professionnel possible. Mais la déclaration d'invalidité à elle seule n'entraîne pas automatiquement votre incapacité de travail.