Comment créer une holding : guide pratique (2024)

L'article en brefEn plein cœur de l'innovation et des changements réglementaires de 2024, la constitution d'une holding émerge comme une stratégie incontournable pour les entrepreneurs et les chefs d'entreprise visant la croissance, la gestion optimisée des actifs et une transmission d'entreprise facilitée. La holding, grâce à sa flexibilité et ses avantages fiscaux, devient un outil stratégique accessible non seulement aux grandes entreprises mais également aux PME et entrepreneurs individuels. Elle offre une structure permettant de centraliser la gestion, d'optimiser la fiscalité, de faciliter la transmission d'entreprise et de consolider les résultats financiers, s'adaptant ainsi parfaitement aux besoins et ambitions actuels des entreprises.

Ce guide complet et pratique détaille les démarches essentielles à la création d'une holding en 2024, en mettant l'accent sur les aspects juridiques et fiscaux. Que vous envisagiez une holding passive, concentrée sur la détention d'investissements sans intervention dans la gestion quotidienne, ou une holding active, impliquée directement dans le contrôle stratégique de ses filiales, ce guide est une ressource précieuse. Il explique également comment une holding fonctionne, les avantages clés qu'elle offre, comme le renforcement du pouvoir décisionnel, l'optimisation fiscale, et la simplification de la transmission du patrimoine, rendant la création d'une holding une démarche stratégique à considérer pour toute personne ou entité ayant la capacité juridique de l'entreprendre.
Temps de lecture : 6minDernière mise à jour : 09/05/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Comment créer une holding : guide pratique (2024)
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Comment créer une holding guide pratique (2024)

En 2024, l'environnement économique est marqué par l'innovation telle que l'intelligence artificielle et les évolutions réglementaires, la création d'une holding s'impose comme une stratégie clé pour les entrepreneurs et les dirigeants d'entreprise. Offrant flexibilité et avantages fiscaux, la holding est désormais accessible aux PME et aux entrepreneurs, devenant un levier stratégique pour la croissance, la gestion d'actifs, et la transmission d'entreprise.

Ce guide vise à fournir une vue d'ensemble concise et professionnelle sur la création d'une holding en 2024, abordant les étapes essentielles, les aspects juridiques et fiscaux, pour vous équiper dans la structuration de votre entreprise. Adapté aux ambitions entrepreneuriales actuelles, il se propose d'être un outil pratique pour naviguer avec assurance dans la mise en place de votre holding.

 

Qu'est-ce qu'une Holding ? Définition

Une holding est une société dont l'objectif principal est de détenir des participations dans une ou plusieurs autres sociétés (filiales). Elle ne produit pas de biens ou services elle-même dans le cadre de cet objectif, mais gère ses investissements dans les entreprises détenues. La holding peut exercer un contrôle et une influence significatifs sur la gestion et les décisions stratégiques de ses filiales, en fonction de la part du capital qu'elle détient dans ces entreprises. Les holdings peuvent viser différents objectifs, tels que : 

  • la centralisation de la gestion,

  • l'optimisation fiscale,

  • la facilitation de la transmission d'entreprises,

  • ou encore la consolidation des résultats financiers du groupe.

Les holdings peuvent être classifiées principalement en deux catégories : passive et active.

Holding Passive

Elle est souvent appelée aussi holding pure, a principalement pour raison d'être, la détention des participations dans d'autres entreprises sans s'impliquer dans leur gestion quotidienne ou leurs opérations commerciales. Son activité se limite à la gestion de ses investissements.

Caractéristiques :

  • La holding passive tire ses revenus essentiellement des dividendes, des intérêts et des plus-values réalisées sur ses participations.

  • Elle ne fournit pas de services actifs ou de gestion à ses filiales.

  • L'objectif est souvent la consolidation patrimoniale, l'optimisation fiscale, ou la préparation d'une transmission d'entreprise.

Holding Active

Contrairement à la holding passive, une holding active (ou opérationnelle) prend une part active dans la gestion et le contrôle stratégique de ses filiales. Elle peut offrir divers services administratifs, financiers, commerciaux, ou de support à ses entreprises sous-jacentes.

Caractéristiques :

  • La holding active s'implique directement dans les opérations et la stratégie des entreprises qu'elle détient, allant parfois jusqu'à offrir des services centralisés.

  • Ses revenus peuvent provenir à la fois de la gestion de ses participations et des services fournis à ses filiales.

  • L'objectif peut inclure la création de synergies au sein du groupe, le contrôle accru sur les activités des filiales, et l'optimisation des ressources au niveau du groupe.

 

Comment fonctionne une holding ?

Une holding fonctionne en détenant des actions ou parts sociales d'une ou plusieurs sociétés. On parle de société mère-fille. Cette structure permet de contrôler ces sociétés et souvent de fournir des services centralisés comme la gestion financière, le conseil stratégique, les ressources humaines, etc.

 

Quel est l'intérêt d'avoir une holding ?

Avoir une holding présente de nombreux avantages dont parmi eux : 

  • Reprendre une société et obtenir davantage de pouvoir décisionnaire : utiliser une holding comme véhicule d'acquisition s'avère être une stratégie efficace pour structurer l'achat de nouvelles entreprises de manière à la fois efficiente et sécurisée. Cela permet non seulement d'isoler les risques financiers liés à chaque acquisition, mais également d'optimiser les structures de financement nécessaires à ces opérations. Par ailleurs, en concentrant les participations au sein d'une holding, les actionnaires se dotent d'un levier supplémentaire pour renforcer leur influence et leur contrôle sur les décisions stratégiques importantes des entreprises du groupe. Cette centralisation du pouvoir décisionnel est particulièrement précieuse lorsqu'il s'agit de mener à bien des opérations d'intégration ou de restructuration, facilitant ainsi la mise en œuvre de visions stratégiques cohérentes et la réalisation d'objectifs à long terme au sein du groupe.

  • Générer des plus-values : une holding représente un atout financier et permet d'isoler les risques financiers et en améliorant les structures de financement. En regroupant les participations au sein d'une holding, les actionnaires augmentent leur contrôle sur les décisions stratégiques, facilitant les opérations d'intégration ou de restructuration et renforçant la cohérence stratégique au sein du groupe.

  • Optimiser la fiscalité en bénéficiant des avantages fiscaux offerts par une holding : c'est une stratégie efficace qui tire parti des avantages fiscaux spécifiques proposés par certains pays. Ces régimes fiscaux favorables peuvent inclure des exonérations ou des allégements fiscaux sur les dividendes reçus et les plus-values réalisées, à condition de respecter certains critères définis. De plus, la possibilité d'utiliser les charges financières et les pertes comme leviers de réduction de l'assiette fiscale de la holding présente un avantage non négligeable. En effet, ces éléments peuvent, dans certains cas, être déduits du bénéfice imposable, permettant ainsi à la holding de diminuer son obligation fiscale globale. 

  • La transmission d'un patrimoine : la détention d'actifs au sein d'une holding simplifie la transmission du patrimoine aux héritiers, assurant une répartition équitable et préservant la continuité des activités économiques. De plus, cette structure favorise l'optimisation des droits de succession, comme avec les pactes Dutreil en France, qui permettent de réduire les droits de donation ou de succession, sous certaines conditions.

 

Qui peut créer une holding ?

Toute personne physique ou morale ayant la capacité juridique peut créer une holding, sous réserve de respecter les conditions légales et réglementaires applicables.

 

Comment créer une holding ?

Créer une holding est, dans une grande mesure, similaire à la création d'une entreprise classique. Elle doit suivre les mêmes étapes juridiques et démarches administratives essentielles pour sa constitution, qui incluent la rédaction des statuts, la domiciliation, la détermination et le dépôt du capital social, la publication d'une annonce légale, et l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou équivalent.

Rédaction des statuts

La première étape consiste à rédiger les statuts de la holding. Ces documents fondamentaux définissent les règles de fonctionnement de la société, y compris son objet social, sa durée, le montant du capital social, les modalités de prise de décisions, et les droits et obligations des actionnaires.

Domiciliation de la holding

La holding doit avoir une adresse officielle, qui peut être le domicile d'un des actionnaires, le siège d'une entreprise déjà existante du groupe, ou un local commercial.

Détermination du montant et dépôt du capital social

Le capital social représente les apports effectués par les actionnaires ou associés lors de la création de la société. Le montant du capital social doit être déterminé en tenant compte des besoins en financement de la holding et des exigences légales de la forme juridique choisie. Une fois le montant fixé, le capital doit être déposé dans une banque ou auprès d'un notaire pour démontrer la constitution effective de la société.

Publication dans le journal d'annonces légales

Cette publication informe le public de la constitution de la société et doit contenir certaines informations essentielles comme la dénomination sociale, le montant du capital social, l'adresse du siège social, et la forme juridique.

Immatriculation de la holding

La société doit être immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au registre équivalent dans le pays de constitution. Cette étape confère à la holding son existence légale. L'immatriculation nécessite la soumission d'un dossier comprenant les statuts signés, la preuve du dépôt du capital social, la preuve de la publication dans le journal d'annonces légales, et parfois d'autres documents requis par la législation locale.

 

Quel est le coût d'une holding ?

Pour une holding simple, sans complexités particulières, les coûts initiaux pourraient se situer dans une fourchette de 800 € à 6 200 € ou plus, sans inclure le capital social déposé. Cette estimation est très générale et doit être ajustée en fonction des détails spécifiques à chaque projet et de la juridiction concernée.

 

Quel statut juridique pour la création d'une holding ?

Le choix du statut juridique pour une holding dépend de plusieurs facteurs, dont les objectifs d'affaires, la stratégie fiscale, la structure de propriété souhaitée, et les exigences de gouvernance. Parmi les options choisies les plus courantes :

Société par Actions Simplifiée (SAS)

La SAS est particulièrement populaire pour les holdings en raison de sa flexibilité en matière de gouvernance et de transmission des actions. Elle permet une grande liberté dans la rédaction des statuts et est adaptée tant aux petites structures qu'aux groupes d'entreprises plus importants. La variante unipersonnelle (SASU) est idéale pour un actionnaire unique.

Société à Responsabilité Limitée (SARL)

La SARL est une option envisageable pour les petites et moyennes holdings, offrant une simplicité de fonctionnement et une certaine sécurité avec la limitation de la responsabilité aux apports. L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est son équivalent pour un associé unique.

Société Anonyme (SA)

La SA convient aux projets de grande envergure nécessitant un capital important et envisageant une ouverture au public ou une cotation en bourse. Elle est réglementée de manière plus stricte, notamment en termes de gouvernance.

Société Civile

La société civile est une forme moins courante pour une holding, mais peut être pertinente pour la gestion patrimoniale, notamment en facilitant la transmission d'entreprise ou la détention de biens immobiliers. Elle requiert une attention particulière concernant la responsabilité des associés, qui est indéfinie et solidaire.

 

Quel capital pour une holding ?

Le capital nécessaire pour créer une holding dépend de la forme juridique sous laquelle la holding est constituée ainsi que les objectifs pour lesquels elle a été créée. Voici quelques orientations générales :

1. Forme juridique de la holding

2. Objectifs et besoins opérationnels

Le montant du capital doit également être choisi en fonction des besoins opérationnels de la holding, notamment pour les investissements initiaux dans les filiales, la couverture des frais de fonctionnement, et la capacité à répondre aux obligations réglementaires et financières. Un capital plus élevé peut renforcer la crédibilité de la holding auprès des banques et des investisseurs.

 

Peut-on créer une holding seul ?

Oui, il est possible de créer une holding seul, particulièrement sous la forme juridique d'une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ou d'une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), adaptées aux projets individuels.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.