Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Se lancer en Freelance : pourquoi et comment réaliser son étude de marché ?

Mis à jour le 16/07/2020

Le marché du freelancing, en pleine expansion en France, compte plus de 900 000 travailleurs freelances. Pour se lancer efficacement dans une activité entrepreneuriale, quelle qu’elle soit, l’étude de marché est un outil idéal. Afin de réaliser son étude de marché, il convient de prendre en compte différentes étapes, de les structurer efficacement et de garder un point de vue global sur le marché lié à son activité de freelance.


Devenir freelance : dois-je faire une étude de marché ?

L’étude de marché , si elle n’est pas indispensable pour une activité en freelancing, peut apporter de nombreux atouts au futur travailleur freelance. Que vous soyez prestataire de services, ou que vous vendiez un produit, l’étude de marché vous permet, entre autres, de déterminer les tendances du marché, de connaître vos concurrents, et de vous familiariser avec les contraintes et les opportunités du marché. Grâce à cette étude, vous pourrez rédiger un business plan, qui vous aidera à fixer des objectifs clairs pour l’avenir de votre entreprise, et à convaincre les futurs investisseurs.

La structure d'une bonne étude de marché

Étudier et décrire le marché et son périmètre

Quelles sont ses caractéristiques à prendre en compte ? Est-ce un marché de niche, un marché stable, quelle est sa taille, ses tendances, ses composantes ? Est-ce que votre activité ou vos produits sont recherchés, ou au contraire peu demandés sur le marché ?

Étudier et décrire la demande

Qui sont les consommateurs (âge, sexe, revenus, motivations d’achats, attentes, besoins) ? La réalisation de personas est un outil précieux qui permet d’étudier précisément la cible visée par l’offre . En connaissant les profils types de vos consommateurs, vous pourrez adapter votre offre et personnaliser votre stratégie de communication.

Étudier et décrire la concurrence

Quel que soit le secteur choisi, il est utile de connaître la concurrence sur le marché. Découvrez combien de concurrents directs et indirects existent sur le marché, quels sont les plus importants, quels prix ils pratiquent, et étudiez leur politique commerciale ainsi que leur politique de communication.

Étudier et décrire l’environnement

L’environnement extérieur a une influence sur le marché dans lequel évoluera votre activité en freelance, il est donc indispensable de l’analyser et d’être attentif aux changements. Vous pouvez par exemple prendre en compte l’économie, la politique, l’évolution de la technologie ou encore la législation pour anticiper le mieux possible l’impact des décisions publiques sur votre activité.

Faire l’analyse des résultats de l’étude de marché

Pour que cette étude de marché vous soit réellement utile, il faut en faire l’analyse complète. Cela vous permettra de déterminer les forces et les faiblesses de votre projet, mais aussi les contraintes et les opportunités qui se présentent à vous (soit la méthode SWOT). En fonction des résultats de l’analyse, il sera toujours temps de moduler votre projet pour l’adapter au marché.

Étude de marché : quelles spécificités pour les freelances ?

L’entrepreneur indépendant travaillant à son compte aura le plus souvent moins de frais, moins de trésorerie et il n’aura pas de salariés. Autant d’éléments qui facilitent la création d’une entreprise et réduisent les risques que celle-ci fasse faillite. De ce fait, de nombreux indépendants font le choix de se lancer en tant que freelance et de créer leur entreprise sans rédiger d’étude de marché. Sa rédaction est toutefois fortement conseillée, en particulier pour les activités les moins demandées sur le marché.

Le marché du freelancing en France

Le marché du freelancing s’est très largement développé en France, avec une croissance de 145% en dix ans. Malgré la nature moins stable du statut de travailleur freelance par rapport au statut de salarié, on dénombre en France près d’un million de freelances (dont la moitié en région parisienne).

 

Une grande partie des travailleurs indépendants exerce dans le domaine du web (développeurs, rédacteurs, graphistes, chefs de projet digital, data scientist…), mais l’on retrouve des freelances dans divers échantillons de métiers, tels qu’avocat, artisan, artiste ou encore consultant.

 

Le régime de la micro-entreprise séduit une grande majorité de travailleurs indépendants pour sa simplicité et le peu de contraintes qu’il présente. C’est le statut de 68% des freelances français, tandis que 15% ont choisis la SASU, la SAS ou l’ EURL , 8% sont inscrits à la Maisons des Artistes, et 5% sont en entreprise individuelle (EI et EIRL) et 4% travaillent en portage salarial.

Business plan et étude de marché : quelle différence ?

L’ étude du marché détermine, par le biais de recherches poussées, la faisabilité d’un projet de création d’entreprise. Grâce à l’étude de marché, l’entrepreneur freelance prend en compte les spécificités liées au secteur de son activité. Il détermine la concurrence et étudie la cible visée par son offre.

 

Le business plan n’est pas l’étude de marché , mais vient la compléter. Sa fonction est d’assurer aux investisseurs la viabilité du projet professionnel. Pour réaliser un business plan , vous devez détailler toutes les informations concernant l’entreprise, soit : le service ou produit proposé, la cible, le ROI (retour sur investissement) anticipé, le TJM (taux journalier moyen) prévu, les chiffres clefs du marché etc. Créer un business plan à l’aide d’un professionnel est une option intéressante pour assurer une réalisation complète et dense de votre business plan.

 

Après l’étude de marché : les autres étapes de la création d'entreprise

Choisir un statut juridique pour devenir freelance

Avant de réaliser les formalités liées à la création d’entreprise, vous devez avant tout faire le choix du statut qui correspond le mieux à votre métier et à vos attentes. En tant que freelance, il est possible de travailler sous différents statuts. Le plus accessible et le plus populaire pour les travailleurs indépendants est le régime de la micro-entreprise, mais vous pouvez aussi choisir de créer une SAS ou SASU, une EI ou EIRL, ou encore de travailler sous portage salarial.

Réaliser les formalités de création d’entreprise pour être freelance

Pour devenir freelance, il est nécessaire de réaliser les formalités de création d’entreprise auprès du CFE (Centre des Formalités des Entreprises) dont votre activité dépend.

 

Les professions libérales doivent s’adresser à l'URSSAF, les artisans à leurs Chambres des Métiers et de l’Artisanat , tandis que les artistes et les auteurs ont pour interlocuteurs la Maison des artistes et l'Agessa (Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs).

 

Des professionnels peuvent vous aider lors de ce processus de création. C’est le cas de l-Expert-comptable.com, service d’expertise comptable en ligne, qui s'occupe gratuitement de toutes les démarches de création d'entreprise.

Trouver des aides pour financer son activité de freelance

Des aides sont à la disposition du freelance pour l’accompagner au lancement de l’activité et participer au financement de son projet.
 

Des dispositifs gouvernementaux sont proposés, tels que :

 

  • la “ NACRE ” (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise), qui offre un prêt à taux zéro de 10 000 euros remboursable sur 5 ans,
  • l’ ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise), qui exonère l’entrepreneur freelance d’une part de ses charges sociales lors du lancement de son projet,
  • l’ ARCE (Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise) pour les demandeurs d’emploi, qui peuvent ainsi continuer à bénéficier de leurs prestations sociales liées au chômage.


D’autres organismes existent pour vous aider dans votre nouvelle activité de freelance, tels que :

 

  • La Plateforme Initiative , association et réseau d'entraide que l’on retrouve partout en France et qui propose entre autres des prêts d’honneur sans intérêt.
  • L’Adie (association pour le droit à l’initiative économique), offre pour les entrepreneurs une aide pour financer leur projet à l’aide de micro-crédits. À hauteur de 6 000 euros maximum, le taux d’intérêt du crédit est fixe et son remboursement peut s’étendre sur 30 mois. Cette association propose également un accompagnement personnalisé pour faciliter le développement d’un projet.
Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
1.5
Moyenne: 1.5 (2 votes)