Business plan et étude de marché, différence entre ces deux étapes de la création d’entreprise

Mis à jour le 22/06/2020

Lorsqu’une personne souhaite concrétiser un projet de création, le créateur d’entreprise doit mesurer la viabilité de celui-ci pour réussir à obtenir, si il en a le besoin, des financements, des partenaires ou des investisseurs. Il est alors essentiel de produire une étude de marché et un Business Plan (BP). Ces deux étapes de la création d’entreprise sont souvent confondus tant sur leur nature, leur objectif, que sur leur utilité. L'étude de marché intervient au début d’un projet de création afin de valider la faisabilité du projet et s’intègre par la suite au business plan . Que contiennent ces documents ? Quels sont leurs objectifs ? Pourquoi sont-ils importants pour créer mon entreprise ? Par quoi commencer ?

 

Lors d’un projet de création d'une entreprise , la réalisation d’une étude de marché et d’un business plan sont à prévoir. A l'issue de cette étude de marché, et si le potentiel du marché le permet, un business plan est réalisé en intégrant cette dernière. Ces documents, parfois survolés, sont toutefois déterminants pour indiquer la capacité de résilience d’une entreprise sur le long terme.

 


Les différences entre l'Étude de marché et et le Business Plan : des contenus et des objectifs différents

Etude de marché : définition et objectifs

Une étude de marché permet de visualiser dans un document toutes les caractéristiques du marché au sein duquel la future entreprise évoluera. Cette étude comprend entre autres :

 

  • L'analyse des principaux concurrents du secteur,

  • la taille et les tendances du marché

  • Les opportunités et menaces du marché (économique, légale...),

  • Les habitudes de consommation,

  • Les types de produits existants et leur positionnement prix,

  • Les différents canaux de distribution existants,

  • Les types de communication et de publicités réalisées sur le secteur...

Une étude de marché doit servir de premier aiguillage pour mesurer la viabilité d'un projet de création d'entreprise sur un marché. En effet, elle doit pouvoir indiquer au futur chef d’entreprise si son projet pourra créer un besoin, ou répondre aux besoins existants des consommateurs. Si l'étude de marché valide le potentiel de réussite du projet, alors la phase de rédaction du Business Plan peut commencer.

Qu’est ce qu’un business plan ?

Le Business Plan permet d'établir, en utilisant l'étude de marché préalablement réalisée, un document synthétique comportant des données prévisionnelles sur la future entreprise :

  • Sa stratégie et ses objectifs à court, moyen et long terme,

  • Ses données financières à l'aide d'un prévisionnel précis,

  • Ses futurs besoins (locaux, matériel, ressources humaines...),

  • Les étapes et les différentes actions à entreprendre sur les prochaines années (3 ou 5 ans suivant la taille du projet et les investissements nécessaires) permettant d'atteindre les objectifs fixés.

Il s'agit ici de mesurer l’aisance avec laquelle le projet peut être conduit, ainsi que sa rentabilité. Le Business Plan permet pour l'entrepreneur :

  • De percevoir réellement dans les moindres détails si son projet a une chance de s'imposer sur le marché tout en étant viable économiquement,

  • De pouvoir présenter et argumenter son projet si un besoin de financement extérieur est nécessaire (notamment face aux banques...).

Différence entre Business Plan et Étude de marché

En bref, une étude de marché permet au porteur du projet de prendre connaissance des caractéristiques de l’environnement dans lequel il souhaite évoluer, dans le but de déceler un besoin latent auquel le futur créateur pourrait répondre. Le business plan, quant à lui, évalue si la stratégie et le modèle économique choisis sont cohérents et réalisables à long-terme.

Réaliser une bonne étude de marché : la clé pour un business plan convaincant

Définir l’objectif

Que cherchez vous à savoir sur le marché ? Quels éléments devez-vous souligner pour faire avancer votre projet ? Une étude trop large ne permettra pas de tirer des conclusions pertinentes concernant votre activité. A l’inverse, une étude trop restreinte pourra vous jouer des tours car vous pourriez omettre d’analyser certaines spécificités du marché. Vous devez garder à l’esprit qu’une bonne étude de marché ne se résume pas au nombre d’informations recueillies, il faut avant tout s’assurer de la qualité de ces recherches.

La demande

La demande représente votre cible, autrement dit, vos potentiels clients. Vous devez apprendre à connaître leurs habitudes de consommation, leurs hobbies, leur situation géographique, leur mobilité, leur motivation d’achat, leur budget, leur proportion… Il faut analyser et anticiper leurs besoins afin d’avoir la certitude que votre entreprise trouvera son public d’acheteurs.

L’offre

L’offre doit pouvoir rencontrer la demande, ainsi, vous devez adapter votre proposition aux éléments que vous avez retenus de votre première analyse, mais aussi étudier l’intensité concurrentielle de l’environnement : Existe-t-il des concurrents ? Combien sont-ils ? Comment puis-je me différencier ? Quelle est l’évolution de leur activité ? Quels prix proposent-ils ?

Ces questions vous permettront de détailler votre stratégie et de juger la place que vous pourrez occuper sur le marché.

Les fournisseurs

Il s’agit d’évaluer ici les relations que vous pourriez avoir avec vos fournisseurs. Sont-ils nombreux ? Aurai-je la possibilité de négocier ? Quelles sont les CGV ? Il faudra aussi déterminer leur rôle par rapport à votre offre, par exemple, si la valeur ajoutée et la stratégie de mon produit repose sur l’assemblage des matières premières et les coûts de production, vous serez davantage dépendant de votre fournisseur. Il vous sera aussi plus difficile d’en changer.

la réglementation

Vous devez vous documenter sur les règles encadrant votre activité pour saisir les limites définies. Certaines lois à venir pourraient également avoir une incidence sur votre activité, il vous faut donc pratiquer une veille constante et connaître les autorités compétentes en matière de réglementation (ex: CNIL, AMF…).

l’environnement

Pour finir, l’environnement se rapporte aux différentes strates de la société (politique, économique, technologique, social…) influençant votre activité, de près ou de loin. Procéder à une analyse de l'environnement permet de comprendre les grands enjeux et indique au créateur d’entreprise le niveau de stabilité du contexte de son activité. Par exemple, un pays doté d’une forte conscience éducative qui souhaite investir dans le capital humain du territoire pourrait favoriser les subventions pour la formation. Cela pourrait bénéficier à votre entreprise si vous exercez dans le conseil.

Business Plan, quelles étapes pour y arriver ?

L'étude de marché

 

Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’étude de marché est la première phase de l’évaluation de mon projet. Une étude de marché complète est établie grâce à :

  • la recherche documentaire

Il s’agit de rechercher des sources écrites fiables, en relation avec notre problématique (presse spécialisée, articles, livres…). Ces documents vont permettre au porteur du projet de mettre en lumière certains aspects spécifiques du marché. L’objectif est de saisir les enjeux et de visualiser votre positionnement par rapport aux acteurs de l’environnement.

 

  • l’étude terrain

 

L’étude terrain se formalise par le recueil d'informations mené sur un vaste échantillon de personnes, souvent par le biais d’entretiens physiques. Cet étape a pour objectif d’apporter des éléments qualitatifs qui peuvent confirmer ou infirmer vos premières analyses. Certaines études pourront également vous apporter des données complémentaires à votre recherche documentaire. Il s’agit souvent de réunions de groupe dirigées, de questionnaires ou de sondages en ligne.

Choix des statuts

 

Le choix des statuts est une formalité obligatoire à rédiger pour toute création d’entreprise, celle-ci initie un contrat avec les parties-prenantes dès sa signature. Ainsi, la forme juridique décidée pour l’entreprise encadrera son fonctionnement, ses droits et ses devoirs tout au long de sa vie. A titre d’exemple, si une personne souhaite se lancer en seul en indépendant, elle pourra choisir la SASU, l’EURL ou l’EI. Il faudra alors s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés.

 

Un chef d’entreprise souhaitant assurer la pérennité de son affaire devra être certain que son statut juridique est en adéquation avec son secteur d’activité, son ambition et son futur développement. Le régime juridique précise à la fois un statut social, et un statut fiscal qui feront varier les indicateurs financiers du business plan (ex: montant cotisations sociales à payer). Ainsi, le porteur du projet doit avoir à l’esprit que le choix de son statut juridique constitue un moyen d’optimiser la rentabilité de son entreprise.

 

Enfin, la rédaction du Business Plan

 

Pour finir, le business plan est le document qui concrétise les recherches, analyses, stratégies menées autours du projet. Il comprend :

  • l’executive summary : C'est le moment où l’on plante le décor de l’étude. L’objectif est de faire une présentation du projet afin de susciter l’intérêt du lecteur. Cette introduction au projet doit être vendeuse et synthétique.

  • vous et votre équipe : Il s’agit de présenter les acteurs du projet. Il faut que le lecteur comprenne le parcours et la valeur ajoutée que chaque personne peut apporter à ce projet.

  • présentation générale du projet : C’est l’occasion pour vous d’aborder vos observations, motivations, objectifs dans le but de transmettre votre vision et ainsi permettre au lecteur d’identifier votre postulat.

  • étude économique :On y trouvera les conclusions de l’étude de marché, le business model, la stratégie, le chiffre d’affaires prévisionnel, les moyens à mettre en oeuvre pour garantir le bon fonctionnement de l’entreprise...

  • étude financière : Il s’agit de vérifier l’étude économique grâce à des indicateurs financiers. (tableaux des investissements, plan de financement initial, compte de résultats des trois premières années, plan de trésorerie, plan de financement, seuil de rentabilité, annuités de crédit…)

 

En résumé, l'étude de marché valide le projet, alors que le business plan établit un prévisionnel d'activité. On réalise une étude de marché pour démontrer un potentiel d'entreprise face à un marché. Si les conclusions de l'étude sont positives, on réalise un business plan en vue de créer une entreprise .

Ensuite, quelles sont les prochaine étapes pour ma création d’entreprise ?

Vérifier les aides pour exercer l’activité

Il convient ici de se renseigner sur les aides prévus pour les demandeurs d’emploi et les personnes souhaitant créer leur entreprise. Parfois, des organismes locaux peuvent aussi déployer des moyens pour vous soutenir. Le secteur d'activité est également un critère d’éligibilité aux aides.

Choisir un lieu pour exercer votre activité

Vous pouvez décider par exemple de travailler chez vous, ou chez vos clients. Il existe aussi des solutions alternatives si vous souhaitez exercer votre activité en groupe dans une ambiance davantage professionnelle ou atypique (cafés, bureaux, bibliothèques…)

Valider votre projet de création d’entreprise

Il s'agira de déposer le nom de votre entreprise et de confirmer votre choix de forme juridique, de régime social et fiscal. Il conviendra aussi de déterminer si un financement est requis pour débuter votre activité.

Rédiger les statuts

Les statuts doivent être rédigés conformément aux lois ainsi qu’aux autres mentions garantissant le bon fonctionnement de votre future entreprise. Là aussi, il est vivement conseillé de prendre conseil auprès d’un professionnel pour rédiger ce document.

Démarche relative aux apports

Si vous constituez une société, vous devez procéder au dépôt des apports en numéraire immédiatement libérés lors de la constitution. Ces fonds doivent être déposés sur un compte bloqué. Par la suite, un certificat du dépositaire des fonds vous sera remis.

S’il s’agit d’apports en nature, vous devez procéder à leur évaluation. Il conviendra alors de trouver le professionnel qui sera chargé d’effectuer le rapport, pièce à fournir dans le dossier de création.

Annonce légale

Vous avez l’obligation de procéder à une annonce légale (publication dans un journal habilité situé dans le département du siège social de votre entreprise) lors de la création de votre entreprise. Il s’agit d’un élément indispensable de votre dossier pour toute opération portant sur votre société, son absence entraînera un rejet de votre demande.

Immatriculer la société

Enfin, il convient de transmettre votre dossier de création au greffe :

  • en se rendant physiquement au centre de formalités des entreprises (procédure recommandée),

  • en envoyant le dossier complet par courrier au centre de formalités des entreprises,

  • Ou en procédant à l’immatriculation de l’entreprise par internet

Ces étapes de la création d’entreprise sont davantage administratives et recommandent un accompagnement afin qu’elles soient accomplies avec succès. L-expert-comptable.com vous propose ses conseils en création pour faciliter vos démarches et vous permettre de vous libérer du temps pour poursuivre le lancement de votre projet !

 

 

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (10 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.4
Moyenne: 4.4 (10 votes)
JE TÉLÉCHARGE <>